Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 1. Le premier rôle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Freya


Messages : 698


MessageSujet: 1. Le premier rôle   Dim 6 Mar - 17:23


Yachiru appuya sur la demande d'arrêt du bus tout en continuant de lire et relire et rerelire le document qu'il avait sous les yeux. Depuis environs deux ou trois ans maintenant, il n'avait qu'une ambition... Non pas marcher dans les traces de ses pères, pas vraiment. Déjà, devenir policier, merci mais très peu pour lui ! Devenir mannequin ? Ouais non... Déjà il était pas très grand et aimait bien trop manger pour ça ! D'ailleurs ça faisait un peu halluciner son père et son frère parce qu'il mangeait pas mal et gardait une vraie jolie silhouette ! Bref, tout ça pour dire, ce qu'il voulait, lui, c'était devenir comédien ! Et c'était difficile de décoller... Il débutait et malgré ses cours de théâtre payé par ses parents, il n'avait aucune expérience quoi, ce qui ne l'empêchait pas de courir les différents casting pour des rôles d'adolescents de son âge. Sauf qu'on vous en demandait beaucoup...Vraiment vraiment beaucoup quand vous vous appelez Ninomiya-Abarai... Alors il revenait plus souvent qu'à son tour bredouille et s'il avait arrêté d'en pleurer, il en déprimait quand même un peu.

Mais là... Là !! Il avait un petit rôle dans un film d'épouvante. Son rôle ? Victime numéro deux... Oui bon, pas fameux dit comme ça, il savait ! Il avait passé le casting et n'avait même pas dû ouvrir la bouche pour être prit en fait. Sûr que ça cachait un truc... Et effectivement, quand on lui avait donné sa scène, il s'était sentit se décomposer. Ses parents ne voudraient JAMAIS et il lui fallait pourtant leur autorisation... Le problème ? Il devait se faire assassiner sous la douche. Et même si le cinéma nippon était trop prude pour tout montrer, dans la scène les plans étaient indiqués et chute de rein comme fesses seraient bien visible... Ha oui... D'ailleurs, parlant de fesses, le type du casting y avait mit la main et n'ayant pas envie de se faire envoyer balader, Yachiru s'était contenté de se faire tout petit avant de sortir. Pourtant il avait un caractère explosif d'ordinaire. Mais c'était déjà dur de décrocher le moindre rôle alors s'il frustrait le type qui faisait passer les casting en plus...

De fait voilà, tout en terminant à pied le chemin de l'arrêt de bus à la maison, il réfléchissait à un bon moyen de convaincre ses parents... Non rectification : de convaincre papa Kanesuke, de le laisser faire... Mais de venir avec lui, parce que le type des casting lui faisait peur ! Ainsi donc, il arrive à la maison, pousse la porte et lanc un "tadaima" sonore. Quand le "okaeri" de Kanesuke lui revient depuis le salon et Yachiru s'y dirige immédiatement, venant sauter dans les bras de son père, tout joyeux :

- Ca a marché : ils ont un petit rôle pour moi ! Bon c'est pas fameux fameux mais y a pas de petits rôles n'est ce pas ?

Kanesuke avait passé sa journée à la maison. Pourtant, il était bien loin d'être en congé, attention... Depuis quelques années, il avait créé sa propre ligne de design de vêtements. Et dieu, ça fonctionnait bien ! Un peu trop bien, même... Il avait eu du mal, au début, à concillier boulot et famille, mais depuis quelques temps, ça allait beaucoup mieux. Disons qu'ils avaient eu des hauts et des bas avec Subaru à cause de ça, mais à présent, tout allait pour le mieux. Ainsi, aujourd'hui, il s'était enfermé dans son studio et avait dessiné toute la journée, principalement pour la collection automne-hiver qui allait suivre bientôt. Ils étaient présentement au printemps et pourtant, cette collection devrait être prête pour l'été, carrément. Il avait du pain sur la planche ! Et il en profitait, puisque Subaru voyait Akizane aujourd'hui. Ce soir, cependant, ce serait interdiction d'y travailler ! Déjà, il aurait techniquement dût aller faire un peu de magasinage. Enfin, ça, Subaru ne le savait pas ! Mais Kanesuke avait envie de lui faire plaisir et de trouver un peu de lingerie...

Ils avaient pris de l'âge, certes. Et ils le voyaient d'autant plus avec Yachiru qui avait bien grandit, mais ils étaient toujours à se tourner autour, à se séduire, à se connaître toujours un peu plus... Et c'était tout simplement délectable. Leur vie de couple n'avait jamais été aussi bien, principalement parce que Kanesuke avait finalement accepté, cette année, de commencer à rencontrer un psychologue. Oui, ça lui avait pris du temps... Et le soir, après avoir consulté, il rentrait souvent en larmes, ne voulant voir personne, pas même son fils, démoli. Mais après coup, ça allait toujours un peu mieux... et ça l'encourageait à continuer, même s'il avait affirmé mille fois au moins qu'il n'y retournerait pas. Bref, Kanesuke se lève, observant l'heure. Eh... C'est que à cette heure, il y avait une de ses émissions à la télévision. Alors il descend, laissant son travail en plan pour s'installer devant la télévision. Il ne l'a cependant pas allumée qu'une voix lui parvient de l'entrée. Kanesuke répond à son fils, se tournant vers l'entrée du salon pour le voir arriver.

Le père sourit au fils... d'autant plus à ce qu'il lui annonce. Il étire les bras, s'exclamant :

- Mais c'est génial, Yachiru ! Viens ici, je veux voir ça !

Il rigole, assurant :

- T'inquiète. On commence tous au même endroit, mon coeur. Tu vas leur en mettre plein la vue.

Yachiru ne lâche pas son papier, n'ayant pas envie de montrer tout de suite à son père. Il dépose un baiser sonore sur sa joue -bien une chose qui n'avait jamais changé ça !- et défait ensuite écharpe et manteau qu'il laisse tomber sur le canapé, s'éparpillant alors qu'il revâsse tout haut, faisant les cent pas dans le salon :

- Tu sais si Teruo travail ce week end ? Il faut A-BSO-LUE-MENT que je lui emprunte sa veste ! Tu sais, celle que tu as dessiné l'hiver dernier là ? Bref, et il faut que je vois comment je vais m'habiller pour y aller... Même si... Même si...

Son enthsousiasme retombe légèrement et il fait un petit sourire gêné à son père, lui demandant, prudent :

- Tu as fait des photos pas très habillé toi à tes débuts non...?

Kanesuke est ravit de l'enthouasisme de son fils. Et surtout, il est très fier ! Néanmoins, son sourire tombe lorsque Yachiru lui parle de ses débuts... et des photos nues qu'il aurait potentiellement faites... Son regard s'obscurcit. Oui, il en avait fait. Non, Yachiru ne ferait rien du genre...

- Qu'est-ce que c'est que cette scène, mon bébé...?

Il imaginait déjà le pire, sincèrement...

Yachiru se passe rapidement la langue sur les lèvres et finalement il défait ses chaussures, les laissant elles aussi traîner dans le chemin avant de venir s'assoir en tailleur sur le canapé, de biais pour voir correctement son père. Il pose la feuille devant ses lèvres un instant, observant Kanesuke par dessus et fainelement, après une bonne inspiration, il la retourne pour la lui montrer :

- Je me fais assassiner sous la douche.

Puis comme si ça pourrait mieux faire passer la chose, à tout hasard, il ajoute, s'étant souvent fait raconter la rencontre de ses parents :

- J'ai pas de gentil policier pour venir me sauver moi !

- Yachiru !!

Bon sang ! Mais c'était horrible, quoi ! Kanesuke attrape le script, observant la feuille, choqué. Il ne peut même pas lire dans un premier temps, beaucoup trop en colère pour ça ! Comme s'il allait laisser son bébé se faire assasciner sous la douche. LA DOUCHE ! Il pouvait bien se faire assasciner dans un parc si ça lui chantait, mais sûrement pas là où il sera nu comme un ver ! D'ailleurs, à la mention de "victime deux" sur la feuille, Kanesuke relève vivement la tête vers son fils, magnifique tigresse prêt à défendre la vertue de Yachiru jusqu'à ce que mort s'en suive !

- Pourquoi est-ce qu'ils t'ont donné ce rôle là précisément ?! Et pourquoi pas la victime numéro un ?! Tu as 16 ans, Yachiru ! Ils n'ont même pas le droit de faire ça !

Ahem... Yachiru a une petite mine de chien battu, plus pour essayer d'attendrir son père que parce qu'il l'est réellement. Il revient se lover tout contre lui, n'ayant jamais quitté cette attitude câline quand il voulait lui demander quelque chose et il explique, très sérieusement :

- Je ne sais pas pour la victime numéro un, si tu crois qu'on peut voir le script de tout le monde ! En plus, j'ai pas eu à faire grand chose pour avoir celui là... Allez ! Ca fait longtemps que je veux un rôle et si quand on m'en donne un, je le refuse, on va me prendre pour je sais pas qui ! J'ai besoin de votre accord à papa et toi... Et puis y a marqué "nu" et certains plans mais heu... Ca va vite tu sais, c'est un film, ça se passe en une seconde et "pouf", plus rien, tu vois ?

Kanesuke glisse un bras protecteur autour de son bébé, mais ne se laisse sûrement pas convaincre ! Il dépose un baiser dans les cheveux bruns bien fournis de Yachiru, le berçant doucement. Mon dieu.. ça allait tellement vite. Bientôt, son petit bébé aurait sa première expérience sexuelle, même !!! Ça le faisait tellement flipper ! Et Subaru, bien qu'il ne l'ait pas gratifié d'un "Tu vois ?", le pensait assez fort pour que Kanesuke l'entende !!

- Non. Tu peux utiliser autre chose que ton corps pour grimper les échelons, mon bébé. Si tu veux, je peux t'aider à trouver un rôle décent...

- Non !!

Yachiru se détache vivement de son père, lui envoyant un regard de reproche avant de se remettre debout.

- J'en ai marre que les gens ne vois que toi et Teruo quand ils lisent mon nom ! Je veux qu'on me prenne pour moi ! Pas parce qu'un membre influent de ma famille m'a "adié" !

Il se frustre et continu sur sa lancée, désignant la feuille sur le canapé :

- C'est pas comme si je faisais un porno, ça va durer deux minutes et on me reconnaîtra peut être même pas ! Je suis sûr que tu aurais pu voir le film sans te rendre compte que c'était le mien ! C'est pas indescent et moi je n'ai pas d'objection ! Je le ferais pas si c'était gênant !

Kanesuke se lève à son tour, posant ses mains sur ses hanches, le regard bien noir. Eh oh ! Minute, hein !!

- Bien sûr que je t'aurais reconnu ! C'est moi qui les ai fait ces fesses là !!!

Oui bon, pas exactement, mais on voyait très bien ce qu'il en pensait, de l'adoption. Pour lui, c'était SON bébé et donc, par conséquent, c'est lui et Subaru et PERSONNE D'AUTRE qui avait fait Yachiru !!!

- De plus, tu vas baisser le ton, jeune homme. N'oublie pas à qui tu parles !

Yachiru vient croiser les bras sur sa poitrine, mécontent mais baissant néanmoins légèrement le ton.

- Tu es aussi buté que papa... Tu veux rien entendre... Teruo tu l'as encouragé lui à mon âge ! Moi tu me rabaisse, tu veux pas que je réussisse ! Si je refuse un rôle alors que je débute à peine, on va me prendre pour une fine bouche et on voudra même plus me recevoir en casting ! T'as même pas lu le script avant de refuser...!

- Mais je ne te rabaisse, pas ! Où est-ce que tu as vu ça ?!

Le mannequin gronde, croisant les bras sur sa poitrine. Bon sang... Son fils savait être aussi têtu que lui et ça le tuait ! Pendant ce genre de moment, il compatissait un peu en songeant à Subaru et au courage que ça lui prenait lorsqu'ils décidaient, avec Yachiru, de lui demander quelque chose en même temps... Il fallait avouer que voir Kanesuke et Yachiru faire front commun, c'était assez impressionnant ! Ils savaient tenir leur bout... Mais là... Là non ! C'était tout plein de choses. Contre ses valeurs, son bébé qui se dénudait, ses vieux démons... Il ne voulait tout simplement pas !

- Tu comprends au moins la portée que ça a ? Et si on t'appelle ensuite seulement pour ce genre de rôle, Yachiru ?! C'est vraiment cette image que tu veux véhiculée ! Je ne veux pas que tout le Japon te voit nu. Et je ne veux pas que tu sois seul avec je ne sais quels hommes pour tourner cette scène !

- Mais non je ne serais pas seul !

Il repense un instant au type de casting, soupire... Et avant d'y revenir, il poursuit, plus calmement :

- S'il te plaît, juste pour mon premier rôle ! Après je te promet de ne pas faire que ça...! Mais je veux pouvoir prouver que je n'ai pas peur et que je suis capable de jouer ce genre de chose !

Nouvelle pause et finalement il admet :

- En plus je voudrais que tu sois là... Et papa aussi s'il peut venir sans interdir aux gens de me regarder... Parce que le type du casting me fait flipper...

Kanesuke ouvre la bouche pour répliquer quelque chose de façon assez vive... Mais il la referme aussitôt à ce que Yachiru lui dit. Quoi ? Qu'est-ce qu'il avait le type du casting ?! Kanesuke s'adoucit. Il revient prendre son bébé dans les bras, le coeur battant la chamade, se sentant soudainement très, très mal.

- Qu'est-ce qui s'est passé, mon coeur ?

Yachiru n'avait pas peur à proprement parler des hommes. En fait, il avait un côté charmeur assez prononcé. Mais peut être que son père lui avait un peu transmit, par mégarde, son animosité pour les hommes de ce style là... Parce que Yachiru se sentait vraiment vulnérable par rapport à eux. Et comme il ne mentait pas à ses parents, du moins sur ce genre de chose, il avoue à contre-coeur :

- Il m'a mit la main aux fesses... C'est pas très grave, mais je veux que tu sois là quand je vais me déshabiller, je préfère...

"quand je vais" oui oui...

Kanesuke se crispe. Qu... Quoi ? Qu'est-ce qu'il avait fait cet enfant de pute de ses deux ?! Oui, Kanesuke était calme et poli. Habituellement... Quand on touche à son bébé, c'est une autre histoire... De fait, il le serre bien fortement dans ses bras, déposant un baiser sur le sommet de son crâne. Son pauvre petit bébé... Mais Kanesuke n'explose pas. Il se fait même étonnamment calme, ce qui était des plus étranges.

- Quel est son nom, mon coeur ? Je le connais peut-être ?

Kanesuke câlin et Yachiru se laisse faire. Quoi ? On pouvait lui dire qu'il était toujours dans les jupes de son père, il s'en fichait ! Il avait une relation fusionnelle avec lui !

- Pourquoi ? Je ne veux pas que tu fasses quelque chose, il fait plein de casting et je n'aurais plus rien si tu l'embête... Je veux juste que tu viennes avec moi, s'il te plaît papa...

- Alors donne-moi son nom. Et si tu le fais, on en parlera avec ton père.

Kanesuke se fait ferme. Mais il n'avait pas l'intention de laisser ça filer... S'il laissait passer ce genre de truc, il laisserait tout passer et ça, pas question !

Yachiru se retire à nouveau de l'étreinte de Kanesuke, lui envoyant un petit regard de reproche. S'ils en parlaient avec papa Subaru il pouvait carrément dire à dieu au cinéma quoi !

- Mais tu vas faire quoi...? Dis moi sinon c'est pas la peine hein...

Kanesuke glisse une main sur la joue de son fils, infiniement doux.

- Si tu commences maintenant à te laisser marcher sur les pieds, tu vas amèrement le regretter. Oui, les débuts sont extrêmement difficiles... mais tu dois toujours rester qui tu es. Et je sais que tu as un caractère tout comme le miens. Alors utilise-le, mon coeur. Néanmoins, cette fois, c'est moi qui m'en occuperai. Et si jamais - j'ai bien dit SI !!! - après en avoir discuté avec ton père on accepte que tu joues ce rôle, tu ne le perdras pas, crois-moi.

Yachiru hésite... Longuement... Et finalement il revient chercher les bras de son père, s'y lovant plus que généreusement. Dire que ça lui arrivait encore de venir squatter au matin quand Subaru partait pour finir a nuit dans le lit de ses parents, juste pour bavarder un peu avec Kanesuke... Bref.

- Il s'appelle Goemon Kobayashi...

Puis avec un petit gémissement dépité :

- Mais tu vas essayer de convaincre papa au moins ou bien tu vas lui demander de venir me séquestrer comme il a essayé de le faire tant de fois avec Teruo...

Kanesuke pousse un petit soupir, bien mitigé. Il réfléchit vraiment, de fait... et finalement, il observe un moment le jeune homme avant de déclarer :

- Je vais en parler avec ton père. Seul à seul, okay ? Ensuite, tu viendras lui vendre ta cause... Puis nous en discuterons tous les trois. Tu savais que ça ne serait pas facile... Au moins, je te laisse ta chance. Et j'irai voir moi-même ce Kobayashi.

Petit baiser sur la joue de son père et Yachiru soupire :

- Je vais me faire tuer...

C'était clair non ? En tout cas, il se détache à nouveau de son paternel, soupirant pour la énième fois avant de hocher la tête : oui ok, il laissait son père se charger de Kobayashi. En espérant que ça ne lui ferme pas les portes pour ses prochains rôles quoi... Finalement, il récupère un peu de bonne humeur, quoi que pas non plus des masses avant de demander, gourmant :

- Il reste du gâteau au chocolat ?

Sous entendu : papa n'a pas encore tout manger ?

- Je peux aller voir Kai et Teruo ce soir ? Je veux lui demander sa veste là. Et puis je veux pas être là quand tu vas parler avec papa, il va me tomber dessus !

Kanesuke observe son fils un moment sans lui répondre... puis fond carrément dessus, le prenant dans ses bras pour le bercer, le caresser, lui donner des baisers dans les cheveux. C'était son bébé et personne ne le toucherait !! Et s'il pouvait lui faire changer d'idée à propos de cette scène de nu. Tiens, ça lui donnait une idée, ça... Il jouerait peut-être un peu des coudes, mais aurait quelques lignes de texte pour son fils...

- J'en sais rien pour le gâteau, c'est pas comme si ça m'intéressait spécialement... Pour Teruo, oui, mais appelle-le pour qu'il vienne te chercher et te reporter. Ou Kai. Tu sais ce que je penses des transports en commun le soir...

Yachiru finit par rire, presque aux éclats, lorsque son père lui fait son attaque dite "bisounours" par son frère aîné. Il le repousse finalement, partant pour la cuisine histoire d'aller chercher une fameuse part de gâteau.

- Oui oui oui pour l'appeler, je vais le faire. Je vais appeler Kai plutôt, il doit être chez eux là non ?

Puis après une pause, rieur, il demande :

- Tu crois qu'il vont me faire un petit neveuuuuuuuu ?

Kanesuke relâche son fils chéri, un peu contre son gré, mais amusé. Néanmoins...

- Yachiru ! Ici, tout de suite !

Il attend que son fils revienne pour pointer touuut ce qu'il avait laissé traîner.

- Tu sais où ça va. Aller, hop. Après le gâteau.

Il s'assoie sur le canapé, ramenant ses longues jambes à lui tout en observant son fils, relâchant son masque de papa sévère pour sourire à nouveau. Parce que oui, il avait appris à être un papa sévère ! Enfin... la plupart du temps...

- Si Kai ne répond pas, n'insiste pas. Il est probablement dans une phase créative... Et pour ce qui est du petit neveu...

Kanesuke a un petit regard rêveur, hochant vivement la tête de haut en bas. Ça voulait tout dire !

- Ha merde !

Yachiru se corrige immédiatement avant que son père ne le fasse :

- Je veux dire "zut" !

Il vient récupérer ses chaussures rapidement puis son manteau et tout en repartant, notant le côté rêveur de son père il ajoute donc, les bras chargés :

- A ce rythme, c'est peut être plutôt moi et mon ou ma chéri qui te donneront un neveu ou une nièce avant !

Kanesuke a une petite exclamation choquée aux paroles de Yachiru. Quoi ?! Lui avoir un enfant genre... avant Teruo ?!

- Mais non ! Tu es bien plus jeune que ton frère... Oh mais ne parle pas de ça ! Je veux garder mon bébé encore longtemps, moi !

Il affiche une petite mine boudeuse avant de rigoler doucement.

- Tu penses qu'on aura de la chance du côté de Takumi ?

Yachiru s'arrête donc dans l'encadrement de la porte alors que son père lui parle de son oncle. Il réfléchit à oncle Takumi et Sorata avant de hausser les épaules.

- Je ne sais pas, c'est oncle Takumi quoi... Et oncle Sorata...

Ca voulait tout dire non...? Finalement, éclatant de rire, il reprend :

- Mais si Teruo et Kai avaient un bébé, tu serais grand père !

Yachiru tourne à nouveau les talons, scandant sur une petite ritournelle moqueuse :

- Papy Kanesuke, grand père Kanesuke, grand papa Kanesuke, la la la...!

Kanesuke attrape une paire de gants à portée visiblement oubliés par Subaru pour les jeter à la tête de son fils alors que celui-ci lui fait l'affront de l'appeler "papy" !!!

- Oh mais !! Non ! Je ne suis pas si vieux que ça !

Mais Teruo était plus qu'en âge d'avoir un enfant, non...?

- Aller, vas manger ton gâteau et file ! Ton père va bientôt revenir... et je compte autant profiter de ce moment en tête-à-tête que tu vas être heureux d'éviter ton père dès qu'il saura !

Yachiru continu de rigole, passant déposer chaussures et manteau avant de filer à la cuisine, découvrant avec joie qu'il reste effectivement du gâteau au chocolat. Il se crispe un peu à entendre parler de son père et de la conversation qu'ils auront ce soir alors une grosse bouchée de gâteau en bouche, il sort tout de suite son cellulaire ! Et son beau frère avait plutôt intérêt de lui répondre et de pouvoir venir le chercher rapidement !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

1. Le premier rôle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: 13 ans plus tard-