Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 21. Jae Hwa & Ketsueki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5077


MessageSujet: 21. Jae Hwa & Ketsueki   Lun 4 Aoû - 16:27


Ketsueki n'était pas très fier, mais il s'était évanoui. Et en même temps, il n'avait pas le meilleur point de vue sur la situation, mais il avait perdu énormément de sang. Lorsqu'il avait été amené au palais, dans la plus grande des discrétions, ses lèvres avaient perdues toute leur couleur et sa peau semblait d'un coup avoir perdu ses teintes caramel. On avait pris soin de lui. Mais lorsqu'il ouvre les yeux, il ne peut dire qui exactement. Pourtant, il avait brièvement repris connaissance à de nombreuses reprises, mais sa vue était brouillée, tout comme ses autres sens et il avait sombré très rapidement à chaque fois. Son sommeil avait parfois été agité, encore sous le choc. Et lorsqu'il rouvre les yeux pour de bon, semble-t-il, Ketsueki a un gros sursaut.

- Yifan !

Pendant un instant, confus, il ne sait même pas qui il appelle. Puis, il se souvient du visage de l'homme, marmonnant, confus :

- Qu'est-ce que le fils de l'empereur de Chine fait là...?

Il geint un peu, fermant à nouveau les yeux. Et lorsqu'il les rouvre, c'est pour poser son regard brumeux sur... Jae Hwa. Jae Hwa qui l'observait avec inquiétude, semblait-il. Ketsueki a un petit soupir, demandant lentement :

- Tu m'as veillé...?

Jae Hwa avait été pétrifié en apprenant la nouvelle par Zhao Jiang Li. Himchan lui-même été passé le voir et avant tout plan d'action, il avait fait mener Ketsueki en lieu sûr... Himchan avait fait venir quelqu'un de discret pour soigner les blessures de Ketsueki afin qu'ils puissent mettre en place leur plan et les choses s'étaient ainsi déroulé sans accroc... A présent "tout était réglé" si l'on peut dire. Mais Ketsueki était encore dans les vapes, réagissant dans cet espèce de sommeil à demi artificiel, souffrant visiblement sans que Jae Hwa y puisse rien. Il avait alors commencé à veiller, laissant un docteur chinois très callé en médecine traditionnelle venir lui offrir une potion qui devrait éteindre un peu la douleur au réveil du prince. Par acquit de conscience Jae Hwa en avait fait avaler à un chat du palais et ce dernier se portant encore bien dans un coin de la chambre, il en donnerait effectivement à Ketsueki. Si ça ne pouvait pas lui faire du mal, il restait une chance pour que ça lui fasse du bien.

Les heures passent mais Jae Hwa reste éveillé, allant parfois jusqu'à la fenêtre pour prendre un peu d'air frais... Un messager lui revient de la ferme des Zhao avec les dernières nouvelles et quant il part, Ketsueki se réveil enfin. Il est encore pâle à la lueur des bougies et Jae Hwa vient s'assoir sur le bord du lit, passant une main sur son front encore chaud. Quant à sa confusion d'un peu plus tôt il n'en tient même pas compte.

- Evidemment.

Il caresse une joue trop pâle, le coeur encore battant d'avoir faillit le perdre et finalement, prenant la potion, il vient la présenter à Ketsueki :

- Je vais t'aider à boire. Ca t'aidera à endormir la douleur au moins pour que tu puisses dormir cette nuit.

Ketsueki a un petit sourire pour Jae Hwa. Il lève un bras pour toucher sa joue, mais c'est le bras blessé et grognant de douleur, il le laisse retomber contre le matelas. De fait, lorsque Jae Hwa lui présente un potion contre la douleur, ça lui donne sacrément envie...! Mais il a un mouvement de recul malgré lui.

- Tu l'as prise où...?

Parce qu'il n'était pas con. Quelqu'un avait envoyé un assassin à sa suite. Pas Jae Hwa, ça il en était sûr. D'ailleurs...

- Tu crois qu'on m'a pris pour toi avec ma cape...?

Jae Hwa retient la fiole, répondant par une question :

- Tu crois que je prendrais ce genre de risque ?

De fait il vient reporter la fiole aux lèvres de l'homme, toujours pleines et qui, il l'espérait vivement, reprendraient vite leur belle couleurs chaudes.

- Et ne remue pas trop. Tu es blessé au bras et à la jambe. C'est sans compter les bleus que tu t'es fait.

Quant à l'avoir prit pour lui :

- Non. Je crois qu'on savait exactement qui tu étais. Himchan avait envisagé que sans arriver à me tuer ton père se retournerait contre toi pour éviter de me voir sur le trône. En revanche...

Il inspire profondément histoire de ne pas disputer immédiatement un Ketsueki allité... Mais sa voix gronde malgré lui un peu alors qu'il termine :

- En revanche il n'avait pas prévu que tu prendrais le risque de sortir seul de cette manière.

Et lui non plus... Et il avait vraiment souffert de ces blessures infligées à l'être aimé.

Ketsueki baisse les yeux vers son corps deux secondes, mais se trouve plutôt bien bordé. Il savait qu'il avait mal, néanmoins, mais avait l'impression que c'était partout ! Sûrement le contre choc pschologique qui se mêlait aux douleurs réelles. Il vient donc boire, faisant confiance à Jae Hwa. Il ne l,avait pas dit, mais ça le prouvait bien. À la suite par contre, Ketsueki est un peu sous le choc.

- Quoi ? Non, il ne peut pas avoir fait ça. C'est mon père, quand même...

Mais en rencontrant le regard de Jae Hwa, il comprend bien ce qui en est. Il ferme les yeux quelques secondes avant de demander :

- Alors qu'est-ce qu'on va faire...? Il perd la raison...

Puis, il est disputé et Ketsueki détourne le regard, peut-être un peu honteux.

- Je l'ai toujours fait. Je n'ai pas réfléchit. Je ne croyais pas qu'il y aurait un souci... Je suis désolé.

Jae Hwa apprécie au moins que Ketsueki ne le soupçonne pas d'essayer de l'empoisonner. Sa foi serait récompenser, si le vieux docteur chinois savait bien ce qu'il faisait. Quant aux doutes de Ketsueki, par respect pour le fils de l'homme qu'il avait fait abattre il ne souille pas le nom de cet être perfide, se contentant de répondre par un regard probablement clair. Ketsueki le croit, par chance... Et de fait :

- C'est déjà fait, Ketsueki.

Et d'expliquer :

- Ce soir un assassin vous a attaqué au palais, ton père et toi. Tu en as réchappé de justesse. Hélas ton père n'a pas eu cette chance.

Quant à la suite, Jae Hwa vient poser une sur la joue de Ketsueki pour qu'il le regarde à nouveau. Il vient déposer un baiser sur ses lèvres, expliquant encore :

- Je susi furieux contre toi et lorsque tu iras mieux je me mettrais en colère. Mais garde la tête haute. Je suis en colère parce que j'ai eu peur.

Déjà... fait ? Ketsueki a un moment de silence parce que de toute façon, s'il parlait, il allait dire n'importe quoi. Il ressent de la colère, du chagrin... et du soulagement. Il s'en veut pour ce dernier, ayant encore du mal à comprendre et accepter que son père ait essayé de le faire assassiner. Il acquiesce toutefois lentement, un peu absent, pour montrer à Jae Hwa qu'il comprenait la version officielle. Puis, Jae Hae vient donner un peu de tendresse tout en prévenant qu'il allait hurler un peu. Mais plus tard. Et pour le moment, Ketsuki se contente de convenir, la voix rauque sous le choc :

- Jae Hwa... Je t'aime.

Il relève son regard vers l'homme, l'observant un moment. On ne disait pas ce genre de choses à un homme qui venait d'assassiner son beau-père, mais pourtant !

- Hyun Hee... Comment est-ce qu'il va ? Et Yifan ?

Puis quand même, moins confus, il réalise :

- Il ressemble tellement au fils de l'empereur chinois et à l'empereur lui-même, ça n'a aucun sens...

Jae Hwa acquiesce, revenant baiser les lèvres tremblantes le temps qu'elles s'apaisent. Il ne s'écarte que pour mieux voir l'homme ensuite, répondant d'abord :

- Yifan va bien. C'est l'homme au harpon, c'est ça ?

Il éviterait le sujet du coréen pour le moment s'il pouvait. De fait le sujet suivant tombe bien pour noyer le poisson et Jae Hwa arque un sourcil.

- A ce point ? Peut être que tu ne l'as pas bien vu. Ca a été rapide.

Ketsueki acquiesce brièvement, parce que oui c'était bien celui-là. Par contre à la suite, il fronce les sourcils, s'énervant un peu ! C'était le signe que ça allait mieux, hein.

- Mais oui, je l'ai bien vu ! Je lui avais parlé avant d'aller retrouver Hyun Hee !

Et quand même, vaguement inquiet :

- Jae Hwa... Hyun Hee va comment ?

Bon... Il faudrait un peu éclaircir la question mais Jae Hwa a un bref sourire devant ce petit emportement. Ketsueki allait mieux hein.

- J'irais me renseigner auprès de la délégation chinoise et/ou de Yifan pendant que tu prendras du repos ici.

Puis il soupire... Mais histoire de rassurer Ketsueki quand même :

- Il est vivant et si ce n'est un incident, il va bien. Il a reprit conscience et la personne que j'ai envoyé prendre des informations n'a pas pu lui parler mais s'est faite assurer que sa vie n'était pas en danger.

Ketsueki a un petit mouvement des épaules qu'il regrette rapidement. Ça le fait soupirer... et il demande finalement :

- Tu peux virer les couvertures, s'il-te-plaît ? Que je vois ... Et peu importe pour Yifan. Ça ne serait pas la première fois qu'un Chinois ressemble à un autre Chinois. Tu risques de vexer l'empereur et son fils.

Quant à Hyun Hee par contre, il fronce les sourcils, commençant à perdre patience.

- Arrête de tourner autour du pot. Qu'est-ce qu'il y a??

Jae Hwa vient avec une douceur qu'on ne lui soupçonnerait peut être pas dégager les couvertures, prêt à les remettre rapidement pour que le prince... Non pardon l'empereur... Ne prenne pas froid.

- Très bien. Dans ce cas je ne fais rien ? Décidément même dans cet état tu ne sais pas ce que tu veux.

Mais ça amène un petit sourire sur ses lèvres, quoi qu'éphémère alors qu'il prend la décision de ne pas mentir à Ketsueki :

- Pour le moment Hyun Hee a perdu l'usage de ses jambes. On ignore si c'est permanent...

- Ah, tu es pénible...!

Ketsueki tourne la tête vers Jae Hwa, lui faisant un petit sourire tout en ajoutant, blagueur :

- Juste pas plus que moi.

Puis, il en revient à son corps. De sa main pas blessée, il vient relever le vêtement sur son ventre. Rien là à part une petite égratignure. Ses jambes nues révélaient néanmoins qu'une d'entre elle avait pris cher. Ça le fait déglutir avec difficulté, surtout lorsque son regard se pose sur son bras blessé. Mais il garde fière figure !

- Je suis plus si sexy, soudainement, pauvre toi !

Il blaguait, hein !

- Non, ne fais rien. Peu importe, en vrai.

Par contre à propos de Hyun Hee, il relève vivement le regard vers Jae Hwa, son coeur battant fortement dans sa poitrine. Non... pas possible... Ketsueki avait l'impression d'être encore plus défait qu'en apprenant la mort de son père.

- Non... non, c'est pas possible... Qu'est-ce qu'on peut faire pour aider ? Oh merde quoi !

Il s'en voulait à mort... il était mortifié.

- Non c'est clair. Définitivement pas plus que toi.

Puis Ketsueki se drape dans sa fierté et Jae Hwa revient passer la couverture en travers de son corps, assurant :

- Tu es désirable comme au premier jour. Et je ne vois rien là qui sera davantage qu'une cicatrice dont tu pourras plus tard te vanter en inventant je ne sais quelle histoire à dormir debout.

Puis Kestueki lui fait un pic de stress et Jae Hwa vient caresser son visage pour qu'il se calme.

- Doucement, Ketsueki, il n'y a rien que tu puisses faire pour l'heure si ce n'est te reposer, vite te remettre et aller le voir lorsque tu le pourras.

Quant à aider...

- Il n'y a rien à faire pour le moment. Attendre. Mais il faut se préparer au pire.

Et d'ajouter :

- Ce n'est pas ta faute. Tu ne l'as pas poussé. Et tu n'as pas payé cet assassin.

Tsk, comment il en rajoutait ! Par contre à la suite, Ketsueki a un petit sourire tendre pour son mari. Toutefois, il en rajoute ensuite... et Ketsu assure :

- Tu es chanceux d'être de ce côté là, parce que sinon, je te frapperais ! J'inventerai que tu m'as mordu, tiens...!

À propos de Hyun Hee, son homme vient le rassurer et sincèrement, Ketsueki a une bouffée d'amour pour lui. Il n'aurait pas pu faire meilleur mariage, il le réalisait bien. Et peu importe qu'ils aient sauté plein d'étapes importantes. Le meilleur restait à venir. Il lève son bon bras pour venir poser sa main sur celle de L'homme, fermant les yeux deux secondes, réalisant qu'il allait bientôt pouvoir se rendormir.

- Nous devons faire quelque chose pour Hyun Hee. Vraiment. Les meilleurs médecins de la cité... des aides... quelque chose.

Rouvrant les yeux, il réalise :

- Nous sommes empereur maintenant. Tous les deux.

Ça venait de le heurter de plein fouet.

Ben voyons. Il demandait à voir tiens. Ceci était, revenant border Ketsueki, Jae Hwa assure :

- Je m'en occupe. Je ferais ce qu'il faut et de toute façon Himchan me l'a déjà demandé au nom de Jiang Li qui a si bien servit ces derniers jours.

Parce qu'à présent il pouvait bien lui dire oui. Et oui : ils étaient empereurs.

- Mais ça nous en reparlerons demain lorsque tu auras prit un minimum de repos.

Ça commençait à lui donner le tournis...

- Tu as fait affaire avec la yakuza ? Ils étaient fidèles à l'empereur... Tu ne joues pas avec le feu, Jae Hwa ? Sois prudent...

Il acquiesce néanmoins lentement, prêt à lâcher le morceau pour ce soir.

- Bien. VIens dormir avec moi ce soir. Je ne veux plus dormir seul.

Oui, avec eux. Par contre :

- Ils le seront davantage. Je leur ai promit des choses, mais rien de grave. Nous en parerlons demain, c'est promit. Et Himchan est un ami d'enfance. J'étais là à son mariage et je serais assurément là à son remariage.

Il acquiesce finalement pour le coucher, éteignant les quelques bougies avant de venir retirer sa tenue pour se glisser sous les draps.

- Je ne bouge pas, cette nuit. Tu peux dormir en paix.

Ça inquiétait vraiment Ketsueki... ils allaient devoir en reparler, oui. Mais pour le moment, il avait vraiment décidé de lâcher prise. Son homme vient se glisser dans le lit, près de lui et se tournant vers lui, il glisse son bras sain autour de sa silhouette menue, mais puissante.

- Une nuit sans devoir verrouiller la fenêtre à double tour, sans devoir vérifier chaque coin de la chambre en quête d'un assassin. Ça le valait bien, sûrement... Je suis heureux que tu sois en sécurité à présent.

Jae Hwa vient caresser une hanche, prenant garde de ne pas blesser, se rapprochant pour faire communiquer un peu leurs deux chaleurs tout de même. Il acquiesce ensuite... Avant d'assurer :

- Tu seras en sécurité aussi. Mais plus de sortie de ce genre. Laisse Tsu au placard, tu veux ? Tu n'as de toute façon plus besoin de te cacher.

Ketsueki a un moment d'hésitation. Laisser mourir Tsu, c'était se défaire d'une grosse partie de lui, malgré tout. Et pourtant, il savait bien qu'en tant qu'empereur, il avait non seulement des privilèges, mais aussi des devoirs. ALors finalement, il acquiesce lentement, promettant :

- Plus de Tsu.

Ça le fait doucement soupirer alors qu'il convient :

- Mais au moins a-t-il servi à ce qu'on se rencontre. Ta tête quand les gardes sont entrés...!

Oui bon, ça le fait quand même ricaner, quoi !

Jae Hwa lève les yeux au ciel... Et vient quand même pincer une hanche de ce grand blessé qui en redemandait visiblement...!

- Tais-toi, sinon je te prive de potion anti-douleur demain. Dors, Ketsueki !

- Ouch !

Ketsueki a un rire étouffée contre une épaule de Jae Hwa alors que ce dernier dispute. Il tourne la tête, néanmoins, murmurant plus calmement :

- Embrasse-moi et je vais dormir.

Puis, se soustrayant un peu, il rectifie :

- Non, non. Le baiser le plus passionné de toute ta vie.

Jae Hwa a un petit soupire... Mais si ça pouvait faire dormir cette tête de mule qui en avait besoin hein...! De fait il vient embrasser mais Ketsueki a encore à redire et Jae Hwa a une petite exclamation un brin frustrée !! Heureusement pour lui qu'il était disposé à satisfaire ce caprice ! De fait Jae Hwa vient chercher un baiser sur les lèvres pleines et si ce n'est pas le plus passionné de toute une vie, il y met néanmoins toute la peur, toute la colère et tout le soulagement qu'il avait prit dans la figure ce soir là. Peut être que leur mariage était politique... Mais il n'était pas que ça, non...

_________________
♠♥♦♣
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

21. Jae Hwa & Ketsueki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: Époque d'Edo-