Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 10. À corriger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5079


MessageSujet: 10. À corriger   Sam 18 Déc - 23:07

   
Ayano ouvre un oeil dans un petit grognement. Mal au crâne, mal... Mal... En fait, il avait des courbatures un peu peu dans chaque partie du corps. Pas assez bu la veille... Enfin si. Assez. Voir trop. Mais présentement, il pensait à de la flotte là... Il avait passé une soirée des plus délicieuse, et c'était peu de le dire. Akira s'était fait désiré un peu mais sitôt qu'il était arrivé, ou pas longtemps après, Takuya et lui s'étaient esquivé dans la salle de bain où ils avaient entreprit de reprendre là où le père du jeune homme les avait interrompu. Ils avaient fait l'amour de façon passionnelle et désireuse, lui laissant un souvenir du genre impérissable en mémoire. Non, même les joints et l'alcool qui avaient tourné ne lui enleveraient pas ça... Par contre la suite, c'était un peu plus vague quoi... Joint et alcool à nouveau, bavardages sans queue ni tête mais qui les avait fait rire, les avait détendu... Et cette atmosphère avait finalement réussi à distraire assez, il lui semblait, Takuya.
   
Le distraire de son coming out d'une part... Et du fait que son petit frère s'était fait... Comment dire... Plutôt explicite avec Akira qui n'avait pas vraiment repoussé le jeune homme qui était passé de phases trop actives à des phases de somnolences prononcées. Pas sûr que Takuya lui laisse à nouveau la possibilité de remettre le couvert m'enfin... Au moins Reita n'avait pas tenu la chandelle quoi...! Et puis il ne savait plus trop à quel moment, il avait été question de se coucher. Tout le monde était mort... Alors on avait balancé, intimité oblige, un futon dans la salle de bain pour Rei' et Ruki... Et Takuya et lui avaient déplié son propre futon dans un angle du salon plus "privatif" qu'il fallait compter comme le coin "chambre" du petit studio...! Ensuite... Trou noir. Jusqu'à maintenant du moins ! Ayano se redresse sur un bras, rassemblant toute sa bonne volonté pour trouver quelles étaient ses jambes à lui et ses bras au milieu du sac de noeuds qu'il formait avec ceux de Takuya.
   
Il grogne un peu, pour la forme et dépose un baiser rapide sur les lèvre du jeune homme avant de tirer un peu sur son bras coincé emprisonné par son copain et il tire un peu trop fort, partant en arrière dans son élan et venant se cogner la tête contre le mur... Se recroquevillant sur le futon contre son homme, Ayano jure un coup très fort puis se reprenant, beaucoup plus bas, saisissant son crâne endoloris. C'était toujours très chouette ce genre de soirée mais le réveil était un peu lent... Fallait le temps de redémarrer quoi... Ayano relève finalement les yeux sur Takuya qu'il a finit par réveiller finalement et il lui fait un petit sourire.
   
- Matin chagrin... Je crois que j'ai besoin d'un câlin...
   
Ça avait été une soirée... géante ! Oh, Takuya, comme à chaque fois qu'il buvait et fumait, s'était fait tantôt plaisant, tantôt plus grognon. Mais pas avec Ayano ! Parce qu'ils avaient partagé des moments exquis et qu'il avait réalisé à quel point il l'aimait, son petit Ayano ! Ce qui l'avait rendu marabout quelques fois dans la soirée, c'était surtout ce flirt qu'il y avait entre son petit frère et son meilleur ami... mais à chaque fois, intentionnellement ou pas, Ayano attirait son attention ailleurs et il oubliait les déboires amoureux de Takanori et d'Akira. Ça fonctionnait très bien, ces distractions...! Ayano savait déjà comment y faire avec lui. Et s'ils avaient peut-être un peu trop bu, un peu trop fumé, Takuya savait qu'il ne le regretterait pas. Même pas lorsqu'il ouvre les yeux ce lendemain matin... ou probablement midi, il ne fallait pas se leurrer ! Il se fait tirer du sommeil par un "bang" sonore et quelques jurons qui lui indiquent que visiblement, Ayano s'est un peu trop étiré sur le futon sur lequel ils avaient aterris. Oui, ils étaient bel et bien sur le bon futon.
   
Les miracles existent, il faut croire ! Takuya ouvre un seul oeil avait de le refermer. Il sourit brièvement à son copain, mais grimace rapidement alors que soudainement, il réalise qu'il a un mal de crâne horrible. Il gronde, se tourne sur le dos, puis finalement, il vient prendre son copain dans ses bras en gromelant quelques paroles inaudibles. Même que si on lui avait demandé de les répétées, il n'aurait probablement pas su ce qu'il venait tout juste de dire. Il n'ouvre toujours pas les yeux, certain que son mal de crâne va se dissiper s'il y allait molo avec ses pauvres yeux...
   
- Câlin....
   
Il serre fortement le jeune homme contre lui, glissant le nez dans son cou. Un long soupir glisse d'entre ses lèvres alors qu'il marmonne, la voix plus que pâteuse :
   
- J'aurais préféré éviter le lendemain de veille, perso... l'est quelle heure ?
   
Ayano vient se pelotonner contre son chéri ne relevant la tête un bref instant que pour appercevoir l'heure sur l'horloge murale. Il se réinstalle finalement convenablement, repoussant un peu les couvertures qui commençaient à lui donner trop chaud. Normal, à cette heure, le soleil était à son zenith en même temps... Passant une main sous le t-shirt de son grognon petit ami, Ayano caresse la peau douce avant de répondre donc.
   
- 13h. C'est le matin des lendemains de veille... Il est genre... Très tôt même pour un lendemain de veille...
   
Ouais, ils avaient déjà fait bien pire que ça... Mais pas en se sentant réellement plus frais au final... D'ailleurs, il se serait bien prit une douche même si, dans son état comateux, il se souvenait vaguement qu'il ne pouvait pas tout en ayant oublié plus ou moins pourquoi... Ca allait revenir... C'était le temps de se remettre en route.
   
- Je suis en train de mourir Taku... C'est la fin du monde je crois... Heureusement qu'on a fait l'amour, je peux mourir en ayant le sentiment d'avoir accompli un truc bien dans ma vie...
   
Hmm... 13h... C'était plus que respectable quoi. Il avait déjà fait pire. Mais genre vraiment pire... Il était même prêt à dormir encore quelques heures si possible... Mais une partie de lui voulait aussi profiter du beau jeune homme à ses côtés ! Il glisse d'ailleurs une main sur ses jolies petites fesses, y donnant une petite claque.
   
- Dans tes rêves... faudra avoir fait l'amour un million de fois avant que tu meurs, pauv' cloche... D'ici là, interdiction de mourir...
   
Il relâche finalement Ayano, s'étirant lentement, mais sûrement, style gros félin empâté. Ses mains rejoignent rapidement le mur, mais sans s'y frapper vu la lenteur avec laquelle il se mouvait.
   
- Les deux autres idiots dorment encore...?
   
Il fronce les sourcils, ouvrant pour de bon les yeux.
   
- S'il lui a touché, j'vais buter cet enfant de pute...
   
Ayano rigole alors que Takuya se fait un peu insultant mais pas méchament, juste pour la taquinerie. Il donne un petit coup de langue sur sa joue, s'étirant plus ou moins aussi et quand il est question des "deux autres idiots qui dorment encore", Ayano se rappel pourquoi la salle de bain est une zone de non passage !
   
- Ha oui c'est ça ! Reita et Ruki ! Je savais qu'il y avait une bonne raison pour ne plus pouvoir passer à la salle de bain...
   
Et quand son copain a une réflexion fort peu respectueuse, Ayano constate, rieur :
   
- Honnêtement, vu la soirée d'hier, si y en a un qui a sauté sur l'autre pour lui faire des choses, je pense que se sera plutôt Taka !
   
Il empêche son homme de répondre tout de suite d'un petit baiser avant de lui faire un clin d'oeil :
   
- C'est de famille... Vous pervertissez les hommes... Vous leur faites tourner la tête et on ne peut rien vous refuser...
   
Takuya se renfrogne aux paroles d'Ayano. Il ne pouvait pas comprendre... ce n'était pas son petit frère à lui ! D'ailleurs, il a un petit regard inquiet pour la porte de la salle de bain, mais ne réplique rien de plus, se contentant de grogner alors que l'idée d'aller jeter un coup d'oeil ni vu, ni connu dans la salle de bain se fait de plus en plus tentante. Néanmoins, il la rejette en réalisant que "ni vu, ni connu" ne s'applique pas vraiment à son état présent. Il irait... un jour. Pas là. Alors il revient plutôt prendre Ayano dans ses bras, néanmoins toujours boudeur.
   
- C'est mon p'tit frère... Rei ferait pas ça, hein...? Pourquoi Rei, d'ailleurs ? Pourquoi pas un autre à qui je pourrais faire peur ?
   
Ayano saisit bien contre lui Takuya, s'assurant par la même qu'en cas de bruit dans la salle de bain, il ne se lèverait pas d'un seul coup pour aller faire dieu sait quoi ! Il dépose un baiser dans son cou, se faisant ronronnant une minute et glissant une jambes entre celles de son copain avant de lui répondre, toujours aussi rieur :
   
- Tu crois que tu fais peur Taku de mon coeur ?
   
Bon, fallait reconnaître qu'il était pas bien grand hein... ca aussi c'était génétique apparemment ! Et disons qu'il y avait plus flippant que Takuya sur le principe...! Mais puisqu'il fallait le rassurer un minimum, Takuya assure :
   
Ayano x)
   
- Reita doit être aussi chamboulé que toi au fond. Tu sais très bien qu'il l'aurait pas fait si ton frère lui avait ps vraiment tombé dans l'oeil, il te respecte à mort et croit moi, c'était toute une épreuve pour lui quand je lui ai dit que tu invitais ton frère.
   
(oups Razz)
   
Posant un nouveau baiser impératif sur les lèvres de Takuya pour l'empêcher à nouveau de parler il reprend :
   
- Oui, je le savais. N'empêche que ça aurait plomber notre soirée si je t'en avais parlé et j'avais assez confiance en Rei' qui m'avait affirmé qu'il ne s'intéressait pas à Taka uniquement pour le sauter pour accepter de n'en parler avec toi que pendant ce week end. Et puis tu devrais être content, au moins, ton frère à choisit quelqu'un que tu aimes ! Et ton meilleur ami aussi !
   
Takuya est dégoûté... Du moins autant qu'il peut l'être en ce "matin" de veille. Il gronde, détournant la tête pour éviter un nouveau baiser, n'ayant pas, pour le moment, envie d'en partager d'autre avant d'avoir bien digéré la nouvelle. Alors Akira trouvait vraiment Taka de son goût et le contraire était d'autant plus vrai... De plus, Ayano le savait et ne lui avait rien dit ! Il est dégoûté, vraiment... D'ailleurs, il se redresse tant bien que mal. Après quelques essais peu fructueux, il réussi à se mettre sur ses pieds pour se diriger vers la petite cuisine. Il se glisse derrière le comptoir à la vitesse d'une tortue avant de saisir la carafe de la cafetière pour l'emplir d'eau.
   
- Café ?
   
Son ton est bourru. Ouais... il fait la gueule ! Et alors, il a le droit, non ?!
   
Ayano lève les yeux au ciel en se redressant. Et visiblement, il récupérait plus vite que Takuya même si son crâne était toujours un peu capricieux. Quand boudeur, Takuya lui propose du café, Ayano hoche néagtivement la tête pour aller ouvrir le frigo, sortant une brique de jus de fruit et un verre qu'il pose sur le comptoire puis, d'un placard, quelques biscuits de soja. En fait, pour peu qu'on se penche sur le contenu du placard, on pouvait voir qu'il ne contenait pour ainsi dire que ça... A se demander si le jeune homme ne se nourissait pas exclusivement de ça... Passant près de Takuya, il vient passer ses bras autours de la taille de son homme, posant son menton sur son épaule et callant bien son torse contre son dos avant de demander sur un petit ton tout triste :
   
- Tu boudes ? Mais je t'aime moi. Je sais que tu es un peu fâché avec Reita. Je te promet que si ça n'avait pas été lui, je n'aurais pas attendu ce week end pour te le dire. Et puis je comprend, si c'était un de mes ptits frères, je serais sûrement pa...
   
Il s'interrompt... Naaaaan... Ayano était vraiment pas le genre à réagir de cette façon... Il était un peu trop dans son monde pour ça...
   
- Allez Takuya, tout va bien ! Reita viendra en parler avec toi ! Me boude paaaaaaaaaas !

   
Takuya ignore un moment Ayano qui s'est approché de lui. Il pousse un petit soupir, toujours irritable. Le café est rapidement posé dans la machine et elle est démarrée. D'ailleurs, ça ne prend pas beaucoup de temps avant qu'elle ne commence à émettre un bruit caractéristique, promettant un café si pas délicieux, au moins pratique en ce matin bien difficile...
   
- Non, tu ne comprend pas, Ayano... T'es pas comme moi. Akira avait pas à mettre ses pattes sur Takanori... C'est tout.
   
Il soupire, glissant une main dans son visage. C'était... exaspérant ! Il ne trouvait pas les mots pour faire comprendre ce qu'il ressentait à Ayano... Et soudainement, ça lui vient...
   
- J'ai été trahis !
   
Trahit...? Ayano ne le voyait pas vraiment comme ça... Ce n'est pas comme s'il y avait eu une vraie relation entre Akira et Taka avant que Takuya le découvre non...? Ayano dépose un baiser sur la nuque de son homme, ses mais caressant son ventre dans une petite tentative pour le consoler un peu.
   
- En même temps, tu sais très bien au fond de toi que si tu demandes à Akira de ne pass voir ton frère, même s'il lui en coûte, il va probablement faire selon tes désirs...
   
Takuya pousse un petit soupir. Il ferme les yeux un court moment alors que Ayano vient déposer un baiser sur sa nuque. Il glisse finalement une main sur celles posées sur son ventre, hochant la tête de gauche à droite.
   
- Ce n'est pas comme ça que ça fonctionne et tu le sais très bien... Je peux rien empêcher. Mais le premier qui brise le coeur de mon frère, je lui refais le portrait. Et ça me brise le miens que de savoir que ce mec, ça puisse être Aki... Et...
   
Il repousse Ayano, se repliant un peu plus sur lui-même.
   
- Et j'ai pas envie de partager Aki... J'ai toujours dût tout partager avec Taka... les parents, mes cadeaux parce qu'il pleurait sinon, mes amis quand ma mère insistait pour qu'il reste avec nous... Et là je devrai partager mon meilleur ami !
   
C'était mignon au départ de voir le fier Takuya, qui se battait toujours pour une raison X ou Y avec son petit frère, être prêt à se battre avec quiconque lui briserait le coeur. Et Ayano a une grosse bouffée de tendress pour son copain à cette constatation avant de se faire un peu repousser. Il faire légèrement pression pour que Takuya se retourne vers lui, déposant une main sur sa joue et cherchant à accrocher son regard avant de se pencher pour déposer un bref baiser sur ses lèvres. Il y avait encore un peu de rivalité fraternel, pour l'amour d'un même homme quoi que différemment. C'était normal sommes toute.
   
- Je comprend Takuya. Et je crois que Taka se dit exactement la même chose... Et croit moi quand je te dis qu'Akira est angoissé au possible... Mais vous allez trouver un rythme tous les trois mon coeur. Ca va marcher différement et se sera peut être même encore mieux. Et puis pour combler ce temps où Akira donnera son attention à Taka... Je serais là moi.
   
Takuya soupire en se faisant poupée de son entre les mains d'Ayano. Néanmoins, il détourne le regard... Il n'aimait pas qu'on le voit ainsi et que ce soit devant son copain ou pas, ça restait la même chose... Il montrait ses faiblesses. D'ailleurs, il se redresse, une ombre glissant dans son regard avant qu'il ne la chasse.
   
- Je n'ai plus envie d'en parler.
   
À ce moment, il tourne vivement la tête vers la salle de bain alors qu'un gémissement qui laisse peu place à l'imagination franchit la porte.
   
- Bordel !! Mais quel foutoir !!
   
Et ces deux bien heureux ne l'entendaient probablement pas à cause de la douche...
   
Ayano acquiesce alors que Takuya affirme ne plus vouloir en parler. Très bien, il devait digérer l'information de toute façon. Sauf que c'est à peu près au même instant que de la salle de bain s'échappe quelques gémissements dont on évaluait très facilement l'origine... Ayano ne dit rien un instant, pas mal à l'aise vis à vis de ça mais plutôt du fait que Takuya semblait croire que son petit frère n'aurait jamais de vie sexuelle... Et surtout pas avec son meilleur ami. Finalement, il fait un grand sourire à son homme, suggérant :
   
- On devrait aller se faire un petit déjeuner dans le café d'en face ! Ils sont des pâtisseries vraiment trop bonnes ! On leur laisse un message et on y va ?! On leur demande de quitter les lieux dans l'heure et quand on revient, il n'y aura plus que toi et moi et on pourra réellement profiter de notre week end sans plus penser à tout ça.
   
Takuya hésite. Il plonge finalement le regard dans celui d'Ayano, pesant visiblement le pour et le contre. Et finalement, une petite lueur de douleur dans le fond des yeux, il se détourne pour se diriger vers le futon où il a laissé quelques morceaux de vêtements.
   
- Vas leur dire... quand tu sortiras, je serais en train d'en fumer une dehors...
   
Ayano observe le dos de Takuya alors que ce dernier tourne les talons en direction du futon pour y récupérer quelques vêtements. Son regard revient à la machin à café qu'il arrête pour le moment et il saisit rapidement la brique de jus de fruit pour s'en servir un verre qu'il vide d'une seule traite. Yeah ! Il s'était vraiment sentit déshydraté ! Récupérant un gâteau de soja, il mord dedans avant de s'approcher de la porte de sa salle de bain qui, décidément, avait beaucoup de succès dernièrement ! Lui trouvait ça drôle mais là, maintenant, tout de suite, Takuya ne partagerait peut être pas son hilarité alors il attendrait que le moment soit mieux choisit. Takuya quitte finalement l'appartement et Ayano s'approche encore de la salle d'eau, prêtant l'oreille. Ben... Quelque part, il s'en voudrait un peu d'interrompre la séance câline des deux adolescents quoi... De fait, il allait encore attendre un peu, pour être sûr... Et puis il passerait le message...

_________________
♠️♥️♦️♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

10. À corriger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: GazettE au Lycée-