Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 11. À corriger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Freya


Messages : 697


MessageSujet: 11. À corriger   Dim 19 Déc - 11:36


Takanori n'ouvrit pas les yeux immédiatement. Son corps lui envoyait bon nombre de signaux tous plus confus les uns que les autres. Il avait chaud, il était courbaturé, son crâne martelait ses tempes et l'arrière de sa tête... Ha et son bras était engourdit, coincé sous quelque chose... De fait, l'adolescent finit par ouvrir un oeil, un peu grognon et maussade de se sentir aussi vaseux, mais aussitôt, il le referme ! Bordel, si ça c'est un rêve, il veut le garder tel quel ! Même qu'il cesse brièvement de respirer ! Parce que ce qui est pour moitié couché sur son bras... C'est Akira ! Et Taka est bien en peine de faire toutes les connexions pour se souvenir de la raison pour laquelle ils se retrouvent les deux , couchés sur un futon dans... Ce qui semble être une salle de bain... Taka bascule lentement sur le dos, rouvrant à nouveau les yeux sur l'obscurité latente de la pièce. Le manque de fenêtre et d'horloge visible ne lui permet pas de se faire une idée de l'heure exacte mais bon...

Alors tout doucement, le jeune homme entame le processus du rembobinage de film... Tout n'est pas très clair, mais il finit néanmoins par rougir violemment tout seul au souvenir de son audace de la veille. Il remettait pas trop mal la salle de bain à présent. Celle du studio d'Ayano dans laquelle il les avait envoyé pour la nuit histoire d'avoir l'intimité requise pour Takuya et lui... Et il se souvenait avoir plus que largement minauder auprès du basketteur une fois couché sur le futon. Heureusement qu'ils étaient tous les deux trop cassé pour faire quoi que se soit non...? En tout cas ils s'étaient endormit comme des souches, sur quelques promesses explicites en tout genre qui faisaient encore plus rougir Taka ce matin... Midi ? Nuit ? Difficile à dire... Et en tendant l'oreille, il n'entend rien ou pas grand chose...

Finalement, se redressant à demi mais pas trop, Takanori vient observer dans la pénombre le visage tranquille de Reita dont le bandeau à glissé dans le cou. Avec lenteur, de peur de le réveiller, il vient glisser le bout de son index sur le nez du jeune homme et finalement, profitant que c dernier grogne un peu en remuant dans son sommeil, il dégage son bras. Dire qu'il se sentait inconfortable dans cette tenue était peu de le dire. On avait pas idée de dormir ainsi vêtu... A noter que tout de même, il devait avoir meilleure mine qu'Akira alors que ce dernier ouvre enfin un oeil. Pendant un bref instant, Taka n'ose pas dire quoi que se soit, se contentant de fixer Akira avec appréhension.

- Hey...

Puis silence. Ou grognement venant d'Akira qui visiblement est mort de chez mort. Y a pas, ça tuait complètement de faire deux fêtes d'affilées non...? Est ce qu'il s'en souvenait seulement...? Dans le doute, Taka n'ose toujours pas amorcer le moindre de ses mouvements, espérant peut être qu'il... Se rendorme, un truc du genre... Et puis il se reprend, demandant en murmurant pour il ne sait quelle raison :

- Tu te sens comment...?

Akira était... cassé. Mort. Vraiment mort quoi. Non... pas mort, en fait. Parce que être mort ne pouvait pas être aussi pire que ça ! On remut près de lui et c'est comme si on le martyrisait, carrément. Ça passerait. Il avait une forte constitution et savait très bien qu'il se débarrasserait rapidement de cette nausée. L'habitude aidait probablement aussi... Elle aidait aussi à savoir exactement pourquoi il était dans cet état de loque humaine déplorable. Mais il ne savait toujours pas ce qui s'était passé. Ça, c'était autre chose... Il fallait se laisser le temps que ça revienne tout seul... si seulement ça voulait le faire, cette fois ! Quoi qu'il en soit, présentement, Reita ne savait trop où il était et ce qu'il faisait là. Et il n'avait pas l'intention d'ouvrir les yeux sur le champ pour se rappeler. Il savait juste qu'il avait bu plus qu'à l'habitude... Il était vraiment mort de chez mort. Mais finalement, une petite voix se fait entendre près de lui. Elle est familière. Très. Trop. Le basketteur ouvre les yeux et constate avec bonheur que la pièce est sombre. Amen...

Il grogne, ignorant un moment celui qui se trouve près de lui. Il penche plutôt la tête pour observer ... ses vêtements. Dieu merci. C'était déjà une bonne nouvelle, ça. À nouveau, la petite voix se fait entendre. Douce... elle ne lui perfore même pas les tympans tant elle est agréable. Et le visage de son propriétaire lui revient en tête immédiatement. De jolies mèches blondes, des lèvres sucrées, un joli popotin bien coincé dans un pantalon en cuir... Reita grogne à nouveau. C'était mauvais ce genre de souvenir au petit matin. Vivement, il rabat une couverture par-dessus ses cuisses. Mieux... Il tourne la tête vers Ruki, ouvre la bouche... puis la referme. Ou plutôt Taka, non ? C'était Takanori ça... Ruki était là hier. Ruki était sexy en diable. Takanori était mignon comme tout. C'était presque péché de l'être autant. Akira se rappelait. Ils avaient flirté. Et pas qu'un peu. Et c'était sur des promesses coquines qu'ils avaient rejoint Morphée, ni plus, ni moins. Reita ne savait pas que Ruki puisse avoir autant d'imagination à ce sujet précis... Mais il n'avait pas détesté.

Sauf qu'à présent, il pensait à Takuya... et le doute était aussi fort que la honte. Son meilleur ami en avait eu conscience. Il n'était pas con, seulement bourré... Et Akira se doutait qu'ils allaient devoir en discuter. Oh joie...

- J'ai l'impression qu'on m'a roulé dessus avec un bus...

Il fronce les sourcils, hésite et finalement...

- Trois bus...

Le jeune bassiste pousse un long soupir avant de fermer à nouveau les yeux, glissant une main sur son front.

- Et toi...? Pas trop mal la première fois...?

Il parlait du joint, naturellement...

Akira a du mal à émerger et faire les connexions visiblement... Et pendant une seconde, les grognements incompréhensibles semblent former l'essentiel de ses moyens de communication. Finalement il ouvre la bouche, la voix un peu cassée pour lui dire à quel point il se sentait vaseux. Ha oui... Trois bus, rien de moins ! Taka se passe une main dans les cheveux, lui même pas non plus au meilleur de sa forme et quand Akira lui demande si la première fois ne fait pas trop mal, il le regarde, perplexe, parlant un peu trop vite sans doute...

- Mais on a pas...

Et puis connexion. Un peu trop tard... Mais connexion quand même... Alors de fait il se rallonge, prenant la couverture pour la passer par dessus sa tête pour camoufler sa gène.

- Ca va !

Il prend encore une seconde avant de rebaisser un peu la couverture, ne serait ce que pour voir l'adolescent allongé près de lui.

- Tu remets toute la soirée...?

Reita se sent rougir légèrement. Néanmoins, il ne se départit pas de son air légèrement bourru surtout alimenté par son côté macho pour répliquer :

- Non, mon cher, "on a pas"... Je m'en souviendrais sinon.

Il soupire, se tournant vers Ruki pour dégager la couverture de son joli minois.

- Arrête de te cacher avec moi, Kiki-chan. Ça sert à rien.

Il force un petit sourire qui retombe cependant assez rapidement, mal de crâne oblige. Ça passerait... il avait besoin de temps...

- Ouais... je pense. Je sais pas. Elle été longue... et riche... Et toi ? Tu te souviens de tout et tu regrettes rien ? C'est habituellement l'essentiel quand on s'adonne à ce genre de soirée...

Ouf ! Le sentiment de soulagement qui s'empare de Taka a entendre Akira l'appeler "Kiki-chan" tout en lui servant un sourire -même bref- et quelques mouvements dans sa direction est indescriptible ! L'adolescent n'hésite de fait pas longtemps avant de venir tout contre son compagnon, déposant avec douceur, au passage, un baiser sur sa joue. Sa main se pose sur le ventre du bassiste, sous le nombrile, venant jouer distritement avec le haut de la boucle de sa ceinture.

- Je me souviens de tout et le seul truc que je regrette c'est le manqu de discrétion d'Ayano et Takuya... Je suis pas sûr que là, maintenant, tout de suite, je puisse en regarder un dans les yeux sans y repenser...

Reita frissonne légèrement alors que la main de Taka glisse sur sa boucle de ceinture. Il grogne, pour la forme, mais ne bouge pas, remontant seulement un peu la couverture en espérant que Taka ne décide pas de descendre la main trop bas... Un petit sourire et un début de rire se pointent soudainement malgré les grognements du matin.

- Hm... Ils se sont bien amusés, j'avoue... Ça va te passer. Pauvre Kiki-chan. Après ils vont dire que c'est de ma faute si tu deviens un petit pervers... C'est injuste.

Ruki se détend devant la relative bonne humeur qui semble s'être posée entre eux. Un petit rire lui échappe et il se redresse sur un coude, venant observer à nouveau le basketteur. Après une petite seconde de contemplation, il se penche pour aller chercher un baiser humide mais chaste, juste histoire que le dernier baiser en tête -quoi que très passionné et lui donnant chaud...- ne date pas de la veille et de leur état plutôt... Chaotique.

- Tu vois que Takuya n'a rien dit...

Akira se fait surpris lorsque soudainement, Ruki se penche par-dessus lui pour déposer un baiser sur ses lèvres. Eh bien... Il avait du cran même à jeun, le petit Taka... Le basketteur a un petit sourire en coin qui disparait néanmoins assez vite. Il se redresse pour observer les alentour, puis finalement, son regard se pose sur la douche, envieux.

- Parce qu'il était bourré et venait d'avoir un orgasme du tonnerre... Dis, je pense que tu vas te retourner et que je vais me laver... à moins que tu ne veuilles sortir sous peine d'être encore plus traumatisé, naturellement...

Taka se redresse tandis qu'Akira en fait de même et son regard se pose à son tour sous la douche. Il en revient à son copain -oui oui !- quand celui ci lui propose soit de se retourner pendant qu'il la prend, soit de tenter sa chance dans l'autre pièce, au risque de surprendre à nouveau Takuya et Ayano. Heu... Non seulement il avait pas envie d'assister à ça mais de toute façon, il était déjà gagné à partir du moment où il avait réalisé qu'il allait se trouver dans la même pièce que Reita alors que ce dernier prenait sa douche quoi... L'adolescent se mordille la lèvre inférieur avant de faire un petit signe de main pour encourager le jeune homme à passer sous la douche.

- Je dois en prendre une aussi. Je suis vraiment inconfortable dans mes vêtements pour maintenant...

Son regard se pose sur l'interrupteur près de la porte de la salle de bain et il suggère :

- Je propose de laisser la lumière éteinte... Mon cerveau me le recommande et je soupçonne le tien d'être d'accord.

Puis en revenant à Reita, se retenant bien mal de le manger du regard il rougit légèrement rien qu'à la perspective de le savoir nu si près...

- Dire qu'on parlait de t'imaginer sous la douche y a encore deux jours...

Rei se met sur ses pieds. Légèrement chancellant, il s'en tire néanmoins sans trop de casse et se dirige vers la douche. Il donne un petit coup au futon pour le pousser, histoire de pouvoir ouvrir la porte vitrée, puis commence l'effeuillage... Ni rapide, ni lent, il fait comme il peut. C'était l'habitude des douches communes, ça ne le gênait plus. Et savoir que Takanori fantasmait sur lui depuis un bon moment l'aidait à ne pas craindre son corps devant lui. De toute façon, il avait toujours eu de l'assurance à revendre ! Alors la veste en cuir retombe. C'était un miracle qu'il l'ait gardée toute la nuit, tiens... Les gants suivent le même chemin, ainsi que le t-shirt foncé.

- Hm... Laisse-le éteind oui. J'vais mourir d'un mal de crâne sinon.

Il se tourne à demi, tendant une main à Ruki qu'il voyait néanmoins parfaitement.

- On devrait économiser l'eau ,tu crois pas ?

Ouais... TAkuya allait VRAIMENT le tuer...

Il devrait se retourner. Parce que sa pudeur le lui demande, parce qu'Akira le lui a demandé, parce que la logique le voudrait... Mais non. Taka ne prend même pas le temps de rougir, n'ayant d'intérêt et d'yeux que pour le corps qui se dévoile doucement mais sûrement à lui. Et dieu, c'est encore mieux qu'il l'avait imaginé ! La pénombre latente joue à un jeu d'ombre sur la peau qu'il sait délicatement dorée et douce et quand le basketteur se retourne vers lui pour lui proposer... Une douche commune...? Taka ouvre la bouche, surprit, joyeux, déboussolé...! Il lui en faut même une minute pour parvenir à se mettre sur ses deux pieds. Il titube légèrement, se rattrapant à la douche, constatant qu'assit il allait encore bien mais que debout, les dégâts de la soirée se faisaient encore sentir. A nouveau son regard se perd le torse dénudé et il se mord la lèvre inférieur, hochant la tête de façon positive. Sauf qu'il a quand même encore un léger doute quand à se déshabiller devant Reita... Essentiellement parce que vu comme il cuve, se sera sans grâce... De fait...

- Je te rejoins... Quand mes jambes seront d'accord...

Reita lève les yeux au ciel. Il se tourne finalement complètement vers Ruki. Heureux soit-il de porter des baggy... ses petits soucis matinaux n'étaient pas encore visibles ! Il se glisse près du jeune homme, venant poser une main sur sa chemise pour la déboutonner lentement lui-même. Il fait du moins sauter deux boutons avant d'hésiter, lançant un regard interrogateur à Ruki pour être sûr qu'il avait le droit !

- Mais tes jambes sont tout à fait d'accord... elles ont seulement besoin d'un peu d'aide. Tu ne crois pas ?

Ho mon dieu, il va mourir ! Son regard passe du visage de Reita à ses mains posées sur les boutons de sa chemise... avant de remonter jusqu'au jeune homme. Muet un instant, il se contente de hocher légèrement la tête de haut en bas. Ok, qui pouvait refuser une proposition de ce type...? On ne crachait pas dans la soupe et Taka n'était sûrement pas assez sage, bien qu'il en ait l'air, pour empêcher Akira de le déshabiller ! On s'entend qu'une douche avec le basketteur, il en avait quand même rêver et... Erf, Ruki ferme les yeux, inspirant à fond, se sentant rougir alors que rien que d'y penser, son corps trahit toute l'acceptation qui est la sienne... Et évidemment, le fait qu'il porte des pantalons qui ne cache rien n'aide pas... La pénombre elle aide un peu... Mais pas sûr que Reita soit dupe et si oui, longtemps. Finalement, avec un petit sourire, tentant de reprendre contenance, Ruki vient prendre brièvement Akira dans ses bras, profitant de la sensation de sa peau nue sous ses doigts. Il dépose un petit baiser contre son épaule.

- Tu vas trouver ça con, mais on se croirait vraiment tout droit sortit d'un fantasme à moi...

Taka rigole légèrement avant de s'écarter à nouveau, laissant la lattitude qui lui plaisait à Reita pour finir d défaire sa chemise tandis que ses mains à lui se posent sur la boucle de la ceinture pour la retirer alors qu'il précise :

- Histoire d'économiser du temps aussi...

Décidément, Akira adorait ce garçon... Il avait le don de réveiller le macho qui sommeillait en lui ! D'ailleurs, Rei se redresse légèrement, un petit sourire fier sur les lèvres alors que Taka lui assure qu'il a l'impression d'être dans un de ses fantasmes, carrément ! Y'avais de quoi vous faire tourner la tête, non ?! Ça chatouillait son orgueil et sa fierté et ça lui donnait encore plus d'assurance si possible .D'ailleurs, c'est sans hésiter qu'il fini de déboutonner la chemise du jeune homme pour la faire glisser le long de ses bras, dévoilant là un torse des plus agréables. Il fait un petit clin d'oeil à Taka avant de se pencher sur lui, venant prendre quelques petites mordillées sur une épaule à présent nue. Et parce qu'il avait très bien remarqué la bosse qui déformait le pantalon en cuir de Ruki, il vient presser sa propre érection contre la cuisse du jeune homme, n'ayant plus du tout envie de la lui camouffler, au contraire !

- Tu sais... j'ai un entraînement après-demain. Et mon capitaine me laisse souvent les clés du vestiaire... Il n'a pas le temps de rester jusqu'à la fin pour s'assurer que tous les mecs sont bel et bien sortis...

Ça, c'était une bonne idée, non ?

Akira savait définitivement vendre sa cause...! Et le sentir tout contre lui, sa peau nue caressant la sienne, ses lèvres se posant sur son épaule et surtout, sentir que son corps à lui aussi réagissait très bien à ces caresses et cette situation, c'était plus qu'il ne lui en fallait pour l'envoyer au septième ciel. Ses mains viennent se poser sur la fermeture du pantalon de Reita, la faisant sauter avant de le déloger des hanches pour le laisser tomber au sol. Il n'ose cependant pas forcément aller les poser directement où il le souhaiterait alors Taka les repose contre les hanches de son homme. Homme qui d'ailleurs, vient lui suggérer quelque chose qui lui donne encore plus chaud si possible... Et là, c'était sans les effets de l'alcool et des joints s'il vous plaît ! Reita lui proposait réellement de se faire un rendez vous coquin sous les douches des vestiaires !! Dire qu'il n'avait pas réussi à lui soutirer un rendez vous sur la plage et que là... Wow ! Taka hoche vivement la tête, venant réclamer un baiser qui a le mérite d'exprimer toute son approbation et son consentement.

- Après demain, suite à l'entraînement, je ne manquerais cette occasion pour rien au monde tu penses...! Mais...

Ben, il avait quand même de la pudeur et il avait cru comprendre qu'Akira en avait beaucoup vis à vis de l'équipe quant à sa vie sentimentale alors il s'enquiert :

- Tu es sûr que les vestiaires sont plutôt désert après...?

Akira opine brièvement à la question de Ruki. Et ne voulant pour rien au monde arrêter le jeune homme dans son élan, il se dépêche de le rassurer.

- T'inquiète pas. Je te ferai entrer quand le dernier joueur sera partit et je verrouillerai derrière toi. Nous fermerons la majorité des lumières et nous serons tranquilles... Vendu ?

Il rigole doucement, pressant un peu plus fortement son érection contre la cuisse du petit homme tout en venant dégrapher son pantalons, histoire de l'aider un peu à prendre sa décision... Tous les coups sont bons !

Un petit gémissement franchit les lèvres de Taka alors qu'Akira semble vouloir plaider sa cause de façon tout à fait indescente ! Il n'empêche que ça marche parce que l'adolescent hoche vivement la tête, confirmant avec la ferveur d'un fidèle à son dieu :

- J'y serais, j'y serais.

Ho ça, plutôt mourir que de laisser passer sa chance hein !! Et comment Reita semble vraiment en bonne condition et partit pour au minimum, quelques caresses préliminaires, Ruki s'enhardit, glissant une main entre leurs deux ventres avant de descendre sa main plus bas, rougissant de moins en moins parce que l'excitation prenait de plus en plus le pas sur la gène. Sa main vient finalement se poser fermemant sur l'entre-jambe gonflée avant de caresser la zone avec envie, sentant son pantalon, quoi que dégraphé, toujours inconfortable alors que sa propre érection prend une belle ampleur. Si elles pouvaient savoir un jour, les filles du club seraient vertes de jalousie...

- Et... La douche...?

   
Reita laisse échapper un petit rire des plus emballés et étouffé au milieu d'un gémissement rauque alors que la petite main de Ruki glisse par-dessus ce qui lui reste de vêtement, soit son boxer, juste au bon endroit. Il ne peut s'empêcher d'agiter légèrement les hanches, ravit de voir que son petit blond ne se laisse pas trop intimider par leurs caresses plus que poussées à présent. Rei laisse glisser son regard sur ce corps aux proportions tout simplement parfaites qu'il tient tout contre lui alors que ses mains se posent directement sur les fesses rondes. Et pas question de tergiverser plus longtemps... Il glisse ses mains sous le pantalon de cuir, réussissant à s'y faire une petite place. D'ailleurs, il fait fi du boxer, venant masser directement la peau douce comme de la soie. Ce faisant, il vient chercher un baiser impératif sur les lèvres de Takanori, murmurant entre deux de ces caresses :
   
- Tu es sexy en diable, Ki... J'te promet pas d'être l'amoureux parfait. Je l'ai jamais été et j'le serai jamais... Mais si tu peux faire avec...
   
Il n'ajoute rien, ses mains relâchant les jolies fesses pour venir baisser ce pantalon si seyant, mais qui était définitivement de trop.
   
- Et la douche n'attend plus que nous, Ki... Tu l'ouvres ?
   
Ce disant, il fait un clin d'oeil au blond, tout en faisant glisser ses boxers le long de ses cuisses. Son regard - intéressé ! - glisse sur la silhouette à présent nue. Le basketteur mordille légèrement sa lèvre inférieure tout en disant innocemment :
   
- Tu vas devoir te pencher pour l'ouvrir... c'est parfois un peu compliqué... il faut bien pousser...
   
Taka retient sa respiration en sentant les mains de son copain se poser sans tergiverser sur ses fesses, par dessous ses vêtements. Et ce baiser qu'il lui donne... Reita pourrait lui demander la lune qu'il essairait de satisfaire à sa demande !! Et quand il lui confirme leur relation, un soupire d'aise franchit ses lèvres. Il l'avait gagné... Il ne savait pas encore trop comment... Mais il l'avait gagné... Akira était à lui, pour lui même. Et s'il rougit de se trouver finalement complètement nu -et en érection pour ne rien arranger- devant l'adolescent, il n'en apprécie pas moins le fait de savoir que le basketteur ne regarde que lui à cet instant précis... Et toutes ses pensés sont tournés vers lui et vers la douche qu'ils s'apprêtent à prendre ensemble. A la question de Reita, Ruki -ça devenait amusant de se faire appeler par son peudo, voir par le diminutif de ce dernier- hoche la tête de façon positive avant de glisse pour aller se poser dans l'étroite cabine de douche. Etroite mais bien suffisante pour eux deux, adolescent pas très grands, pas très épais...
   
Il tourne la tête vers le jeune homme cependant en l'entendant user de double sens pour le moins... Salace. Il l'observe en papillonnant des yeux et finalement il rigole. Ca c'était le côté un peu macho et typique de Reita non ?! Mais ça lui allait bien comme ça ! Il était pas amoureux d'une image hein !! Sa main atteint le fond de la douche et tourne l'arrivée d'eau. Le jet est d'abord frai, puis tiède, le faisant frissonner malgré la chaleur déjà installée de ce début d'été, puis enfin l'eau chaude. Ruki passe la tête bien dessous une première fois pour en profiter et tenter de retrouver un peu de contenance au milieu de son mal de crâne et finalement il tourne la tête pour observer Reita finir de se déshabiller et ne pas en rater lui non plus une seule seconde... Et puis retrouvant une assurance qu'il ne pouvait probablement avoir que dans l'intimité partagée avec ce garçon là, Taka vient poser ses avants bras dans le fond de la douche, cambrant les hanches sans réellement se pencher mais les faisant onduler légèrement.
   
Même qu'il se prend plus qu'au jeu, poussant un petit gémissement qui ne laissait pas place à l'imagination avant de rire.
   
- Un peu comme ça ?
   
Akira ne lâche pas Takanori des yeux, complètement sous le charme. Il en oublie même un moment qu'il porte encore ses boxer et fait un pas vers la douche, près à y sauter ! Mais, il penche la tête pour gronder en voyant le vêtement qui était décidément de trop présentement. Ni une, ni deux, le boxer glisse le long de ses cuisses pour terminer sur le carrelage de la salle de bain. Et lorsqu'il relève la tête, c'est pour voir là un Ruki complètement nu, les mains posées contre le mur de la douche, les reins cambrés et tout en gémissements. Reita a une petite plainte rauque alors qu'il franchit la distance les séparant encore pour venir presser son érection bien tendue contre les fesses de Ruki. Il agite les hanches, son sexe glissant le long de la petite ligne délimitant les deux fesses du jeune homme, lui arrachant des gémissement de désir. Il se penche pour déposer un petit baiser sur l'épaule du jeune homme, le prenant avec tendresse dans ses bras.
   
- Dis-moi ce que tu veux, sinon je ne saurai plus où donner de la tête...
   
Il laisse échapper un petit rire étranglé, relâchant Ruki pour se plaquer dans le fond de la douche, une lueur d'hésitation presque douloureuse glissant dans son regard. Eh... il avait toujours un peu Takuya en tête.. S'il blessait Ruki, il perdait non seulement son blondinet, mais aussi son meilleur ami...
   
- Qu'est-ce que je dis ? Je perd déjà la tête...
   
Ruki retient à nouveau sa respiration. A crier "au loup", on le faisait souvent vraiment venir et effectivement, d'une façon qui pour lui ne pouvait pas être plus sensuel, son compagnon vient contre lui, pressant son érection contre ses fesses, se faisant caressant, câlin... Il en tremble des pieds à la tête et son coeur bat la chamade dans sa poitrine. La vérité ? Il réfléchit très vite... Il l'avait jamais fait... Et il y avait toujours le fait que la salle de bain ne fermait pas et que son frère et Ayano était à côté... Ajouté au fait qu'il savait déjà que l'insonorisation de la pièce était mauvaise évidemment...! D'ailleurs, alors qu'il se plaque dans le fond de la douche, Reita semble lui aussi être légèrement sur ses réserves quoi qu'ayant au moins autant de mal que lui à rester sage. Taka observe un moment le beau jeune homme en face de lui, laissant son regard suivre les gouttes d'eau qui roule sur la peau parfaite et finalement il se rapproche de son compagnon, déposant un baiser sur ses lèvres avant de lui murmurer, taquin :
   
- Je veux prendre l'occasion de te faire plaisir... De te faire oublier mon frère derrière la porte... De te donner un avant goût de lundi dans les vestiaires... Mais...
   
Ruki se passe la langue sur les lèvres, demandant avec son innocence habituelle :
   
- Je voudrais que tu préviennes quand... Hé bien... Je ne suis pas prêt à...
   
Il rougit, mort de honte... Mais il avait été assez clair non...?
   
Reita observe son petit homme qui revient se lover contre lui. Il sourit alors que la langue taquine du jeune homme glisse sur ses lèvres, puis finalement, il opine brièvement, croyant comprendre... du moins la première partie. Ruki voulait attendre... et lui promettait quelques merveilles pour maintenant ainsi que son corps entier pour lundi ? Un long frisson glisse le long de son échine alors qu'il poser une main sur le ventre du jeune homme. Il le caresse un moment, sans répondre, mais ses sourcils se froncent à ce qu'ajoute le blondinet. Heeeeeu....
   
- Qu...Quoi ? Je comprend pas, Ki...
   
Il a un petit sourire désolé, comme s'il ne savait pas la réponse à un numéro que lui demande la maîtresse à l'école. Oui bon...
   
Ok, Ruki ferme les yeux, se raclant la gorge. Alors avec Reita, il fallait appeler un chat un chat visiblement... Il se passe rapidement une main dans les cheveux, légèrement nerveux et finalement il vient à la hauteur de son oreille pour y souffler :
   
- J'ai envie de me mettre à genoux.
   
Reita entrouvre les lèvres... et pendant près d'une trentaine de secondes, il ne dit rien du tout. Wow... okay... ça, ça lui faisait un effet FOU ! Il a même un petit rire nerveux. Il était décontenancé ! Et ça c'est rare chez Reita ! Il déglutit avec difficulté, reposant sa tête encore endolorie contre le mur fraie de la douche, laissant l'eau glisser sur son corps. Et finalement, il opine brièvement.
   
- T'es plus que sexy quand t'en parles... Je te dirai, promis...
   
Il rigole, venant chercher un petit baiser sur les lèvres du blondinet avant de reposer sa tête contre le mur à nouveau.
   
- Je te rendrai la pareille bientôt, Ki...
   
Pendant un court instant, Ruki se demande ce qui peut bien passer par la tête de Reita. Faut reconnaître que c'est un peu stressant de proposer à son copain une fellation et de se prendre un long silence... Ben... Pas si long... Mais compte tenu de la situation, ça lui paraît durer un siècle ! Finalement la voix un peu rauque de Reita revient à ses oreilles et Taka se fait plus que satisfait de ce qu'il l'entend lui dire. Ok, il avait jamais fait de fellation avant... N'empêche qu'il était... Vraiment très très curieux de tenter cette nouvelle expérience ! Surtout avec ce garçon là quoi ! C'était toujours le genre d'acte qui l'avait un peu rebuté sur le principe... Mais fallait reconnaître qu'il était curieux de le faire à Rei'... Et puis ce qu'avait dit Ayano hier soir, la voix tremblante de plaisir alors que visiblement son frère lui faisait la même... Ca lui donnait encore plus envie d'arracher le même genre de plaisir à son partenaire....
   
De fait, Ruki finit par se laisser glisser dans le fond de la douche, relevant les yeux pour avoir une vue imprenable sur Reita, la tête rejetée contre la paroîe de la douche, le corps tendu, l'eau ruisselant sur sa peau... Son regard en vient ensuite à son sexe dressé et il lève la main, le touchant du bout des doigts comme un curieux apprécierait une nouvelle découverte. Il finit par le saisir de façon un peu plus ferme, se plaisant à sentir l'érection pulser dans sa main et enfin il darde légèrement la langue, juste le temps d'une petite léchée sur le gland. Il a un petit rire tout seul dans le fond de sa douche, tout content de cette expérience, peut être un peu bêtement et s penchant d'avantage, il glisse sa langue de la base vers le sommet du sexe de Reita, enroulant ensuite sa langue tout autours, sentant sa propre érection se tendre à son maximum, très excité par la situation. Et finalement, n'y tenant plus, il le prend complètement entre ses lèvres. Maladroit ? Peut être un peu... Mais alors il se plaisait beaucoup à cet exercice, ça devait fatalement se sentir aussi !
   
Reita en trépignerait presque... Okay, c'était vrai, ce n'était pas la première fellation à laquelle il avait droit. D'ailleurs, ils avaient eu une petite, très petite aventure avec Katsuo et il avait dès lors appris que le jeune homme avait de nombreux talents. Si brève, néanmoins, que Takuya était le seul à le savoir. Cette année là, Ayano était partit à l'étranger et ils n'avaient jamais cru bon de l'en tenir informé... Néanmoins, cette fois, c'était... différent. Maladroit, plus que Katsuo, mais tellement excitant ! Akira a du mal à retenir ses gémissements alors que Ruki glisse à peine la langue contre sa hampe, ce qu'il fait néanmoins par orgueil. Ses jambes tremblent légèrement et pour être certain de bien rester debout, il s'appuie dans un coin de la douche. Il lutte pour garder les yeux ouverts, observant le bel adolescent à ses pieds. Un petit sourire glisse sur ses lèvres alors qu'il glisse une main dans les cheveux du blondinet pour les caresser. C'était d'autant plus séduisant que Ruki semblait y prendre plus que plaisir !
   
D'ailleurs, Rei ne peut s'empêcher de commenter entre deux gémissements rauques :
   
- T'es magnifique, Ki. Tu aimes... et ça change tout. T'es délicieux, bébé. J'pourrai plus me passer de toi...
   
Il rigole, rejetant finalement la tête vers l'arrière, fermant les yeux, un vrai gémissement franchissant le seuil de ses lèvres.
   
Il se fait complimenter... Ca le flatte... Mais de toute façon, il sentait déjà l'adolescent frissoner sous ses doigts et sur sa langue. Ruki ne relâche cependant pas sa groumandise et sa découverte pour répondre au jeune homme, venant plutôt glisser aussi loin qu'il le peut le sexe de Reita entre ses lèvres. Bon ok, il ne va pas jusqu'au bout, mais il a une belle longueur !! Sa langue s'enroule, ses dents mordillent à peine, ses lèvres vont et viennent autours de l'anatomie tendue et ses mains ne reste pas incatives, l'une d'elle se logeant sur le corps de Reita, se faisant caressante... Et la seconde se perdant entre ses propres cuisses une seconde pour se donner un petit coup de poignet, juste histoire de faire passer la douleur. Dieu, lui qui pensait qu'il aurait peur dans ce genre de situation avait pour l'heure l'impression qu'au contraire, il n'en aurait soudainement jamais assez ! Et Ayano et Takuya sont loin, très très loin de son esprit à présent !!
   
Ruki relâche une seconde l'érection pour venir lécher l'aine puis remonter sur le nombrile avant d'y revenir, suçant avec un peu plus d'ardeur à présent, gémissant lui même dans sa tâche et se découvrant pas réellement discret à ce niveau même si heureusement, le fait qu'il ait "la bouche pleine" étouffait ses plaintes... Mais disons que ça promettait pour leur petite séance coquine sous les douches des vestiaires quoi...
   
Rei a l'impression de s'enfoncer toujours plus loin entre ces lèvres en coeur qui savent si bien l'accueillir et la situation l'excite tant et si bien qu'il peine à retenir ses gémsisements... et cet orgasme qui ne saurait tarder à se pointer le bout du nez, manque d'expérience oblige. Car même s'il en avait forcément plus que Ruki, il n'était pas non plus un expert... et il apprenait avec le jeune homme. D'ailleurs, cette promesse de fellation, il ne l'avait jamais faite à personne... et ça le stressait un peu d'y penser ! Mais présentement, tout ça, c'est loin de lui. Il ne songe qu'à Ruki, à ses lèvres sublimes, à l'humidité chaude de sa bouche... Reita cambre les reins peut-être un peu brusquement. Et lorsqu'il s'en rend compte, il pousse un petit juron, ajoutant rapidement :
   
- E...Excuse-moi, Ki... Je... Dieu, bébé, c'est trop bon. On dirait que t'as fait ça toute ta vie, c'est dément...
   
Il sourit doucement, rouvrant les yeux pour observer son blondinet alors qu'il continue de s'activer sur son érection. Dieu, c'était parfait... tout simplement parfait. Et quelques minutes de cette douce trahison ont raison d'Akira. Il a beau se retenir autant que possible, finalement, il hoche la tête de gauche à droite, murmurant à regret :
   
- Ki... c'est bientôt... je....
   
C'était gênant. C'était peut-être pas hyper rapide, mais pas non plus digne de la meilleure performance au monde... et tout ado soit-il, sachant qu'avec le temps, il saurait plus contrôler cette partie du sexe, c'était dur pour l'orgueil !
   
Ruki a un petit hoquet et étouffe une légère toux alors qu'il se fait un peu surprendre par un mouvement de hanche de Reita pour lequel ce dernier s'excuse aussi tôt. Ok ! Note à lui même : retenir que ce genre de chose pouvait arriver et un peu plus prévoir la prochaine fois ! Au moins il saurait hein !! Et quand Reita le prévient qu'il arrive au bout de ce qu'il peut retenir, Ruki se racroche à son bras pour se remettre debout sur ses deux pieds. Rapidement, il saisit la main du bassiste et y emmêle ses doigts autours de leurs deux érections pour quelques dernières caresses. Ruki vient chercher un baiser passionné sur les lèvres d'un Reita visiblement satisfait de ses performances à genoux mais contrit des siennes sans qu'il se l'explique réellement. Pour lui ça avait été juste parfait... Et il était très content de cette première expérience vis à vis du sexe ! Au moins avait il apprivoisé cette partie du corps de Reita avant qu'ils ne passent à plus !
   
SOudainement, l'orgasme le surprend et il pousse un petit cri étranglé tout en venant mordre un peu l'épaule de Reita pour étouffer cri et gémissements de plaisir. Non il n'avait pas oublié pour l'insonorisation moisie de cette salle de bain !!! Il se sent secoué de plusieurs spasmes qui ont tôt fait de trouver écho chez son partenaire et ses lèvres se glissent dans le cou fin, suçotant là la peau fine dans le but avoué d'y laisser sa marque si Reita le laissait faire. Ce garçon était vraiment... Incroyable... Et sa vraie frustration présente, c'est qu'il ne pourrait pas vraiment raconté ce qu'il avait ressentit et cette expérience à qui que se soit... Takuya ne le vivrait pas bien hein ?


Takanori se redresse et c'est avec joie qu'Akira l'accueille dans ses bras. Il le serre fortement contre lui, se laissant guider jusqu'à leurs membres tendus pour les caresser en même temps que Ruki lui-même. Et c'est avant lui, le surprenant considérablement, que Ruki atteint l'orgasme. Akira dégage doucement la main du jeune homme pour qu'il ne s'occupe que de lui alors que lui-même s'applique plus que jamais pour terminer cet orgasme en beauté. Il hallète alors que les réactions du corps de son copain l'excitent au plus haut point. Et finalement, il relâche le sexe de Ruki, le serrant fortement contre lui en étouffant un petit cri plus aigu alors que ses reins se cambrent et s'enflamment. Il se libère entre les doigts de Ruki en quelques à coups brûlants qui semblent le vider momentanément d'une énergie qu'il ne possédait que très peu ce matin. Il se laisse glisser tout contre le mur de la douche, entraînant à sa suite Ruki qui doit prendre place sur ses genoux, manque de place oblige. Il laisse échapper un petit rire, prenant une attitude un brin macho sans s'en rendre compte.

- C'était divin, Ki... Tu as une langue du feu de dieu, bordel...

Il dépose un baiser un peu possessif sur les lèvres du blondinet, plus assuré que jamais depuis quelques jours sur sa relation avec Taka.

- Et tu es rien qu'à moi...

Ruki frisonne des pieds à la tête alors qu'Akira atteint l'orgasme à son tour. Il sent son membre être agité de spasmes dans sa main, un liquide chaud se répandre sur ses doigts et un petit soupire d'aise gagne ses lèvres. Reita semble avoir les jambes coupées, glissant dans le fond de la douche où Taka le rejoint, s'installant plus ou moins maladroitement sur ses genoux. Un petit sourire amusé glisse sur ses lèvres : Reita et son tact hors du commun pour dire les choses. Mais elles étaient flatteuses alors... Il relève légèrement sa main souillée et observe un peu de ce liquide opaque sur ses doigts. L'adolescent se passe la langue sur les lèvres, pensif... Et finalement il lève sa main à hauteur de son visage, dardant la langue juste pour... Goûter un peu, pas trop, histoire d'en finir avec les découvertes du genre quoi... Finalement il rougit violemment avant de venir passer ses mains sous l'eau pour les nettoyer, revenant chercher un peu de tendresse auprès du blond, plus qu'heureux de l'entendre se faire si possessif.

- Et tu es rien qu'à moi aussi. Mon seul regret c'est de ne pas pouvoir en informer les filles qui vont fantasmer sur toi !

Et fallait pas croire, il sentait déjà que se serait toute une épreuve que de ne rien dire... Est ce qu'il tiendrait seulement jusqu'à la fin d la scolarité de Reita d'ailleurs...? Bref...

- Je me demande...

Taka tourne la tête vers la porte de la douche, imaginant celle de la salle de bain.

- ... Si on a été plus discret...

Akira observe avec presque avidité son Ruki alors que celui-ci semble presque être hypnotisé par le liquide qui a glissé sur ses mains. Il glisse même sa langue contre ses lèvres, désireux de voir... ce à quoi il pensait. Et visiblement, Takanori et lui étaient sur la même longueur d'onde, quoi que peut-être pas pour la même raison. Taka goûte le sperme qui s'était logé sur une de ses mains avec ce petit air gêné qui n'en rajoute que plus au fantasme d'Akira. Car oui, là il pouvait tout à fait parler de fantasme... Ruki en était un à lui seul ! Le basketteur glisse une main sur les jolies fesses rebondies, les massant doucement avec un plaisir non feint.

- On en reparlera, Ki... Pour le moment, je veux profiter de ce qu'on a sans le montrer à tout le monde. J'y suis pas prêt, je crois...

Il soupire, fermant les yeux pour poser la tête toujours douloureuse contre le mur de la douche.

- J'ai aimé t'entendre gémir... et je veux l'entendre encore plus si possible la prochaine fois ! On se fiche des autres... Ils sont peut-être tous les deux en train d'agoniser parce que tu les as trop excité.

Il rigole, rouvrant les yeux quelques secondes, le temps de faire un petit clin d'oeil malicieux à Ruki.

Taka éclate de rire à la dernier réflexion avant de mettre une main sur sa bouche, se rendant compte que si cet éclat lui avait déjà vrillé la tête, ça ne devait pas être vraiment mieux pour Akira ! Il se fait pardonner de petits baisers sur le visage du jeune puis dans son cou, glissant à nouveau sa langue sur la petite marque violacée qu'il y avait laissé puis se posant simplement contre lui, soupirant littéralement de bonheur ! Dire qu'il y a quelques jours encore, il se sentait émoustillé rien que de savoir Reita dans la chambre d'à côté...! Y avait du progrès hein !! De fait, il reste dans la douche, contre son copain un long moment, profitant de cet instant d'intimité et de détente pour fournir encore quelques caresses et quelques baisers. Puis quand la position devient inconfortable, au moins autant pour Akira que pour lui, il se relève à contre-coeur, poussant la porte de la douche.

- Je vais m'habiller, je te laisse finir ta douche ?

Puis après une seconde d'hésitation, il chuchote comme s'il faisait une confession :

- C'est toi qui sortira le premier... Si Takuya et Ayano font des trucs, je veux vraiment pas voir ça !

Akira n'est pas homme à résister à quelques caresses et baisers. Et c'est ce que Ruki lui fournit et ce, en quantité industrielle. Il caresse la peau douce du jeune homme tout en profitant de cet instant. Mais, lorsque finalement Ruki se lève, il soupire de soulagement, changeant légèrement de position. Ses jambes commençaient à engourdir... et ce n'était pas tant à cause du poids de Taka qu'à cause de l'espace réduit que représentait la douche. Il opine brièvement aux paroles du jeune homme avant de rigoler doucement.

- Ok... Alors attend-moi. Ce sera pas très long. Et fais-moi plaisir... remet ces pantalons de cuir !

Il fait un clin d'oeil à Taka avant de finalement se lever en grognant pour refermer la porte de la douche. Il a un regard appréciateur pour ce qu'il voyait par la porte pourtant givrée. Même en ombre chinoise il était à tomber !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

11. À corriger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: GazettE au Lycée-