Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 14. À finir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Freya


Messages : 698


MessageSujet: 14. À finir   Jeu 6 Jan - 20:04


Mao sort des toilettes dans lesquelles il s'était réfugié un petit dix minutes, le temps re rajuster masquara, poudre, gloss, coiffure, vêtements... Il ne voulait RIEN laissé au hasard ce soir. C'était tout autant Orii que Katsuo qui l'avait aidé à choisir sa tenue. Haut griffé et sexy à souhait offert par Katsy il y avait quelque mois, avec léger effet de transparence par endroit, lassage dans le dos et juste assez court pour laisser voir son nombril et un bout de son dos... Un pantalon dans une matière élastique qui laissait peut de place à l'imagination, de taille assz basse pour donner parfois l'impression de danser un peu trop dangeureusement sur le bas de ses hanches... Et son mètre soixante quinze qui faisait des envieus(es) au collège était réhaussé par une petite paire de talons. Non, ce soir Mao ne jouait pas dans la même cour... Il avait décrété, appuyé par ses deux conseillers fêtiches, qu'il allait mettre le feu ! Et il avait d'autant bien fait que Shinji, lui, était tout simplement à tomber par terre...

Il avait à peu de choses près les mêmes vêtements que ceux sur les photos envoyé sur msn. Pantalon de costume, chemise blanche, bretelle grenat, noeud proéminant... Une vraie gravure de mode sortie d'un de ces magazines et qui associé à la cigarette qu'il avait coincé entre ses lèvres et le petit air suffisant qu'il abordait, aurait suffit à faire tomber n'importe qui dans cette boîte la plus branchée de Shizuoka... Et alors quand il avait vu le carré VIP, Mao avait cru défaillir ! C'était tout simplement énorme ! En ce qui concernait Nozomi et Yûsuke qui lui avaient été présenté, il s'était contenté d'un petit "salut" et de quelques mots. Ben quoi ? On pouvait dire quoi au fils de l'Oyabun ? Parce que c'était bien ce que Katsy lui avait dit et ce que le nom de cet homme lui confirmait non ? En tout cas, il semblait avoir mieux à faire et Mao avait vite fait bien fait amené Shinji près de la table de billard qui trônait là, pour eux seuls à ce qu'elle avait l'air...

L'adolescent avait tourné une fois ou deux autours avant d'aller se servir d'une queue de billard, la soupesant avant de la faire passer entre son dos et ses coudes, cambrant légèrement les hanches, rieur, alors que sur un ton tout sauf innocent il demande :

- Alors tu me montre comment on se sert de l'instrument...?

Il en rougirait demain, quand il raconterait à Orii...

Shinji était plus que charmé ce soir. Son bébé - oui, le siens et celui de personne d'autre - attirait tous les regards. Même Nozomi ne pouvait nier qu'il était torride... Même si monsieur poil au menton attirait d'avantage le regard de son patron et meilleur ami ! Ça lui importait peu, de fait. De toute façon, Nozomi et lui ne jouaient jamais dans la même court. Et même s'ils avaient eu les mêmes goûts, ça aurait été pareil : c'était une question de respect mutuel. Et présentement, personne n'aurait pu toucher Mao. D'ailleurs, le seul qui avait osé le regarder avec un peu trop d'insistance s'était mérité un regard si cuisant de la part de Shinji qu'il avait tourné les talons sans demander son reste. Le Yakuza avait, ce soir, opté pour une sobreté chic. Enfin... ce qu'il croyait être sobre. Car nul doute que plusieurs regards étaient posés sur sa personne... Mais il ne les remarquait même pas. Il ne voyait que Mao qui usait de son charme juvénil et innocent de façon démesurée. Et ça le tuait ! Il voulait toucher, caresser, goûter, chérir ce petit corps qui en redemanderait !

Shin laisse échapper un petit rire amusé alors que Mao trotte autour de la table de billard, visiblement demandeur. Il voulait apprendre à jouer, c'est vrai... Mais présentement, il avait l'air de vouloir apprendre autre chose. Shinji tourne autour de la jolie petite silhouette, glissant la cigarette qu'il avait récupéré entre ses lèvres glossées alors que son regard glisse sans gêne aucune sur la chute de reins du jeune homme. D'ailleurs, il y glisse la main, appuyant légèrement sur la queue de billard pour qu'elle se presse tout contre les fesses du jeune homme. Il se penche, histoire de murmurer d'une voix chaude à l'oreille de l'adolescent.

- Mais avec plaisir, mon coeur. Tout ce que tu voudras et plus encore...

Il dépose un baiser sur le lobe de l'oreille du jeune homme avant de récupérer le triangle qui sert à placer les boules de billards sur la table. D'ailleurs, celles-ci finissent rapidement au centre de la dite table, placées en ordre. Et finalement, lorsque c'est chose faite, Shin vient se placer derrière Mao, lui assurant :

- Tu dois bien te pencher au-dessus de la table, mon ange...

Mao se fait rieur, la majeur partie de ses craintes envolées alors que Shin lui est aussi charmeur que visiblement réceptif à ses propres efforts. Cette fois, il était beaucoup plus assurée que chez Etsuya. Il n'était pas prit par surprise en même temps et puis il avait pu y penser toute la semaine. Son père en ferait une syncope et prononcerait probablement quelques mots fort peu poli sur son attitude s'il voyait... Mais heureusement... Il ne verrait jamais ! Plutôt crever que de laisser son père le voir user de ses charmes ! Mao saisit un peu mieux la queue de billard, venant près de Shinji qui entre sans mal dans son jeu. Comble du vice, Mao à un petit regard faussement songeur pour l'outil dans sa main alors qu'il se passe la langue sur les lèvres, faisant glisser sa main le long du bois poli. Allumeur ? Carrément ce soir... Il ne voulait pas un feu de camps hein... Il voulait un brasier et se donnait les moyens !

Néanmoins, finissant pour tourner le dos au yakuza, Mao s'exécute, se penchant avec la queue de biller par dessus le tapis vert, levant légèrement ls talons pour mieux se hisser et tentant d'imiter une vague position de billard comme on en voyant dans les films ou sur les photos. Il jette un regard par desss son épaule, très amusé, notant mentalement qu'il ne devait surtout pas oublier de prendre quelques photos de l'homme superbe qui l'accompagnait avec son portable et il finalement il s'enquiert :

- C'est bien là ?

Shinji observe Mao avec délectation. Le jeune homme savait-il seulement à quel point il était désirable présentement ? Probablement... et c'était encore mieux. L'adolescent se positionne au-dessus de la table de billard et, joueur, Shinji hoche lentement la tête de gauche à droite lorsque Mao lui demande s'il est bien placé. Il pose une main sur le rebond d'une jolie fesse qu'il force à remonter juste assez pour venir s'incruster dans son bassin. Il agite légèrement les hanches, venant déposer un baiser humide sur la nuque du jene homme avant de déclarer :

- Maintenant, c'est parfait... Prend la queue dans tes mains et laisse-la doucement glisser pour t'assurer que l'angle est optimal...

Double sens, quand tu nous tiens... Shinji ne comptait pas laisser de repos à Mao si celui-ci n'en demandait pas !

Mao a le coeur qui bat la chamade en sentant Shinji venir se poser tout contre ses fesses puis se pencher sur lui pour baiser sa nuque. Un petit coup d'oeil vers les canapés l'informe rapidement du fait que Nozomi vient de prendre une photo... Quelque chose lui disait que Shinji en entendrait parler... Mais peut importe parce que l'homme ne fait bien vite plus du tout attention à eux... Et compte tenu de l'énorme double sens que vient de lui faire Shinji, lui aussi obli tout à fait les deux autres hommes... Et même le reste du bar en fait ! Rougissant un peu quand même, Mao remu légèrement, juste pour faire passer le côté inconfortable de la table de billard sur ses hanches "évidemment"... Puis il recule un peu le bras qui soutient l'arrière de l'objet pour la faire glisser entre ses doigts, dans un sens puis l'autre. Et le double sens qui lui échappe cette fois n'est même pas voulu...

- Ca va, je la sens bien là.

Enorme blanc avant qu'il réctifie le tir :

- Enfin... Bref... Je dois y aller fort...?

Shinji a un petit éclat de rire devant les paroles de Mao. Il pose son front dans le dos du jeune homme le temps de calmer son fou rire, terriblement amusé. Ce garçon était une perle et il ne s'en rendait même pas compte ! Et il ne peut s'empêcher de laisser s'échapper le compliment qu'il pensait réellement :

- Tu es tout simplement adorable, Mao-kun. Je t'adore ! Aucun homme ne réussi à me faire rire comme toi tu le fais. C'est divin !

Et ça l'était réellement ! Même Nozomi ne lui arrachait pas de tels fou rires ! Mais ces doubles-sens qui, soudainement, ne semblaient pas voulus étaient adorables... et ne coupaient en rien son envie, hein ! Il glisse d'ailleurs une main sur une jolie hanche, la soutenant pour moitié alors qu'il opine brièvement.

- Oui, vas-y fort. Avec un peu de chance quelques boules entreront directement dans les trous. Tant que tu n'en as pas fait entré une, tu n'as pas de groupe de boules attitré. Essaie. Je t'aide.

De fait, Shinji glisse sa main sur le bras du jeune homme, l'aidant à soutenir la queue de billard.

Mao a un petit gémissement aiguë de dépit, ne sachant pas s'il est réellement flatté du compliment ou un peu déçu de prêter à rire ! Néanmoins il ne se démonte pas, même si la queue se met à trembler un peu entre ses doigts, signe de son trouble à sentir une main chaude posée sur sa hanche. Dieu... Cet homme avait des mains exceptionnelles... De longs doigts, chaudes, fermes mais douces... Dire que tout ce que Katsy y avait vu, c'était des mains de tueur. Mais non, il y avait autre chose même si de son côté, Mao préférait un peu s'entêté à n'y voir que le blanc. Accompagné de Shinji qui stabilise l'objet qui commence à peser drôlement entre ses mains (il imaginait ça moins physique le billard...) il donne un bon coup dans la blanche qui part casser le reste du jeu. Les boules roulent de toutes part et il en est une -et une seule- qui entre.

Pourtant, Mao est fier comme un paon et quand il se redresse, déposant un baiser sur la joue de Shinji, ou plutôt sur le quoi de ses lèvres, il déclare avec une petite pointe d'arrogance :

- Tu vois, je me débrouille très bien finalement à ce jeu. J'ai des doigts de fées !

sur le coin v_v

Shinji observe le coup que porte Mao aux boules de billard. Il opine brièvement, satisfait, alors qu'une des boules entre dans un trou. C'était déjà bien... Ainsi, Mao avait les basses. Mais ce n'était pas comme si la partie présentait un grand intérêt pour Shinji non plus, présentement... Aussi préfère-t-il rester tout près du beau jeune homme, histoire de le "guider".

- Je n'ai jamais douté de tes capacités, mon ange. D'aucune de tes capacités... Mais je trouve le billard un peu terne ce soir. Tu éclaires trop vivement la salle. On ne voit que toi.

Il rigole, déposant un baiser sur la joue du beau jeune homme avant d'ajouter :

- Tu as envie de voir d'autres coins du bar...?

Mao a un petit regard pour le billard, faisant mine d'y réfléchir alors que très honnêtement, il sait déjà qu'il va dire oui... Son coeur battait tellement vite dans sa poitrine que si le lassage de son vêtement ne le tenait pas si fermemant enfermé dans sa cage thoracique, Mao était certain qu'il s'en serait extirpé avec force. Il en revient néanmoins fort vite à Shinji et avant d'oublier, il sort son cellulaire de sa poche et, avec la dextérité de l'habitude, il le prendre en photo de façon rapide ! De la même façon, il vient se poser à côté de lui, l'embrassant sur la joue avant de prendre une photo d'eux. Ouais, il était très photo du genre, et alors ? C'était de son âge non ? Et ça allait même être le nouveau fond d'écran de son cellulaire sûrement... Finalement, rieur il demande, n'expliquant même pas son geste -en avait il besoin ?-

- Quelle partie ? La piste ? Ou alors il y a d'autres endroits cachés, mystérieux et fabuleux que le carré VIP ?

Shinji arque les sourcils alors qu'une photo de lui est prise... Puis, il se prépare plus pour ce qui suit, soit une photo d'eux. Il dépose un baiser sur la joue du jeune homme alors que celui-ci remet son cellulaire à sa place pour s'intéresser à ce qu'il disait. La main de Shinji se pose dans le bas du dos du jeune homme, y caressant ce qui était découvert de peau. Ces pantalons étaient indécent et ce haut l'était tout autant... de quoi obtenir les faveurs de Shin rapidement ! L'homme entraîne Mao vers le fond du carré VIP... parce que certaines backroom étaient VIP elles aussi ! Et elles ne ressemblaient pas à des backroom, mais plutôt à de jolis salons. La musique n'y entrait pas... et aucun bruit n'en sortait.

- Il y a de fabuleux endroits cachés dans la partie VIP, même... C'est plus intime et agréable, tu verras. Il y a même un petit bar pour que les convives se servent eux-même. Tu as droit au meilleur côté du Xanadu, mon ange !

De fait, il s'engage dans un couloir étroit, sombre, mais qui embaumait les huiles essentielles. Il pousse une des portes du fond avant d'inviter Mao à y entrer, lui offrant un magnifique sourire pour ne pas l'effrayer.

Mao avale sa salive de façon un rien douloureuse alors qu'il se fait entraîner dans un couloir pas très très éclairé ni très large. Forcément, un peu con -ou conscient...- il songe à ce que Katsuo lui a dit à propos de finir dans une ruelle. Heureusement, l'odeur douceureuse qui flotte ici, loin du côté un peu enfumé du Xanadu n'a rien pour lui rappeler d'avantage une ruelle... Mais il n'est pas stupide non plus et se faire entraîner à l'arrière d'une boîte comme ça par un homme qu'il allumait depuis le début de la soirée... Ca laissait peu de place aux possibilités même si Orii et Katsuo se moquait parfois de lui devant son entêtement naïf qui lui servait plus à se protéger qu'autre chose. En plus, pour maintenant, la seule chose à laquelle il pense en plus du bel Appolon qui le suit, c'est sa conversation au sujet du sexe sur msn avec Katsy, rien pour l'aider à se détendre...

Et puis très stupidement peut être, avant d'entrer dans la pièce, il se retourne vers Shinji et le prend dans ses bras, soulevant les pieds pour pouvoir atteindre son oreille et murmurer, réellement stresser :

- Tu ne me veux pas de mal hein...? Que du bien...?

Shinji perd son air gouailleur et sûr de lui lorsque Mao glisse ses lèvres près de son oreille... pour lui demander - le suppplier... ? - s'il comptait lui faire du mal ou pas. Shinji glisse doucement ses deux mains sur les joues du jeune homme pour le forcer à le regarder. Avec une infinie douceur, il se pencher pour baiser doucement les jolies lèvres du blondinet.

- Je n'oserais jamais faire de mal à un ange. Je te l'ai déjà dis. Et je le crois. Petit ange, tu possèdes peut-être des cornes de démons, mais je suis certain que tes ailes sont réelles !

Il sourit doucement, serrant le jeune homme dans ses bras avec douceur.

- Si tu veux retourner dans le carré VIP, alors nous irons... De mon côté, j'ai envie de passer du temps seul à seul avec toi. J'ai envie de te "faire du bien" aussi...

Shinji redouble de douceur et de compréhension, rendant un peu de calme à Mao qui ne destresse pas complètement mais se détend néanmoins légèrement, chassant de son esprit l'idée que Shinji pourrait faire quelque chose contre lui. Il hoche donc lentement la tête, ayant un petit coup d'oeil pour l'autre bout du couloir, là d'où ils venaient... Et finalement il en revient au beau visage du yakuza, lui souriant avant de hocher la tête de gauche à droite, venant saisir sa main pour l'entraîner dans la pièce qui sent aussi bien, quoi que plus fort, les huiles parfumées et fleurit. C'était assez sucré comme odeur sans être entêtant, très agréable. Il y fait légèrement plus frais quand la boîte de nuit et une petite fontaine à eau zen est posé sur un meuble sur le côté. Mao relâche la main de Shinji, s'en approche, y trempe le bout de ses doigts avant de ramener sa main à lui. Ce n'est pas vraiment à un "salon" que lui fait penser cette pièce mais soit... Disons le comme ça...

- Tu viens souvent ici ?

Le yakuza comprenait bien le sous entendu non ? Il avait 14ans... A 14ans, on partageait encore moins qu'à 20 ou 30, qu'on se le dise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

14. À finir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: GazettE au Lycée :: 10 ans plus tard...-