Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 7. À corriger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5077


MessageSujet: 7. À corriger   Mar 14 Déc - 23:04

   
Takanori avait mit du temps à se préparer. Tellement que son frère s'était un peu moqué... Mais gentiment cette fois. Les difficultés avec le patriarche avaient remit, au moins pour quelques jours, les deux frères sur les mêmes rails. Takuya s'était imaginé... Il ne savait quoi à propos de sa tenue. Qu'il s'entraînait peut être bien ? Bref... Il s'était fait assez peu curieux, trop occupé lui même à se préparer. En tout cas, Takuya, en plaisantant lui avait dit que quitte à cartonner, il devait le faire à fond. Et Taka avait prit ce conseil au pied de la lettre. Le pantalon en cuir qu'il avait passé n'aurait pas plus épouser ses formes et aurait même pu paraître cousu sur lui... Le haut stylé qu'il avait enfilé était juste assez court pour qu'à chaque fois qu'il bouge, quelques centimètres de peau soit visible, ses yeux étaient maquillés dans des teintes sombres, jouant à un jeu de couleur avec les lentilles grises qu'il avait passé et quelques bijoux venait ponctuer le tout : bagues, bracelet, colliers...
   
Assortit à ça, une paire de souliers fin pourvu d'un tout petit talon pour ajuster sa taille et une veste prêtée gracieusement par son frère. Le bon côté de n'avoir que 2cms de différence, évidemment... Et quand ils étaient arrivés chez Ayano, ce dernier avait prévenu, lui faisait un petit sourire en coin, que "Reita" -puisqu'il l'appelait visiblement toujours par son pseudo- était à une fête et qu'il les rejoindrait plus tard. En attendant, ils s'étaient posé et Taka avait vite comprit, même si personne n'avait rien dit, qu'il était un peu de trop... Et que si les deux garçons ne s'étaient pas encore éclipsé, c'était simplement pour ne pas le laisser tout seul. Et c'est seulement vers 22h qu'Akira avait montré le bout de son nez. Nez qui était soigneusement caché derrière un bandeau d'ailleurs. Il arborait le même look plutôt rock qu'à l'accoutumé, pantalon sombre un peu large, grosse chaussure type Dr Martens, une veste blanche, des gants sans doigts... Et Taka avait poussé le vice à lui faire un petit clin d'oeil quand leurs regards s'étaient croisés.
   
Visiblement, la soirée à laquelle s'était rendu le jeune homme avait dût être déjà plus ou moins arrosé puisqu'il semblait d'humeur particulièrement joyeuse, se faisant taquiner par Ayano et Takuya. Ensuite les choses sérieuses avaient commencé. Ayano avait roulé un joint, lui montrant à grand renfort d'explication comment on faisait... Sous l'oeil attentif de Takuya...! Ce même Takuya avait sortit des bouteilles de divers alcool et des petits verres à saké, proclamant qu'il fallait jouer à au jeu du "sportif qui boit". Taka avait vite comprit le principe, ça n'avait rien de compliqué et en zappant sur la petite télé de la pièce, Akira avait semblé vouloir insister pour laisser un match de basket. Evidemment...! Son joueur était peut être pas terrible parce qu'il n'avait pas beaucoup touché la balle pour être honnête. Et il avait jusqu'ici soigneusement évité le joint que personne ne semblait oser lui tendre malgré tout...
   
La partie avait commencée depuis moins d'une demie heure lorsque finalement, Takuya avait décidé de ne plus attendre, demandant à Ayano de s'isole un peu pour discuter en privée. Ayano s'était levé sur un "pas de bêtise, le fantôme de mon appartement vous surveile" et ils les avait abandonnés là, Akira et lui. Alors... C'était à lui de jouer, c'est ça...? Takanori prend sur lui pour se lever, allant s'assoir directement près du jeune homme au bandeau, avançant une main pour en caresser l'étoffe du bout des doigts.
   
- Alors tu te caches...? C'est nouveau...?
   
Akira avait été à une fête du lycée. Enfin... C'était le capitaine de leur équipe qui avait fait un open house, de fait et ceux qui étaient venus faire la fête étaient tous les "cool kids" de l'école. C'était une ambiance dont Akira n'était pas spécialement fan, mais finalement, il s'était détendu et avait fait bonne impression. En fait, toute l'équipe de basket devait être présente, c'était la règle ! Au final, il s'était bien amusé même s'il avait dût éviter les filles du club de soutient qui avaient visiblement toutes un peu trop bu. Au moins, quelques unes d'entre elles étaient déjà gluées à d'autres joueurs de son équipe. Il avait bu et... bu... et aussi bu. En fait, il n'était pas saoul, mais c'était un miracle en soit. Disons qu'il était joyeux et que la soirée commençait drôlement bien ! D'ailleurs, il ne songeait qu'à cette soirée qu'il y avait chez Ayano et finalement, il était partit un peu d'avance, histoire d'aller voir ses potes un peu plus vite. Il s'ennuyait d'eux... bah ouais ! Dommage que ce week-end, Katsuo soit chez son père, dans la ville voisine...
   
Et la bonne nouvelle, c'était probablement que Chaton ne serait pas là puisque Takuya l'avait si bien largué ! Sérieusement, c'était un épine de moins à son pied ! Bref, il était arrivé comme une rock star chez Ayano... comme la rock star qu'il était, nah mais oh !! On l'avait un peu charrié sur son look, mais toujousr gentiment et aussi sur sa soudaine hillarité pour... à peu près tout. Néanmoins, il s'était calmé, même s'il avait continué à boire. Parce qu'il ne fallait pas compter sur Takuya et Ayano pour arrêter de boire, oh non ! D'ailleurs, ils jouaient depuis un moment à un jeu débile mais qui avait au moins l'avantage de leur faire zieuter une bonne partie de basket... à laquelle seul Akira réagissait ! Oui bon, mis à part les "Ohhh aller, calle !!" ou les "Encore toi ! Purée, c'est ton jour..." ou encore "Mon joueur est nuuuul !". Bref, le joueur que Takuya avait pigé était le capitaine de l'équipe... une chance qu'à la mi temps, ils le firent sortir de la partie ! Ça faisait bien marrer Akira... jusqu'à ce que les deux tourtereaux s'éclipsent, le laissant seul avec Taka.
   
Akira avait un joint dans la main.. éteind. Il observe Taka qui vient s'assoir près de lui, un petit sourire aux lèvres. Il avait réussi à ne pas trop y penser jusqu'ici, mais maintenant qu'il était seul avec Takanori, comment l'ignorer ? Celui-ci était... torride. Ces pantalons... ces pantalons il les kiffait à en crever ! D'ailleurs, alors que Taka s'approche de lui, il vient glisser une main sur une cuisse légèrement rebondie, mais tellement juste... parfaite.
   
- C'est un look... J'aime cultiver le mystère. Tes pantalons ont été cousus sur toi, avoue...
   
Il en revient - miraculeusement - aux yeux de Taka, lui faisant un petit clin d'oeil. Et soudainement, Akira se tourne vers la porte de la salle de bain.
   
- Eh ! Taku ! Je peux initier Taka ?!
   
Un petit rire monte de la salle de bain, soit celui d'Ayuno qui réplique vivement, avec quelques tremblements dans la voix :
   
- Taku est un bon garçon, il ne parle pas la bouche plein ! Débrouille-toi !
   
Putain... Quoi qu'il en soit, Takuya ne semble pas désapprouver ces paroles, alors Akira hausse les épaules, sortant un briquet d'une poche de ses pantalons.
   
- Tu t'amuses jusqu'à maintenant ?
   
Wow... Akira qui l'avait semble t-il à peine regardé depuis qu'il était arrivé venait de poser la main sur sa cuisse, carrément ! Et Takanori lui renvoit un sourire tout en charme pour l'encourager malgré tout, un peu aidé par les quelques petits verres d'alcool, heureusement peu nombreux pour lui mais qui avec le manque de l'habitude, lui créait malgré tout une petite bulle de bien être. Ces garçons savaient comment s'amuser non...? Et quand Akira demande à son frère, à travers l'appartement, s'il peut l'initier, Takanori papillone des yeux, surprit. Hein ? L'initier ? Il en rougirait s'il réfléchissait trop longtemps mais Ayano reprend la parole, le distrayant tout à fait en sortant un truc... Carrément pervers. Taka a un petit gémissement dépité : il ne voulait pas tout savoir de la vie sexuelle de son aîné ! Et puis Akira sort un briquet et Taka comprend enfin que l'inition à trait au joint qui curculait...
   
- Plus depuis quelques minutes. On dirait que tu t'es bien amusé toi aussi. La soirée du club de basket ? Les filles en ont parlé.
   
Puis avec un petit grondement il constate :
   
- Moi je n'ai pas été invité...
   
Il hausse finalement les épaules, s'approchant l'air de pas y toucher et faisant mine de s'intéresser à la simili cigarette bien que ce n'était pas ce qui attirait le plus son attention.
   
- Alors ? Tu t'amuse...?
   
Akira glisse le joint entre ses lèvres. Il l'allume rapidement, habitué puisqu'il fumait aussi la cigarette malgré ses maigres 17 ans, puis laisse tomber le briquet sur la table basse du salon. Il prend une bouffée en poussant un petit soupir de bien-être. Il n'avait pris que quelques bouffées par-ci, par-là un peu plus tôt. Et là c'était juste... exquis ! Taka parle de la fête de l'équipe de basket... et il fait la grimace.
   
- Tu remontes dans mon estime à ne pas attirer leur attention... Ben les mecs sont cool pour la plupart... mais les nanas, bon dieu qu'elles me gonflent... Et ce sont elles surtout qui organisaient. Bref, c'était l'enfer. Je m'amuse... depuis que je suis arrivé ici, oui.
   
Il se redresse légèrement, se tournant un peu vers Taka.
   
- Alors ? Envie de savoir ce que ça fait dans le corps ce que fais pousser Ayano dans le placard de sa "chambre" ?
   
Remonter dans son estime...? Parce qu'il en était redescendu...? Takanori fronce brièvement les sourcils et décide finalement de considérer ça comme une faute de langage... Histoire de ne pas partir défaitiste quoi. A la proposition d'Akira, les yeux de l'adolescent redescendent sur le tube de tabac et de feuilles. Il hésite un bref instant et finalement, après un dernier regard pour Akira, il hoche positivement la tête. De toute façon, s'il refusait, par peur ou par envie, il passerait pour un idiot aux yeux du garçon avec lequel il voulait flirter non ? Et puis c'était l'occasion de tester alors...
   
- Oui. Montres moi. Ca se fume comme une cigarette ?
   
Akira rigole, mais pas méchamment. Oui, il se moquait un peu... mais ça lui rappelait lui quand il avait appris. Takuya, toujours de sa faute, hein ! Akira fait signe à Taka de s'approcher de lui. Pour l'y inviter, pusiqu'il ne semblait pas comprendre qu'il voulait l'avoir très très près de lui, Akira glisse deux doigts sous son menton, le pouce dessus, puis l'attire doucement vers lui.
   
- Commençons doucement...
   
Il prend une bouffée du joint qu'il tient entre le pouce et l'index, mais cette fois, il ne souffle pas la fumée, s'approchant plutôt du visage de Taka pour poser ses lèvres sur les siennes. Il les force à s'entrouvrir, puis laisse doucement la fumée glisser jusqu'au jeune homme. Il n'était pas fan de ce genre de pratique... mais fallait avouer que là, présentement, il aurait tout fait pour pouvoir s'approcher de ces jolies lèvres en coeur...
   
Takanori n'a d'yeux que pour Akira et son joli regard caramel alors que ce dernier, après l'avoir invité à venir au plus près de lui, vient saisir son menton entre deux doigts avant d'approcher son visage du sien. L'adolescent ne comprend pas vraiment ce que l'autre à en tête, mais pour rien au monde il ne briserait ce qui se produit alors qu'Akira semble se pencher sur lui pour l'embrasser. Et c'est à peu de chose près ce qui arrive d'ailleurs... Les lèvres douce quoi qu'emprunt de cette légère brusquerie que possédait naturellement Akira viennent se poser contre les siennes, mais pas tant pour embrasser que pour faire communiquer la fumée du joint. Ha oui... Une soufflette. On lui en avait déjà parlé... Pour un nom fumeur, une première bouffée tirée directement à la source avait tendance à brûler un peu les poumons, à faire tousser et n'était pas toujours agréable... Alors de cette manière, ça permettait aux alvéoles de s'ouvrir plus calmement... Et à Taka de profiter d'un simili baiser quoi !
   
Il "avale" donc soigneusement la fumée et par réflexe, en sentant ses poumons piquer un peu, il repousse l'autre adolescent d'une main, fermant fort les yeux une seconde, le temps que la situation disparaisse. Il a juste une petite toux sans force, recrachant la fumée avant de secouer un peu la tête, venant donner un petit coup contre son torse pour faire passer avant d'avoir un petit rire.
   
- C'est original comme initiation...
   
sensation disparaisse
   
Akira ne proteste pas le moindre du monde lorsque finalement, Takanori le repousse. Il reprend ses distances, venant inspirer à nouveau à même le joint, un petit rire amusé aux lèvres. Il souffle la fumée sur le côté, par habitude plus qu'autre chose, avant d'en revenir à Taka. Il lui fait un petit clin d'oeil, demandant avec malice :
   
- Et tu as aimer cette initiation originale, alors ? Ça vaut peut-être la peine d'en faire plus souvent !
   
Il sourit avant de finalement s'assoir à nouveau normalement... mais pas pour longtemps. Il s'étend sur le canapé, posant sa tête sur les jolies cuisses habillées de cuir de Takanori. Et complètement désinibé, il s'intéresse soudainement à la "théorie du cuir".
   
- C'est drôle le cuir... J'en suis fou, perso. J'en porte beaucoup, surtout noir ou blanc. Mais quand j'en vois sur un type sexy, comme toi là avec tes pantalons outrageusement serrées, j'hésite... J'aime le voir sur toi, mais c'est tellement beau que j'ai envie de te les retirer. Tu trouves pas ça drôle ? C'est bizarre, nah ?!
   
Oui ! Mille fois oui pour faire ça plus souvent ! Mais pas que pour ça s'entend hein... Il aimerait bien un vrai baiser juste pour... Un vrai baiser quoi... Sa tête tourne un peu... Pas trop et un petit sourire se dessine sur ses lèvres alors qu'Akira prend ses aises sur ses cuisses, venant lui faire plein de compliment tous plus explicite les uns que les autres ! Et compte tenu des quelques bruits qui leur parviennent de la salle de bain, il ne va pas faire l'affront de changer de sujet... D'autant que même s'il a encore la maîrise de sa langue pour ce qui est de parler et de se taire, il est plus qu'en confiance via toutes les nouveautés de la soirée...
   
- Je trouve pas ça drôle non. Ni bizarre. Ce qui est fait pour être mit est aussi fait pour être retiré non...?
   
Se disant, du bout de son index, il vient caresser le visage du jeune homme, passant de son front, descendant le long de l'arrête du nez, par dessus le bandeau, glissant sur la rondeur des lèvres, caressant un peu plus ces dernière avant de suivre sur le menton, se perdant ensuite dans le cou. Et finalement, à propos du joint il demande :
   
- Et ça te fait quel effet, à toi...?
   
Akira opine vivement. Oh oui... Il était prêt à admettre que Taka avait raison à 100% ! Tout ce qui était fait pour être mis était fait pour être retiré... C'était quelque chose qu'il aurait bien gravé sur les murs de sa chambre, tiens, histoire qu'on ne l'oublie pas quand on y entrait ! Il rigole à cette pensée, mais ne la communique pas, Takanori partant déjà sur un autre sujet. Il y a un petit temps de battement pendant lequel Akira se demande de quoi peut bien parler Taka... puis lorsqu'il porte le joint à ses lèvres pour en prendre une nouvelle bouffée, il comprend.
   
- Ça me détend... Je deviens plus doux, plus câlin aussi... Et plus ouvert. Mais je n'ai jamais rien fait que je n'aurais pas pu faire sans en en prenant. C'est rassurant, en quelque part...
   
Il tend le joint au jeune homme, fermant les yeux un moment, ronronnant sous les caresses des doigts habiles. L'une de ses mains se perd vers le bas du canapé. Il la glisse sur le mollet sur lequel le pantalon est parfaitement moulé. Il descend encore un peu jusqu'à glisser quelques doigts sous le pantalon pour caresser une cheville, puis un peu plus haut. La peau y est douce et rieur, Akira demande :
   
- Tu te rases les jambes, ochibi ? C'est sexy...
   
Takanori récupère le joint dans une main, notant très bien le caractère plus câlin d'Akira oui... Le jeune homme tout en retenu de la veille ne cessant plus de poser les mains sur lui, pour son plus grand plaisir. Lui même était peut être encore un peu trop maître de lui même pour oser ce qu'il brûlait de faire et de fait, il étudit avec beaucoup d'intéret ce petit tube roulé à la main. Enfin il le porte sur ses lèvres, prenant d'abord une toute petite bouffée, pour tester sur ses poumons... Et comme ils le vivent bien, il vient réellement tirer sur le joint avant de le redonner à Akira. Et à la guerre comme à la guerre alors c'est sans scrupule qu'il admet :
   
- Tu sais ce nouveau costume que les filles veulent faire pour le prochain match...? Celui où il y a les plumes au niveau des yeux là, comme sur msn... Hé bien elles sont encore à l'étude pour le mien puisque je ne peux pas porter de mini jupe évidemment... Mais la première version qu'elles ont là, c'est un short qui à tout de mini lui aussi...
   
Il a un petit rire, visiblement très amusé alors qu'en temps normal il ne trouvait pas le sujet particulièrement drôle et finalement il se penche pour déposer un baiser sur le front du basketteur.
   
- Je me demande si, si c'est vraiment ce qu'elles vont me forcer à porter, j'ai une chance de te déconcentrer...
   
Akira récupère le joint, le coinçant entre ses lèvres alors qu'il s'étire comme un félin. Un gémissement plus conséquent que les autres se fait entendre de la salle de bain et il grogne, peut-être un peu frustré. Se redressant légèrement, il passe pour moitié par-dessus Taka pour saisir la télécommande de la télévision. Il change de poste, le mettant sur un poste de musique, puis lève un peu plus le son, histoire de couvrir les gémissements des deux autres idiots là ! Puis, il en revient au beau visage de Takanori, un petit sourire aux lèvres alors qu'il retire le joint d'entre celles-ci.
   
- Encore mieux... des mini shorts en cuir. Dieu, je vais me frustrer tout seul... Tu sais que tu as des fesses d'enfer ?
   
Il soupire, posant sa tête contre celle de Taka tout en fermant les yeux.
   
- Là je pense que je vais m'en vouloir demain de t'avoir traumatiser à ce point !
   
Traumatisé ? Non... Takanori n'a d'yeux que pour son petit basketteur tout câlin et plein de compliment certes pour le moins pervers mais agréable. Aussi, emporté par son élan et plutôt déshinibé même s'il n'en a pas vraiment l'impression -c'était traître ces trucs-, Takanori renvers leurs positions, venant grimper sur les cuisses d'Akira. Il saisit le joint, fait un petit clin d'oeil au bassiste et finalement il en prend une bouffée, sans relâcher la fumée, feignant d'imiter Reita alors qu'il se penche vers lui pour un de ces simili baiser... Et tout en même temps, de sa main libre il vient prendre lui de celles du jeune homme pour la placer haut, très haut sur une de ses cuisses et l'inviter à remonter jusqu'à ces fameuses fesses "d'enfer".
   
- Je serais traumatisé que tu ne le dise pas, vu tous les efforts déployés pour te plaire... Je te plaît et dieu seul sait que tu me plaît, sexy dans ton look rock faussement négligé... C'est presque aussi fantasmant que de te voir en sueur sur le terrain ou de t'imaginer sous la douche...
   
Dieu... Takanori était tout simplement splendide. Akira n'a d'yeux que pour lui alors qu'il se fait renverser sur le canapé et que le jeune homme grimpe sur ses hanches. Visiblement enhardit par les substances - ou pas ? ... - Taka force une de ses mains à se poser sous une de ses fesses. Et c'est sans hésitation aucune qu'Akira viens poser sa main sur la courbe alléchante, caressant d'abord avec hésitation, puis finalement massant doucement cette jolie fesse qui semblait avoir été faite sur la forme de sa main ! Ses longs doigts glissent un peu plus bas, vers l'entre-jambe du jeune homme, vers l'arrière et il laisse échapper un petit rire euphorique. Il profite de la bouffée du joint que vient lui souffler Taka entre les lèvres avant de relever une jambe pour que le jeune homme soit mieux placé tout contre lui. Dieu... il lui aurait fait l'amour là, maintenant, tout de suite !!
   
- Et encore... tu ne m'y as pas vu, sous la douche... Dommage... les deux autres cons utilisent la salle de bain...
   
Il rigole, se redressant juste assez pour venir chercher un petit baiser sur les lèvres en coeur, pleinement satisfait de la situation, soudainement...
   
- J'ai envie de t'embrasser partout, partout... De te caresser pour voir ton anatomie changer sous mes doigts... Je vais me faire tuer, mais là, présentement, je m'en fiche royalement...
   
Il a chaud. Genre très chaud... Et présentement, Ayano et Takuya sont vraiment très très loin de son esprit même si pourtant ils sont juste à côté. Tout ce qu'il voit, c'est le garçon dont il est amoureux qui fait plus que répondre à ses avances et qui se montre encore plus réceptif qu'il n'aurait pu le souhaiter. Akira lui propose même presque de le voir sous la douche et un petit gémissement conquit franchit la barrière de ses lèvres à cette idée. Faut admettre que dans la brève seconde où il a battu des paupières, Taka à tout à fait imaginé ce corps nu et finement sculpté par le sport et le poids de son instrument se glisser sous la douche... Et même qu'à ce que le basketteur ajoute, le collant tout à fait à lui, son corps trahit de façon légère mais visible compte tenu de ce qu'il porte, l'excitation provoqué par ces suggestions. Et même pas il penserait à rougir. Pas maintenant non. Parce que tout lui semble très... Normal. De fait, c'est Takanori lui même qui vient capturer les lèvres bavardes pour les interrompre d'un baiser plein de la fougue retenue depuis trop longtemps...!
   
Il mordille, glissant même une main sur le ventre d'Akira. Il avait encore conscience du fait qu'ils pouvaient se faire surprendre... Alors il ne franchirait pas certaines étapes -qu'il jugerait probablement prématuré plus tard...?- et il est probable qu'Akira non plus... Mais quelques préliminaires, pourquoi pas non ? Et sa langue se délie tout à fait alors qu'il vient murmurer à son oreille :
   
- J'en envie de te troubler complètement. Je veux que la prochaine fois que tu te caresse, se soit à moi que tu penses, et celle d'après aussi... De toute les manières, que tu imagines mes mains sur ta peau, ma langue sur...
   
Sa main glisse légèrement pour atteindre l'entre-jambe de son compagnon alors qu'il lui lance un petit regard entendu, plus enhardit que jamais.
   
- Et moi je me caresserais sur ton image en échange...
   
Si Akira avait su que ce soir. il tomberait pour le cadet des Matsumoto, il ne serait probablement pas venu. Oui, à ce point... Parce qu'il s'était toujours fait un point d'honneur à ne pas regarder du côté des petits frères, surtout pas de celui de son meilleur ami. Mais est-ce qu'il pouvait vraiment faire autrement, à présent ? Parce que Takanori était exquis... et parce qu'il avait terriblement envie de sentir encore ses mains contre son coeur, ses lèvres contre les siennes, sa voix dans le coquillage de son oreille... Akira n'essayait de toute façon déjà plus de lutter. Il savait reconnaître une cause perdue d'avance. Et celle-ci l'était on ne peut plus. Il se redresse pour être en position assise, retenant cependant Taka tout contre lui. Et les paroles du jeune homme ont tôt fait de le troubler complètement, comme celui-ci s'était plût à l'espérer, visiblement. Akira agite les hanches alors qu'une main baladeuse s'y glisse et il pousse un profond soupire de bien-être. Ce n'était pas ce soir que ça se ferait... mais il savait qu'un jour, il aurait Taka pour lui seul...
   
- Tu as deux faces, ochibi. Tu es Takanori, timide et doux... Mais tu es aussi Ruki, obscène et pervers... J'aime ces deux facettes de toi, Taka... Ruki... Ki. Mon Ki.
   
Il sourit doucement, satisfait de sa petite déduction logique. Il revient prendre d'assaut les lèvres du jeune homme, murmurant finalement entre deux baisers :
   
- Mais aussi obscène et débridé sois-tu lorsque Ruki apparaît, tu reste mon Kiki-chan. À moi... Rien qu'à moi.
   
Taka a un petit rire lorsqu'Akira lui déballe une explication qui lui semble fort acceptable dans la situation présente au sujet de sa double personnalité entre "Takanori" et "Ruki". En fait, elle lui semble tout à fait plaisante même et il hoche vivement la tête, surtout à la marque de possessivité qu'à le blond à son encontre tout à coup. Nouveau baiser, parce que Ruki ne veut pas lui laisser le temps de reprendre son souffle. Pas question que demain, sur msn, il lui dise qu'il voulait encore reculer. Ca non... Ce soir il avait le sentiment d'avoir entièrement gagné le basketteur... Comme quoi, il ne remercierait probablement jamais assez son frère de l'avoir invité à cette soirée. D'ailleurs, parlant de ça... Ruki fronce légèrement les sourcils, se faisant attentif. Et comme il n'entend pas bien, sa main vient saisir la télécommande pour baisser un peu le son de la musique. Mais on entend qu'un léger bavardage dans la salle de bain. Ruki ne quitte cependant pas sa place. Oui oui, la sienne et se réinteresse tout à fait à son joli compagnon...
   
- Bien, alors j'ai gagné un rendez vous sur la plage à l'occasion "Reita" ? Je le mérite il me semble...!
   
Akira a un petit sourire alors que Taka l'appelle Reita. Reita... C'était tout lui, ça. C'était son surnom. Ça lui était venu comme ça, sans qu'il ne sache pourquoi. Et maintenant, de ses amis, Takuya était le seul à encore l'appeler Akira. Enfin... de ses amis proches, s'entend. Il se penche pour déposer un petit baiser dans le cou de Ruki, avant de finalement opiner brièvement.
   
- Pourquoi pas... Mais tu dois me laisser le temps de digérer tout ça. Je suis un vieil ours... Il faut me pardonner !
   
Ruki a une petite moue boudeuse, opinant néanmoins, penchant la tête pour laisser toute la lattitude nécessaire à ses caresses du bout des lèvres plus qu'appréciées alors que ses doigts caressent, l'une sous l'encolure de la veste et du t-shirt au niveau dela nuque, l'autre sous le t-shirt, au niveau du ventre cette fois, caressant la peau douce et délicieusement ambrée.
   
- C'est bien silencieux dans la salle de bain... Non...?
   
Reita opine brièvement, serrant doucement son petit Ki contre lui. Il tourne la tête vers la salle de bain... dont la porte s'ouvre ! Il croise le regard hébété de Takuya, mais visiblement, son meilleur ami n'a pas l'intention de se la ramener ce soir .D'ailleurs, il gronde quelque chose à propos des moeurs légers des "jeunes", puis va s'effondrer dans un canapé, invitant Ayano à s'installer sur ses cuisses. Et finalement, il ajoute, marmonnant un peu moins :
   
- J'veux rien entendre... vous vous arranger avec vos affaires pour ce soir. Je serai méchant demain... peut-être....
   
Reita rigole, serrant doucement Ruki contre lui avant de se relâcher pour se laisser tomber sur le dos. Fermant les yeux, il s'exclame seulement :
   
- Amen !
   
Ruki a un petit rire quand son frère vient s'écraser dans le canapé, Ayano venant le rejoindre en ronronnant, embrassant et léchant son cou comme si... Ils allaient repartir là, maintenant, tout de suite, sur le canapé sans se soucier d'eux. Finalement, Ruki vient s'allonger par dessus SON homme quand même, même si ce dernier veut "du temps pour digérer" et s'installant de façon confortable, il papillone des yeux, soudain passablement las, pas habitué à l'alcool et au joint... Sa main glisse à nouveau sous le t-shirt, à hauteur d'une hanche pour garder un contact privilégier et levant les yeux sur son frère encore une fois, il a un petit sourire pour lui. Et pour Ayano qui lui fait un petit clin d'oeil, visiblement très amusé... Ca c'était vraiment une chouette soirée nan...?

_________________
♠♥♦♣
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

7. À corriger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: GazettE au Lycée-