Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 18. Luhan & Yifan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5079


MessageSujet: 18. Luhan & Yifan   Dim 3 Aoû - 18:22


Luhan venait de rentrer et il avait de bonnes nouvelles pour Yifan. C'est un peu cette raison qui le pousse à expédier rapidement XiuMin en acceptant pour le théâtre au soir pour aller vers l'homme qui prenait un peu le soleil dehors, un brin de blé fiché entre les lèvres. Luhan se laisse tomber près de lui, levant les yeux vers un soleil déjà légèrement rougeoyant parce que sa descente était amorcée. Mais c'était comme ça que lui préférait le soleil. A son couché et son levé. D'ailleurs s'il était souvent si matinal, ce n'était que pour ce spectacle là. Bref. Luhan reste silencieux un moment... Et preuve que passer toute une journée sans Yifan lui avait sûrement fait quelque chose quoi qu'il en dise, il vient s'étendre, posant sa tête contre le torse de l'homme un moment. Ce silence entre eux dure un moment, sans être néanmoins désagréable le moins du monde, au contraire. Puis quand il en a assez fait, Luhan se redresse à nouveau en position assise.

- Je nous ai trouvé du travail pour les prochains jours.

Et d'expliquer :

- Il y a une délégation chinoise en ville pour le mariage royal. Mais le japonais ne leur a pas forcément été enseigné, tu vois le genre ? Ils ont besoin de traducteurs. Je nous ai proposé et on doit se présenter demain à l'aube et "bien présenter". Ben la famille royale à ses traducteurs mais nous on servira pour les hommes qui les accompagnent quoi.

La journée sans Luhan avait été LONGUE. C'était fort rare qu'ils se séparent de cette façon et il le remarquait juste à présent que c'était chose faite. Yifan avait tourné en rond, aidant tantôt par ci, tantôt par là. Mais Hyun Hee et Kai avaient tendance à lui assurer que tout allait bien, probablement parce qu'il était un invité. Ou parce que malgré tout, les tâches ménagères ça restait pas trop son truc, quoi ! Mais il était allé leur puiser de l'eau quelques fois, leur évitant par le fait même de se rompre le dos sur une tâche qui ne faisait pas plier le siens d'un seul milimètre. Et il avait aussi réparé le poulaillier, qui avait un bon trou dans son toit. Pas pratique pour ces petites bêtes. À présent, il prenait un peu de soleil parce qu'il n'avait pour ainsi dire plus rien à faire et se languissait quand même un peu de Luhan, quoi. Et justement, le voilà qui arrive. Sans dire un mot, Yifan passe un bras contre le torse du jeune homme histoire de le maintenir contre lui. Puis, finalement, Luhan se redresse.

Il dégage son bras tout en tournant la tête vers lui, mâchouillant la tige de blé en l'écoutant... et forcément, Yifan est un peu surpris !

- Je m'attendais à un truc sur lequel on allait se casser le dos, c'est cool. Mais on peut "bien présenter", tu crois ?

Lui aussi au départ mais avec une rage toute contenu, Luhan assure :

- C'était ça ou du ménage.

Des crétins qui avaient supposés qu'on ne pouvait pas lui confier un travail qui demandait plus de force oui. Quoi qu'il en soit à propos de bien présenter :

- Je vais demander à Jiang Li de nous prêter des vêtements plus présentables.

On ne se demandait pas pourquoi il n'allait pas poser la question à XiuMin, n'est-ce pas ?

- Kai et Hyun Hee les reprendront sûrement pour nous pour qu'ils soient à la bonne taille.

Arf... pas cool. Yifan se tourne sur le côté, histoire d'être face à Luhan, venant poser une main contre sa cuisse.

- Ça, c'est très bien.

Il acquiesce pour Jiang Li, puis à la suite aussi. Ils allaient donc "bien présenter". C'était concept, hein !

- Je pourrais peut-être pêcher ? Je veux dire... je suis vraiment doué avec une branche alors avec un vrai harpon je pourrais peut-être revendre ça sur la place du marché. Après que le travail d'interprète soit terminé.

Bien. Luhan écoute alors que Yifan a une suggestion... Et si ce n'est que ça :

- Tu peux essayer ça plutôt que d'être interprète si tu veux.

Et d'admettre :

- Tu pourrais sûrement bien t'en sortir.

Puis rien à voir mais :

- Comment était la journée ?

Yifan réfléchit un peu... avant de finalement acquiescer lentement. Oui, ça serait plus... lui, quoi. Il n'avait vraiment pas envie d'être autour de la royauté. D'ailleurs, il admet :

- Je suis paysan dans l'âme et le sang, moi. Je vais tout foutre en l'air, je sens.

Quant à sa journée, Yifan a une petite moue comme le chien que son maître aurait abandonné toute la journée !

- Longue. J'ai fais des trucs à gauche et à droite mais pff...

Mouais. Luhan hausse les épaules et à la suite il soupire de manière grognonne.

- Il faut toujours que tu en rajoutes et que tu te plaignes de toute façon.

L'hôpital qui se foutait de la charité oui mais bon !

- XiuMin veut que nous allions au théâtre voir Kai danser ce soir.

Yifan pose sa tête sur les jambes de Luhan.

- Désolé.

Quant au théâtre... encore un endroit distingué ! Mais ce n'est pas comme s'il était surpris cette fois alors il se contente d'acquiescer brièvement.

- Il est vraiment fier de son mari. C'est drôle à voir.

Luhan a un petit soupire l'air de dire "c'est rien, j'ai l'habitude" passant ses doigts un instant dans la tignasse qui s'éclaircissait par endroit à prendre ainsi le soleil.

- Pourquoi "drôle" ?

Yifan pose une main contre la cheville de Luhan, remontant sous son hakama pour caresser un mollet à l'épiderme chaud tout en admettant :

- J'ai vu pas mal d'hommes fiers de leur mari ou de leur femme un peu comme on exhiberait un trophée. Mais pas comme Xiumin. Lui, il a l'air de pas croire sa chance. C'est mignon, non ?

Nouveau haussement d'épaules de la part de Luhan qui constate :

- Je suppose. Après je trouve le concept des mariages très surfait.

Mais de convenir :

- Kai a l'air d'être un gentil garçon. Mais le genre à marcher sur les pieds de mon frère non ?

Qui justement était dans le délire de ne pas en croire sa chance !

Oui, probablement. De toute façon, ils étaient plutôt d'accord sur le sujet. Lui n'avait pas besoin de ça pour s'assurer que ce qu'il y avait entre eux allait durer. C'était comme ça. Quant à Kai, Yifan hausse les épaules.

- Il peut en faire ce qu'il veut. Mais il le fait pas, en général, pour ce que j'ai pu en voir. C'est un bon signe, non ?

Enième haussement d'épaules. Il savait pas. Peut être. Et preuve que malgré tout il n'avait rien contre eux :

- Si ça leur convient à tous les deux et que mon frère est heureux ça me va.

Luhan tourne la tête vers le soleil à nouveau, fermant un instant les yeux pour profiter de sa caresse sur son visage.

- J'aimerais camper un peu plus loin dans le champ cette nuit. Dormir à la belle.

Yifan vient enlacer la taille de Luhan, fermant à nouveau les yeux comme pour somnoler un peu dans la meilleure position possible. Il était bien d'accord avec lui en tout cas. Et ça lui faisait penser à quelque chose d'autre.

- On va peut-être être là pour le mariage de Jiang Li, si ça se trouve. Ce serait bien quand même.

Quant à camper, Yifan assure même si c'était entièrement faux :

- J'avais eu la même idée.

Bug de cerveau chez Luhan alors que Yifan lui parle d'un truc qu'il n'avait pas du tout perçu... Pourtant comme tous les petits frères du monde il mettait son frère aîné sur un pied d'estal quoi ! XiuMin aussi... Mais moins, parce qu'il l'avait moins connu. Bref.

- Jiang Li a l'intention de se marier ? Avec qui ?

Quant à leur nuit ben... C'était donc réglé.

Yifan relève la tête vers Luhan. Alors il avait pas remarqué ? C'était pourtant plutôt évident, non ?

- Hyun Hee. Ils sont amoureux, ça paraît. Ils vont se marier, je sais juste pas quand. Eux non plus d'ailleurs. Mais si ça se trouve ça sera assez vite pour qu'on soit là.

Il s'étire finalement un peu, se laissant retomber dans l'herbe tout en soupirant :

- J'aime cet endroit. C'est vraiment sympa. Xiumin a dit que si on restait, il aurait du boulot pour nous. Mais je sais pas de quoi il parlait.

Quoi le coréen ? Luhan a un petit air dubitatif... Parce que lui il n'avait rien vu du tout. Du coup :

- Je trouve que ça ne paraît pas tant que ça. Tu as le syndrome fleur bleue de Kai peut être bien.

Néanmoins lorsque le chinois se détache pour s'éloigner même un tout petit peu c'est Luhan qui revient s'éfondrer à demi par dessus lui. Il ferme les yeux, profitant de ce petit vent frais qui rafraîchissant très agréablement l'air à cette heure-ci.

- Il parlait sûrement des yakuzas. J'y ai pensé aussi.

Et de convenir :

- J'aime bien cet endroit aussi. J'aimerais revenir plus longuement, une autre fois.

Mais pas du tout ! Yifan soupire tout en assurant :

- Hyun Hee s'occupe de lui comme un époux s'occuperait de son mari. Tu devrais être heureux pour lui. C'est une jolie fleur.

Puis, Luhan vient se laisser tomber contre lui et Yifan pose une main contre une fesses, sans même avoir d'intentions perverses. Juste pour mieux le retenir contre lui.

- Tu crois ? Yakuza.. ça pourrait être sympa. T'aimerais ça ?

Il acquiesce ensuite, n'ayant pas d'objection à ce sujet. C'était vraiment un endroit chouette. C'était... un peu comme la chance de recommencer leur vie à zéro. Il n'était pas sûr d'avoir envie de partir.

Yifan lui fait la leçon et Luhan vient enfoncer deux doigts dans le flanc de Yifan pour se venger une seconde, protestant :

- Mais je SUIS content pour lui ! Sauf que s'ils sont déjà si bien là comme ça, quelle idée de vouloir se marier ?

Lui ? Anti-mariage ? Si peux ! Mais bref, si c'était le délire de ses frangins hein... Quant aux yakuzas :

- Ca ne me déplairait pas en tout cas. Et ça semble réussir à mes frères.

- Ouch ! Lulu...!

Yifan vient bousculer Luhan, ne mettant pas de gants ! Ça faisait mal...! Il geint un peu en se tournant sur le dos, tête tournée de l'autre côté pour ne pas le regarder.

- Moi j'pense qu'ils veulent se marier. Au pire demande leur.

Quant aux yakuza, il acquiesce brièvement, admettant :

- Ça doit être pas mal. Mais tu serais meilleur que moi là-dedans. J'aime bien pêcher...

- Ne m'appelle pas "Lulu" !

Luhan se plaint en rendant sa bousculade à Yifan qui vient... Lui tourner le dos. Il observe sa nuque un instant, quand même surprit par cette attitude.

- Il y a un problème ?

Quant aux yakuzas et la pêche :

- Hé bien pêche et ne rentre pas chez les yakuzas, que veux-tu que je te dise. Visiblement tu t'émancipes.

- Non. Tu peux grimper sur mon dos si tu veux.

Oui bon, pas la relation la plus brillante du monde, mais ça fonctionnait, hein. En tout cas, Yifan pousse un petit soupir à la suite.

- Je pourrais t'expliquer mais t'es sûr de vouloir y mettre des mots ?

Luhan arque un sourcil sans bouger néanmoins et à la question qui suit, il assure :

- Je préfère encore ça que de traîner un dépressif.

- Je suis pas dépressif.

Yifan tourne la tête vers Luhan, l'observant un moment avant de finalement lâcher ;

- Je veux qu'on reste ici. Qu'on fasse notre vie ici, ensemble. En amenant le pain sur la table de la façon dont on est chacun le plus confortable pour avoir une vie confortable et... et un chien, aussi, tiens.

Ben il en avait salement l'air ! Mais pas le temps de le lui faire remarquer que Yifan se retourne sur lui pour lui lâcher une petite bombe. Il voulait rester ici. Mais pas seul, visiblement. Ca ressemblait un peu à une petite vie bien rangée et tou... Et un peu prit non pas "en traître" mais par surprise quand même, Luhan signale :

- On est ici que depuis hier soir. Tu vas peut être un peu vite non ?

Et parce que là il flipait grave :

- Tu veux te marier toi aussi ?

- Peut-être que je vais vite.

Quant à se marier néanmoins, Yifan pousse un petit soupir en fermant les yeux à nouveau.

- Ça va pas ? Bien sûr que non, je veux pas me marier. Je veux juste un chien.

Nouveau silence du côté de Luhan. Bon. Pour le coup il était quand même un peu traumatisé à sa façon quoi ! Il l'avait pas trop trop vu venir.

- C'est parce que tu flipes parce que j'ai dit que j'allais te planter dans ta famille en Chine ? Je disais ça pour plaisanter !

Yifan a un moment de silence à ce qui suit. Assez long. Une minute, peut-être un peu plus. Finalement, il tourne la tête vers Luhan, haussant lentement les épaules.

- Qui sait sur quoi on va tomber ?

Et quand même :

- Au-delà de ça... j'aime vraiment cet endroit.

Luhan ne coupe pas au travers de ce silence... Mais lorsque Yifan reprend la parole, il comprend qu'il y a un peu de ça quand même, finalement, quoi que pas forcément pour les mêmes raisons.

- Je te trouve vraiment bizarre aujourd'hui.

Et il n'avait pas trop envie de faire des plans parce que :

- On se supporterait peut être même pas à vivre de manière posée ensemble comme ça.

Peut-être. Ou peut-être pas. Yifan se voyait mal vivre sans Luhan tout court, mais... Il fini par seulement hausser les épaules. Il se retourne sur le dos, observe le ciel quelques minutes puis se relève finalement.

- Je vais passer en ville pour voir s'ils ont des harpon à bon prix. Je pourrai peut-être mettre l'argent gagné sur le bateau là-dessus.

Yifan se relève... Et s'en va. Il s'en va oui. Dans le sens où il n'essai pas de le convaincre d'aller en ville avec lui ou rien du genre. Ca hébête un peu Luhan qui acquiesce néanmoins sans rien dire, restant par terre.

- A plus tard...

Il avait... Comme un noeud dans l'estomac, pour l'heure.

Yifan hésite... puis revient vers Luhan. Se penchant, il dépose un baiser contre ses lèvres, sans insister non plus.

- Je vais revenir vite. J'ai juste besoin de réfléchir. Attends-moi. S'il-te-plaît...

Luhan aimerait bien se frustrer... Et même qu'il essait même si de toute évidence le coeur n'y était :

- Parce que tu voudrais que j'aille où ?

Et parce qu'il se sent vraiment opressé, il chasse un peu Yifan sans néanmoins le faire brusquement.

- Bon dépêche toi. Tu vas arriver, ce sera fermé et tu auras fait le déplacement pour rien.

Un peu n'importe où, parce que Luhan pouvait aller où il voulait ! Il l'avait prouvé ces dernières années, non ? Yifan se relève néanmoins, peut-être un peu triste de voir qu'ils ne pouvaient vraiment pas parler. Ça ne l'avait jamais dérangé. Au contraire, ça lui plaisait même la majorité du temps. Mais il était nerveux que Luhan insiste à retrouver ses parents et au-delà de ça, il avait envie de rester ici. De toute façon, ils ne pouvaient pas mentir : ils vivraient toujours de façon un peu bohème à leur façon. Il fallait juste que Luhan voit que ça aussi, ça pouvait être bien... Et Yifan y était allé un peu trop vite, il le réalisait... La mort dans l'âme, il se dirige vers le village sans savoir que ses parents avaient eux-même fait le déplacement.

_________________
♠️♥️♦️♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

18. Luhan & Yifan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: Époque d'Edo-