Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 3. Kai & Xiu Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5017


MessageSujet: 3. Kai & Xiu Min   Lun 28 Juil - 19:03

Kai était sur le bord d'un muret, un peu songeur et très, très amusé. Il avait en quelques sortes donné rendez-vous à un beau yakuza ce soir à la rivière. Son père ne pouvait pas le lui reprocher, vu comme il faisait les yeux doux à l'auto-proclamé oyabun ces derniers temps ! Il comprenait que son père s'inquiète, mais rien ne semblait pourquoi emprisonner la personnalité romanesque de Kai. Il avait des goûts romantiques et ça expliquait sûrement qu'il se cache dans sa chambre dès qu'un homme vient demander sa main en regardant tout sauf ses yeux, hein. Et qu'on le croit ou pas, il s'était même déjà battu avec un qui avait voulu joindre le geste à la parole, qui avait dût se rendre à l'évidence : Kai n'était pas de ces petits maris délicats qui se pliaient aux moindres caprices de ces messieurs. Il n'allait pas céder à un homme qui le féminisait... ni à un homme qui désirait encore plus son corps que son coeur. Ça ne lui plaisait absolument pas. Mais cet homme, Zhao Xiumin, il était différent. Et il avait eu envie d'un rendez-vous. Sauf que bon, arrivé à la rivière, il avait eu la surprise de sa vie...

Il avait bondit derrière un arbre pour ne pas être vu alors que son regard s'était posé sur Yang Min Ki, en charmante compagnie... Et visiblement, il semblait trouver la compagnie encore plus charmante que supposée. Il n'avait pas demandé son reste et, un peu rêveur, s'était posé sur un muret près des vergers, rêveur. Son regard se pose soudainement sur une silhouette qui se découpe au clair de lune... et un sourire étire les lèvres du jeune acteur.

- Zhao-san. Psst... Zhao-san, par ici...!

Kai fait signe à l'homme de s'approche, un petit soupir franchissant le seuil de ses lèvres. Et vu la tronche que tirait l'homme...

- Ah, vous avez vu vous aussi. Désolé. Ce n'était pas prévu. Vous comprenez que je n'aie pas été là-bas cette nuit..! Ils étaient mignons. Vous savez qui était avec Yang Min Ki ?

Est-ce que ça avait été une invitation ? Ce soir, pendant la représentation libre des artistes du théâtre, Tachibana Kai était passé à sa hauteur, laissant flotter dans l'air -outre son parfum naturel- une information sur un endroit qu'il aimait fouler lorsque la nuit était noire et la lune d'argent. D'ailleurs ce soir elle était presque pleine, couvrant d'un halo lumineux les étoiles les plus proches, les rendant ainsi presque invisble alors que partout ailleurs scintillaient des milliers de petits diamants brillants. XiuMin s'était laissé tenter, puis convaincre par la moitié de sa conscience qui le poussait à se rendre sur le lieu du "rendez-vous". Il avait fait une halte à un endroit pour récupérer quelque chose... Puis il avait poursuivit jusqu'au pan de la rivière où Kai était supposé être. Quoi qu'à concurrence de Kai il avait trouvé Bang Sang Min et Yang Min Ki, consommant une nuit de noce qui avait lieu avant le mariage... XiuMin avait simplement sourit en se détournant et c'est en quittant les lieux qu'il avait été interpellé par Tachibana !

Encore dans ses vêtements de scène il semblait presque iréel à se tenir là, proche de ce petit muret courant le long des verges. Ses beaux yeux chocolat était presque noir du fait de la nuit mais XiuMin les discernait tout à fait, délicieusement rieur au milieu de ce visage plus qu'agréable et dessiné avec soin. A la question XiuMin acquiesce, précisant :

- Il faudra garder le silence.

Mais il savait déjà qu'il pouvait faire confiance à ce sujet.

- Bang Sang Min a demandé ce soir à Yang HimChan la main du cadet de celui-ci. Et elle lui a été accordé.

Alors oui, c'était Sang Min qui était avec le cadet des Yang. Finalement, posant son sac au sol, xiuMin vient en extirper le petit bocal qu'il avait emmené avec lui et dans lequel, juste un peu plus tôt, il avait capturer un duo de lucioles. Fermé par un couvercle qu'il avait percé, les deux insectes illuminaient tout doucement et faiblement ce qui les approchait. XiuMin vient les poser sur le muret près de Kai, osant admettre :

- Je ne pouvais pas imaginer laisser la nuit m'arracher votre vue.

- Un secret ?

Kai a un sourire amusé. Il se fait néanmoins plus rêveur à la suite, forcément. Et dans un petit soupir, le jeune homme murmure :

- Alors ils s'unissent sous les lois de la nature avant de le faire sous les lois des hommes. C'est magnifique... Je ne savais pas que Minki allait se marier. Je dois aller le voir demain pour lui parler du théâtre.

Puis, étonnamment, Xiumin sort... un petit contenant en verre avec des lucioles à l'intérieur ! Kai observe les bestioles, amusé... avant d'avoir un petit frisson à la suite, parce que si ça ce n'était pas romantique...! En fait, bêtement, on ne lui avait jamais dit quelque chose de si joli. C'était dire à quel point les hommes qui désiraient sa main ne s'intéressaient pas à la façon dont il aurait aimé se faire courtiser. Mais Zhao Xiumin était, au delà de très beau, aussi très sensible. Kai pose une main sur celle du Chinois, assurant :
[ | Modifié (18:27:18)]
- C'est très joli. Il n'y a rien que j'aime plus que sentir votre regard sur moi.

En même temps il aurait été difficile pour Kai de l'apprendre dans ce laps de temps. XiuMin acquiesce pour le théâtre, en ayant un peu entendu parler... Et lorsqu'il perçoit un frisson, il vient retirer le vêtement léger qui lui couvre les épaules pour venir le poser sur celles de Kai. Il ne faisait pas froid alors ce n'était rien d'épais mais bon...

- Vous étiez encore au sommet de votre art sur scène un peu plus tôt. Il ne m'étonnerait pas que vous trôniez bientôt dans le rôle principal d'une grande pièce.

Dire que Kai est charmé est sûrement un euphémisme. Xiumin était un parfait gentleman et son coeur soupirait. Il quitte finalement le muret, histoire d'être à la hauteur du bel homme. Enfin... façon de parler, parce que Xiumin était plus petit que lui ! Il incline la tête pour remercier, sans quitter le Chinois du regard, toutefois.

- Je suis heureux que vous ayez apprécier. Aimez-vous la danse et le théâtre, Zhao-san ? Dansez-vous parfois, lorsque personne ne vous voit ?

Ce disant, il fait quelques pas de danse tout en tournant lentement autour de Xiumin, fermant les yeux, n'ayant besoin que d'y penser pour se sentir entouré de musique. Une de ses mains glisse contre le bras de l'homme avant qu'il n'attrape sa main pour l'attirer vers lui, lentement.

- Et avec moi ? Danserez-vous ?

Kai descend de son perchoir, aérien, commençant à virevolter lentement autours de lui et XiuMin le suit des yeux, comme souvent, sans bouger. Un sourire se dessine sur ses lèvres et tandis que Kai l'attire à lui il résiste un peu, admettant :

- Non je ne sais pas danser. Vraiment pas. Je préfère vous regarder.

Kai s'arrête juste devant l'homme, si près que le parfum poivré de l'homme vient jusqu'à lui. Un sourire étire ses lèvres alors qu'il demande :

- Alors que puis-je regarder ?

Et finalement, plus franchement, il admet :

- Je croyais que vous alliez m'inviter cette semaine...

XiuMin ne répond pas. Parce qu'il n'avait pas la réponse. Il n'avait rien. Il était sans fortune, sans honneur... Parce que c'était ce qu'il était venu chercher au Japon mais qu'à la fin de la guerre le Daimyo sous les ordres de qui il s'était placé n'avait rien reçu de l'empereur... Et n'avait donc rien eu à offrir à ses hommes. De fait, à propos de cette invitation qu'il avait mille fois formulé avec les yeux et le coeur sans que ses lèvres ne le trahissent jamais :

- Ce n'est pas convenable qu'un homme tel que moi s'adresse à un homme de votre rang. C'est encore moins convenable qu'il lui parle sans la présence d'un parent ou d'un chaperon, à une pareille heure.

Bien sûr, ce n'était pas convenable. Mais c'était ce qu'ils avaient tous les deux désirés. Riant un peu, Kai pointe en direction de la rivière.

- Ce qui se passe là-bas n'est pas convenable. Nous sommes des anges comparé à eux. Mais pourtant, tu es heureux pour eux, n'est-ce pas ?

Oui, il s'autorisait le tutoiement.

- Lorsque tu rencontreras ton âme soeur, seras-tu aveugle par principe, Zhao Xiu Min ?

Non... Pas convenable peut être mais ils étaient du même rang et ils se connaissaient bien. Sans parler du fait que malgré tout, le mariage allait bientôt les unir. Mais à la question qui suit, XiuMin s'enquiert :

- Est-ce que tu voudrais dire que je l'ai rencontré ?

Kai a un petit sourire peut-être un brin malicieux. Il fait quelques pas vers l'arrière, puis, s'assurant que le vêtement prêté par Xiumin ne quittait pas ses épaules, il saute souplement par-dessus le muret. Il attrape le bocal contenant les lucioles, puis court rapidement au travers des arbres soigneusement plantés et soignés, rieur, jettant régulièrement un coup d'oeil par-dessus son épaule pour voir si Xiumin le suivait !

XiuMin est un peu surprit alors que soudainement, Kai s'enfuit ! Il reste un moment à se demander ce qu'il convenait de faire... Mais comme Kai semble ralentir un peu pour l'attendre, XiuMin s'élance finalement à sa suite, passant plus souplement que son allure un peu lourde en donnait peut être l'impression. Ils passent un certains nombres de pommier et XiuMin finit par bifurquer lorsque Kai se retourne une nouvelle fois, se tenant derrière un tronc, observant le danseur qui se retrouvait à présent seul, silencieux.

Kai s'arrête soudainement de courir alors qu'après quelques minutes de cette petite chasse-poursuite amusante, Xiumin disparaît ! Il se retourne complètement, le souffle un peu hachuré, serrant le bocal contre lui. Ce dernier émet une faible lueur contre son visage qui en ajoute peut-être à son petit air un peu anxieux !

- Xiumin...?

Il se mordille la lèvre inférieure tout en avançant lentement parmi les arbres, ne voyant pas l'homme. Lentement, cesse d'avancer, s'appuyant contre un arbre, demandant parce qu'il se doutait qu'il était toujours dans le coin :

- Et si tu avais trouvé ton âme soeur...?

XiuMin ne bouge pas tout de suite, se contentant de l'observer encore... Et lorsque le jeune homme s'adosse à un arbre il rejoint le même, s'y adossant également, de l'autre côté.

- Je serais triste de ne pas la mérité. Mais assez lucide pour savoir qu'elle mérite beaucoup mieux.

Kai sursaute, laissant tomber le bocal au sol. Il tourne la tête mais ne voit pas Xiumin, forcément. Toutefois, il lui semble que ses paroles sont tristes. Et de fait, Kai demande :

- Tu préfères le voir épouser un homme qui aura demandé sa main en regardant son corps et qui le réduira à une belle plante verte posée dans un coin de sa vie parfaite ?

XiuMin observe un moment de silence, laissant simplement les bruits de cette nature domptée répondre à Kai pendant un moment. Mais finalement il convient :

- Son père ne laissera pas les choses aller ainsi.

- Moi aussi, je suis lucide, même si on pense souvent le contraire.

Kai pousse un petit soupir tout en levant la tête vers le ciel à demi caché par le feuillage du pommier.

- Peut-être que son père en souffrira publiquement si son fils lui fait la honte de ne jamais se marier par caprice. Et peut-être que ce père trop bon subira les foudres d'un riche seigneur s'il lui refuse un jour la main de son fils.

Finalement, contournant l'arbre, il vient se poser contre le bel homme, front contre le sien, le coinçant entre lui et l'arbre.

- Cet homme n'est sûrement pas une petite chose fragile. Lui aussi peut te demander ta main...

XiuMin lève les yeux au travers des branchages pour tenter d'apercevoir la lune, écoutant Kai lui parler de "si". Ce dernier le prend finalement de court en venant à sa rencontre, contournant l'arbre, se posant contre lui, si près que son haleine qui conservait quelques aromes d'une pomme probablement chipé un peu plus tôt lui caressait agréablement le visage.

- Peut être qu'il souffrira aussi de ce qu'on dira si son fils épouse un étranger... Sans fortune... Sans noblesse... Sans honneur.

XiuMin lève une main, la posant contre une mâchoire carrée pour venir, du bout de son pouce, caresser en douceur le volume de ces lèvres généreuses et attirantes, sans parler de leur sensualité naturelle.

- Il n'y a rien qu'un mortel moins riche que la moyenne puisse offrir à une nymphe.

Non. Kai connaissait son père. Il serait bien trop heureux pour lui et allait clouer le bec à ceux qui osaient l'ouvrir en sa présence. Mais visiblement, Xiumin était très attaché à ce qu'il considérait comme un mariage de son rang. Ce n'est pas en une soirée que ça allait changer. Kai ferme les yeux à la caresse douce et sensuelle, pleine d'un respect qu'on ne lui avait pas encore accordé. Il entrouvre les lèvres pour sentir davantage le pouce de l'homme contre elles.

- Une nymphe n'a besoin que de la nature et d'amour pour être heureuse. Peut-être le comprendras-tu un jour...

Un petit sourire se dessine sur les lèvres de XiuMin qui se sentait malgré tout plus que frémissant à cette proximité. Il relâche Kai, seulement pour mieux venir rajuster le vêtement sur ses épaules. Et ajustant à nouveau le niveau de langage :

- Rentrons. Je vous raccompagne, par acquit de conscience.

Kai a un sourire pour l'homme, acquiesçant doucement. Il avait malgré tout acquis une précieuse connaissance ce soir. Il savait que l'homme le désirait. Qu'il demanderait sa main volontiers. Mais qu'il tenait trop à lui pour le faire. Et mine de rien, Kai était complètement comblé. Il crochette le bras de l'homme, histoire de se faire raccompagner en bonne et dûe forme. Et au fil des jours, il allait convaincre Xiumin qu'ils allaient être heureux ensemble.

_________________
♠♥♦♣
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

3. Kai & Xiu Min

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: Époque d'Edo-