Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 3. À corriger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5079


MessageSujet: 3. À corriger   Lun 13 Déc - 1:20

   
Akira réajuste légèrement sa veste en cuir avant de frapper à la porte, histoire d'être plus confortable. Il s'était habillé en quatrième vitesse, peut-être dans l'espoir, finalement, de quand même trouver Takuya à la maison. Il savait très bien que son ami ne prendrait pas le fait que son petit frère ait appris qu'il avait une relation ambigüe avec un autre mec... surtout en sachant que ce n'était pas son copain. Et il n'avait pas envie que Takuya se réfugie encore une fois dans les bras de "chaton" qui était définitivement une mauvaise fréquentation. Mais ça... Akira n'avait jamais osé le dire directement à Taku. Et pourtant, c'était évident que bientôt, il le ferait. Mais, pour le moment, il essayait de se convaincre que ce n'était que provisoire, que ça lui passerait. Apparemment, ce n'était pas le cas et Akira était de plus en plus décidé à faire cesser ça lui-même. Le problème, c'est qu'il n'aimait pas se mêler des affaires des autres, même de celles de son meilleur ami... Qui vivra verra ! Quoi qu'il en soit, présentement, Akira était tout de même chez Takuya.
   
C'est cependant Takanori qui vient lui répondre et Akira lui fait un petit sourire avant d'entrer dans la maison. Il n'était pas surpris de trouver la maison vide. Enfin... si. Il aurait cru que les parents des garçons seraient là. Mais ce n'était pas important. Reita glisse une main habillée de gants sans doigts en cuir dans ses cheveux encore légèrement humides, observant la maison vide. Ouais... il avait fait un effort vestimentaire. En fait, ça ne paraissait peut-être pas toujours avec ses survêtements de sport, mais lorsqu'il n'en portait pas, Aki faisait attention à son look ! De façon volontairement négligée, mais tout de même... Son regard était même souligné d'un peu de khôl, c'était pas peu dire ! Ainsi, le jeune homme retire ses chaussures avant de s'informer :
   
- Alors ça pas été si pire ? T'es encore en un morceau...
   
Il laisse échapper un petit rire tout en glissant une main dans les cheveux de Taka pour les ébouriffer légèrement.
   
- On va à ta chambre ?
   
Lorsque Takuya était rentré à la maison, le premier réflexe de Takanori avait été d'aller jusqu'à sa porte de chambre pour bien la maintenir fermée... Et quand son frère avait tout à coup hurlé son prénom depuis sa chambre avant de se ruer vers la sienne, s'avait était une lutte à la fois physique pour l'un ouvrir la porte, l'autre la garder fermer... Et oral puisque tandis que Takuya criait de frustration et de colère, Taka avait hurlé... Après sa mère...! Ouais, en cas de risque pour sa vie, il n'avait pas honte d'appeler maman à la rescousse... Et cette dernière était venue très vite pour les séparer, ordonnant à Takuya de retourner dans sa chambre et de cesser de hurler comme un putois... Suite à quoi Takuya avait encore mit un bordel monstrueux dans sa chambre avant de repartir, claquant chaque porte sur son passage... Et puis ensuite, s'avait été à ses parents de quitter le domicile puisqu'ils avaient prévu un cinéma et tout prturbé, Takanori était resté un moment assit dos contre la porte à ne rien faire...
   
Mais il ne lui en avait ps fallu beaucoup pour se reprendre...! Parce que ce soir était terrible avec Taku, certes... mais ils n'en étaient pas à leur première dispute entre frères ! Mais ce soir était aussi tout miraculeux ! Akira venait "le" voir. "Lui". Pas Takuya non ! Il venait juste pour lui et en plus, il n'y avait personne à la maison... Et il ne lui en fallait pas plus pour avoir l'imagination aussi débordante que coupable...! Alors il s'était changé rapidement, passant un jean qui soulignait ses formes, une chemise à manche mi longues... Par dessus, il ajuste une ceinture plus décorative qu'utile et il vient profiter des quelques artifices de maquillages piqué à maman pour mettre de façon discrète mais effiace son minoi en valeur, réhaussant particulièrement ses lèvres d'un peu de gloss. Coquet ? Ben attendez, il avait "rencard" ce soir quoi !! Même que son regard vient caresser la basse encore dans un coin et Taka la rejoint, venant glisser ses doigts par dessus l'étuit, rougissant comme s'il avait touché le proprio lui même...
   
Et finalement on frappe ! Taka a vite fait d'aller ouvrir, restant au départ muet. Il n'avait pas vu souvent Akira avec un look différent de l'uniforme scolaire ou sportif... Mais c'était vraiment tout un personnage quoi... Il avait trop trop la classe... Les cheveux humides qui faisaient encore perler une goutte d'eau sur sa tempe... Et il le touche !!! Sérieux ! Il vient lui ébouriffer les cheveux quoi !! Juste avant de lui proposer d'aller dans sa chambre ! SA CHAMBRE ! Bon... Ok, là l'imagination carburait plus qu'elle ne devrait mais rougissant, Takanori opine vivement, précédent son invité dans le couloir avant de commenter à propos de Takuya, tout de même...
   
- Oui, parce que mamant était là, qu'il a préféré se venger sur le mobilier et qu'il devait sortir ensuite surtout !! Il était furieux !
   
Puis tournant rapidement la tête dans la direction d'Akira il ajoute :
   
- Tu l'as manqué de 10 minutes à peu près... Tu comptes attendre qu'il revienne ?
   
Akira suit docilement Takanori, songeur. Son regard glisse un court moment sur la chute de rein en face de lui alors qu'ils montent les escaliers... Mais de façon très très courte ! On ne touche pas les frères des potes... Ouais, les "frères" pour sa part. Ce n'était plus un secret pour lui depuis assez longtemps, en fait. Bref, Aki suit et lorsque la porte de la chambre du blond lui est ouverte, il n'hésite pas... Ni une , ni deux, il se laisse tomber sur le lit en soupirant ! Confort ...!
   
- J'aimerais bien rester, mais je vais pas me taper l'incruste non plus... J'imagine qu'il était furieux, ouais...
   
Aki hausse les épaules, faisant la grimace.
   
- Mais j'arrive pas à l'encadrer ce "chaton" pour ma part...
   
Takanori vient refermer la porte de sa chambre, rosissant de plaisir à voir Akira aller se vautrer sur son lit. Encore un peu plus groupie et il refuserait de faire changer ses draps par sa mère...! L'adolescent vient se poser sur le bord du lit, observant le basket un moment, le sourire aux lèvres, et finalement il s'enquiert pour la énième fois :
   
- Mais c'est qui, en fait ?
   
Akira se redresse sur un avant-bras pour observer Takanori de près. Il prend un air sérieux, insistant bien sur un point :
   
- Tu me promet de ne pas en parler à Takuya ? Jure !
   
Taka a un petit air perplexe avant de lever sa main droite pour jurer.
   
- Promit. De toute façon, je ne suis "plus son frère" et il ne "veut plus jamais me voir ni me parler" alors les chances pour qu'on communique sont minimes.
   
Akira lève les yeux au ciel, mais sûrement pas pour minimiser les paroles que devaient avoir eu Takuya. Après tout, Taku devait vraiment être dans tous ses états, quoi... Alors il soupire, se laissant à nouveau complètement tomber sur le lit. Il glisse ses mains sous sa tête, observant un poster de groupe dont les hommes le regadaient tous avec insistance. D'ailleurs, il le pointe en rigolant.
   
- Ils arrivent presque à être obscènes rien qu'avec leur regard, ça me fait marrer.
   
Mais, il reprend rapidement son sérieux....
   
- Chaton c'est... tout un numéro, crois-moi. Je ne connais même pas son prénom. Rippa, qu'il se fait appeler. Avec les kanji de "majestueux", attention ! Ce type doit avoir une tête si énorme qu'il ne doit plus pouvoir sortir de chez lui ! Et il aime particulièrement s'amuser avec Takuya...
   
Takanori lève les yeux pour observer une seconde le poster a son mur. Ouais... Placé idéalement en cas de petite panne d'inspiration nocturne... Son regard en revient néanmoins à Akira -qui d'autre !- qui de toute façon, captait toute son attention...! Ca faisait bizarre et en même temps, c'était vraiment agréable de ne l'avoir "que pour lui" ! D'ailleurs, il s'installe à son tour sur le lit, s'allongeant pour sa part sur le flanc, soutenant sa tête d'une main faisant de son mieux pour essayer de capter un minimum l'attention lui aussi ! Il n'en est pas moins très à l'écoute et très intéressé par ce que lui dit Akira, fronçant légèrement les sourcils.
   
- "S'amuser"...? C'est en rapport avec le fait qu'ils... Hum... Voilà quoi...
   
Il rougit violemment avant de se reprendre, bredouillant :
   
- Je pensais pas l'apprendre comme ça...
   
Reita grogne alors qu'il pose son regard sur Takanori. Il l'observe un long moment sans rien dire, tentant de capter... du dégoût, peut-être ? Mais il ne voit qu'un malaise profond qu'il ne saurait identifier. Probablement parce que ça le gêne de parler de la vie sexuelle de son frère, surtout qu'elle est assez... inhabituelle...
   
- Ouais... ben ça aurait pu être pire... T'aurais pu l'apprendre dans "le feu de l'action"...
   
Il soupir, se tournant sur le côté pour mieux voir Takanori.
   
- Bref, ce type c'est une mauvaise fréquentation. T'en approches pas. J'ai déjà assez à faire pour le faire lâcher un des frères, faudrait pas que l'autre s'y mette !
   
Dans le feu de l'action... Taka blêmit un peu avant de secouer la tête pour chasser cette idée de la tête... Parce que quitte à imaginer quelqu'un dans le feu de l'action, il avait beaucoup plus intéressant en face de lui hein ! D'ailleurs, il l'avait déjà imaginé ! Et puis là il était tout proche, sur son lit, personne dans la maison... Alors franchement, les histoires de fesses de Takuya, à l'instant T...
   
- Non aucune chance, il ne m'aime pas du tout, il a été insultant sur msn... Je comprend pas ce que Takuya lui trouve...
   
Puis, après un petit moment d'hésitation, il ose demander :
   
- Ca te gène pas que Takuya... S'intéresse aux garçons...?
   
Ben, c'est à dire qu'Akira avait l'air -et pas seulement l'air- d'être l'image type du macho de base quand il voulait hein !
   
Akira se retient à temps de répondre qu'en fait, il voyait quand même ce que Takuya pouvait trouver à Chaton, en quelque part... Parce qu'il était terriblement canon. Fallait être aveugle ou vraiment trop hétéro pour ne pas s'en rendre compte. Cependant, la question qui suit le coupe dans son élan. Heureusement, peut-être même. Akira hésite un moment, surtout à cause de ce qu'il allait dire un peu plus tôt et finalement, il hoche la tête de gauche à droite.
   
- Non. J'vois pas pourquoi ça me dérangerait. Les vrais amis restent malgré tout. Et puis ça c'est... de ses affaires, quoi. Ça me concerne pas qui il met dans son lit !
   
Takanori hoche la tête de façon positive. Bon, ça ne l'aiguillait pas tellement sur ses chances hein... Mais c'était quand même mieux que rien sur le principe ! Néanmoins, puisque le sujet de ce "chaton" attise sa curiosité, il demande encore :
   
- C'est quoi un "appéritif" ? Tu as dit ça sur msn pour parler de chaton vis à vis de Takuya
   
- Heuu....
   
Cette fois, c'est à Akira de rougir. Oh, très peu ! Mais tout de même... et c'était assez inhabituel, merci ! Il se racle légèrement la gorge avant de finalement commencer, bredouillant légèrement. Parce que parler sexo avec Taka n'avait jamais été dans ses projets...
   
- C'est... heu... un échange de bons procédés. C'est... un peu comme si là, sans sentiments ni rien, on décidaient de... faire des trucs ensemble, tu vois. De se toucher et tout... Un fuck friend quoi...
   
Akira... Rougit ? C'est vraiment... Trop kawai !!! Bon et en même temps, un truc capable de faire rougir Akira, Taka est pas trop sûr d'avoir envie de savoir...! Mais la réponse tombe tout de même et il rougit également. Pas tant pour l'explication en elle même que parce que l'exemple d'Akira lui donne sacrément chaud quoi... En fait, même si le sujet de son frère allait probablement le travailler pas mal, là tout de suite, il lui passait genre 10 mille kms au dessus de la tête.
   
- Ha oui... Je vois...
   
Takanori se redresse légère, osant un petit clin d'oeil au basketeur avant de tourner la têt, étirant le bras pour pointer l'instrument de musique posé contre son bureau :
   
- J'ai mit ta basse là. Tu veux la récupérer avant de repartir ou tu la laisse ici ? Je n'y ai pas touché, promit.
   
Akira était drôlement content de voir que Taka n'avait pas envie de poser plus de questions sur les activités nocturne de son frère ! D'ailleurs, il en perd les rougeurs qui lui avaient montées aux joues et retrouve son attitude légèrement machiste alors que Taka lui fait un clin d'oeil qui l'amuse drôlement. Il se redresse sur un bras, lançant un petit regard à la bass - sa chérie ! - avant d'en revenir au frère de son meilleur ami.
   
- On dirait presque que tu veux me mettre à la porte...! Je suis déçu !
   
Il rigole avant de relever la tête pour observer le poster au-dessus du lit. Puis, il en revient à Takanori, songeur. Et finalement, il ose :
   
- Alors là, t'es choqué de savoir que ton frère préfère... les mecs ?
   
Quand Akira lui dit qu'il a l'impression qu'il veut le mettre à la porte, Takanori se tourne à nouveau vers lui avant de s'exclamer :
   
- Non !!
   
Oups... Si ça c'était pas un cri du coeur ! Il se tape une main contre le front avant de préciser :
   
- Je veux dire... Non, j'ai pas envie que tu t'en ailles...
   
Ouais, c'est ça Taka, essais d'avoir l'air détaché... t'arrivais presque à avoir du sex appeal et voilà que tu fout tout par terre en retrouvant l QI d'une huître ! Pitoyable !
   
- Non je suis pas choqué. Enfin si un peu, je pensais pas... Mais il fait comme il veut... Je l'avais jamais vu avec une copine.
   
Puis sans réfléchir il fais remarquer :
   
- Toi non plus d'ailleurs.
   
Moment de latence et Takanori fronce les sourcils, observant Akira avec circonspection. Son frère... Et Akira...?
   
Akira sursaute alors que Takanori pousse un vrai cri du coeur !! Il l'observe avec stupéfaction avant de finalement éclater de rire ! Bon sang... C'était trop drôle, quoi ! Oh, il ne se moquait pas... pas vraiment. Mais c'était amusant comme tout. Taka ne semblait pas vraiment vouloir le laisser partir, finalement et ça flattait son égo de mâle, dieu ! Il laisse donc le sujet de côté, sans en rajouter, se satisfaisant de cette réponse haute en couleur. Cependant, à ce qui suit, il se fait plus sérieux. Hm... Akira voyait très bien le doute de Taka. Il hésite un moment avant de flnalement approcher une main du visage du jeune homme. Il le forcer à relever la tête d'une pression de deux doigts sous son menton, affirmant :
   
- Moi non plus d'ailleurs. Mais moi je le sais depuis plus longtemps que toi. Beaucoup plus longtemps. J'ai eu le temps d'être choqué, puis de me calmer. Pas toi.
   
Takanori ne bouge plus d'un milimètre, pour éviter de stoper le contacte des doigts chaud avec son visage mais alors là, il n'en rate pas une miette du tout. Il allait mourir !! Néanmoins, il corrige spontanément, sans même s'en rendre compte :
   
- Je veux dire... Que je t'ai jamais vu avec une copine.
   
Akira retire ses doigts aux paroles de Takanori. Il se fait plus grave qu'il n'a l'habitude de l'être, un peu comme si on venait de découvrir un secret quasi honteux. Ce n'était pas tout à fait le cas. Il préférait encore que ça ne se sache pas parce que forcément, le basket, ça deviendrait probablement lourd, surtout dans les vestiaires... Mais... Disons qu'il n'avait pas peur de ce qu'il était non plus.
   
- Tu aimerais peut-être me voir avec une copine, Takanori ?
   
- Non !
   
Et cette fois, le cri du coeur est indigné ! Et Takanori se lève, soupirant contre lui même et ses réactions spontanées. Super, il avait vraiment l'air trop con ! Pourquoi fallait toujours qu'il fiche tout par terre en présence de ce garçon ! Pourtant il avait regarder sur le net les techniques de dragues hein !!! Il fait quelques pas dans la pièce avant de se retourner vers Akira, une petite mine de chien battu sur le visage avant de se ragaillardir un peu.
   
- C'est juste que je vois rien qu'au club, elles s'ouvriraient toutes les veines pour un rendez vous si tu le leur demandait !
   
À nouveau, Akira sursaute. Mais cette fois, son coeur tambourine dans sa poitrine et un air un peu con s'installe sur ses traits. Il se redresse, glissant une main dans son visage pour cesser de fixer Taka avec un air idiot. Mais c'est plus fort que lui... il est hébété ! D'autant par ce cri qui, à nouveau, en était un qui sortait tout droit du coeur, que par le petit air abattu de Taka. Et à ce qui suit, Akira sourit avec une petite fierté mal dissimulée. Mais finalement, il hausse les épaules.
   
- Elles ne m'intéressent pas.
   
C'était tout simple, non ? Akira hésite un moment... avant de finalement se coucher à nouveau sur le lit. Il soupire, tournant la tête pour voir Takanori. Son regard glisse sur le bassin étroit. Il s'attarde un moment sur les jambes courtes, puis remonte pour observer le ventre plat, puis le torse qui l'est tout autant. Et il répète :
   
- Non... elles ne m'intéressent pas du tout.
   
C'était autre chose qui l'intéressait, lui... Ce n'était pas criminel, non ? Nah... Et Akira en est bien certain, lui. Le problème, c'est que les autres ne savent pas que ce n'est pas mal !
   
- Viens te rassoir... je te boufferai pas, on fait juste discuter.
   
Doucement, il tapote la place près de lui.
   
- Et pose-moi donc la question directement si elle t'intéresse tant que ça.
   
Takanori reste le souffle couper quelques instant, observant Akira qui, l'espace d'une seconde, semble le détailler des pieds à la tête. Et dieu, pour une fois, qu'il aimerait faire quelques centimètres de plus et quelques kilos de moins !! Et lorsque l'autre garçon l'invite d'un petit signe à venir se réinstaller près de lui, Taka ne se fait pas prier, manquant dans sa hâte de se faire un croche pied tout seul et finalement il revient poser ses fesses sur le matelas. D'abord assit, il repasse sur le flanc et songe rapidement aux filles de son club. Ces vieilles sorcières qui ne faisaient que soupirer sur SON fantasme alors que lui ne pouvait pas le faire ouvertement !
   
- Satsuki n'arrête pas de dire qu'elle a un "cadeau" pour toi si vous remportez le prochain match... Que tu pourras "déballer entièrement".
   
Il se racle la gorge avant de constater :
   
- Ouais... Les filles oublis parfois que je suis là je crois...
   
Puis, noyant un peu le poisson, rougissant, il demande d'une petite voix :
   
- Alors tu préfères les garçons ou les filles...?
   
Akira laisse échapper un petit rire devant l'empressement de Takanori. Eh bah... avec ce garçon, il ne se sentait pas rejeté, hein ! Cependant, c'est une grimace dégoûtée qui glisse sur son visage à ce qu'ajoute le jeune homme.
   
- Satsuki parle trop... et c'est la raison pour laquelle tout le monde la prend pour une pétasse à l'école. D'ailleurs, les pétasses, je les ai en horreur. Féminines ou masculines, hein !
   
Ouais... parce qu'il y avait aussi ce petit groupe de garçons 100% gay qui le revendiquait... un peu trop... Leur école était très hétérogène ! Et finalement... la question tombe. Akira observe un bon moment Takanori, songeur. Il ne savait pas trop s'il devait le dire, c'est vrai. C'était le genre de nouvelle que presque tous les garçons de 17 ans voulaient garder pour eux, non...? En tout cas, c'était le cas pour lui ! Et ça l'était pour Takuya qui avait pourtant 20 ans déjà... Finalement, Akira détourne le regard pour en revenir au poster.
   
- Les garçons.
   
La réponse était tombée un peu brusquement. Eh... il n'était pas une fillette parce qu'il aimait les garçons, hein !!
   
Et bim, dans les dents de Satsuki ! Qu'est ce qu'elle aurait l'air cruche, après le match, si elle allait vraiment voir Akira pour lui proposer de la déshabiller... Il était presque déçu de rater ça... Et pressé d'avoir les deux sons de cloches... Celui de Satsuki qui tenterait de se draper dans sa fierté devant les filles du club et celui d'Akira, probablement plus proche de la vérité ! Mais pas le temps d'y songer plus qu'Akira répond à sa dernière question. Et le sourire de Taka est probablement sans équivoque... D'ailleurs, c'est nerveux, mais il rigole légèrement. C'était tellement bizarre de voir ce grand gaillard macho et viril jusqu'au bout du ongles grogner qu'il préférait s'intéresser aux garçons ! De fait, le plus sérieusement du monde, Takanori demande :
   
- Et tu as un copain ?
   
Puis, après avoir légèrement froncé les sourcils il ajoute :
   
- Ou un "appéritif"...
   
Akira était presque nerveux de la réaction que pourrait avoir Taka... et pourtant, il en est tout surpris : Takanori ne semble pas choqué outre mesure, au contraire... Il en semble heureux ! Akira arque les sourcils, un petit sourire glissant sur ses lèvres. Bon... il n'était pas con, hein... Il comprenait certaines choses même si son petit cerveau typiquement masculin ET adolescent avait parfois du mal à analyser les sentiments implicites. Et présentement, il commençait à comprendre que Takanori n'était peut-être pas aussi hétéro qu'on pouvait le penser. Enfin... est-ce qu'il avait déjà supposé qu'il n'y avait pas de chances pour que Taka s'intéresse aux garçons ? Peut-être pas. Mais ce n'était plus intéressant, n'est-ce pas ? Akira offre son plus beau sourire au jeune homme, celui "plan drague 101" ! Bah ouais... il ne perdait pas le nord !
   
- Je n'ai rien du tout... je ne crois pas que tu ais un copain, Takanori...?
   
Il lui faisait comprendre par là qu'Il se doutait bien...
   
Takanori ouvre la bouche mais aucun son n'en sort. Il la referme... La rouvre... bredouille quelques réponses sans sens avant de finalement constater :
   
- C'est peut être génétique... Je veux dire... Takuya, moi... Papa et maman vont faire une syncope... Et non sinon...
   
Il détourne les yeux, ls ramenant plusieurs fois au visage gouailleur d'Akira et finalement, Taka récupère un coussin pour lui mettre sur la figure, levant les yeux au ciel, gémissant, mort de honte :
   
- Me regardes pas comme ça !
   
Akira rigole alors que Takanori réussi à se mettre mal à l'aise tout seul ! Il se rapproche du jeune homme, glissant ses mains sur ses côtes pour les chatouiller légèrement sans cesser de rire, terriblement amusé. Il était adorable, fallait l'avouer... et ça ne le laissait pas de marbre. Mais eh... on ne touche pas au petit frère de son meilleur ami !
   
- Idiot ! Ton père ne me semble pas gay du tout. D'ailleurs, ma grande soeur va se marier l'été prochain... on a fait plus lesbienne qu'elle, hein ! Dis pas de connerie... c'est pas un choix, mais c'est pas non plus une tare génétique. C'est... le bon côté de la force, petit scarabée !
   
Takanori a un petit cri surprit suivit d'un rire étranglé en sentant des mains aux longs doigts venir lui chatouiller les côtes. Il se contorsionne, tentant de repousser son assaillait, toujours entre deux éclats de rire, oubliant la gène du moment pour les secondes à venir et ne songeant qu'à son petit bonheur présent ! Parce que la soirée avait déjà superbement bien commencée avec Akira mais là, c'était carrément miraculeux !! Finalement, Taka arrive à se redresser pour venir se caller sur les hanches d'Akira, emprisonnant dans un même mouvement ses mains sous lui avant de prendre un petit air triomphale ! Sur l'instant, la position ne le gène pas et il répond à ce qui vient d'être dit tout en reprenant son souffle :
   
- "Le bon côté de la force" ? Je saurais m'en souvenir ! Et je veux que tu me raconte pour Satsuki ! Ca va faire du bien d'entendre parler d'autre chose que ce qui peut bien se passer sous vos douches même si...
   
L'adolescent s'interrompt, se rendant compte qu'il avait la langue trop bien pendue.
   
- Même si... Heu... Même si... Même si c'est toujours amusant de les entendre dire tout un tas de bêtises...
   
Akira se retrouve rapidement "cloué" au matelas, Takanori par-dessus lui, bien installé sur ses hanches .Et si le jeune homme ne semble pas immédiatement réaliser dans quelle position ils sont, Akira lui le fait. Et c'est ce qui l'empêche de repousser Taka même si, avouons-le, ce serait chose assez facile pour lui. Néanmoins, il ne bouge pas, un petit sourire satisfait sur les lèvres. Il pose "sagement" ses mains sur les hanches étroites de Takanori, son regard glissant un moment sur le torse, puis le ventre du jeune homme avant d'en revenir à son visage.
   
- Même si ça te plait de m'y imaginer... n'est-ce pas ?
   
Il fait un petit clin d'oeil à Taka, redevenu lui-même. Il ne lui fallait que s'apercevoir qu'il était celui des deux qui savait le plus ce qu'il faisait pour retrouver toute sa confiance en lui... et dieu seul savait à quel point il pouvait en posséder !
   
- Je suppose qu'elles se font mille et uns scénarios et que toi, tu ne peux que les écouter en feignant de ne pas être intéresser. Je comprend.
   
Et la façon dont il prononce ces deux derniers mots prouve à elle seule qu'il comprend effectivement très bien.
   
Takanori n'a même plus le réflexe de rougir devant la façon qu'à Akira de s'exprimer à présent. Il boit littéralement ses paroles et même qu'il hoche bêtement la tête de bas en haut à la première question avant de la secouer vivement de gauche à droite, un petit "non non, pas du tout..." aux lèvres. Et quand la dernière phrase tombe, il a un petit air défaitiste, hochant à nouveau la tête de bas en haut.
   
- Et si tu veux tout savoir, on parle beaucoup des garçons et de leurs bavardages sur les filles, mais alors les filles entre elles... Je crois qu'en lâcher une dans vos vestiaires seraient une grave... Une très grave erreur... Note que je voudrais pas forcément être à ta place dans les vestiaires non plus...
   
Akira hausse les épaules. Il relâche doucement les hanches du jeune homme pour poser ses mains à plat sur le matelas, revenant fixer le plafond, sans vraiment y voir le poster cette fois-ci. Il vient caresser presque distraitement une cuisse du jeune homme après un moment. Enfin... distraitement... C'était l'allure qu'il se donnait, parce que pour vrai, il songeait presque uniquement à ce petit geste qu'il avait présentement envers le blondinet !
   
- Je dois être difficile. Les gars ne m'intéressent pas. Je parle des mecs de mon équipe, hein. D'ailleurs, aucun sportif ne m'intéresse vraiment. Alors je m'en fiche. Avec eux, dans les vestiaires, ça ne change rien... parce qu'ils ne savent pas...
   
Takanori se passe la langue sur les lèvres, ayant soudainement très chaud et des vertiges rien qu'à sentir la main d'Akira contre sa cuisse. C'est seulement maintenant qu'il réalise tout à fait qu'il est jucher sur ses hanches dans une situation pour le moins compromettante. Mais alors pour rien au monde il ne bougerait...! Même que sa seule préoccupation du moment c'est de savoir ce que lui doit faire... Finalement, une de ses mains vient se poser sur le ventre plat, sans bouger et l'autre l'y rejoint, caresser légèrement de son pouce, l'air de rien. Taka avait l'impression de faire au moins 40 de fièvre à ce moment là !
   
- Alors c'est plutôt quoi, ton genre...?
   
Akira offre à nouveau un sourire assuré et charmeur à Takanori à sa question, surtout que le jeune homme se fait plus qu'intéressé, visiblement... Surtout avec ces caresses ! Il fait mine de réfléchir un petit moment avant de finalement murmurer lentement :
   
- Hmm... Peut-être... Plus petit que moi ? Histoire que je sois l'homme fort du couple, bien sûr ! Quoi d'autre ? Le contraire est impossible !
   
Il rigole, faisant un clin d'oeil à Taka.
   
- Tout en courbes... qui sait s'habiller peut-être avec un peu plus de féminité que le mec lambda... Mais avec un bon caractère quand même, parce que je sais que je suis vraiment lourd quand je m'y met, alors il doit savoir me remettre à ma place !
   
Taka ne sais plus s'il prend en assurance ou s'il en perd au fur et à mesure qu'Akira lui fait sa description du petit copain parfait. Et pourtant, s'il avait le culot nécessaire il s'exclamerait sans doute un truc du genre "ne cherche plus ! Il est devant toi !". Sauf que ce culot, il l'a pas... Alors finalement il repose ses mains sur le matelas, de chaque côté d'Akira et il se penche sur lui, jusqu'à sentir son souffle venir contre sa peau. Takanori l'observe, glisse sur chaque trait de son visage, note la couleur automnale de l'iris, le teint délicatement doré, l'odeur épicée qui se dégage d'Akira et finalement, il ose demander, quoi que timidement :
   
- Je suis assez petit pour toi...?
   
Akira pousse un petit soupir, à moitié de bien-être, à moitié de découragement. Parce qu'il est réellement bien présentement.. mais il sait aussi que si Takuya arrivait à cet instant précis dans la chambre, il serait dans les problèmes jusqu'au cou. Ça ne paraissait peut-être pas, mais Takuya était protecteur envers Takanori... Et Akira n'avait pas envie de se mettre son meilleur ami à dos, même si présentement, il avait drôlement envie de laisser ses mains glisser librement sur ce corps qu'il aurait découvert avec plaisir... Maladresse, probablement, vu le malaise qui le prenait à cette simple pensée, mais néanmoins, son plaisir n'en serait pas moins grand. Il répond tout de même doucement :
   
- Tu es assez petit pour moi.
   
Mais d'une main, il vient repousser légèrement Takanori pour s'assoir à son tour, sans le déloger de ses cuisses.
   
- Mais aussi bateau que ça semble... tu es le frère de mon meilleur ami... Aussi petit et séduisant... terriblement séduisant, même... sois-tu, ça ne change pas le fait que Takuya va me ruer de coups...
   
Akira semble bien... Même dans de très bonnes dispositions jusqu'à ce qu'il... Le repousse...! Takanori affiche une petite mine déboussolée, surtout que le basketteur avait semblé abonder dans son sens... Et quand il entend le "mais", il prend une douche froide immédiate. Elle est même glacée ! Quant à l'explication, elle le laisse proprement hébété ! Hein ? Il lui faisait des compliments, lui disait le trouver à son goût... Mais c'était Takuya le problème ? C'était quoi ce délire ? Indigné mais surtout blessé, il se renseigne donc, pas vraiment ravit !
   
- Je ne vois pas le rapport avec Takuya !
   
Akira pousse un petit grognement alors que Taka semble le prendre encore moins bien qu'il l'avait supposé. Il hésite... puis finalement, d'un petit coup de bassin, c'est Takanori qui se retrouve le dos contre le matelas, Akira par-dessus lui. Il se love contre le jeune homme, ses envies adolescentes reprenant rapidement le dessus alors que son coeur bat à tout rompre. Mais il reste presque sage, se contentant d'observer de - très - près Takanori.
   
- Pense à ton meilleur ami. Il a un frère cadet qu'il surprotège et qu'il aime à la folie. Tu l'approcherais sans crainte aucune, toi ?
   
Takanori a un cri surprit, s'accrochant un instant à Akira alors qu'il bascule sur le lit. Et bon dieu, si Akira pensait calmer ses ardeurs à venir tout contre lui de cette façon, il se mettait copieusement le doigt dans l'oeil... Même que Taka ferme les yeux une seconde, déglutissant pour éviter de penser à tout un tas de trucs qui, évidemment, l'assaillait, menaçant de trahir ses trop bonnes dispositions. Il rouvre finalement les yeux à la question du bassiste avant de faire remarquer :
   
- Mon frère a des envies de meurtre à mon égare alors me surprotéger et m'aimer à la folie... Même avant cette histoire de msn, y avait qu'à voir son sous pseudo hein.
   
Akira lève les yeux au ciel. Oui bon... C'est vrai que Takuya ne le montrait pas trop, mais c'était son petit frère, quoi! Et il lui en parlait, parfois, à lui, en des termes plus qu'élogieux ! Mais, ce n'était pas à Akira de le dire à Taka, alors il ajoute seulement, très sérieux :
   
- Takuya t'adore. Vous êtes frères... vous avez des différents, c'est normal. Mais si Takuya arrivait ce soir en pleurs parce que Chaton a été rude avec lui, qu'est-ce que tu sentirais envers Chaton ?
   
Il le détesterait. Evidemment. Takanori passe une jambe autours de la taille d'Akira pour l'empêcher de s'éloigner, parce qu'il ne s'avouait pas vaincu face à cet argument.
   
- Mais tu ne comptes pas me faire pleurer, si ?
   
Akira soupire. Question piège... il détestait ça ! Néanmoins, il grogne, marmonnant :
   
- Non....non, j'en ai pas l'intention...
   
Il détourne le regard, observant la jolie jambe bien galbée glissée autour de sa taille. Le blond soupire à nouveau avant de se laisser tomber sur le matelas, sur le côté droit, face à Takanori.
   
- Alors quoi, Taka...? Tu... Qu'est-ce que tu veux au juste ?
   
Entraîné par le blond qui vient s'allonger sur le flanc, Takanori se pose à son tour sur le flanc, observant Akira, soudainement un peu plus calme étrangement. Il réfléchit soigneusement à la question et finalement, après une brèv indécision, il demande :
   
- Tu m'aurais laissé t'embrasser si Takuya n'avait pas été mon frère...?
   
Akira n'a même pas besoin de réfléchir cette fois. De toute façon, il n'était pas très cérébral à l'habitude... sans être con, hein ! Mais il se plaisait à dire qu'il était un homme d'action ! Alors il opine brièvement à la question de Taka, tout simplement. C'était la pure vérité.
   
- J'ai même plusieurs envies coupables, présentement, je l'avoue... Et je n'y suis pas totalement indifférent, je crois...
   
Il se mordille la lèvre inférieure, peut-être un peu gêné à cette pensée. Pas qu'il soit vraiment tendu présentement, mais... il s'en fallait visiblement de peu.
   
Takanori prend le temps de rougir mais cette réponse le rassure tout à fait. Il ferait se groupie plus tard, quand Akira serait partit, dessinant des ptits coeurs à son attention partout sur ses cahiers jusqu'à ce qu'il soit rassasié ! Mais pour l'heure, se raprochant encore plus, venant passer son nez contre celui du basketteur, pouvant presque caresser ses lèvres il affirme donc :
   
- Je veux que tu oublis que Takyua est mon frère...
   
Il n'est qu'un homme... Ou plutôt un homme en devenir. Quoi qu'il ne soit, il n'en faut pas plus à Akira pour déconnecter. Takanori est près, bien trop près. Ses yeux se ferment et ses bras glissent autour de la taille fine. Il attire le jeune homme contre lui, une jambe venant se glisser par-dessus celles de Taka. Leurs souffles se mêlent un court instant, ses sens se brouillent... et finalement, il vient chercher un baiser léger, mais plein d'une tension passionnelle toute adolescente, sur ces jolies lèvres en coeur. Il lape deux ou trois fois la lèvre supérieure du jeune homme entre les siennes avant de le relâcher, le coeur battant. Il avait déjà eu un copain, hein... Mais ça n'avait pas marché très bien et finalement, c'était un peu comme s'il redécouvrait ce genre d'émotion après au moins deux ans et demi à être seul... et à envier Takuya, parfois...!
   
- J'espère que tu es fier.. Je viens de faire une connerie plus grosse que moi, encore et tout ça pour tes beaux yeux...
   
Il fond...! Il fond littéralement ! Akira semble faire exactement ce qu'il lui a demandé -et il en est pas peu fier !- c'est à dire oublier Takuya. Il ferme les yeux, s'approche et finalement l'embrasse enfin ! C'est chaud, doux, humide... Parfait. Les mains de Takanori ne savent plus où se poser alors l'une d'elle se pose sur le torse de l'autre garçon, le bout de ses doigts venant effleurer l'encolure du t-shirt et l'autre saisit la manche de la veste juste au dessus du coude alors qu'il répond de façon maladroite mais volontaire à ce baiser douceureux. Il a lui aussi fermé les yeux et il lui faut quelques secondes supplémentaires pour les rouvrir sur le joli visage en face du sien... Taka a un petit rire, un peu géné par la situation mais ravit, son coeur battant la chamade.
   
- En même temps, moi je dois me contenter de soupirer sur les gradins à te regarder sur le terrain ou bien me contenter de te voir passer dans le couloir pour aller dans la chambre de mon frère... Il y a une justice en ce bas monde...
   
Akira a un petit grognement, mais il sourit néanmoins, levant les yeux au ciel. Néanmoins... il n'est pas certain de ce qu'ils viennent d'échanger. Et il y a un petit moment de battement pendant lequel Akira observe Taka avec un certain doute, sans toutefois le repousser cette fois. Peut-être un peu maladroit, il demande lentement :
   
- Qu'est-ce qui t'attire autant chez moi...?
   
Takanori glisse un bras autours de la taille d'Akira pour se rapprocher complètement de lui, le coeur battant encore plus vite si c'est possible devant son audace. Mais il n'avait pas envie du tout de le relâcher et de le laisser partir ! Parce que maintenant, il était à lui non ? C'était ça ce baiser hein ?!
   
- Tu es mignon, sportif, musicien, populaire... Tu as du charme, tu es sociable, tu me souris... Et... Et depuis bien 6 mois tu hantes mes fantasmes alors... Je sais pas trop "quoi en particulier", mais tu fais battre mon coeur très fort !
   
C'était beaucoup d'informations, mais pas "trop". Akira pousse un petit soupir, fermant un court moment les yeux, se concentrant uniquement sur la respiration de Takanori à ses côtés. Oh, il savait que plusieurs filles n'avaient d'yeux que pour lui, principalement parce qu'il était basketteur. Mais Taka, c'était un peu différent... Taka lui plaisait, quoi. Non, il ne fantasmait pas depuis six mois sur lui... Mais il fallait avouer que parfois, il y songeait et pas que de façon très sage... D'ailleurs, alors qu'il rouvre les yeux, un petit sourire malicieux glisse sur ses lèvres...
   
- Et quel genre de fantasmes, dans ce cas...? Je suis curieux...!
   
Un petit gémissement honteux s'échappe des lèvres de Taka qui enfuit son visage dans le cou du basketteur, venant donner un petit coup sur son bras pour dire de le disputer un peu !
   
- Tu veux que je meurs de honte, avoue ?!
   
D'ailleurs, il ne va sûrement pas lui déballer ses fantasmes comme ça, sur le moment ! Par contre il veut bien admettre :
   
- Rien que ce baiser était du domaine du fantasme...
   
Akira laisse échapper un petit rire amusé. Il lève les yeux au ciel, mais n'insiste pas. De toute façon, il ne s'était pas attendu à une réponse, il fallait l'avouer. Néanmoins, son égo continue d'être flatté. Peut-être que Taka connaissait le truc ,finalement... en tout cas, il maîtrisait grave ! Akira se redresse néanmoins en soupirant. Il se met sur ses pieds, puis se dirige vers sa bass.
   
- Je vais te laisser pour ce soir, Takanori. J'ai à faire... et surtout, à réfléchir...
   
Takanori se redresse en position assise sur son lit, observant... Ben... Il pouvait probablement pas dire "son copain"... Mais le coeur y était quand même vachement quoi...! De fait, malgré le fait qu'il brûle d'envie de se lever pour aller lui claquer un baiser d'adieu, il se fait sage, se contentant d'hocher la tête de bas en haut. Ok... Il est déçu, et ça se voit fatalement un peu. Taka aurait bien aimé pouvoir profiter plus longuement de la présence de son compagnon mais bon, il comprenait... Tant qu'il ne venait pas lui dire "écoute, c'était une grosse erreur" ou un dérivé... Ou pire : qu'il faisait comme si rien ne s'était passé. Il se hâte de demander malgré tout :
   
- On se revoit sur msn alors...? Et lundi au lycée...
   
Akira se fige aux paroles de Takanori. Son coeur bondit dans sa poitrine et rien pour lui faire plaisir... Il glisse sa bass sur son épaule droite, puis se tourne vers Taka, hésitant. Finalement, il s'approche du jeune homme, puis vient s'assoir sur le lit.
   
- Écoute, Taka... Je... Personne ne sait encore... enfin, sauf mes potes quoi... Et... et j'aimerais vraiment que pour le moment, ça reste comme ça. Que personne ne sache...
   
Heu... Takanori fronce légèrement les sourcils, un peu paumé et finalement il hoche la tête, bredouillant avant de se reprendre :
   
- Heu... Oui... J'étais pas en train de te demander de t'afficher avec moi au lycée tu sais...
   
Le pouls d'Akira redevient normal et il pousse un long soupir. Okay... pas s'afficher... c'était déjà bien... déjà parce que... Ouais quoi... Il marmonne lentement :
   
- Je sais même pas où ça va nous mener alors je préfère ouais...
   
Il hésite, observant un moment le jeune homme et finalement, il se lève, un peu plus sûr de lui.
   
- Ouip, sur msn. Et au lycée...enfin... comme d'hab, quoi. On se revoie un peu plus tard. Je passerai toujours de toute façon...
   
Malaise... C'était évident..
   
Takanori sent son coeur se serrer légèrement. "Je sais même pas où ça va nous mener alors je préfère". Il n'est pas trop sûr de savoir comment il doit le prendre... Et la suite, c'est encore pire "au lycée, comme d'hab'". Sauf que bon, pour lui, rien ne serait plus jamais vraiment "comme d'habitude" quoi ! Alors quand Akira précise qu'il repassera, Taka ne peut pas s'empêcher de demander :
   
- Pour voir Takuya ou pour me voir moi ?
   
Akira laisse échapper un petit rire. Il sait très bien comment se sortir de cette situation, merci la pratique ! Alors il fait un clin d'oeil à Taka, suivit d'un sourire à l'en faire tomber, puis lui tourne le dos après un petit signe de la main, soit deux doigts près de la tempe qu'il balance légèrement en direction de Taka.
   
- On se voit bientôt, Taka-chan. Fais de beaux rêves... et si tu veux venir sur msn ce soir, j'y serai !
   
Pas aussi dupe qu'il en a l'air, Takanori ne répond malgré tout rien, se contentant de hocher la tête devant l'attitude et la proposition d'Akira. Ok, il y serait, sur msn ce soir... Quand la porte de sa chambre se referme -ben, il connaissait le chemin de toute façon non ?- l'adolescent lève une main pour porter le bout de ses doigts à ses lèvres. Il reste songeur un instant, le coeur un petit peu perdu et finalement, entendant la porte de l'entrer claquer, il se lève pour aller à sa fenêtre, poussant légèrement le rideau pour observer la si séduisante silhouette d'Akira repartir de chez lui. Leur relation avait progressé non ?! Ouais... Soit ça, soit elle allait faire un sacré retour en arrière visiblement...

_________________
♠️♥️♦️♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

3. À corriger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: GazettE au Lycée-