Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 17. Kai & Xiu Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5079


MessageSujet: 17. Kai & Xiu Min   Sam 2 Aoû - 19:27

XiuMin était assit devant... Yifan. Ce dernier mangeait avec un appétit certain, comme s'il avait été sous-nourrit ces derniers jours et XiuMin hésitait entre trouver ça amusant et bizarre ! Jiang Li avait encore fort à faire pour Kim Jae Hwa, au nom de Yang Himchan et n'était encore que passé en coup de vent tandis que Hyun Hee et Kai étaient allés au lavoir. Luhan était partit en ville pour chercher un travail et après une énième sorte de dispute il avait convaincu Yifan de l'attendre là donc... Voilà quoi. En ce moment les bonnes nouvelles se succédaient drôlement ! Kai et lui s'étaient mariés (dommage que Luhan ait raté ça) et puis la veille ça avait été le tour du prince. Du coup la ville était très colorée et très animée ! Luhan n'avait pas changé d'un puce mais forcément, le plus étonnant chez son frère c'était ce compagnon assez singulier qu'il avait ! Cette nuit, faute de place, Luhan et son ami avaient été un peu remisé mais Kai et Hyun Hee avaient bien travaillé pour arranger une pièce qui servait de remise originellement et qui allait leur servir de chambre à présent. Une chance qu'avec Jiang Li ils parlaient de faire construire une annexe sur leur terrain parce que sinon ils allaient manquer de place !

Bref... XiuMin observe encore Yifan et lorsque ce dernier lève le nez sur lui, le précédent s'il comptait parler :

- Alors ça fait longtemps que tu voyages avec mon frère ?

Il connaissait Luhan même si la dernière fois qu'il l'avait vu, ce n'était presque encore qu'un enfant. Et vu ce qu'il en avait vu depuis hier soir : son frère n'avait pas changé d'un pouce ! Du coup c'était étonnant qu'il ait un compagnon !

Ils l'avaient fait ! Luhan et Yifan étaient arrivés à Edo et étaient directement allés chez les frères du cadet. Il ne l'avait pas dit comme ça mais Yifan était certain que ses grands frères lui avaient manqué. Les retrouvailles avaient été joyeuses même si bon, Luhan était comme toujours tout en retenue. Mais Yifan avait assuré chaleureusement à sa place qu'il était heureux, ce qui lui avait valu quelques claques derrière la tête, et pas avec le dos de la cuillère ! Ils avaient dormis un par dessus l'autre, comme d'habitude et ce matin, Yifan avait réussi à câliner un peu avant que Luhan ne s'extirpe des draps en grognant. C'était quand même une belle petite victoire, connaissant la bête ! Puis là, il était parti sans lui et ça avait été un peu la scène du maître qui laisse son chien derrière quoi... Mais Yifan se fichait de ce qu'on pouvait en penser. De toute façon là, il se remplissait le ventre et il s'exclame d'ailleurs :

- C'est rudement bon !

Quant à Luhan et lui, il réfléchit un peu avant de répondre à l'aîné. Le seul ici qui était plus vieux que lui, d'ailleurs !

- À peu près trois ans. J'crois que ça va faire trois ans à la fin de la saison, en fait. Ça faisait combien de temps que vous l'aviez plus vu ?

XiuMin a quand même un sourire, demandant :

- Il faudra le dire à Kai, il s'est donné du mal.

Et la cuisine avait été une zone semi sinistrée pendant toute la préparation mais le résultat était là ! Quant à l'association de Luhan et Yifan, XiuMin ne cache pas son étonnement :

- Hé bien... Et il ne te crit pas dessus tout le temps ?

Puis après quelques réflexions, XiuMin reconnait :

- Trop longtemps. Un peu plus de six ans je crois.

Yifan acquiesce, notant bien de remercier le mari de Xiumin, de fait.

- Eh comme j'ai compris vous êtes nouvellement mariés, c'est ça ? Félicitations !

Puis, pour Luhan, il a un petit sourire sur les lèvres, forcément. Et un regard par la fenêtre. Comme si dix minutes plus tard, il aurait déjà pu revenir.

- Oh, oui. Mais moins qu'avant. Juste... trois ou quatre fois par jours, souvent.

Il acquiesce ensuite brièvement, un peu songeur quand meme.

- Je pense qu'il détesterait pas rester ici, en fait.

XiuMin acquiesce, plutôt très fier de ce fait malgré tout ! Il avait quand même épousé le plus bel homme de tout Kyôto !

- Merci. C'est domme, à deux jours près vous auriez pu y assister. Mais vous ne pouviez pas savoir et nous non plus évidemment.

Il a ensuite un regard perplexe pour suivre celui d'un Yifan qui semblait déjà s'ennuyer de Luhan comme si ce dernier était partit depuis six semaines. C'était d'autant plus incroyable qu'il confirmait le très mauvais caractère de son frère !! Du coup, un peu estomaqué :

- Mais... Et tu tolères ?! Tu as quand même l'air d'avoir un caractère bien meilleur !

Une chance qu'il était son aîné et que Luhan respectait vraiment ça  hein ! Quant à rester ça l'interpelle forcement par contre...

- Vraiment ? Et toi aussi ?

D'ailleurs, parce que la question lui brûlait les lèvres :

- Est-ce que vous vous êtes mariés ?

On aurait un peu dit un vieux couple quoi !

C'est vrai, c'était dommage et Yifan aurait bien aimé voir ça. Mais avec sa spontanéité naturelle, il convient de bonne humeur :

- Au moins on sera sûrement là pour celui de Jiang Li.

Quant au caractère de Luhan, il est quand même un peu surpris, fallait l'admettre.

- Il n'est pas si terrible que ça, allons.

Puis, il hausse doucement les épaules, avalant une nouvelle bouchée.

- Moi, ça dépend.

À propos de mariage néanmoins, Yifan relève un regard surpris vers Xiumin. Wow... ils en parlaient justement l'avant-veille. Mais quelle idée.

- Non, pas du tout. Pourquoi ?

Heu... XiuMin a les yeux un peu rond, forcément... Et histoire que Yifan ne commette pas d'impaire :

- Je suppose que tu parles de Hyun Hee ? Pour l'heure Hyun Hee et Jiang Li ne se courtisent même pas vraiment. Hyun Hee travail ici et nous le logeons et nourrissons en échange.

Par contre pour Luhan il assure :

- Ho si, il est si terrible. Il est là depuis hier et j'ai l'impression qu'il n'a pas changé d'un pouce !

Ceci étant dit...

- Mais je lui trouve bonne mine en ta compagnie. Si vous restez vraiment, j'aurais peut être du travail pour vous. Nous verrons une fois rendu là.

Puis forcément à al réponse de Yifan :

- Ca dépend de quoi ?

Et enfin à propos de leur relation :

- Vous donnez l'air d'un vieux couple, je ne sais pas...

Yifan acquiesce parce que oui, il parlait bel et bien de Hyun Hee. À la réponse qui lui est faite, il se contente toutefois d'hausser les épaules. Il y avait un truc entre ces deux-là, c'était indéniable. Mais s'ils ne voulaient pas en parler tout de suite, c'était leur décision ! Un sourire étire les lèvres de Yiifan lorsque Xiumin lui assure que Luhan est terrible.

- Je trouve qu'il est drôle et attentionné, moi. À sa façon très unique.

Il incline ensuite la tête pour remercier, assurant :

- Ce serait sympa. Je vais essayer de faire en sorte que Luhan essaie de me convaincre.

Oui bon... Difficile à comprendre, il en avait conscience mais les décisions devaient venir de Luhan. Quant à dépendre de quoi, eh bien...

- Ça dépend de ce que Luhan veut faire. Et de si il se trouve que par pure coïncidence, moi aussi je veux la même chose que lui, comme il se produit depuis trois ans. Hm... c'est vraiment bon...

Et pas de réponse sur le vieux couple. C'était trop concret pour eux, que de mettre tout ça en mots.

Oui... Il irait pas jusque là mais si ça allait à Yifan hein...! Qui était-il pour juger n'est-ce pas ? Par contre la suite lui donne un peu la migraine et XiuMin se doit de reconnaître :

- Votre relation ressemble a un vrai casse-tête. Sincèrement j'en suis à t'admirer.

Mais à la suite il ne peut que constater :

- Mais il n'y a rien que TOI tu ais envie de faire ? Ou lui proposer ?

Parce que XiuMin devait bien admettre :

- Si tu ne prends pas une part de plaisir à votre association c'est carrément du sado-masochisme non ?

- Pourtant j'ai jamais eu la vie aussi facile que depuis trois ans.

Yifan a un petit sourire pour Xiumin. Il se fait la remarque qu'ils étaient tous très beau chez les Zhao, à leur façon très différente. Il y avait le beau ténébreux, Jiang Li. Le bel homme parfois mignon, parfois viril et mature, Xiumin. Et il y avait Luhan. Luhan qui était indescriptible de perfection.

- Mais je suis heureux. Je n'en ai pas l'air ?

Yifan observe un moment Xiumin, songeur. Et finalement, il admet :

- Je sais pas comment expliquer ça. Mais tout est simple entre nous. C'est un peu parce qu'on se complète bien et qu'on laisse l'autre être exactement ce qu'il veut être, je crois. Luhan a besoin de prendre des décisions et de faire le premier pas. Quand on s'est rencontré c'était même un besoin maladif. Parce qu'il a eu beaucoup de problèmes avec des hommes qui le prenaient pour une fleur contre son gré. Maintenant, ça va beaucoup mieux. Et je pense que j'y suis pour quelque chose.

Hé bien... Mais à propos d'être heureux, XiuMin a un peu honte de ses questions en acquiesçant.

- Si tu as raison, excuse-moi.

Il écoute ensuite... Puis acquiesce... Et dans un soupir :

- En même temps lorsqu'il avait 10 ans notre père est rentré de campagne en nous expliquant que l'année suivante un général de ses amis épouserait Luhan. Ca a été terrible à la maison, une vraie guerre ouverte. Par "chance" cet homme est finalement mort au combat avant la date effective.

11 ans c'était trop jeune... Et Luhan l'avait vraiment TRES mal vécu.

- Je te remercie si c'est à toi que l'on doit un Luhan moins agressif. Enfin si l'on peut dire.

Yifan a un clin d'oeil pour Xiumin. Ce n'était rien du tout. Il comprenait que ça puisse étonner les gens de le voir avec Luhan. Mais personne ne semblait se demander s'ils seraient capables de l'endurer lui au quotidien. Étonnamment, on finissait généralement par le trouver trop joyeux, trop mou, pas assez... Bref, voila quoi. Puis, XIumin lui raconte un truc et jamais Luhan ne le lui avait dit mais ça fait un peu bondir sur sa chaise ! Et pour une rare fois, une réelle colère s'affiche sur le visage de Yifan.

- Encore heureux. Comment est-ce qu'on peut marier un enfant de la sorte ?

Et rien à foutre d'être impoli envers le père des trois hommes. Il hausse ensuite les épaules, assurant :

- Ça, j'en sais rien. Mais la vie se passe bien. Trois ans sont passées en un éclair.

XiuMin a presque un sursaut alors que soudainement, l'indolent Yifan... Bondit, presque toutes griffes dehors. Il ne savait donc pas. Lui qui pensait raconter une anecdote potentiellement connue... En tout cas :

- Je suis d'accord avec toi. C'est pour ça que ma famille m'a envoyé ici d'ailleurs.

Pour ça "aussi" qu'il n'était jamais rentré peut être bien... Il a un sourire ensuite pour appaiser Yifan, assurant :

- C'est le principal. Je vous en souhaite beaucoup d'autres alors.

Les frères de Luhan semblaient être très bons. Mais ses parents... Yifan préférait peut-être ne pas les rencontrer. Il pousse un petit soupir tout en acquiesçant lentement... et à la suite, il convient :

- Je vous en souhaite plein aussi, à toi et ton mari. Justement...

Il a un signe de la tête vers la fenêtre pour montrer Kai qui revenait, se battant un peu avec un gros panier de linge propre ! Il rigole un peu, admettant :

- Il a rien de féminin et étrangement, pourtant, il marie bien la masculinité et la féminité. Mais on voit toujours quel côté domine, hein !

C'était pas inné chez lui, tenir la maison, pauvre garçon !

XiuMin s'incline pour remercier... Avant de se relever en voyant Kai et Hyun Hee revenir effectivement. Il étouffe un petit rire à propos des difficultés de Kai à se faire à cette partie du mariage mais sincèrement :

- J'adore ça. Je ne voulais pas lui infliger de travailler de cette façon au départ. C'est lui qui l'a voulu. Et tous ces efforts qu'il fait, ça me gonfle de fierté. Et puis heureusement, il a Hyun Hee qui est plein de bonne volonté pour l'aider et faire un peu à sa place lorsque vraiment il n'en peut plus et qu'il a besoin de bouger pour faire autre chose.

Il fait quelques pas vers la porte en ajoutant :

- Je te laisse. Je vais voir pour lui donner l'occasion de réclamer une pause. Nous nous voyons sûrement à midi pour le déjeuner.

Un petit sourire amusé étire les lèvres de Yifan alors que Xiumin lui parle de son mari avec une tendresse et une fierté qu'il n'avait pas besoin de nommer pour qu'on l'entende ! Il acquiesce brièvement, assurant :

- Vas. Et je vais faire la vaisselle, dis-lui de pas se déranger.

Il se relève, assiette vide dans la main, ajoutant :

- C'était sympa de parler, Xiumin.

XiuMin acquiesce en remerciant, assurant dans la foulée :

- J'ai apprécié moi aussi. Continu de prendre soin de notre petit frère s'il te plaît.

Et sur ce, XiuMin sort finalement pour aller à l'arrière de la maison où Hyun Hee et Kai étendait un peu de linge. D'ailleurs en le voyant arriver, Hyun Hee n'attend pas qu'il ouvre la bouche pour assurer à Kai :

- Je vais finir tout seul, ça ira vite à présent.

Alors XiuMin étire une main en direction de Kai, demandant :

- Je peux t'enlever le temps d'une petite pause de fait ?

Kai était exténué ! S'il avait su que le travail pour tenir une maison était aussi difficile, il... N'aurait rien fait différemment, en fait. Mais nul doute que ce soir, il irait pleurer dans les bras de son père un peu juste pour se plaindre et évacuer la pression. Ça avait été la pire journée parce que deux autres hommes étaient à la maison depuis hier dans la nuit. Et quiconque pensait que ça ne changeait rien se mettait le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. C'était affreux ! Mais bon, en vrai à côté de ça, l'empereur lui-même viendrait le chercher pour l'épouser qu'il lui dirait d'aller voir ailleurs. Il était amoureux et heureux. Juste un peu fatigué. Et c'était complexant de voir le petit Hyun Hee, avec ses doigts de fée et son mètre quarante, tout faire sans sembler le moins du monde épuisé !

Mais soudainement, son mari s'approche et Kai vient faire ce qu'il fait de mieux : il papillonne un peu autour, même si de façon moins enthousiaste parce que fatiiigue ! Il a un regard incertain pour Hyun Hee mais le jeune homme le pousse à partir et de fait, il s'éloigne en compagnie de Xiumin.

- J'irais bien me baigner quelques minutes... Je me sens sale.

Son homme le rejoint et XiuMin vient déposer un baiser sur ses lèvres parce qu'à présent que c'était absolument permit, il ne s'en priverait plus. Il acquiesce pour la baignade mais tandis que Kai semble partir pour le pan de rivière habituel, XiuMin montre le terrain en expliquant :

- Un petit bras de la rivière passe au bout du terrain, nous y serons plus tranquille. Avec Jiang Li nous aimerions faire une petite déviation lorsque nous aurons aggrandit. Ca amènera davantage d'eau et vous n'aurez plus à traverser tout ce chemin pour le lavoir en plus.

Il prend donc ce chemin et pour ne pas oublier :

- Yifan a littéralement dévoré ce que tu avais préparé ce matin pour le petit déjeuner. Il s'est même resservit et a assuré que c'était divin !

Kai glisse un bras autour des épaules de l'homme, se laissant néanmoins guidé alors qu'il lui parle d'un morceau de terrain qu'il n'avait pas encore eu le temps de visiter. Ça lui donnait bien envie, cette histoire de déviation !

- Oh, oui. Bonne idée... Vraiment ! Ce serait fantastique !

Il vient déposer un baiser contre les lèvres de son homme, histoire de faire un peu de renforcement positif...! Quant à Yifan, l'ami du frère de Xiumin, Kai a un petit sourire satisfait ! C'était LE truc de maison qu'il maîtrisait bien, la cuisine !

- Je suis content alors .Et toi, tu aimes ? Je vais apprendre à faire ton plat préféré quand j'aurai un peu de temps libre. J'aime cuisiner.

Il n'en doutait pas vu le petit air épuisé que Kai affichait ! Il rigole alors qu'il est encouragé, rapellant cependant :

- Ce sera après l'agrandissement sans doute. Un projet à la fois. Mais je suis vraiment fier de toi.

Il acquiesce ensuite pour la nourriture et sachant un peu à qui il s'adressait :

- Meilleur que ce que Hyun Hee aurait pu faire, c'est certain !

Arf... Mais Kai comprenait quand même. Ils ne pouvaient pas se lancer à corps perdu dans mille trucs en même temps. Par contre, forcément, la suite touche une petite corde sensible ! Il aimait bien Hyun Hee, mais il se sentait parfois un peu dévalorisé à côté de lui et croyez-le : c'était la première fois que ça lui arrivait. Kai accélère un peu le pas en commençant à voir la rivière, puis vient se laisser tomber près d'elle, se penchant pour s'arroser le visage. Il hésite un peu... puis fait vaguement remarquer :

- Hyun Hee est vraiment un bon maître de maison...

Ils arrivent près de l'eau et même si la profondeur et la largeur de ce bras de la rivière ne vaut pas l'autre, il y a quand même bien assez de quoi faire ! XiuMin s'installe confortablement sur une petite zone de gallets qui prouvait bien à elle seule qu'à la base ce bras était artificiel et déjà issu d'une déviation et lorsque Kai lui parle de Hyun Hee, XiuMin acquiesce, répondant néanmoins :

- Il a été élevé pour ça depuis qu'il est en âge de tenir debout. Si tu lui disais de monter sur une scène et de subjuguer un auditoir, il serait probablement tétanisé et incapable de faire quoi que ce soit. Tu as du mérite à fournir tous les efforts que tu fais et ils sont réellement apprécier.

De plus :

- Et je suis sûr que Hyun Hee apprécie toute l'aide que tu apportes.

Kai se relève, histoire de commencer à se dévêtir, ayant d'autant plus peu de pudeur à le faire qu'il est devant son mari ! Ce mariage avait été une bénédiction, vraiment. Son père en avait pleuré et lui donc...! Xiumin avait été hébété, ne croyant visiblement pas mériter ces larmes. Mais il les méritait définitivement ! D'ailleurs, le voilà qui complimente encore et Kai a un petit sourire peut-être un rien prédateur pour lui tout en laissant tomber ses vêtements au sol, révélant une silhouette qu'il ne s'empresse pas de cacher en se sauvant dans la rivière. Au contraire, il reste sur place un moment, murmurant :

- J'aime lorsque tu me regardes sur scène... Tu vas venir à la représentation de ma prochaine pièce, mon amour ?

Quant à Hyun Hee, il pousse un petit soupir.

- J'espère ! Parce que je fais beaucoup d'efforts.

Kai se dévêtit et XiuMin ne détourne pas le regard. A l'époque, regarder c'était lui faire offense mais à présent, ce serait de détourner les yeux qui en serait une. Son teint de miel, ses courbes et ses angles, sa musculature fine brodée par la danse...

- Tu as entendu parler de Bang Min Ki qu'on disait démon et de Kindaichi Haine qu'on disait à demi nymphe ? Je suis sûr que tu as été conçu quelque part au milieu des fées toi.

Quant à la suite il acquiesce simplement à nouveau.

- Je sais. Et c'est très bien. J'espère que ça ne finira pas par te lasser, simplement.

Bien sûr qu'il en avait entendu parler et Kai est un peu interloqué. Il ne s'attendait pas à ce que Xiumin lui parle de ces deux hommes alors qu'il était là, nu, devant lui ! Mais ça s'explique rapidement et il adore ça. Rieur, il ajoute néanmoins :

- Je tiens aussi un peu du loup... tu ne l'as juste pas encore vu, celui-là.

Puis, lentement, assez pour que Xiumin puisse regarder, il se détourne pour commencer à s'enfoncer dans la rivière.

- Une nuit, nous reviendrons ici et je danserai nu pour toi.

Mais pas là, non. N'importe qui pouvait passer dans le coin, même si c'était peu probable.

- Je ne peux pas me lasser de toi, idiot. Je suis heureux. Fatigué, mais heureux. Ma vie aurait pu être difficile...

Il pousse un soupir, se tournant vers Xiumin pour lui expliquer sérieusement :

- Je n'ai pas l'air d'une fleur et n'en suis pas une mais je ne suis pas heureux dans les rôles "virils" de notre société. Alors mon mari m'aurait sûrement battu jusqu'à ce que j'abdique. Un côté ou l'autre, mais pas un peu des deux. Sauf que je que je suis, c'est un peu des deux... Et toi, tu me permets d'être exactement ce que je suis. Au-delà de ça, c'est ce que tu aimes. Tu ne sais pas à quel point ça compte pour moi, Xiumin.

- Ho si, je crois que j'en ai eu un bel apperçu...!

Dans leur chambre à coucher ! Dire qu'il avait parfois craint d'avoir l'air un peu prédateur lorsqu'il regardait Kai...! Ca le fait rire bien que ça lui réchauffe surtout les reins de voir Kai ainsi nu entrer finalement dans l'eau et à ce qu'il ajoute, XiuMin ferme les yeux une seconde pour essayer d'ordonner à son corps de n'y être pas trop réceptif "maintenant" ! Il n'était qu'un homme, pardonnez-lui !

- J'ai déjà hâte.

Il rouvre les yeux à la suite en revanche, comprenant ce que ça avait d'important pour Kai et assurant de fait même :

- Je veux tout sauf t'abîmer. Jamais. Je préfère encore me saigner que ça. Je veux ton bonheur et celui que tu m'apportes est immense. Je t'aime, Kai. Plus qu'aucun autre homme ne t'aimeras jamais.

Et parce qu'il n'y avait pas répondu directement :

- Je viendrais assurément à la prochaine représentation. Ne serait-ce que pour m'assurer que tes fans aient bien assimilé le fait que tu étais un homme marié à présent...!

Puis d'ailleurs à ce propos :

- J'ai bon espoir de faire venir Luhan aussi.

Son homme était impatient et ça plaît beaucoup à Kai, qui faisait exprès pour le mettre dans cet état, indéniablement ! Il s'asseoit dans le fond de la rivière, ayant maintenant de l'eau un peu en bas des épaules. Ce n'était pas creux, mais il aimait bien l'endroit, pour être franc ! Il s'étend complètement deux secondes ne serait-ce que pour être complètement dans l'eau, histoire de se rafraîchir. Et en revenant à la surface, il répond enfin aux mots magnifiques qu'avait eu Xiumin pour lui.

- Je sais. C'est pour ça que je n'ai pas eu peur lorsque je t'ai donné mon coeur et mon corps. De toute façon, on est faits pour être ensemble. Je t'aime, Xiumin. En doute jamais, tu veux bien ?

Il a un regard amoureux pour son homme, tendant une main pour essayer de le corrompre à venir avec lui un peu ! Quant à la suite, il est surpris !

- Vraiment, Luhan ? Tu veux faire une sortie entre frères ?

XiuMin se plaît bien à cette petite pause en amoureux. Bientôt il allait devoir reprendre des journées avec un rythme qui lui permettrait moins de rêvasser à la maison sans doute mais pour le moment il en profitait à satiété et il aurait été fou de passer ce temps libre loin de son mari.

- C'est promit.

Il ne douterait pas de l'affection de Kai pour lui. Et pour ses frères :

- J'aimerais que l'on fasse quelque chose ensembles. Luhan est très proche de Jiang Li qui est davantage resté à la maison que moi, que Chine. Ca fait très longtemps que nous ne nous sommes pas vu, j'aimerais renouer le contact correctement avec lui.

De fait, après un petit clin d'oeil :

- Je compte sur toi pour parvenir à attiser la curiosité de son compagnon sur autre chose le temps que j'ai un moment privilégier avec mon frère, après le spectacle !

Avec tous les arts du théâtre, il allait bien trouver quelque chose non ?

Bien, ça rassurait Kai. Xiumin avait peut-être ses complexes physiques, monétaires et de noblesse. Mais Kai avait peur que son mari doute de ses sentiments, puisqu'il avait été du genre à charmer beaucoup de façon légère, à gauche et à droite. Il adorait toujours autant séduire, mais se satisfaisait de son mari ! Or, parfois un clin d'oeil ou un sourire... ça pouvait lui échapper. Il adorait plaire. Quant aux sentiments de Xiumin pour son frère, Kai a un petit regard désolé pour lui.

- Je suis sûr que tu es un grand frère formidable. Jiang Li t'admire beaucoup, tu sais. On va faire ça. Et je trouverai bien un truc que ce grand chinois aimera ! En dehors de Luhan, je veux dire...!

Finalement, s'étirant vers Xiumin, il se plaint :

- Tu ne dévoileras donc pas ta sublime silhouette, amour ? Viens me rejoindre. Je serai sage.

C'est ça !

C'était agréable à entendre et ça rassurait un peu XiuMin qui n'avait pas encore vraiment pu parler avec Luhan.

- Merci Kai. J'ai l'impression de ne pas savoir par quel bout le prendre et quoi que je dise, il sera distant ou en colère. Sincèrement, j'envie Yifan en ce moment et pourtant à le voir se faire disputer allègrement, ça ne donne pas très envie !

Par contre à la suite il rigole, demandant :

- "Sage" ? Tu sais être "sage" toi ?

Et sans bouger pour le moment il constate :

- Sage et un peu menteur alors !

Il fallait admettre que Luhan n'était pas quelqu'un de facile. Kai avait essayé de l'approcher, mais lui parler faisait un peu l'effet d'une douche froide, quoi. Et Luhan semblait lui-même forcer le trait de bon coeur, contrairement à ce que Yifan semblait croire !

- Certaines personnes sont plus difficiles à approcher. Je ne pense pas que ça ait un rapport avec toi ou avec tes capacités de grand frère. Laisse-lui un peu de temps. Je suis sûr que ça se tassera.

Quant à être sage, Kai a un rire bref, calme. Il pousse un petit soupir tout en s'approchant juste assez de la rive pour venir s'adosser contre une grosse pierre, tout en restant à demi dans l'eau. Il ferme les yeux, convenant :

- Tu me connais déjà trop bien. Mais je suis sûr que je pourrai encore te surprendre d'une façon ou d'une autre. Tu n'y échapperas pas, Xiumin..!

XiuMin acquiesce parce que de toute façon, au delà d'être difficile à approcher, Luhan venait vers eux quoi. Et que mine de rien il connaissait assez son frère pour savoir qu'il était heureux d'être là.

- Tu aurais aimé avoir un frère ou une soeur ? Ce n'est peut être même pas trop tard.

Il a un rire très amusé ensuite, assurant :

- Ca je n'en doute même pas !

Kai a un moment de silence, un peu hésitant... avant d'admettre :

- Non, pas vraiment.

Ça témoignait probablement plus de son caractère qu'il ne se l'imaginait. Quoi qu'il en soit, après une petite hésitation, Kai a un petit soupir.

- Peut-être que maintenant, si. Parce que mon père se retrouver sans enfants, en quelques sortes. Mais il me semble qu'il est bien occupé avec Yang Himchan de toute façon.

Il pousse un petit soupir ensuite, son regard se posant sur le ciel bleu.

- Cette nuit, tu seras là ?

Xiumin avait des horaires... un peu bizarres, souvent. Ça dépendait de Yang Himchan.

XiuMin s'approche un peu, pas décidé à aller dans l'eau mais histoire de venir glisser le bout de ses doigts contre la peau nue d'une épaule.

- Justement. Ils maternaient tous les deux et voilà leurs enfants mariés. Ils vont continuer de vous couver Min Ki et toi mais peut être que ça les retravaillera.

Il a ensuite un moment de réflexion avant d'admettre :

- Je ne sais pas. Je te le ferais savoir le plus tôt possible.

Kai tourne un peu la tête pour voir son mari alors que ce dernier approche. Il lève une main, la posant sur celle de l'homme tout en acquiesçant lentement pour son père et Yang.

- Peut-être. Mais ils se font longuement la cours. Alors c'est un peu tôt.

À la suite, il a un petit soupir, mais ne se plaint pas. Il savait déjà ça avant d'épouser Xiumin et devait apprendre à faire avec. Par contre, après quelques secondes de silence, Kai demande finalement :

- Et toi ? Tu veux des enfants ?

C'est sûr. A ce niveau là ils étaient plus protocole que n'importe quel mariage ayant eu lieu ces derniers jours, prince comprit ! XiuMin n'ajoute rien, laissant de toute façon Kai y songer pour plus tard et à sa question il acquiesce, ne s'en cachant pas.

- J'aimerais avoir un enfant oui. Pas toi ?

Kai baisse son regard sur la main de Xiumin, venant entremêler leurs doigts. Il se doutait déjà que la réponse allait être positive. Bien sûr que Xiumin voulait un petit Zhao. C'était logique. Lui...

- Pas maintenant.

Il relève les yeux vers Xiumin, peut-être inquiet à l'idée de ce qu'il allait lire dans ces magnifiques yeux étirés sur les tempes.

- C'est juste que... j'aimerais profiter de ma jeunesse encore un peu.

XiuMin acquiesce, pas perturbé par cette réponse. Il caresse de son pouce le dessus de la main qui était venu chercher la sienne en convenant :

- Tant que ce n'est pas un "non" catégorique, je suis prêt à attendre.

Kai a un petit sourire tout en secouant négativement la tête, sûr de lui.

- Ce n'est pas le cas. Je savais déjà que tu voudrais au moins un héritier. On aura un enfant.

Mais.. pas maintenant ! Finalement, Kai se relève, convenant avec un peu de dépit :

- Je dois retourner aider Hyun Hee. On a tellement de boulot aujourd'hui.

C'est sûr. Il voulait avoir un héritier mais pas que ça. De fait, retenant Kai qui sort de l'eau une seconde, il explique :

- Ce n'est pas seulement ça, Kai. Je veux un morceau de toi et de moi. Un petit être qui nous ressemblera à tous les deux. Pas forcément physiquement... Mais dans sa personnalité. Qui sera chanteur et danseur si ça lui plaît ou employé par la mafia si ça le tente, voir les deux s'il en a besoin. A moins que ce ne soit une petite fille ! En tout cas... Je ne veux pas un enfant pour perpétuer notre nom. Juste pour nous perpétuer nous, lorsque ce sera le moment.

Il a un sourire à propos du travail, se relevant pour attraper le kimono de Kai qu'il vient l'aider à repasser sur le dos.

- N'hésitez pas à prendre une pause si besoin. Ce n'est pas grave si tout n'est pas parfait.

C'était une magnifique facon de dire les choses et Kai n'y était pas insensible. Il se penche, déposant un baiser contre les lèvres de son amoureux pour l'en récompenser un peu. Il aimait ce petit aspect poète que son beau yakuza avait.

- C'est une très bonne raison.

Quant à a suite, il a un rire bref tout en enfilant son kimono à l'aide de Xiumin.

- Mais tout sera parfait. Parce que je suis drôlement buté...!

Il vient déposer un baiser contre une jolie joue, murmurant :

- Si tu reviens tard cette nuit, réveille-moi. On aura une petite demie-heure pour se saluer... À plus tard, mon amour.

Et sur ce, le pas léger, Kai s'éloigne à nouveau.

Il trouvait aussi ! XiuMin caresse un peu au passage, rieur à propos de l'esprit buté de son époux et lorsque ce dernier s'échappe à moitié d'entre ses bras sur de belles promesses un petit sourire amusé revient flotter sur ses lèvres. XiuMin observe la silhouette longiligne s'éloigner, ne ratant pas un seul mouvement de hanche ou quoi alors que Kai use de cette démarche très aérienne qu'il avait presque toujours. La famille se réunissait, dernièrement... C'était quand même tout un signe !

_________________
♠️♥️♦️♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

17. Kai & Xiu Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: Époque d'Edo-