Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 1. Himchan & Mikan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5137


MessageSujet: 1. Himchan & Mikan   Sam 26 Juil - 20:56


Mikan lève les yeux... Et observe le joli ciel dégagé qui promettait de pouvoir utiliser ce soir la partie découverte du théâtre pour la représentation libre des artistes. En dehors des belles soirées et des grandes occasions, le théâtre était une sorte de version romancée de la cours des miracles et Mikan ne se lassait jamais de les observer, depuis les hauteurs de ses appartements, ne manquant pour ainsi dire jamais lorsque son fils lui-même s'y déplaçait. Une brise légère et fraîche évitait de cuir sous un soleil qui n'était de fait retenu par rien et Mikan vient retirer l'épingle pourvu d'une fausse orchidée qui retenait ses cheveux mi-long, de sorte que le vent lui passe agréable sur le visage et dans les cheveux. Il en revient à la rue fort large sur les bords de laquelle des exposants vendaient leurs marchandises. Son regard se pose sur une silhouette qu'il reconnaît bien... Celle de Yang Himchan, un étranger qui avait entreprit de faire de la bande de voyoux qu'étaient devenus les guerriers après la nouvelle ère un groupe avec un code de conduite. Une sorte d'armée de l'ombre que l'empereur lui-même ne prenait sans doute pas à la légère, conférant à cet homme là une position plus grande encore que ce dont elle avait l'air, probablement.

Himchan semblait davantage attendre quelque chose que de s'intéresser aux étales... Et Mikan s'approche, saisissant une belle pêche qu'il paie rapidement à la marchande avant de venir se poser près de l'homme, lui donnant le fruit.

- Est-ce que ce n'est pas criminel de vous voir si soucieux et absorbé dans vos pensées à côté des trésors de nos récoltes ? Une pêche. C'est la saison.

Il était jeune... Et pourtant l'expression de son visage semblait n'avoir pas d'âge. Il était fascinant oui... Et Mikan n'avait aucun mal à deviner ce que tous les hommes qui le suivaient pouvaient bien voir en lui.

Yang Himchan, né Minyu, était au marché de la ville. Il aurait été péché, par une telle journée, de resté enfermé chez soi, peu importe quelles beautés les murs de sa demeure pouvaient renfermer. Il avait de force traîné son petit frère l'extérieur. Ce dernier restait souvent barricadé pour seule raison que son regard magnifique était bicolore. Dès qu'on le croisait, on ne voyait plus que ça. Un oeil d'émeraude, l'autre d'ambre. Les villageois voyaient en ce signe le sceau du démon. Et Himchan défendait bec et ongles son petit. Tous savaient qu'il valait mieux ne pas mettre les pattes sur Yang Min Ki, que Himchan considérait comme son propre fils malgré le peut d'années qui les séparaient. D'ailleurs, Min Ki était parti crapahuter ailleurs et Himchan observait les visages autour de lui, soucieux, cherchant presque inconsciemment sa chair et son sang.

C'est à ce moment que la plus belle des fleurs du Japon se pose près de lui. Himchan pose son regard pailleté d'or sur cet homme magnifique qui lui fait don d'une pêche. Un sourire étire ses lèvres, quoique de façon brève et il vient la prendre en inclinant un peu la tête.

- Tachibana Mikan. Quelle surprise.

Et malicieux :

- Merci. Mais je préfère les mandarines.

Il croque néanmoins dans le fruit juteux avant que son regard ne soit malgré lui encore une fois happé par la foule autour. Minki... Où était-il passé ?

Le joli regard d'obsidienne et d'or se pose un instant sur lui... S'allume brièvement alors que l'homme taquine... Puis s'assombrit à nouveau alors qu'il scrute la foule. Mikan reste à l'observer un moment, profitant de ce moment où il le voyait de si près alors qu'Himchan était si concentré. Baissant volontairement le niveau de langage sans en faire trop, il s'enquiert :

- Tu cherches quelque chose ?

Et pas idiot :

- Quelqu'un ?

Himchan a un moment de silence. C'était si évident ? Son regard en revient à Mikan alors qu'il admet, ne s'en cachant pas non plus :

- Mon petit frère. Il a disparu... Je le connais, il est parti explorer et s'amuser probablement, mais...

Mais il était inquiet. Ça ne s'expliquait pas. Derrière Mikan passe un jeune homme qui rit et qui danse un peu avec d'autres acteurs et de fait, ayant un petit signe de tête pour le fils de Mikan :

- Mais tu comprends.

Mikan tourne la tête vers Kai qui passe, s'amusant de manière presque naïve avec d'autres artistes. De l'autre côté de la rue il note la présence d'un homme avec une épingle comme celle d'Himchan qui ne semble avoir d'yeux que pour son bébé et instinctivement, Mikan enregistre son visage dans un coin de sa tête avant d'en revenir à Himchan, comprenant effectivement.

- Il ne doit pas être loin.

Et posant une main sur le bras d'Himchan pour l'encourager à suivre :

- Marchons. Nous allons peut être le croiser.

Peut-être pas. Ou peut-être qu'il se cachait dans une ruelle, ce qui ne plaisait pas à Himchan vu le peu de sécurité qu'on pouvait espérer en tirer ! Avec un peu de chance, un de ses hommes avaient eu la présence d'esprit de le suivre. D'ailleurs, après un regard à la ronde, il note Xiumin, mais pas Sang Min. De fait :

- Je crois qu'il est accompagné.

Ça le laisse un peu songeur, mais il acquiesce en suivant Mikan, mordant à nouveau dans le fruit juteux.

- Je vais à la représentation de ce soir. Y assisteras-tu ?

Ha vraiment ? Mikan a un petit regard curieux... Mais demande finalement plutôt :

- Il est encore complexé pour ce joli regard dépareillé ? Tu sais qu'aux théâtres certains parlent de ces jolis regards que vous possédez tous les deux avec beaucoup d'envie ?

Quant à la représentation libre de ce soir :

- Je comptais la regarder depuis ma fenêtre. Mais si un invité important s'y présente, j'irais assurément l'accueillir.

Himchan a un regard surpris pour Mikan alors que ce dernier lui dévoile quelque chose... de complètement inattendu !

- Vraiment...? Oui, il est encore complexé. Il se fait surnommer le démon coréen, en même temps...

Il y a un moment de silence... Et Mikan embraie ensuite sur le théâtre. Un sourire étire brièvement les lèvres du visage souvent trop sérieux de Himchan qui convient :

- Alors j'espère qu'un homme important s'y présentera...

Il savait bien que Mikan allait donc venir le saluer et c'était plaisant. Par contre, il fronce les sourcils, songeur... et demande finalement :

- Si un jeune est éventuellement intéressé par la voie des arts sans être certains que c'est fait pour lui, serait-il possible pour lui de se voir offrir un petit... stage d'été ?

Oui vraiment. Mais le degré de tolérance et d'ouverture d'esprit des hommes et des femmes du cirques et des arts étaient incroyablement supérieur à l'intolérance et l'étroitesse dont les biens pensants japonais faisaient preuve...

- Certains démons doivent l'envier dans ce cas. Car il est assurément plus joli que toutes leurs représentations.

Il a un sourire ensuite à propos de ce soir... Avant d'être un peu étonné c'est vrai par la demande, n'ignorant pas que ça pouvait concerner Min Ki.

- Je suis sûr que Kai se ferait un plaisir de lui faire découvrir l'autre côté du décors. Min Ki aime la danse ? La comédie ? Les acrobaties ou tout autre spectacle ?

Himchan bombe un peu le torse de fierté alors que Mikan lui parle de la beauté de son petit, convenant :

- N'est-il pas magnifique ?

Et alors que Tachibana fils repasse sous son regard, il convient :

- Il me semble que quelqu'un ici a hérité de la grâce paternelle.

Himchan réfléchit ensuite, un peu songeur... Parce que Minki n'avait jamais non plus assuré vouloir embrassé le domaine des arts ! Mais si ces gens pouvaient lui faire du bien alors il allait l'y pousser autant qu'il le pouvait sans froisser son petit frère.

- Il est extrêmement souple, adore bouger. En fait, il est impossible de l'empêcher de remuer. Et je crois qu'il pourrait avoir certains talents de danseur insoupçonnés. Mais si tu me demandes, je crois que Minki a tous les talents du monde, c'est juste qu'il a choisi de ne pas les développer !

Haaaa ! C'était beau cette fierté qu'Himchan avait envers et contre tout ! C'était sans doute un point non négligeable de ce qui plaisait à Mikan chez cet homme là. D'ailleurs il lui ôte les mots de la bouche en complimentant Kai... Et lui tout en même temps ! Spontanément Mikan cherche des yeux le petit chinois de tout à l'heure pour le voir à nouveau un peu bugé à regarder Kai qui était déjà plus loin. Le pauvre se prend un petit coup d'évantail d'une marchande qui réclamait son du après qu'il lui ai acheté des fruits mais ai bugé au milieu de son mouvement... Et Mikan étouffe un petit rire gentiment moqueur derrière une main.

- Min Ki est magnifique, tu peux être fier. Mais il a un très bel exemple sous les yeux pour bien grandir.

Il acquiesce ensuite pour les talents de Min Ki, levant un instant les yeux au ciel de manière amusé à la fin.

- Je demanderais à Kai de l'approcher pour le lui proposer. Peut être que ça lui plaira davantage s'il a l'impression de le décider par lui-même plutôt que de se faire pousser un peu ?

Himchan suit le regard de Mikan pour... voir Xiumin, qui semblait avoir soudainement un peu perdu contact avec la réalité. Il suit ensuite le regard de Xiumin... et a un rire bref en réalisant qu'il observait le fils de Mikan. Eh bien ça... Amusé, il murmure :

- Zhao Xiumin, un de mes hommes les plus fidèles. Avec Bang Sang Min, ils sont ma garde rapprochée. Je leur confierais ma vie et celle de mon frère.

N'était-ce pas déjà ce qu'il faisait ? Il a un sourire ensuite pour Mikan alors que ce dernier complimente de la plus belle façon. C'était difficile d'être "seulement" le grand frère alors qu'il jouait le rôle d'un père, parfois. Mais il y avait beaucoup d'amour entre Minki et lui. Quant à Kai, Himchan convient :

- C'est une excellente idée. Je n'y aurais pas pensé moi-même. Peut-être qu'il me manque un peu de ta subtilité.

Mikan acquiesce, comprenant la situation tout en admettant :

- J'aurais aimé voir dans le regard de ceux qui sont venus me demander la main de mon fils autant de douceur et de respect.

Hélas c'était souvent moins joli, malheureusement. Il a un petit clin d'oeil ensuite à propos de subtilité, venant défaire un faut pli sur le kimono d'Himchan.

- Fais attention. Il pourrait me plaire que nous nous complétions parfois.

Himchan aperçoit du côté de Kai un petit signe de la main en direction de Xiumin... et convient de fait :

- Peut-être se pourrait-il que la prochaine fois, ce soit le cas...

Néanmoins, plus sérieux, il ajoute :

- Si tu crains pour la sécurité de ton fils ou la tienne, ne garde pas le silence et n'affronte pas seul. Viens me voir. Je sais que vous êtes deux hommes prisés ici... et c'est quelque chose parfois dangereux.

Puis, un sourire étire lentement ses lèvres sous l'attention de Mikan et ses paroles.

- Je ne vois aucun danger là-dedans, tu m'excuseras...

Mikan se fait songeur en observant un instant Kai qui avait visiblement noté l'intérêt dont il était l'objet, ou quelque chose dans ce style. Son fils lui semblait bien insouciant ! Mais ça amène un sourire tout de même sur ses lèvres et à propos de leur sécurité il s'incline pour remercier.

- Je n'oublierais pas. Et je te remercie encore pour la promptitude avec laquelle tu as agit lorsque mon théâtre s'est retrouvé menacé.

Mikan se contente ensuite d'un petit sourire malicieux, n'en disant pas davantage pour ne pas heurter les bonnes moeurs.

- Je vais te laisser à tes recherches à présent. Nous nous verrons ce soir.

Et d'ajouter en montrant d'une main distraite le ciel :

- Il fait beau. Si le temps se maintient, nous aurons la chance d'être dehors.

Ah oui, Himchan se souvenait bien sûr de ce souci qu'il avait eu avec ses hommes et pour cause, c'est la première fois qu'il avait croisé le regard de Mikan. Et accessoirement, c'est là qu'il avait commencé à s'intéresser au théâtre, on se demande bien pourquoi !

- C'est moi qui devrait m'excuser. Ce comportement était impardonnable et l'est toujours.

D'ailleurs, ces imbéciles avaient eu la moitié d'un doigt tranché pour la peine. Puis, Mikan se retire et même si Himchan le regrette, il comprend à certains regards qu'on leur jette qu'il vaut mieux. Il s'incline donc brièvement pour dire au revoir.

- J'espère que ce sera le cas. Ce serait magnifique. Bonne journée, Tachibana Mikan.

Et la punition avait été exemplaire... Mikan lui-même avait été très surprit... Et un peu choqué au début ! Mais les conséquences de cette punition avaient été toutes bénéfiques... Himchan savait comment mener ses hommes... Mikan s'incline à nouveau pour saluer l'homme avant de se détourner, étirant le bras vers Kai alors que ce dernier passe encore près de lui pour l'attirer dans son giron. Certaines journées de printemps étaient plus belles que d'autres. Et celle-ci était indéniablement parmis les plus belles !

_________________
♠️♥️♦️♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

1. Himchan & Mikan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: Époque d'Edo-