Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 19. Hyun Hee & Ketsueki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5079


MessageSujet: 19. Hyun Hee & Ketsueki   Lun 4 Aoû - 5:50


Ketsueki avait à nouveau enfilé sa cape un peu rapiécée et sombre, assurant à son mari que tout irait bien et qu'il serait prudent. Mais il avait un peu la tête ailleurs pour dire vrai et sûrement que Jae Hwa s'en était aperçu. De toute façon, il ne croyait vraiment pas que son père puisse essayer de lui enlever la vie. C'était ridicule. Alors il avait quitté le palais sur la pointes des pieds, de façon toute aussi anonyme qu'avant. C'était un peu plus délicat à cause des nombreuses noblesses qui logeaient au palais pour le mariage, néanmoins. Ils allaient rester un peu pour goûter à l'hospitalité locale avant de partir. Ça faisait le bonheur de Jae Hwa, qui échangeait beaucoup avec les Coréens, forcément. Et Ketsueki lui-même leur avait fait plaisir en leur parlant dans leur langue natale. Mais là, rien à voir avec un quelconque noble. Il allait voir Hyun Hee.

Le jeune homme devait forcément avoir réalisé que l'homme à qui il apprenait à coudre et broder était celui qui s'était marié sous l'identité du fils de l'empereur... alors une petite conversation s'imposait. Ketsueki s'arrête devant la porte, toquant. C'est un immense Chinois qui vient lui répondre, lui expliquant dans un japonais au fort accent étranger que Hyun Hee est à la rivière, lui montrant la direction à suivre pour l'atteindre. Visiblement, il finissait sa journée en lavant des vêtements. À cette heure ? Vu les nouvelles têtes sur la fermette Zhao, Hyun Hee devait avoir beaucoup de travail. Il était près de 20h et la nuit était déjà tombée. Ce n'était pas très prudent. Alors Ketsueki s'y rend pour effectivement trouver Hyun Hee qui semblait être sur le point de terminer.

- Hyun Hee ?

Il a un sourire pour le jeune homme tout en faisant tomber son capuchon histoire de dévoiler son visage.

- Tu travailles tard ce soir. Vous avez des invités ?

Ha ça ! Ca en faisait du linge en plus et des tâches ménagères à empiler ! Mais Hyun Hee et Kai avaient trouvé un équilibre à présent et ce dernier allait durer tout le temps qu'ils avaient des invités sans doute ! Kai nourrissait les bêtes, trayait la vache et récupérait les oeufs. Il s'occupait également des trois repas journaliers pour six. Il devait également se charger de l'entretient du potager. Hyun Hee de son côté s'occupait du ménage et du linge. Autant dire qu'il passait son temps à faire des aller et retour les bras chargés de linge oui ! Et c'était incroyablement ce que ces hommes pouvaient faire sauter comme coutures et boutons ! S'il avait parfois une pause, il allait s'installer à la maison pour bavarder avec Kai lorsqu'il était là, brodant un dessus de lit, un kimono ou un tapis selon l'envie du moment. Mais qu'on ne se méprenne pas : il adorait ce qu'il faisait, il se sentait utile et une fois couché il n'éprouvait que de la saine fatigue. Jiang Li ne manquait jamais de le remercier à chaque fin de journée aussi, pour les travaux du jour et même s'il n'y était pas obligé, Hyun Hee vivait presque pour ce petit compliment du soir qui était son meilleur salaire !

Et là, tandis qu'un peu fourbu il est sur le point de quitter la rivière (après trois aller et retour, le lavoir avait semblé trop loin à son dos et ses pieds fatigués !) avec un nouveau panier de linge, Ketsueki arrive. Ha oui... Il aurait presque oublié cette situation là. Ainsi donc l'homme à qui il avait commencé à apprendre la couture et la broderie n'était pas vraiment un homme du peuple. Et ne s'appellait pas Tsu. Du moins pas vraiment. Il y a un moment de silence du côté de Hyun Hee qui sachant qu'il ne repartirait pas comme ça vient s'accroupir près de l'eau pour venir se rafraîchir un peu le visage. Il tourne à nouveau la tête vers Ketsueki, toujours un peu silencieux... Avant de néanmoins acquiescer.

- Le frère cadet des Zhao est ici avec un ami à lui.

Et finalement, tout de même :

- Félicitation pour ton mariage.

Il y a un moment de blanc du côté de Ketsueki. Il ne s'attendait pas à ce que Hyun Hee accueillit la nouvelle avec une explosion de joie, mais il ne croyait pas non plus qu'il allait l'ignorer. Ketsueki pousse un petit soupir en venant s'asseoir sur une pierre, près de la rivière, acquiesçant pour le frère des Zhao. Quant à son mariage, il remercie brièvement.

- Je suis désolé d'avoir omis ce détail, Hyun Hee. C'était un peu délicat comme situation...

- Je comprends.

Mais... C'était quand même un peu... Etrange. Certes, Hyun Hee avait toujours su qu'il y avait quelque chose que Ketsueki ne lui disait pas mais il n'avait jamais rien imaginé d'aussi important quoi.

- Tu as de la chance, tu épouses finalement l'homme qui te plaisait.

C'était quand même une chose de comprendre et une autre de l'accepter. Néanmoins, Ketsueki se tait, préférant laisser le sujet ainsi. Il a un petit sourire pour son mariage, même si c'était quand même un peu plus compliqué que ça. Mais il ne pouvait malheureusement pas en parler.

- C'est vrai. C'est un mariage politique avant tout, mais... Nous sommes très compatibles.

Et de fait, puisque ça faisait un petit moment qu'ils n'avaient pas discuté :

- Ça va bien avec Jiang Li ?

Hyun Hee acquiesce, se posant assit par terre un instant. Il avait finit, ne lui restait plus qu'à étendre le linge qui de toute façon ne serait sec qu'avec le soleil du lendemain. Mais l'étendre lui éviterait de moisir bêtement dans le panier quoi.

- Tant mieux. Tu es heureux alors ?

Quant à Jiang Li, Hyun Hee acquiesce avec un petit sourire.

- Ca va. C'est comme d'habitude.

Ketsueki ramène une jambe à lui, posant un bras contre son genou et son menton contre ce bras tout en haussant les épaules.

- C'est plus compliqué que ça. Mais si on parle juste de mon mari, oui, on a une belle vie de couple jusqu'à présent. Je suis heureux.

Il a un sourire pour son ami ensuite, assurant :

- J'espère que tu comptes m'inviter à votre mariage.

Il s'en doutait, si c'était un "mariage politique avant tout" mais si le couple de Ketsueki le rendait heureux c'était quand même un bon début.

- Tu étais très beau dans ton vêtement de cérémonie. Je vous ais vu lors de la présentation au peuple.

Par contre à la suite Hyun Hee récupère une petite pierre grosse comme une petite bille pour la lancer sans force à Ketsueki.

- Tss...

Mais en vrai :

- Je ne sais pas si Jiang Li a envie de se marier un jour. Enfin peut être. Je dois avouer que nos invités m'ont troublé à ce sujet.

Ketsueki a un petit sourire en coin alors que Hyun Hee complimente sa tenue de cérémonie.

- Merci. Mais ça allait encore mieux à Jae Hwa. Il était sublime.

Il rigole à la suite, mais retrouve très rapidement son sérieux, un peu surpris.

- Tu crois ? Qu'est-ce qu'ils ont, tes invités ?

Hé bien, il lui plaisait vraiment au moins visiblement et Hyun Hee a un petit sourire en acquiesçant pour convenir de ce point. Quant aux invités :

- On dirait vraiment un couple. D'ailleurs je crois que s'en est un. Enfin... J'en suis sûr.

Il rougit un instant à se souvenir être descendu au premier pour aller vérifier quelque chose pour entendre dans l'ancienne pièce de rangement des sons qui laissaient peu de place à l'imagination... Ceci étant dit :

- Mais ils ne veulent même pas entendre parler de mariage. L'idée même de se marier ensemble leur est abhérante, tu vois ?

D'ailleurs, avec un petit rire :

- Kai est drôle. Parfois il trouve leur relation romantique lorsqu'ils ne sont pas là mais dès qu'ils reviennent la réalité rattrape son romantisme et il ne les comprend plus du tout !

Ah ? Ketsueki a un rire bref en voyant Hyun Hee rougir un peu, convenant :

- On dirait que tu as des preuves tangibles...!

Oui bon, il aimait bien taquiner et là ,c'était vraaaaaiment trop facile ! En tout cas, ça semblait quand même un peu spécial, tout ça. Ketsueki en est même un peu confus.

- Je n'avais jamais entendu parler de ça. C'est étrange. Les hommes qui ne veulent pas se marier ont généralement plusieurs partenaires et elles traînent dans les rues à minuit...

Des prostitués, quoi ! Mais ce n'était pas une insulte. Juste une constatation. Par contre, Ketsueki assure :

- Xiumin s'est marié, lui. Et Jiang Li a plus habité avec son aîné que son cadet. Qu'est-ce qui te fait croire qu'il tend plutôt vers l'idéologie du dernier ?

Ketsueki ne mérite un nouveau petit jet de pierre ! Mais puisqu'ils ne sont que tous les deux et que malgré tout Hyun Hee gardait une grande affection pour Ketsueki, il convient :

- C'est qu'à voir Luhan, il semble plus froid que l'hiver alors je n'imaginais pas qu'ils puissent avoir réellement ce genre de relation... Je sais c'est bête ! Mais en plus Luhan est toujours en train de râler, surtout après Yifan qui semble carrémenet s'ennuyer lorsqu'il ne le fait pas...!

Il acquiesce d'ailleurs à la suite, précisant quand même :

- Ils ont l'air très fidèles l'un à l'autre. D'ailleurs c'est presque un peu triste de les voir séparément. Bref...

Quant à Jiang Li qui tendrait vers l'idéologie de son petit frère :
[ | Modifié (05:00:50)]
- Je ne sais pas. En fait je ne dis pas qu'il tend vers ça... Mais je me dis qu'il peut réaliser qu'un couple peut aller sans un mariage, tu comprends ? Et dans le fond ils ont raison je pense... C'est juste... Moi je veux prendre le nom de la personne que j'aime et avoir des enfants qui auront notre nom, tu comprends ?

Ketsu arque les sourcils devant ce que Hyun Hee lui raconte. Il le croyait, hein ! Mais ces deux hommes semblaient vraiment très spéciaux. Il y a un moment de silence de son côté avant qu'il ne fasse remarquer :

- Un d'entre eux m'a répondu. Très grand, l'air pas commode, mais quand il m'a parlé il a tout de suite semblé sympathique. C'est bizarre... C'est comme si je l'avais déjà vu.

Pour Jiang Li, Ketsueki a un moment de silence, observant le pauvre Hyun Hee qui semblait triste comme les pierres à cette idée. Il hésite un peu avant de convenir :

- Je ne dis pas que tu as tort, parce que ça peut être le cas. Mais tu devrais peut-être lui en parler. Je sais que c'est un sujet difficile à aborder, mais tu peux en parler sans le faire de façon trop impliquée. Tu en auras le coeur net et tu pourras arrêter de t'inquiéter pour quelque chose qui ne mérite peut-être pas que tu te fasses du souci.

A la définition de celui qui avait ouvert la porte, Hyun Hee conclu :

- Yifan. Oui c'est bizarre parce que chacun à la tête du caractère de l'autre en plus il me semble. Et alors si tu vois Luhan essait d'imaginer que dans leur couple c'est lui qui a les réactions masculines les plus clichées. Yifan est vraiment plus sensible ! On a peine à le croire.

Ca le fait rire même si ensuite il récupère son sérieux pour acquiescer. Il allait devoir faire ça.

- Je vais le faire. Mais Jiang Li a très peu de temps à lui en ce moment alors je ne veux pas l'ennuyer avec mes soucis lorsqu'il peut se reposer.

Ah, donc pas le frère ! Ça l'aurait étonné parce que bon, c'était un géant et même si Jiang Li n'était pas petit, il n'avait rien d'un géant non plus. Et Xiumin...! Eh bien c'était une autre histoire, ça !

- J'avoue. On dirait pas. Il faut vraiment que tu m'invites une journée. Je t'aiderai à faire quelques tâches pour les espionner un peu !

Il acquiesce ensuite lentement à propos de Jiang Li, mais assure :

- Les soucis domestiques sont vraiment des soucis que quand on en parle pas. Il va remarquer qu'il y a quelque chose qui te pose problème et ça va le stresser. Aller, je suis sûr que ça va bien se passer et tu me diras, hein !

Ketsueki parle d'une invitation et Hyun Hee assure :

- Tu peux venir quand tu veux tu sais bien. Et si tu viens à un repas je préviendrais Kai. Il s'est découvert un vrai talent culinaire.

Par contre :

- Je ne peux pas vraiment te demander de faire des tâches ménagères tu comprends ?

Il acquiesce ensuite pour les soucis domestiques qui pouvaient stresser Jiang Li, convenant :

- J'essaierais de lui poser la question si je le vois ce soir.

Ketsueki a un sourire pour Hyun Hee tout en acquiesçant brièvement. Par contre, il perd son sourire à la suite, demandant :

- À cause de mon rang...?

En tout cas, Hyun Hee allait vite se brancher pour Jiang Li et c'était quand même une bonne chose ! Lui-même était vraiment curieux de savoir ce que l'homme pensait de tout ça. Mais une chose de sûre :

- Je ne sais pas comment un homme peut répondre qu'il ne veut pas se marier quand c'est toi qui pose la question.

Il a un petit soupir amusé, assurant :

- Tu devrais lui demander sa main. C'est ce que j'ai fait. Pourtant, Jae Hwa a plus le type de l'homme qui fait sa demande plutôt que de la recevoir.

Hé bien... Hyun Hee hoche négativement la tête parce que ce n'était pas tout à fait ça. Et après une grande hésitation :

- Je ne veux pas avoir l'air de dire du mal de la politique de la cité mais si cela s'ébruite, je serais probablement battu et jeté en prison. Peut être tué si ça se trouve...

Il rougit à demi ensuite en se relevant, attrapant son panier de linge en montrant le chemin de la maison.

- Tu veux bien qu'on reparte tout doucement ? Je voudrais étendre ça avant que le jour ne soit complètement tombé.

Quant à demander à Jiang Li de l'épouser ça le fait rire, surtout à l'anecdote de Ketsueki.

- Je te promet d'y songer.

Ah oui... Ketsueki détourne le regard, un peu honteux. Il aurait aimé pouvoir se défendre, mais mieux vaudrait prouver que ce serait différent une fois que tout serait fait plutôt que de le dire alors que rien n'avait encore eu lieu. Finalement, Ketsueki se relève, rabattant le capuchon sur sa tête.

- Je suis Tsu, ce soir.

De fait, il vient prendre le panier de linge humide, assurant :

- Tu en as traîner toute la journée. Laisse-moi faire.

Il a un rire bref à la suite, faisant un petit clin d'oeil à Hyun Hee.

- Alors tu me diras...! Ah j'aimerais être un petit oiseau pour voir ça si tu fais ta demande !

Hyun Hee laisse le panier à Ketsueki, marquant une dernière hésitation... Mais le remerciant finalement. Il prend donc avec son ami le chemin de la ferme sans se presser, bousculant gentiment son ami lorsque ce dernier taquine.

- Ha, ne dis pas des choses pareils ! Je n'oserais jamais. Le pire c'est que j'ai pourtant faillit dès le premier soir ! J'ai honte en y repensant et...

Hyun Hee s'interromp, une main poser sur le bras de Ketsueki pour lui demander d'attendre un instant. Il tourne la tête, fouillant ce petit bout de champ en friche près de la rivière... Et puis finalement il secoue la tête, retrouvant le sourire.

- J'avais cru entendre quelqu'un. Allons-y.

Le premier soir ! Ketsueki a un rire amusé tout en changeant le panier de côté. C'était drôlement lourd, ce truc, mine de rien. Hyun Hee avait du mérite. Par contre, le voilà qui le force à s'arrêter soudainement et forcément, un petit stress se prend de Ketsu. Mais Hyun Hee semble rassuré et ça suffit bêtement à le rassurer lui aussi !

- Peut-être une bête. Il y a de jolis renards dans le coin. Mais ça doit être un peu stressant pour vos poules, non ?

Puis, Ketsu ouvre la bouche pour en revenir au sujet précédent mais cette fois, c'est lui qui entend... quelque chose. Il ne sait trop quoi. Il s'arrête net, son regard se portant sur le champ. Son sang ne fait qu'un tour dans ses veines... et juste histoire d'avoir la conscience tranquille, il demande :

- Hyun Hee... si quelque chose devait arriver, peu importe quoi, je veux que tu fonces le plus vite possible chez toi...

Il n'oublait pas le danger qui pesait sur la tête de Jae Hwa...

- Peut être oui.

Et d'ailleurs Hyun Hee explique :

- Mais ça va. Un renard ce n'est encore très imposant et ils s'effarouche très facilement. J'ai un grand bâton et je cris quand j'en vois un qui tente de mettre le nez hors de la forêt !

Il rigole, se moquant un peu de lui-même avant de néanmoins admettre :

- Je compte demander si un chien ne serait pas un bon investissement à la maison bientôt.

Mais Ketsueki entend quelque chose lui aussi... Et à ce qu'il ajoute, Hyun Hee sent son coeur cogner dans sa poitrine. Il plonge la main dans le gros panier de linge pour en sortir le fameux baton dont il était question un peu plus tôt.

- Tu as peur de quelques choses ?

Et de fait, cherchant à réconforter :

- Attends là. Je suis sûr que ce n'est rien. Une bestiole. Je vais la chasser d'accord ?

Ah, un chien ça restait une très bonne idée, en effet. Plusieurs gros chiens de berger étaient vraiment bien pour ce genre de tâche. Par contre, Hyun Hee semble vouloir lui-même jouer les chiens de garde soudainement et rapidement, Ketsueki l'attrape par le poignet, retenant tant bien que mal le panier de l'autre bras.

- Non.

Il y a un petit moment de silence avant qu'il recommence à marcher, ne relâchant pas Hyun Hee tout de suite.

- Tu ne dois pas en parler... Mais des gens veulent tuer Jae Hwa. Il y a déjà eu plusieurs tentatives. Il est très bien protégé mais... ça me rend parano. Surtout qu'il s'est occupé seul de sa protection et a promis à celui qui l'assure de ne pas en parler. Du coup je ne sais pas du tout comment il s'y prend...

Ketsueki l'entraîne vers la ferme de manière décidée, la main crispée sur son poignée. Et aux explications, Hyun Hee a un long frisson désagréable. Il avise la ferme qui est encore à plusieurs minutes à pieds, convenant :

- Yifan est souvent dehors. Lorsque nous seront à portée de voix nous l'appellerons sous le couvert de nous aider pour le panier d'accord ? S'il y a du danger, sa présence en plus devrait tenir à distance tu ne crois pas ?

En tout cas ces histoires de vie de l'apoux de Ketsueki, ça lui faisait... Froid dans le dos pour son ami.

C'était une bonne idée pour ce grand Chinois, oui. Il était évident que ça pouvait aider. Mais de toute façon, Ketsueki assure :

- J'ai les nerfs à fleur de peau. Si ça se trouve, ce n'est rien.

Il a un sourire pour Hyun Hee, relâchant son poignet maintenant qu'il était certain que son ami n'allait pas essayer de chasser le renard invisible ! Toutefois, au moment où il ouvre la bouche pour ajouter quelque chose, des bruits de pas se font entendre. Il lâche d'un coup le panier, davantage sous la surprise qu'autre chose. Mais c'est en se tournant pour voir une lame que Ketsueki sort son sabre court de sous ses vêtements, son coeur battant la chamade. Une lame de katar est brandit vers eux. Il la fait dévier une fois contre la lame de son sabre. L'assassin en profite pour repousser avec violence un Hyun Hee qui retombe contre une pierre. Ketsueki n'attend plus, de fait.

- YIFAN !!!! YIFAN !!

Ça a le don de faire rager l'assassin qui se rue sur lui. Ketsu saute sur le côté, se faisant entailler la jambe, puis un bras. Il tombe au sol, les yeux écarquillés par la peur. Il n'avait jamais frôlé la mort. Et là, il avait encore du mal à le croire. Sa main rencontre celle de Hyun Hee, qu'il prend dans la sienne, la serrant fortement. Est-ce que son ami était seulement encore conscient ?

Si ça se trouve. Mais la suite précipitée des évènements leur prouve bien qu'au contraire c'était tout. Hyun Hee n'a même pas le temps de comprendre ce qui arrive. Il ne voit que les éclats des lames au milieu du linge qui s'écroule. Le tranchant d'une arme file sur Ketsueki qui pare néanmoins le coup et Hyun Hee ne veut même pas savoir d'où ces réflexes lui vienne car pour sa part, dans ce laps de temps, il n'a même pas eu le temps de battre d'un cil. Une épaule forte et massive vient brusquement faire écran contre son torse, l'envoyant littéralement voler une seconde mais pas le temps de souffrir de ce souffle coupé que sa tête heurte une pierre. Le choc le sonne, l'étourdit... Peut être même qu'il perd brièvement conscience... Ou pas. Il entend Ketsueki crier comme de loin mais sa main chaude retrouve la sienne. Pas certain de sentir tout son corps, Hyun Hee tourne la tête vers son ami qui semble blessé, l'ombre de leur agresseur se rapprochant d'eux. Ses doigts se referment aussi fort qu'il le peut sur ceux de Ketsueki et certain qu'ils allaient mourir, il assure :

- Ce n'était pas ta faute...

Si, c'était de sa faute et Ketsueki s'en voulait à un point impossible à expliquer. Il n'en avait pas le temps, de toute façon... Parce que la lame s'abat à nouveau. Il ferme les yeux, sûr que leur dernière heure est venue. Sauf que soudainement, un bruit de métal s'entrechoquant se fait entendre. Il rouvre vivement les yeux pour voir le géant Chinois qui venait de se mettre entre eux, harpon à la main. Heu... harpon ? Ketsueki en profite pour rejoindre Hyun Hee tant bien que mal, serrant les dents sous la douleur. Juste histoire de faire écran entre son ami et l'assasin. Il lui devait bien ça. C'était évident que Yifan n'allait pas tenir et Ketsueki aurait envie de hurler. Il avait vraiment été trop con. Il avait mis ces gens en danger. Ou du moins... alors que Yifan donne un coup de harpon dans le vide, un coup de pied habile contre l'arme de fortune la fait dévier. Un bruit dégoûtant se fait entendre alors que Yifan, avec l'aide de Jiang Li, vient embrocher l'assasin. Les katars tombent au sol. Le regard de Kestueki, brouillé, se relève jusqu'à Zhao. Et il comprend... certaines choses.

- Jae Hwa... Juste lui et personne d'autre.

Et Ketsueki tombe à côté de Hyun Hee. Mais le pire était passé...

_________________
♠️♥️♦️♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

19. Hyun Hee & Ketsueki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: Époque d'Edo-