Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 7. Amour double

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5137


MessageSujet: 7. Amour double   Sam 1 Jan - 23:43

   
Etsuya marchait depuis une quinzaine de minutes. C'est à peine le temps que ça prenait du nouvel appartement de Miya pour arriver jusqu'à la plage. Et c'était là que son jumeau était, Etsuya en était sûr et certain. Il aurait pu dire qu'il sentait ce genre de choses... Mais là, c'était surtout parce qu'il connaissait bien son frère. C'était toujours ici que Miya et lui venaient se réfugier lorsque ça n'allait pas. Du moins, dans une partie bien précise de la plage, là où on pouvait trouver quelques gros rochers. Ça avait, pour avantage, que peu de gens y allaient... sauf eux. Et c'était directement là qu'Etsuya se dirigeait. Même si c'était la cachette idéale, ils n'avaient jamais amené qui que ce soit ici et sûrement pas un petit ami ! Quoi qu'il en soit, ses pas le dirigent tout naturellement vers leur petite cachette rien qu'à eux. Son petit corps était agité de soubresaut alors que loin de s'être calmé, il continuait à sangloter doucement.
   
Quelle connerie avait-il fait ? Voilà qu'il ne pouvait plus que penser à Sebastian. Et même s'il aurait voulu le cacher à Miya, il était évident que son jumeau allait le découvrir tôt ou tard... plus tôt que tard, de fait. Son frère le connaissait trop bien. D'ailleurs, il voyait sa silhouette, là, au loin. Etsuya s'en approche lentement... et alors qu'il s'était légèrement calmé, en voyant son frère qui se tourne vers lui, il éclate pour de bon en sanglots. Sans hésiter, il franchit les derniers mètres à la course, venant prendre son frère dans ses bras pour le serrer fortement tout contre lui.
   
- M...Miya... Miya... Mon am...amour... Mon...n.. ange... !
   
Miya avait quitté son appartement dans une humeur noire. Et il ne savait même plus où aller ! Normal puisque ça faisait un peu plus de quatre ans qu'il était partit ! Alors naturellement, ses pas l'avaient conduit jusqu'à un endroit qu'il connaissait bien et qui lui était cher de souvenirs. Un petit coin de plage où Etsuya et lui venaient quand ça n'allait pas, quand le moral était en berne... Et c'était bien ça présentement. Miya en avait gros sur le coeur et il s'était laissé tomber près d'un gros rocher, dans le sable, éclatant en sanglot. C'était à n'y rien comprendre... Pourquoi est ce que ça ne voulait pas marcher avec Sebastian...? Pourquoi est ce que c'était plus simple de s'empoisonner que de s'aimer ? Facile : il avait toujours raté ses relations sociales. Normal que son mariage soit un désastre. Pas étonnant que Yû lui ait suggéré vouloir avoir une aventure avec lui, mais peut être pas une histoire. Il brisait tout ce qu'il touchait. Il allait finir sa vie tout seul à ce rythme là, même Etsuya finirait par se lasser de ses maladresses !
   
Et il était là, à se calmer enfin, à essuyer ses yeux de ss manches en observant la mer lorsqu'une sensation de picotement sur sa nuque l'avait obligé à se retourner. En aperçevant Etsuya, Miya s'était levé, ne comprenant pas bien pourquoi son frère était finalement venu le retrouver. D'ordinaire, il savait quand il avait besoin de solitude et attendant qu'il revienne vers lui... De fait, l'inquiétude le gagne et ça ne fait qu'empire devant la mine défaite d'Etsuya qui au bout du compte, lui saute dans les bras en éclatant en sanglot. Miya est un peu sous le choc, il serre son frère contre lui, baise sa tempe puis ses lèvres, doucement, pour essayer de le calmer. De ses doigts, il remet en place quelques mèches de cheveux rebelles avant de caresser la joue de son "aîné", essuyant de son pouce une larme.
   
- Tsu'... Qu'est ce qui t'arrive ? Il est arrivé un malheur ??
   
Il penait à n'importe qui présentement à qui il avait pu arriver quelque chose... Leurs parents, leurs frères, Sebastian... Et même Yû !
   
Etsuya laisse Miya prendre soin de lui alors que, avouons-le, ça devrait être le contraire ! Il continue de serrer fortement son petit frère contre lui et lorsque finalement il lui demande s'il est arrivé un malheur, Etsuya ne peut que hocher la tête de haut en bas.
   
- O...Oui... Je t'aime, Miya. Je t'aime tellement... Plus que tout au monde. Je suis désolé. Je... J'ai perdu la tête. Je ne sais pas ce qui m'arrive... C... C'était jamais arrivé avant... J'ai... j'ai tellement mal...!
   
Miya ne... Comprend strictement rien... Il vois l'état de détresse de son frère, ce qui forcément, le met lui même en état d'alerte et refait monter à la surface le stress qu'il avait réussi à faire redescendre et finalement il prend le visage d'Etsuya bien entre ses deux mains, attendant d'avoir toute l'attention de son jumeaux avant de reprendre la parole.
   
- Etsuya...! Calme toi mon ange... Je t'aime tu sais bien... Qu'est ce qu'il y a ? C'est maman et papa ? Ho !
   
Comme si c'était logique de penser à ça, il ne sait pas pourqoi, il demande :
   
- C'est Ayano ? Ils ont eu un refus pour l'adoption ?!
   
Désolé, il cherchait un drame familiale quoi...
   
Etsuya pousse une petite exclamation découragée. À tout ce qu'ajoutait Miya c'était tellement tentant d'oser espérer que ce soit vraiment ça. Et c'était sincèrement méchant... mais au moins ce serait un problème externe à leur relation ! Il fini par pose une main sur les lèvres de son frère pour qu'il se taise, le temps de reprendre un peu son calme, chose qui semble déjà perdue d'avance. Avec une extrême douceur, il vient poser ses lèvres contre celles de son petit frère avant de murmurer doucement avec douleur :
   
- Je... Il me plait....
   
Miya reste... Perdu. Même face à l'aveu d'Etsuya, il a l'impression de ne pas comprendre. Il croyait que ce problème était... Réglé...
   
- Tu lui en a parlé ?
   
Etsuya ferme les yeux un court moment. Ok... Vu la réaction, Miya n'avait rien compris. Il glisse doucement une main dans les cheveux de son frère tout en murmurant avec un dégoût qu'il n'éprouve que pour lui-même :
   
- Je ne parle pas de Yû...
   
Miya a un petit rire un peu paumé, haussant les épaules.
   
- Mais alors de qui est ce que tu...
   
Blanc. Il y a un blanc tout à coup parce que techniquement, il était loin d'être con... Brusquement, sans réfléchir, ses mains quittent le corps de son frère comme s'il l'avait brûlé. Il n'y a pas de reproche dans son attitude mais assurément, il y a un brin de détresse.
   
- Sebastian. Sebastian te plaît... Mais tu ne le connais que depuis hier ! Et vous vous êtes à peine parlé...!
   
Etsuya a un frisson conséquent lorsque les mains de son frère quittent son corps. Et ça n'a rien d'agréable, au contraire. Il glisse ses propres bras autour de son torse, comme si ça lui permettrait de rester en un seul morceau.
   
- Je... je ne comprend pas... Je ne veux pas comprendre ! Je veux que ça arrête !!
   
Il avait crié. Pas contre Miya. Il n'avait même pas regardé le jeune homme lorsqu'il l'avait dit, mais plutôt la mer. Il en revient cependant bien vite à son jumeau...
   
- Pourquoi nous...? Je sais que tu as aussi mal que moi, Miya... Je... veux que ça arrête...
   
Miya sursaute légèrement quand son frère cri. L'amour qu'il lui porte n'est pas brisé mais le physicien se sent assez ébranlé pour ne pas rechercher immédiatement une proximité. Il réfléchit, parce que c'est tout ce qu'il peut faire. Et finalement, il revient prendre Etsuya dans ses bras. Bien que ses gestes soient hésitant, ils sont toujours fraternels. Ce n'était jamais arrivé... Tout les deux épris du même homme. Bien sûr, il mettait Yû à part. L'attirance n'avait été que très récente alors qu'il le connaissait depuis bien 15 ans. Et il n'avait jamais sû pour Etsuya... Mais là... Ca faisait mal, parce que son frère savait se faire aimer des gens et que.... Sebastian c'était son mari, quand même...
   
- Là... Calme toi... C'est... Pas grave... De toute façon, Sebastian ne reste que deux semaines, vous ne vous verrez pas beaucoup et... On va s'organiser...
   
S'organiser pour qu'ils ne se voient pas, oui !
   
Etsuya se laisse à nouveau cajôler. Et il glisse une main dans les cheveux de son frère, l'autre dans le bas de son dos pour le caresser doucement à son tour, tentant de trouver dans leurs gestes cet amour si fort qui les unissait. Il ferme les yeux, se laissant doucement guider par ces sentiments si puissants... et soudainement, il cesse toute caresse. Il rouvre les yeux, pétrifié par les paroles qui viennent d'être prononcées. Son corps se raidit et cette fois, c'est lui qui repousse son frère pour faire quelques pas vers l'arrière. Ne plus... voir Sebastian ?! Mais c'était... c'était impossible ! Et pourquoi est-ce que ces simples paroles lui faisaient monter les larmes au yeux, la rage au ventre ?!
   
- Tu... tu restes avec lui ?! Après ce qui s'est passé tantôt ?! Mais... Mais... Miya !...
   
Miya se fait repousser. Et c'est Etsuya qui le repousse, ce qui le laisse littéralement sous le choc alors qu'il observe son jumeaux qui semble au moins aussi triste que rageur. Est ce qu'il allait rester avec lui ? Ce n'était pas le premier orage que Sebastian et lui affrontaient...
   
- Tu voudrais... Que je le mette à la porte ?
   
Et puis dans le doute, avec inquiétude et crainte il demande :
   
- Tu veux que je le quitte pour moi... Ou pour toi...?
   
Etsuya détourne le regard, honteux. Il resserre le léger pull de laine qu'il avait enfilé avant de sortir autour de sa taille, haussant doucement les épaules. Pendant un bon moment, il ne répond pas, se contentant d'essayer de réfléchir à ce qu'il pourrait dire. Mais son cerveau est visiblement en mode "pause" et lorsque son regard rencontre finalement celui de son jumeau, il lui dit seulement la vérité nette :
   
- Les deux... pour les deux...
   
Il hausse à nouveau les épaules, ouvrant la bouche pour ajouter quelque chose, mais les sons ne semblent pas vouloir se mêler de la partie. Il pousse un petit soupir avant de reprendre.
   
- Je sais déjà ce que je ferais si tu n'étais pas mon frère... Mais présentement... présentement j'ai tellement mal. Et je me dégoûte tellement....
   
Les deux...? Miya observe Etsuya, choqué, faisant un petit pas en arrière comme si ça pouvait amoindrir la sensation d'opression qu'il ressentait. Ses yeux restent encore relativement secs. C'était Etsuya le sensible et le social, lui était handicappé dans ce domaine et ses émotions avaient du mal à sortir... Sauf avec Sebastian évidemment... La colère puis la tristesse se succédaient souvent. Mais Miya est... Choqué oui. Et il observe son frère avec un brin d'effroit alors qu'il ne trouve qu'une chose à lui dire, un peu froidement :
   
- Tu crois que Sebastian me quitterait pour aller avec mon frère jumeaux ?
   
Etsuya glisse une main froide voire même glacée dans son cou. Miya est froid avec lui soudainement, comme il ne l'avait jamais été. Et ça le tuait... Néanmoins, il n'allait pas non plus se mettre à genoux devant Miya, surtout pas... La douleur était grande, mais la rage l'était tout autant !
   
- Tu veux vraiment la réponse...?
   
Miya n'ouvre pas la bouche, se contentant de hocher lentement mais sûrement la tête de bas en haut, même si le coeur dit non. Oui, il veut vraiment la réponse.
   
L'aîné des jumeaux déglutit avec difficulté. Il détourne le regard pour observer les rochers, puis finalement il va s'installer sur une des pierres. Bien... il voulait la réponse... Alors Etsuya allait la lui donner. À nouveau, son regard s'empli de larmes. Il savait fort bien ce qu'allait ressentir son petit frère à ses paroles... Mais il ne lui avait jamais mentit et ce n'est pas aujourd'hui que ça allait commencer.
   
- Oui... Sebastian le ferait, Miya... Je... Je voulais tellement qu'il te quitte. Mais... Mais ça n'avait aucun rapport avec moi ! Te voir dans cet état m'a tué... Je n'avais jamais vu autant de haine sur ton visage... Mais... Mais ça s'est retourné contre moi...
   
Miya ne bouge pas. En fait, il ne cille même pas. La seule preuve qu'il en bien comprit et entendu ce qu'Etsuya vient de dire, ses sont les larmes qui se mettent à glisser silencieusement sur ses joues. Il lui semble n'avoir aucune force et sa voix sort comme avec douceur alors qu'il demande, ayant l'impression de déjà savoir :
   
- Il s'est passé quelque chose quand je suis partit, c'est ça...?
   
Etsuya n'hésite pas cette fois. Il hoche seulement la tête de façon affirmative. Ses doigts viennent recueillir une larme qui roule sur sa joue alors que, la voix tout aussi faible que celle de son frère, il murmure lentement :
   
- Peut-être pas autant que tu peux croire, mais... oui... Il s'est passé "quelque chose". Tu... vas me demander...? Non... Ne fais pas ça.
   
Miya hoche la tête de façon négative. "Pas autant qu'il croyait"... Mais quand même. Il frissonne. Le sentiment de trahison n'est même pas si violent. C'est le sentiment de déception, d'abandon...
   
- Je comprend.
   
Il comprenait oui. Pas pour ça que la situation était moins douloureuse, moins violente sentimentalement parlant.
   
- C'est normal... Tu tu es le gentil et sociable jumeaux... Tu es celui qui sait choisir ses vêtements avec goût, se maquiller, faire rire les autres. Et moi... Je suis un crétin qui ne sait que regarder les étoiles et qui socialement parlant à rater à peu près tout sa vie. C'est logique au fond. C'est "mathématique".
   
Il hoche la tête comme pour se convaincre que c'était bien ça et finalement il récupère dans le fond de sa poche les clefs de son appartement, les jetant à Etsuya pour qu'il les rattrape avant d'amorcer un mouvement pour tourner les talons.
   
- Amusez vous bien...
   
Etsuya sursaute alors que les clés de son frère tombent sur ses cuisses. Il les regarde un court moment, abasoudit alors que les paroles de Miya résonnent douloureusement en lui. Il saisit les clés avant de se relever, courrant vers son frère avec désespoir. Il le force à se tourner vers lui, glissant ensuite ses mains sur ses joues.
   
- Où vas-tu aller ?! Tu ne peux pas me pousser vers lui ! Ne fais pas ça, Miya, je t'en pris... ! C'est faux. C'est tellement faux tout ce que tu as dis ! Je t'aime tellement, Miya. Tu es la personne qui compte le plus pour moi. Je te donnerais mon coeur si tu en avais besoin parce que de toute façon, je ne serais pas capable de vivre sans toi..! Je t'en pris Miya... Je... Où veux-tu aller ? Je vais mourir d'inquiétude...
   
Miya se dégage un peu vivement de la poigne de son frère et pourtant, dieu sait qu'il aimerait au contraire s'y jeter. Mais il ne pouvait décemment pas faire comme si la conversation n'avait pas eu lieu... Comme s'il ne venait pas d'apprendre que son frère et son mari s'étaient... Visiblement un minimum touché et plût. Il avait peut être parfois l'air de ne pas avoir de coeur mais croyez le : il en avait bel et bien un. Et il souffrait. Etsuya aussi souffrait. Evidemment, il le voyait. Et c'était bien là l'unique raison qui faisait qu'il ne le haïssait pas.
   
- Je ne sais pas, je vais trouver. J'ai besoin de m'isoler. Je suis malheureux Etsuya. Parce que mon mariage échoue et parce que c'est toi qui en profite. Parce que les deux personnes que j'aimais le plus s'aiment un peu trop entre elle. Parce que je me suis ENCORE vautré. Parce que vous avez beau croire que ça ne me fait rien, ça me fait mal à moi aussi !!! Parce que je vais finir tout seul au rythme ou vont les choses ! Je vais... J'en sais rien, je vais aller travailler.
   
Et il comptait VRAIMENT le faire. Il lui fallait une activité pour se retrouver avec lui même deux minutes... Parce que là, tout lui filait entre les doigts.
   
Etsuya cligne des yeux quelques secondes. Il allait vraiment travailler...? Un petit soupir franchit la barrière des lèvres de l'aîné des jumeaux. Oui, évidemment. Miya faisait toujours ce qu'il disait qu'il allait faire. Alors il opine brièvement, se penchant pour déposer un baiser sur la joue du jeune homme.
   
- Je vais être chez moi...
   
Il tend les clés du nouvel appartement à Miya, hésitant... comme s'il n'était pas certain de vouloir les lui donner. Mais il ne retient pas plus son geste. Même qu'il les tend un peu plus vers son frère.
   
Miya observe les clefs et l'hésitation du geste. Hésitation bien suffisant pour lui faire remonter les yeux alors qu'il se détourne une bonne fois pour toute, sans chercher à les récupérer. Sûrement pas. Il ne voulait plus aller là bas. Il ne voulait pas voir Sebastian pour le moment et en fait, pour la première fois de sa vie, il ne voulait plus non plus voir Etsuya. Et ça faisait naître en lui un sentiment terrible de solitude. Commençant à marcher lentement il hausse les épaules.
   
- Ne dis pas n'importe quoi...
   
Il n'avait rien de plus à dire. Il allait aller jusqu'au labo et passer la nuit sur le grand télescope s'il le fallait. Et puis ensuite, il se prendrait une chambre d'hôtel, jusqu'à ce que Sebastian soit repartit... En tout cas, c'était le plan prévu...
   
Etsuya lance un regard colérique à son frère. Il aimerait lui crier par la tête quelques insultes, mais il ne le peut pas. Pourtant, il n'aurait hésité avec aucun autre de ses frères. Mais pas Miya. Il se sentait seulement vide. Mais la rage savait mal contrôler les hommes... Il tourne les talons, mais non pas pour aller chez lui...
   
- Pourquoi est-ce que tu me fais faire ça, petit frère ?!... Pourquoi ?! J'ai toujours été le plus faible entre nous deux... Et nous sommes les deux seuls à le comprendre, même si tu ne le dis pas. Je sais que tu sais... Je...
   
Il parlait seul, oui... Et alors ?! Il avait toujours eu Miya près de lui lorsqu'il avait besoin de lui parler ! Cette fois, il était seul. Et seul le timbre de sa voix pouvait le rassurer...

_________________
♠️♥️♦️♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

7. Amour double

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: GazettE au Lycée :: 10 ans plus tard...-