Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 1. Répétitions ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ruki
The GazettE - Chanteur


Messages : 158

Age : 35
Date de naissance : 01/02/1982

Nationnalité : Japonaise

MessageSujet: 1. Répétitions ?   Mer 9 Déc - 0:32

    Dernière chanson de la répétition et Ruki n'en pouvait plus. faudrait qu'il pense à se rappeler que lors d'une répétition, il lui était tout à fait inutile de gesticuler dans tous les sens, sautant, se déhanchant exagérément et prenant la moitié du décors pour un objet de fantasme...

    Heureusement ils avaient choisit, pour leurs prochains concerts, de terminer en beauté sur une note de douceur : Cassis. Le blond aimait bien cette chanson, elle lui reposait la voix et de temps en temps, quand l'envie lui prenait, sa vieille guitare de l'époque des Kar+te=zyAnose. Encore qu'à cette époque il n'était pas guitariste mais batteur...

    Ca lui plaisait bien la guitare ! Sans compter qu'il avait deux artistes dans ce domaine sous la main pour lui enseigner quelques rudiments. Il avait pas de quoi jouer un solo mais déjà, partager un bout de mélodie en grattant quelques cordes avec Aoi et uruha, ça valait son pesant de cacahuètes...

    Une goutte de sueur ruissela sur sa tempe, roulant sur sa joue alors qu'il arrivait à une bonne moitié de la chanson. Sa gorge le brûlait et il s'enfilerait à l'aise un bon litre d'eau en sortant. Sur que chacun d'entre eux allait encore perdre des kilos en eau avec cette tournée vu comme ils se déchainaient tous !

    Ruki cessa de longer la scène et son public fictif et se tourna d'abord vers Kai derrière sa batterie. Il ne souriait pas, complètement absorbé par ses caisses de résonance apparemment. Le regard rendu gris perles par les lentilles coula sur Reita qui semblait soucieux. Le connaissant il songeait sûrement à un arrangement quelconque dont il comptait entretenir les autres musiciens.

    Uruha semblait très en forme, il avait presque autant gigoté que lui pendant cette répétition et en fait, à eux deux ils avaient fait un peu l'animation, massacrant même une ou deux chansons qu'ils avaient du recommencer parce qu'ils riaient un peu trop... Gênant quand on était l'instrument vocal...

    Restait Aoi qui avait paru légèrement en retrait, légèrement absent. Le blond s'en était inquiété mais il ne pouvait vraiment pas intervenir durant la répétition...

    Enfin le moment qu'il préférait. Éloignant le micro de ses lèvres, il épongea son front d'un revers de manche tout en se tournant vers le guitariste aux cheveux de geai. C'était son tour, son solo, son moment et il était juste... Resplendissant dans la passion qu'il y mettait. Et malgré l'évidence : son esprit était ailleurs, il était parfait.

    Les bras le long du corps, Ruki le regardait, immobile, ne tentant même pas d'essayer de retenir la façon qu'il avait de faire ses accores. Il lui demanderait un jour de lui montrer ça, mais pour l'instant lui devait se contenter de la guitare sèche.

    Le solo se termina dans une dernière longue note et le reste de la mélodie mourut avec elle. Le silence retomba, semblant tous les assommer plus ou moins.

    Ruki leva les deux bras en l'air, montant sur une sorte de petite estrade pour paraître un peu plus grand :

    - "Ainsi s'achève une trop longue répétition !"

    Puis s'inclinant, il fit mine de saluer leur public, jetant une oeillade complice à ses camarades qui l'imitèrent avec plus ou moins de retenu. Sauf Aoi qui venait de reposer sobrement sa guitare avant de les quitter sans un mot.

    Le blond se redressa, étonné.

    - "Un problème ?"

    Reita suivant la silhouette longiligne d'Aoi et finit par hausser les épaules. Il n'était pas très communicatif celui là au sortir d'une répétition. En même temps, ils ne rêvaient tous que d'une chose : prendre une bonne douche et se vautrer dans un canapé pour attendre la fin du monde.

    Pourtant l'homme au bandeau avisa Uruha en lui montrant une partition qu'il venait de gribouiller. Voilà qu'ils partaient déjà dans une refonte d'une des chansons ou tout au moins de sa mélodie.

    Kai passa devant Ruki et ce dernier l'attrapa vers l'épaule. D'un mouvement de tête il désigna l'endroit ou le guitariste avait disparu :

    - "Tu vas le voir ?"

    L'autre homme le regard, vaguement surprit avant de faire non de la tête.

    - "Il a peut être juste besoin d'être seul."

    Et après un petit sourire -ce que ce garçon pouvait être souriant alors...- il s'éclipsa à son tour, sa silhouette dégingandée s'étirant dans la lumière d'un spot jaune.

    Ruki regarde partout autours de lui et finit par se rapprocher du pied du micro. Il remet le micro à sa place et lançant un "à tout à l'heure" sonore, il part en trottant vers l'endroit où le brun à disparu. Comment pouvait on vouloir être seul ? Ca n'avait pas de sens, ils étaient un groupe ! Même si s'isoler un peu le temps de se défaire de la fatigue semblait tout à fait normal à l'espèce de surexcité qu'il était, Ruki n'avait jamais vu aucun d'eux partir sans un mot, sans explication... Rien...

    Il ouvrit une porte donnant sur l'arrière cour et celui qu'il cherchait y était. Il fumait, adossé à un mur et le blond lui fit un petit sourire, sautant par dessus la rampe ( !!!) d'un petit escalier pour le rejoindre.

    L'homme tapa sur ses poches, comme s'il cherchait son propre paquet tout en sachant qu'il ne l'avait pas sur lui et finalement il tendit une main à son compagnon :

    - "Tu ne voudrais pas voir ce que je donne quand je manque de nicotine hein ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aoi
The GazettE - 2e Guitariste


Messages : 74

Nationnalité : Japonais
Humeur : Sombre

MessageSujet: Re: 1. Répétitions ?   Mer 9 Déc - 0:56

    Aoi était éreinté. La répétition se prolongeait et bien qu'habituellement, ça ne lui déplaisait pas tant que ça, il fallait avouer que ces derniers temps, c'était de plus en plus lourd. Il n'y avait cependant pas moyen de faire plus court : tout devait être parfait pour leur prochaine tournée et ça, Aoi en était parfaitement conscient. Alors, il grattait les cordes de sa guitare avec son expertise habituelle. La passion y manquait peut-être un peu, mais peu de gens le remarqueraient, excités comme ils l'étaient seulement à l'idée de les voir. Parfois, l'homme se demandait si c'était vraiment leur musique qui attisait autant les foules ou seulement leur apparence physique...

    Ses yeux se posèrent sur Uruha, qui s'en donnait à coeur joie. Lui, il ne semblait pas avoir de problèmes de conscience. Peut-être Aoi réfléchissait-il un peu trop. Quoi qu'il en soit, son regard dévia rapidement sur Ruki, qui chantait les dernières paroles de Cassis. Sa chanson préférée... Pour plusieurs raisons. Premièrement, son solo de guitare qu'il adorait, bien qu'il fallait avouer que celui d'Uruha n'avait rien à envier à personne. Ensuite, les paroles, douces et tragiques. Et bien sûr, la voix de Ruki, qui se mariait parfaitement aux accords.

    Et ce fut son moment : le solo.

    Aoi pinçait les cordes de sa guitare, ayant plutôt l'impression que c'était son propre coeur qu'on pinçait un peu plus fort à chaque notes. Pourquoi ne pouvait-il plus ressentir la musique, sa musique ? Il essayait, mais avait l'impression d'être froid et engourdit malgré ses efforts. Était-ce normal, à un certain moment, de ne plus sentir la musique vibrer en soi ? Si oui, il aurait fallut l'avertir à l'avance...

    Et finalement, ce fut la fin. Aoi poussa un petit soupir de soulagement. Il pourrait aller se laver, puis s'étendre dans le lit de sa chambre d'hôtel. Non, il ne dormirait pas, mais il pourrait reposer son esprit, seul et dans un silence quasi complet. Cependant, juste avant, il devait absolument aller fumer une cigarette. Il était accro à la nicotine depuis déjà plusieurs années, mais n'avait pas encore essayé de s'en départir. C'était trop de tracas en plus... et avec leurs métiers, ils étaient déjà bien assez stressés comme ça !


    - Ainsi s'achève une trop longue répétition !

    Aoi lança un bref regard au petit blond qui venait de sauter sur l'estrade, semblant toujours autant déborder d'énergie. Cette même énergie eu pour seul effet de le rendre encore plus las. Le guitariste poussa un nouveau soupir en balayant une mèche ébène de son visage. Il posa sa guitare sur son socle, fit un petit salut à Kai qui semblait vouloir aller le rejoindre, puis quitta la scène. Pas question de jaser pour l'instant : il était dans une humeur peu commode.

    L'homme fouillait déjà dans ses poches à la recherche de ses clopes lorsqu'il vit enfin la lumière du jour. Il leva une main pour protéger son regard noir des derniers rayons du soleil qui disparaissait déjà à l'horizon.

    Poussant un nouveau soupir, comme si tout ce qu'il faisait lui pesait, Aoi sortit une de ses Malboro Menthol du paquet de cigarettes. Il la coinça entre ses lèvres charnues, puis l'alluma tout en s'adossant au mur de brique de la bâtisse. Avec délectation, il souffla une première bouffée, levant la tête vers le ciel en fermant les yeux. Les longs doigts d'une de ses mains blanches se perdirent dans sa tignasse noire alors que, les yeux toujours fermés, il murmurait quelques paroles de Cassis pour lui-même.


    - Tu ne voudrais pas voir ce que je donne quand je manque de nicotine hein ?

    Aoi sursauta en ouvrant les yeux. Devant lui, la main tendue, se tenait leur chanteur, un air malicieux accroché à son visage poupon malgré ses 27 printemps. Sans un sourire, le visage neutre, Aoi sortit une Marlboro Menthol de son paquet et la lui tendit. Puis, il approcha le briquet du jeune homme, dans l'intention d'allumer lui-même la cigarette.

    Les yeux gris le fixaient, le fouillaient presque et Aoi détourna le regard quelques secondes, avant de s'intéresser à nouveau à son briquet, attendant que Ruki ne daigne la mettre entre ses lèvres pour qu'il l'allume.


    - C'était une bonne répétition. On va être prêt pour la tournée très bientôt...

    Des phrases probablement vraies, un ton qui sonnait faux, comme s'il n'eu pas cru lui-même ses paroles. Mais qu'est-ce qui lui prenait ? Il n'en savait rien, mais pas question d'alarmer les autres. Il allait bien en dehors de quelques petits questionnements de base, alors pourquoi en faire tout un plat ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ruki
The GazettE - Chanteur


Messages : 158

Age : 35
Date de naissance : 01/02/1982

Nationnalité : Japonaise

MessageSujet: Re: 1. Répétitions ?   Mer 9 Déc - 1:24

    Putain, il l'avait fait sursauter ! Incroyable mais vrai, le guitariste dormait debout la clope au bec ! Enfin il ne dormait pas mais qui sait si ça ne serait pas arrivé si Ruki n'était pas intervenu ?

    En tout cas, Aoi n'avait pas rejeté sa demande et avec une lenteur toute calculée -ou pas- il venait de lui sortir une de ses cigarettes mentholée. Ruki joua un peu avec, la faisant passer entre ses doigts sans réfléchir, une peu comme s'il n'avait pas vraiment l'intention de la fumer. Il n'avait même pas vu que le guitariste avait sortit son briquet en fait.

    Aoi semblait ignorer le reste du monde, perdu dans sa bulle et malgré les efforts de Ruki pour essayer de lire sur son visage le problème, ce dernier restait pour le moins impassible. Il finit même par se détourner avant de lui remettre le briquet sous le nez.

    Le blond coinça le filtre entre ses lèvres et faisant abris de ses mains autours de celle qui tenait le briquet il laissa le jeune trentenaire -et oui, déjà !- allumer sa cigarette. Il aspira une bouffée avec un réel délice et relevant la tête, Ruki laissa la fumée s'enfuir.

    - C'était une bonne répétition. On va être prêt pour la tournée très bientôt...

    Ruki arqua un sourcil, dubitatif. Autant lui même pensait sincèrement ce qu'Aoi venait de lui dire, autant le brun lui semblait essayer de se mentir à lui même. Tout au moins c'est l'impression qu'il donnait entre le ton quasi monocorde de sa voix et l'attitude... Blasée ?

    Coinçant la cigarette entre deux doigts, Ruki l'éloigna un temps de ses lèvres :

    - "T'as l'air tellement convaincu que je vais perdre la foi là..."

    Le blond remit la cigarette en place avant de fourrer ses mains dans ses poches, grognant légèrement en se rendant compte qu'il avait le jeu de clef des vestiaires à l'intérieur et qu'il faudrait qu'il pense à aller les déposer lui même si les autres étaient déjà partit à son retour à l'intérieur.

    Finalement il soupira, se sentant soudainement très las, comme si l'apathie d'Aoi lui était contagieuse. S'adossant à son tour au mur il se tourna à demi vers le guitariste :

    - "Bon alors, qu'est qu'il y a ? Tu t'es levé du pied gauche ? T'avais plus de rimmel ? Plus de corn flakes pour toi au ptit dej' ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aoi
The GazettE - 2e Guitariste


Messages : 74

Nationnalité : Japonais
Humeur : Sombre

MessageSujet: Re: 1. Répétitions ?   Mer 9 Déc - 1:49

    L'homme approcha le briquet du visage de Ruki lorsque celui-ci se décida enfin à la poser entre ses lèvres. Pendant un instant, alors que le bout de la cigarette s'enflammait et que la faible lumière que procurait le briquet illumina le visage de son ami, Aoi eu l'impression d'avoir, face à lui, un étranger. Il fronça les sourcils, mais ne tiqua pas, se contentant de remettre le briquet dans sa poche sans rien dire. Une impression parmi tant d'autres qui était, probablement comme toujours ces derniers temps, fausse. Il fallait qu'il récupère un peu de sommeil, bon sang.

    - T'as l'air tellement convaincu que je vais perdre la foi là...

    Aoi ne lâcha pas la remarque acerbe qui lui brûlait le bout des lèvres. C'était une tare que d'aller mal des fois de temps en temps ?! Peut-être pour eux, mais pas pour lui.

    Le guitariste s'appuya de nouveau contre le mur frais, prenant une nouvelle bouffée de cigarette en observant Ruki. Le petit blond semblait avoir soudainement perdu toute sa vitalité. Pourtant, un peu plus tôt, il était débordant d'énergie. Aoi se demanda un instant si c'était son mauvais karma qui affectait aussi les autres, mais chassa ses pensées d'un soupir.


    - J'en suis convaincu. Nous produisons bien. Il n'y a pas de raison pour que ça aille mal.

    Aoi se faisait l'impression d'un automate, mais sur le moment, il s'en foutait un peu. Après une telle journée, il était facile d'accuser la fatigue. Il le ferait, en espérant que Ruki veuille bien le croire. D'entre eux, le petit blond avait toujours été le plus perspicace et, surtout, le plus près des sentiments des autres. Si, sur scène, c'était une vraie bête - une bête agréable à regarder, soit dit en passant - en privé il était beaucoup plus timide, se réfugiant souvent dans des silences ponctués de rougissements lorsque les questions à son sujet devenaient beaucoup trop personnelles.

    Aoi avait toujours admiré cette capacité que son ami avait à lâcher son fou sur scène, devant des milliers de personnes alors qu'il était, en fait, si renfermé. Comparé à lui, il aurait presque pu dire que Ruki était un exemple de pureté. Ce n'était effectivement pas le cas, mais parfois, il en avait bien l'impression.

    Le guitariste aux yeux noirs tritura sa cigarette pendant quelques secondes, pensif. Ce furent Ruki ainsi que sa perspicacité à tout casser qui le sortit de ses songes.


    - Bon alors, qu'est qu'il y a ? Tu t'es levé du pied gauche ? T'avais plus de rimmel ? Plus de corn flakes pour toi au ptit dej' ?

    Le brun lissa une mèche de ses cheveux, un petit sourire amusé apparaissant sur son visage. Ce fut bref, mais ce petit éclat parmi les nuages orageux lui fit le plus grand bien. Redevenu taciturne, il marmonna seulement :

    - J'ai bouffé le rimmel et me suis appliqué les corn flakes autour des yeux. Tu parles d'une journée.

    Peut-être que sa phrase aurait pu être humoristique, mais en fait, il semblait si convaincu de ce qu'il disait qu'il était difficile de savoir s'il disait vrai ou non. Bien entendu, Ruki comprendrait sûrement l'allusion : tout allait de travers, mais il ne comptait pas être plus clair que cela. Encore que son ami pouvait être une vraie teigne lorsqu'il voulait savoir ce qui se passait quand un de ses camarades n'avait pas le moral.

    Aoi coinça un bref instant la cigarette entre ses lèvres. Un instant plus tard, la fumée blanche s'envolait vers le ciel, balancée par le vent. Le guitariste l'observa, pensif.


    - Ça va être un peu étrange de jouer sur la même scène que Dir en Grey... On a pas vraiment le même style ni le même genre de fans...

    Ou peut-être que si... Un autre groupe adulé pour son look. Étrangement, Kyo, leur chanteur, lui faisait parfois un peu penser à Ruki, même si son ami avait une classe que l'autre n'aurait probablement jamais. Loin de lui l'idée de dégrader Kyo. Mais, Ruki, c'est Ruki. Et personne ne pouvait avoir son élégance douce et masculine à la fois.

    Aoi tourna la tête vers son ami, l'observant à la dérobée. Ce drôle de regard gris et pas naturel pour dix sous, il avait encore du mal à s'y faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ruki
The GazettE - Chanteur


Messages : 158

Age : 35
Date de naissance : 01/02/1982

Nationnalité : Japonaise

MessageSujet: Re: 1. Répétitions ?   Mer 9 Déc - 3:08

    - J'en suis convaincu. Nous produisons bien. Il n'y a pas de raison pour que ça aille mal.

    Ha ouais, joli scénario tout bien huilé qui sentait même pas le réchauffé. En même temps, Ruki devait être le premier à qui ce plat là était servit, il en avait la primeur... Trop aimable.

    En tout cas, pas question qu'il laisse la sauce tourner. Un truc clochait, c'était gros, énorme même et Ruki ne comptait pas laisser le brun s'en tirer à si bon compte. Où était passé cet entrain lorsqu'ils jouaient tous ensemble ? Aoi avait toujours eu cette flamme, cette ambition, ce caractère entier qui voulait transporter des montagnes... Et voilà qu'il en était réduit à l'état d'homme, mortel parmi les mortel. Troublant.

    Quand enfin un sourire passa sur les traits finement marqué du jeune homme, le blond ne put s'empêcher d'y répondre avec le même sourire. Sauf que le sien resta sagement en place sur son visage tandis que chez Aoi, ça n'avait été que fugitif, un peu comme s'il s'était défendu de sourire ou quelque chose comme ça.

    - J'ai bouffé le rimmel et me suis appliqué les corn flakes autour des yeux. Tu parles d'une journée.

    Pendant une brève seconde, Ruki resta là à le fixer, un peu stupide. Le guitariste venait de lui débiter cette phrase sans sens avec un tel aplomb que son réflexe premier avait été de la prendre au pied de la lettre.

    Avec deux secondes de recule il se rendait bien compte qu'il n'aurait pas dû. Et qu'Aoi ne s'était pas trompé non plus, en aucun cas sa langue n'avait fourché. Ca allait juste... Mal. Et il n'arrivait pas à mettre de mot sur le problème, en tout cas pas encore.

    Le regard sombre suivit un moment la volute de fumée grisâtre qui venait de s'échapper de ses lèvres pleines et sans réfléchir, le blond fit de même. Entre ses doigts, la cigarette mentholée se consumait doucement alors qu'il ne tirait que de trop rares bouffées dessus.

    Il n'aimait pas ces cigarettes. C'était juste... Un bon prétexte pour se rapprocher du guitariste qui semblait entre deux eaux et qui lui rendait son malaise presque contagieux quand il y pensait un peu trop.

    - Ça va être un peu étrange de jouer sur la même scène que Dir en Grey... On a pas vraiment le même style ni le même genre de fans...

    Ruki eu un sourire qui lui mangea la moitié du visage, occultant malgré lui un court instant la raison de sa présence dans cette même cour. Dir en Grey. Leur groupe était plus vieux que le leur, les membres aussi d'ailleurs. Ruki les aimait bien, tous autant qu'ils étaient et ils se sentait un peu moins seul dans son "petit" monde en présence de l'autre chanteur.

    Ouais... Kyo et lui se ressemblait assez sur pas mal de point : petit, cheveux décolorés, chanteur, pas amateur d'alcool pour deux sous... La perspective de passer du temps à s'échanger des tuyaux vocaux et littéraire l'enchantait réellement.

    Il eu également une pensé pour Die et Kaoru, les deux guitariste du groupe. Très différent des deux de The Gazette au demeurant, mais pas moins bourré de talent. Le chanteur aimait bien Die. Excentrique à souhait, joueur, moqueur, cinglant... C'était pas reposant pour deux sous mais dans les coulisses ça survoltait littéralement Ruki. A se demander s'il ne partageait pas son corps avec une autre personne tant ça n'avait rien à voir avec sa vie personnelle.

    Au naturel il préférait la présence des gazetto. Celle d'Aoi, calme et mille fois plus reposante. Parfois il avait l'impression qu'il pouvait juste être dans la même pièce avec lui et que ça suffisait pour tout dire, pour remettre sa ligne de tension sur le bon rythme. Il en avait besoin, c'était presque vitale et là, sa ligne de tension disjonctait complètement.

    Perdre le fil des pensés de Aoi le rendait plus anxieux qu'il n'aurait bien voulu l'admettre. Parce qu'il aimait bien tout savoir peut être. Fichue curiosité personnelle...

    - "Je trouve ça bien, ça élargit notre univers musical, on en a toujours besoin non ?"

    Faut dire qu'ils étaient réputé pour passer d'un genre à l'autre. Chacun d'entre eux aimait à jouer autre chose de temps en temps, tester de nouveaux accords, de nouveaux style.

    Il soupire et s'arrache à la contemplation du tout et du rien pour regarder Aoi qui lui même l'observe.

    - "J'ai un truc sur le nez ?" demande t-il.

    Il rougit mais son visage mime une fausse attitude de dénie. Il a une réputation à tenir il croit quoi lui ?
    un nuage passe, dissimulant une partit des derniers rayons du soleil et Ruki fronce les sourcils :

    - "Viens on rentre, on va attraper la mort dehors en sueur."

    Le blond l'attire par le bras pour le forcer à bouger et dans un même élan il écrase sa cigarette à moitié fumé sous son talon, se promettant de récupérer un pianissimo un peu plus tard.

    - "Tu veux manger un truc ? Boire un verre ?"

    Puis levant son index sous le nez d'Aoi, magistrale, il s'exclame, comme touché par la grâce :

    - "Te faire livrer une pizza et louer un DvD ! Ca m'le ferait trop !"

    Et il continu de tirer Aoi vers l'intérieur, ne lui laissant pas vraiment le temps de refuser sa proposition. Ruki aurait tout son temps pour le tirer de ses sombres pensés comme ça et au moins, il était à peu près sûr qu'ils ne tomberaient pas sur des fans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aoi
The GazettE - 2e Guitariste


Messages : 74

Nationnalité : Japonais
Humeur : Sombre

MessageSujet: Re: 1. Répétitions ?   Mer 9 Déc - 3:41

    Étrangement, la présence de Ruki à ses côtés avait commencée à calmer Aoi. Peut-être était-il toujours aussi troublé, mais au moins, il n'avait plus cet étrange stress qui lui pressait l'estomac et le coeur sans qu'il ne sache pourquoi. Et ça faisait du bien, vraiment. À croire que Ruki lui était presque vital... Aoi eu un soupir à peine perceptible à cette pensée.

    - Je trouve ça bien, ça élargit notre univers musical, on en a toujours besoin non ?

    Le guitariste hocha positivement la tête. Il aimait bien la musique de Dir en Grey, il fallait l'avouer. Et puis, The GazettE étaient bien réputés pour piocher dans plusieurs styles différents. Ils avaient besoin d'inspiration fraîche ces derniers temps et cette vague de fraîcheur, il y avait fort à parier que c'était Dir en Grey qui allait la leur apporter. Du moins, il espérait que ça allait aider un petit peu... pas que leur groupe était dans le trou, loin de là, mais tout le monde a besoin d'un peu d'inspiration pour continuer.

    Il aimait bien les membres du groupe, aussi, même s'ils n'étaient pas les meilleurs amis du monde. Enfin... avec les tournées, il était difficile de connaître aussi bien d'autres personnes que ceux du groupe. Kai, Ruki, Reita et Uruha étaient ses meilleurs amis et même si son univers n'était pas uniquement composé d'eux, ils en formaient la majeure partie.

    Aoi ne détourna pas le regard lorsque son ami se tourna vers lui. Il se contenta de l'observer sans rien dire, sachant pourtant que Ruki n'était pas fan de ce genre de comportement. Et justement, la remarque ne fusa pas longtemps après que leurs regards se soient croisés.


    - J'ai un truc sur le nez ?

    Les joues du petit blond se teintèrent de rosé, mais il sembla se forcer à l'ignorer. Bien que son visage soit neutre, toute la tendresse qu'Aoi ressentit pour lui à se moment se communiqua dans ses yeux noirs.

    Parce que oui, malgré tous ses questionnements, Ruki restait le même garçon charmant et adorable qu'il avait toujours connu et que malheureusement, peu de gens connaîtraient réellement, principalement parce qu'ils ne voulaient voir que le chanteur survolté et pervers qu'il montrait sur scène. Ils ne savaient pas tout ce qu'ils rataient...


    - Tu sais bien que non... Toujours aussi parfait, mon petit farfadet.

    Aoi fini tout de même par détourner le regard alors que les nuage voilait les quelques rayons de soleil encore apparents. Ses yeux charbons se posèrent sur l'horizon. Une nouvelle journée venait de s'éteindre.

    Farfadet... Ruki détestait ce surnom, qu'il devait à sa grandeur. Il n'y avait que lui, Aoi, qui puisse l'en affubler sans se faire bouder et il en avait toujours usé à tord et à travers. Mais, aujourd'hui, la gentille moquerie habituelle ne transparaissait pas dans son ton. Seulement une tendresse cachée par des nuages orageux et gris.


    - Viens on rentre, on va attraper la mort dehors en sueur.

    Il aurait bien aimé pouvoir dire son opinion sur le sujet, mais déjà, Ruki l'attirait à l'intérieur avec lui en lui demandant rapidement s'il voulait boire ou manger quelque chose.

    Soudainement, Ruki pointa un doigt tendu sous son nez et, comme s'il était le nouveau prophète de ce monde, il déclara magistralement :


    - Te faire livrer une pizza et louer un DvD ! Ca m'le ferait trop !

    Un bref sourire en coin apparu sur les lèvres pleines d'Aoi. Il suivit Ruki sans faire de cas, écrasant à son tour la Malboro à moitié fumée sur le sol. Il aurait peut-être préféré être seul, mais savait très bien que s'il repoussait Ruki, il allait en entendre parler encore longtemps. Et puis, peut-être que ça ne lui ferait pas de tord après tout, qui sait. Il n'avait pas l'habitude d'être aussi morose...

    Traînant des pieds, Aoi suivit Ruki jusque dans les vestiaires... vides. Le guitariste promena un instant son regard sur la pièce. Ça n'avait vraiment rien d'un vestiaire de stade de football... ou quoi que ce soit de ce genre. C'était beaucoup plus chic, même si ça restait d'un décor minimaliste. On y trouvait de tout : garde-robe vide pour y ranger les costumes des groupes - en l'occurrence les leurs pour l'instant, mais pas pour longtemps -, de grands miroirs pour le maquillage, quelques « loges » assez petites, mais agréables lorsqu'on avait besoin de se reposer quelques minutes en solitaire et même une pièce qui servait de dinette. Rien de grandiose, mais tout de même agréable. Cependant, après tout ce temps, Aoi ne voyait plus vraiment le charme de l'arrière-scène. Probablement à cause de l'habitude, qui sait...


    - Tu crois qu'ils sont partis ?

    À ce moment, une voix fusa de l'autre côté de la porte close de la salle de bain.

    - C'est ça, faites comme si j'étais pas lààààààà !!!!

    Aoi leva les yeux au ciel en entendant Kai crier. Il ramassa un paquet de serviettes humides démaquillantes et la lança sur la porte.

    - EHHHH !!!

    Se tournant vers Ruki, il lui lança un regard l'air de dire : « Tu vois, ça va très bien », peu convainquant. Mais au moins, il avait essayé...

    Il contourna ensuite le petit blond pour s'assoir sur un banc en face d'un des grands miroirs. Sur la table en face de lui traînaient encore quelques produits qu'il avait utilisé pour se maquiller légèrement avant la pratique, faute de temps ce matin à l'hôtel. Prenant un eyeliner noir entre ses longs doigts pâles, il commença à en appliquer distraitement.


    - J'ai envie de retourner à l'hôtel tout de suite. Je crois que Reita et Uruha sont encore sur la scène... Ça va être long. Tu veux revenir avec moi ?

    Finalement, il n'avait pas vraiment envie d'être seul...

    Aoi releva le regard et observa le reflet de Ruki dans la glace, attendant son consentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ruki
The GazettE - Chanteur


Messages : 158

Age : 35
Date de naissance : 01/02/1982

Nationnalité : Japonaise

MessageSujet: Re: 1. Répétitions ?   Mer 9 Déc - 4:14

    Ruki s'énumérait mentalement les titres des derniers film qu'il aurait aimé voir. Autant il détestait le cinéma, autant il adorait se retrouver sur un bout de canapé, une couverture sur les épaules en train de manger des pâtes ou un truc indigeste du même genre.

    C'était con ou tout ce qu'on voulait, mais c'était "normal" et après avoir tenu le rôle d'un personnage plus que borderline, il avait besoin de se retrouver dans le cocon rassurant de quelque chose de plus habituel, de moins théâtral...

    D'ailleurs il était déjà un peu rendu dans cette atmosphère, sans doute parce qu'Aoi se détendait enfin et que comme une éponge, il absorbait ce calme qui refaisait légèrement surface. Sans compter bien sûr sur les petits signes d'affections que lui témoignait le brun. Bon, il aurait préféré que ça parle d'autre chose que de sa taille et de sa croissance qui l'avait lâchement abandonné trop tôt... Mais pour maintenant...

    Quand ils déboulèrent dans le vestiaire, ce dernier était vide. Cependant vu toutes les affaires qui traînaient, on pouvait supposer que les autres membres du groupe devaient être en vadrouille à droite ou à gauche.

    Aoi qui venait de se porter à sa hauteur sembla poser son regard dans tous les coins sans pourtant réellement imprimer le décors. Depuis plus en plus curieux le guitariste... Ca faisait naître une petite boule d'angoisse chez Ruki de le voir si morose. C'est presque comme s'il s'attendait à le voir tourner les talons en disant que gazetto ne l'intéressait plus. Oui c'est ça, Aoi avait l'air de se foutre royalement de tout...

    - Tu crois qu'ils sont partis ?

    Ruki humidifia ses lèvres avant de répondre, se rappelant ainsi à quel point il avait soif, mais la réponse vint finalement de derrière la porte de la salle de bain. Le blond sourit. Kai. Il aimait bien le batteur, c'était son sauf conduit durant les interview ! Ruki n'hésitait jamais à aller se cacher derrière lui pour éviter de devoir répondre à une question et heureusement, ce dernier lui venait toujours en aide.

    Chacun à leur manière, les membres de leur band étaient un des piliers de la vie du chanteur. Ils étaient tous important et il n'était pas encore las de chanter sur leurs notes de musique. S'il fallait déployer le grand jeu pour qu'Aoi se secoue un peu, il le ferait !

    Et inutile de lui jeter ce petit regard là ! Ca ne marchait pas avec lui ! Ruki ne serait satisfait qu'en retrouvant un guitariste souriant et rassurant. Celui qui n'avait pas l'air de porter tout l'ennui du monde sur ses épaules...

    Dans la salle de bain, on entendait maintenant un peu plus Kai qui s'activait et Ruki resta planté au milieu de la pièce tendit qu'Aoi s'était assit devant un large miroir, soulignant son regard d'encre d'un coup d'eye-liner. On voyait nettement l'habitude dans le geste...!

    - J'ai envie de retourner à l'hôtel tout de suite. Je crois que Reita et Uruha sont encore sur la scène... Ça va être long. Tu veux revenir avec moi ?

    Sortant le jeu de clef de sa poche, Ruki le jeta près d'un lavabo avant d'élever le ton de la voix pour être sûr de se faire entendre de Kai :

    - "J'ai mit les clefs sur le... Le... La table là, enfin le truc avec les miroirs !"

    La porte se déverrouilla et la tête brune du batteur apparu dans l'encadrement, dubitatif. Ses yeux chocolat fouillèrent la pièce et Ruki pointa les clefs du doigt.

    Petit hochement de tête de la part du jeune homme qui s'exprime tout de même :

    - "Vous partez ? Vous ne voulez pas prendre une douche avant ?"

    Le blond regard Aoi dans le miroir et lui sourit avant de revenir à l'autre homme :

    - "Non, j'ai prit du retard sur mon dernier texte alors..." commence t-il à mentir pieusement pour ne pas mettre Aoi plus mal à l'aise qu'il ne l'est déjà.

    Il se fait interrompre par Reita qui vient d'entrer avec Uruha. Ce dernier se défait du bandeau qu'il a sur le visage avant d'ajouter, légèrement moqueur :

    - "Tu sais depuis combien de temps tu dis travailler sur cette chanson ?"

    Ruki hausse les épaules :

    - "Un mois et des poussières ?"

    L'autre blond roule des yeux avant de se réinstaller près de Uruha, visiblement décidé à poursuivre leur discussion tout en se préparant à sortir. Le second guitariste prend cependant quelques secondes pour clore le sujet :

    - "Plus de six mois. A ce niveau là on appelle plus ça de la poussière mais des cailloux..."

    Mais son sourire exprime tout à fait l'amusement que ça lui inspire. Pas de reproche là dedans. L'ambiance est comme d'habitude, ou presque. Aoi est silencieux devant sa glace, ses longs doigts de guitariste appliqués à parfaire son maquillage.

    Ruki s'approche et vient poser sa tête sur son épaule, étudiant le reflet avec soin.

    - "Tu sais on va pas à un rendez vous galant, on retourne à l'hotel..."

    Il se redresse, récupère son sac dans lequel il fourre quelques trucs, un peu tout et n'importe quoi avant de passer la bandoulière par dessus sa tête. Il prendrait une douche à l'hôtel pour maintenant. Le chanteur attrape néanmoins une bouteille d'eau dont il avale une grande partie du contenu.

    - "Tu viens ?" finit il à l'intention d'Aoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aoi
The GazettE - 2e Guitariste


Messages : 74

Nationnalité : Japonais
Humeur : Sombre

MessageSujet: Re: 1. Répétitions ?   Mer 9 Déc - 4:45

    Aoi soupira avec soulagement lorsqu'il entendit Ruki jeter les clés sur la petite table à maquillage en mentionnant à Kai qu'elles étaient là. Alors que le petit blond semblait se perdre dans ses mots, Aoi entendit la porte de la salle de bain s'ouvrir. Il n'eu pas besoin de tourner la tête pour savoir que Kai venait de libérer la pièce, regardant probablement ce que Ruki tentait de lui expliquer vainement.

    Alors qu'il ignorait les interrogations de Kai avec toute la bonne volonté dont il était capable, le second guitariste continuait d'appliquer du noir autour de ses yeux, histoire de se changer les idées. Peut-être espérait-il seulement un miracle, car même si Ruki prit la parole, ce qu'il racontait n'était pas très crédible... et il ne fut pas le seul à s'en apercevoir. Reita prit rapidement le relais et Uruha ne resta pas loin derrière. C'était vrai que Ruki devrait avoir fini cette chanson depuis des mois... Mais on ne pouvait pas mettre notre muse en laisse, malheureusement.

    Apparemment, le pauvre Ruki se ferait charrier là-dessus aussi longtemps que les autres pourraient exploiter le filon... Il faudrait y faire quelque chose. Même si Aoi aurait été plutôt du genre à se mêler aux moqueries, cette fois, il n'en avait pas du tout le coeur.

    Appliquant toujours avec désinvolture du crayon autour de ses yeux déjà bien marqués, mais jamais vulgaires, Aoi décréta tout haut :


    - Et puisque ça traîne depuis si longtemps, je vais aller l'aider, justement.

    Et le silence fut... Pendant quelques secondes, mal à l'aise, Aoi sentit les regards de tous posés sur sa personne. Avec obstination, il refusa de quitter son propre reflet des yeux. Et comme si on répondait à une prière silencieuse, Reita et Uruha recommencèrent à bavarder dans leur coin alors que Ruki s'approchait de lui.

    - Tu sais on va pas à un rendez vous galant, on retourne à l'hôtel...

    Aoi baissa lentement le crayon noir, observant la petite tête blonde posée sur son épaule. Il hocha positivement la tête alors que Ruki se redressait. Réprimant un énième soupir las, le guitariste ramassa son maquillage qu'il lança un peu n'importe comment dans son sac à bandoulière.

    Posant la bande de son sac sur une de ses épaules, l'homme fit un signe à Kai, puis aux deux autres qui bavardaient encore dans leur coin. Leurs salutations enthousiastes ne lui fit, pour une fois, ni chaud, ni froid alors qu'il quittait rapidement le vestiaire, s'assurant que Ruki le suivait bel et bien. Il lui avait dit qu'il viendrait avec lui... enfin, pas directement, mais c'était comme si. Alors il ne le laisserait sûrement pas changer d'avis !

    Se tournant vers le petit chanteur blond, le guitariste inclina un instant la tête, en signe de remerciement. Comme si le geste ne suffisait pas assez, il murmura un doux :


    - Merci, Ruki-chan.

    Familier, taquin, mais sûrement pas mesquin. Aoi avait toujours aimé le charme presque gamin de Ruki, un charme que encore une fois peu de gens lui connaissaient.

    Le guitariste sortit de la grande bâtisse en poussant un grand soupir pour ensuite mieux reprendre son souffle, savourant l'air frais de l'extérieur. Il aurait besoin d'aller prendre une douche aussitôt arrivé à l'hôtel. Mais, après, il kidnapperait Ruki jusqu'à ce qu'il aille mieux.


    - On louera des DVD si tu veux... mais quand tu vas venir me rejoindre dans ma chambre, apporte du papier et des crayons, histoire qu'on finisse cette chanson. Et je veux des sushi moi.

    Il fit un petit sourire à Ruki avant de se tourner vers la rue, cherchant un taxi à héler des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 1. Répétitions ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

1. Répétitions ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: Diru feat. Gazetto-