Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 13. Sweet Precious Little Love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Aoi
The GazettE - 2e Guitariste


Messages : 74

Nationnalité : Japonais
Humeur : Sombre

MessageSujet: 13. Sweet Precious Little Love   Sam 6 Fév - 22:22

    Aoi observait Ruki s'affairer autour de lui. Ils venaient tout juste d'arriver dans la chambre de ce dernier et avaient avec grande peine dû endurer les regards des autres membres de leur groupe qui se faisait à la fois ravis et moqueurs. Aoi n'avait habituellement aucun mal avec cela puisqu'il n'avait rien à leur cacher à la base, mais il se sentait si vulnérable avec Ruki ces temps-ci qu'il préférait encore que tout se fasse dans la discrétion.

    Bien sûr, il aurait fort probablement droit à la grande conversation avec Uruha lorsqu'il se retrouverait à nouveau seul et il n'avait rien contre. Après tout, lui aussi était d'un naturel curieux et il fallait avouer que toute cette histoire avec Die l'intriguait fortement. Et, tout comme Ruki, il avait des doutes. Après tout, Uruha avait un coeur d'or... Die était-il l'homme qu'il lui fallait vraiment ou ne profitait-il pas seulement des attentions de ce bel ange ? Certes, Uruha pouvait être une capricieuse diva, mais il était à la fois douceur et tendresse. Rien de négligeable.

    Et ils étaient si souvent loin de Dir en grey... En fait, c'était la première fois qu'ils étaient assez près d'eux pour leur adresser plus de trois phrases consécutives. Est-ce que Uruha vivrait bien la distance ? Bref, toutes ces questions, pourtant si importante pour ce meilleur ami angoissé, restaient sans réponse. Oui, il faudrait une discussion avec Uruha.

    Mais pour l'instant, Aoi n'avait d'yeux que pour Ruki qui marchait ça et là, replaçant ceci, sortant deux bouteilles d'eau de là... Finalement, il revint à la table qu'occupait le second guitariste de GazettE en lui tendant l'une des bouteilles d'eau qu'Aoi accepta avec un doux sourire sur les lèvres. Sur la table, en face de Ruki, le guitariste n'avait pas oublié de déposer un épais calepin avec un stylo mentionnant à Ruki qu'il n'était pas question de se forcer la voix pour rien. Certes, ils discuteraient, mais pas question d'user de ses cordes vocales à tord et à travers alors qu'il devait les ménager.

    L'homme aux cheveux d'ébène glissa doucement sa main sur le bois de la table jusqu'à rejoindre celle de Ruki. Il frémit au contact chaud et doux qui lui procura un sentiment de bien-être indéfinissable et eu à nouveau un sourire tendre pour l'homme se tenant tout près de lui.


    - C'est fou comme tu m'as manqué, Ruki.

    Un reproche ? Pas du tout. C'était plutôt une constatation et peut-être une prière, celle de ne plus jamais le quitter aussi brusquement. Pas qu'Aoi ne fasse pas confiance à Ruki, mais il avait besoin, en quelque part, de se rassurer dans toute cette histoire.

    Aoi lâche la main de Ruki, histoire d'ouvrir sa bouteille d'eau. Il en prend une gorgée sans détacher ses yeux du petit blond qui se trouve là, tout près de lui. Ça lui est impossible. Il a l'impression de redécouvrir Ruki et ne pouvait, pour ainsi dire, pas le quitter du regard. L'amande de ses yeux, la douceur de ses traits, la forme avenante de ses lèvres rosées... Non, pour rien au monde Aoi n'aurait détourné le regard du chanteur blond.

    Alors qu'il rabaisse la bouteille d'eau pour la poser sur la table, une goutte de liquide se perd sur sa peau. Aoi glisse doucement la langue sur ses lèvres charnues, la rappelant ainsi à l'ordre. Finalement, il s'éclaircit la gorge, posant à nouveau cette question à laquelle Ruki n'avait pas vraiment répondue, mais qui est si importante pour lui.


    - Qu'est-ce qui s'est passé pendant le spectacle pour que tu... Enfin, tu as bien faillit nous claquer dans les doigts ce soir.

    Le ton de l'homme est doux, mais tout en lui respire l'inquiétude. Il ne peut pas s'empêcher de s'en vouloir un peu pour ce qui est arrivé à Ruki. Pas qu'il croit que ce soit de sa faute, mais il aurait bien du voir, avant de commencer le spectacle, que leur petite bête de scène blonde n'était pas au mieux de sa forme. Et pourtant, rien ne semblait indiquer qu'il allait s'effondrer là avec, pour seul support, Kyo.

    D'ailleurs, Ruki semblait être reconnaissant envers son homologue de Dir en grey, ce qui était une bonne chose en soit... Car depuis leur petite nuit de plaisir, à lui et Kyo, Ruki semblait l'avoir pris en grippe.

    Aoi fait un doux sourire au petit chanteur blond en étirant la main. À nouveau, il prend celle de Ruki dans la sienne. Il caresse doucement la peau blanche du pouce.


    - S'il y a un problème, quoi que ce soit, j'aimerais que tu m'en parles. Tu sais que je suis là pour toi.

    Le guitariste affiche alors un petit sourire espiègle. Il prend un air faussement songeur en déclarant seulement :

    - Enfin, même si ce n'était pas le cas, on a toujours besoin d'un chanteur... Donc je ne peux vraiment pas me débarrasser de toi.

    Chassez le naturel et il revient au galop... Aoi avait toujours aimé charrier Ruki. Ce n'était pas aujourd'hui que ça allait changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ruki
The GazettE - Chanteur


Messages : 158

Age : 35
Date de naissance : 01/02/1982

Nationnalité : Japonaise

MessageSujet: Re: 13. Sweet Precious Little Love   Mer 10 Fév - 17:04

  • Lorsqu'ils étaient rentré dans sa chambre d'hôtel, cette dernière avait rappelé à Ruki qu'il avait mit un peu le bordel dans ses vêtements "après" le passage de la femme de ménage. Ceux qu'il avait sortit au matin étaient pèle mêle par terre et immédiatement, grondant silencieusement, il se baissa pour les récupérer. Il rougit même en se rappelant pourquoi il les avait justement enlevé ceux là...

    Jetant tout dans un coin de la pièce, sur un fauteuil, Ruki continua de faire une rapide inspection pour s'assurer qu'il n'y avait plus rien de honteux qui trainait quelque part. Finalement satisfait, il passa une main sur sa gorge douloureuse qui lui réclamait un peu d'eau fraîche. Avisant le petit frigo, il en tira donc deux bouteilles avant d'aller rejoindre Aoi qui avait prit place autours de la table.

    Il trouva devant lui un calepin épais munit d'un stylo bille et soupirant, le chanteur écarta le stylo pour ouvrir le calepin à la première page, un petit air de chien battu sur le visage.

    Relevant les yeux sur Aoi, il sourit à ce dernier en lui tendant la seconde bouteille d'eau. Ouvrant la sienne, Ruki laissa l'eau presque glacée refroidir ses cordes vocales usées et tendues.

    Il reboucha la bouteille et s'affaissa un peu sur sa chaise, éreinté, tout comme le guitariste probablement. Ce dernier allongea d'ailleurs le bras pour venir se saisir de sa main et Ruki le laissa faire, profitant de la douceur de cette main, bien qu'un peu fraîche peut être, qui prenait la sienne entre ses doigts. Ou alors c'était lui qui avait les mains chaudes, possible aussi.

    - C'est fou comme tu m'as manqué, Ruki.

    Ruki ne se saisit pas tout de suite du calepin. Il ouvrit la bouche pour répondre quelque chose, spontanément, mais il ne trouva pas exactement quoi dire alors il se tût. Aoi aussi lui avait manqué. La place vide que leur dispute avait laissé dans sa vie ces derniers jours avait paru se creuser de jour en jour. C'était terrifiant et plus il avait eu peur, plus il s'était acharné sur le brun.

    Leurs regards ne se quittent pas tandis que leurs mains se séparent. Aoi ouvre à son tour sa bouteille d'eau pour se rafraîchir et Ruki se sent légèrement rougir de le voir le fixer de cette façon. Il n'a jamais beaucoup aimé qu'on s'attarde sur lui de cette façon d'ordinaire, ça le gênait... Et ça le gêne toujours mais dans un même temps, il en retire une grande satisfaction.

    Aoi repose la bouteille, dardant la langue pour récupérer une goutte d'eau égarer et Ruki détourne les yeux. Certes ce n'était probablement pas le but d'Aoi d'avoir l'air aussi... Aussi... Sensuel peut être en ayant ce genre de geste anodin, mais avec le manque de lui que Ruki avait ressentit, chacun des gestes du guitariste étaient perçu avec deux fois plus de force. Deux fois plus "au moins".

    - Qu'est-ce qui s'est passé pendant le spectacle pour que tu... Enfin, tu as bien faillit nous claquer dans les doigts ce soir.

    Ruki revient fixer le guitariste un moment puis ensuite le calepin posé ouvert devant lui. D'un main il saisit le stylo qu'il décapuchonne pour poser la mine sur la feuille et il reste un moment comme ça sans bouger, cherchant comment s'expliquer. C'est définitivement plus facile à voix haute...

    La main d'Aoi glisse à nouveau jusqu'à la sienne, encourageante, consolatrice et Ruki la regarde un instant caresser presque distraitement la sienne. Combien de fois par le passé Aoi et lui ont ils eu ce genre de geste amicaux qui, avec leur nouveau passif, lui font à présent avoir le coeur qui fait des bonds dans sa poitrine ?

    - S'il y a un problème, quoi que ce soit, j'aimerais que tu m'en parles. Tu sais que je suis là pour toi.

    Ruki revient aux billes onyx d'Aoi, s'amourachant de la courbe naturelle de ses yeux charbonneux. Sa main qui tien le stylo n'a toujours pas bougé, comme soudainement figé. Aoi est là pour lui... Oui c'est vrai, mais ça a bien faillit ne plus être le cas. Il lui a fait peur quelques jours plus tôt lorsqu'il l'avait attrapé pour l'attirer dans sa chambre, une apparence fantomatique et des cris pour seuls mots.

    Le chanteur frémit en se rappelant de la colère -justifiée probablement, il en avait conscience- du guitariste. A nouveau il détourne les yeux et lorsqu'Aoi plaisante un peu, il se détend sensiblement.

    Sa main se met enfin à bouger sur le calepin et il se jette à l'eau :

    "Je ne me suis jamais sentit aussi seul de toute ma vie. J'étais tellement en colère je crois, que je t'ai repoussé toi mais aussi les autres..."

    Ruki relève la tête et finalement il se remet debout, déplaçant sa chaise jusqu'à côté de celle du guitariste pour qu'il puisse lire par dessus son épaule, ce qui leur fera gagner du temps. Il recommence donc à écrire :

    "Il y a eu toutes ces interview aussi... Et puis toi tu semblais m'avoir complètement oublié dans les bras de Kyo après, du coup j'avais l'impression que les deux groupes étaient contre moi."

    Il s'arrête un moment. De toute façon il ne peut pas effacer alors autant admettre sa connerie et son côté "gamin bête et stupide" jusqu'au bout.

    "Tout le monde avait l'air heureux alors que moi je me sentais mal alors j'étais encore plus en colère. Je ne dormais plus. je voulais juste crier pour que ça sorte, mais j'avais beau crier de plus en plus fort, ça faisait encore plus mal et je t'en voulais."

    Ruki écrase du dos de sa main une larme qui menaçait sous sa paupière.

    "J'ai été con je sais"

    Finalement il attaque le sujet de leur dernière violente altercation :

    "Ca m'a fait beaucoup de bien, même si c'était con de ma part de t'avoir poussé jusque là, que tu hurles toi aussi. Je me suis rendu compte..."

    Ruki laisse sa phrase en suspens un instant. Il va pour rayer sa phrase et finalement il préfère la terminer :

    "Je me suis rendu compte que toi aussi tu souffrais alors qu'avant j'avais l'impression que tu t'en fichais."

    Ruki repose son stylo sur la table et lève les yeux sur Aoi. Il articule un "je te demande pardon" muet.
    Finalement se rendant compte qu'il n'a pas vraiment répondu à la question, qu'il a plutôt vidé son sac, Ruki récupère le stylo pour écrire un dernier mot :

    "Je crois que c'est le manque de sommeil et de toi pour m'aider à faire le vide qui m'a rattrapé, et une sorte de crise nerveuse aussi... Heureusement il y a eu cette nuit pour m'aider à dormir et tenir le show. Ca n'arrivera plus hein ?"

    A cette question, Ruki vient chercher le regard sombre du guitariste, ces yeux lui demandant implicitement la permission d'y croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

13. Sweet Precious Little Love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: Diru feat. Gazetto-