Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 6. Discussion entre père et fils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5137


MessageSujet: 6. Discussion entre père et fils   Ven 1 Avr - 22:06

   
Yachiru était au comble de la joie pour sa journée... Son week end était merveilleux tout à coup ! Il avait non seulement été largement complimenté pour ses talents d'acteur mais en plus il avait fait une très -très très- jolie rencontre et eu l'occasion d'auditionner pour un autre rôle. L'équipe lui avait fait moins peur que celle de Kobayashi et même s'il ne maîtrisait pas à fond le script prêté par Ahn Min, il s'en était plutôt bien tiré ! Avant de s'y rendre, il aait bus un verre de jus de fruit dans un petit café, parlant essentiellement cinéma, rien de très poussé sur eux même. Mais Yachiru était sur son petit nuage et même s'il n'avait pas eu de réponse, forcément, le soir même, il n'était ps nerveux ! La nervosité viendrait demain. Pour le moment il planait et ça lui faisait un bien fou ! C'était finalement Subaru qui était passé le chercher et Yachiru ne l'avait pas laissé en placer une seule, monopolisant la conversation depuis le studio de casting jusqu'à ce que son père se gare dans le parking de leur maison.
   
De Ahn Min, il n'avait pas dit grand chose, histoire de ne pas débuter avec son père de sujet qui fâche. Par contre, il avait été intarissable sur ses impressions vis à vis du tournage puis du casting. Et si son père semblait sincèrement content pour lui, il était également évident qu'il commençait à le saouler de parole... D'ailleurs il semble très soulagé de pouvoir s'extirper de la voiture, voyant Yachiru en sortir comme un diable hors de sa boîte pour se précipiter à la maison.
   
- Papa ? PAPA ? PAPAAAAAAAAAAAA ?!
   
Il hurle jusqu'à ce qu'une voix lui réponde depuis l'étage tandis que derrière lui, papa Subaru lui beugle de ne pas crier ! Yachiru rigole, montant les escaliers quatre par quatre pour pousser la porte du studio de son père, penché sur une machine à coudre, une épingle entre les lèvres. Yachiru défait ses chaussures, les laissant trainer dans l'entrée de la pièce et défait son manteau qu'il jette sur une chaise avant de venir derrière Kanesuke pour entourer son cou de ses bras, le serrant fort fort en déposant un baiser sonore sur sa joue.
   
- Tu as passé une bonne journééééééééée ?
   
L'air de dire "demande moi vite comment était la mienne !".
   
Kanesuke était paisiblement installé à sa machine à coudre, en train de relier les premiers morceaux qui composeraient une magnifique veste cintrée pour son bébé. Bon... "paisiblement" n'était pas vraiment le mot. Il jetait un coup d'oeil à l'horloge murale à chaque cinq minutes et ses pensées étaient toutes portées sur Yachiru. Il était déjà stressé de savoir que son benjamin passait la journée sur un plateau de tournage, mais alors là... lorsque son bébé avait appelé pour leur dire qu'il allait à une autre audition, il avait vraiment flippé ! Néanmoins, il s'était promis qu'il n'empêcherait pas Yachiru de vivre... Mais c'était bien plus facile à dire qu'à faire !!! Et présentement, il avait seulement envie d'aller chercher son bébé pour le serrer fort dans ses bras et le ramener à la maison ! Ainsi, il n'avait pensé qu'à son bébé pendant qu'il s'était enterré de travail. Il avait passé un peu de temps avec Subaru à son retour à la maison, mais ne pouvait rester sagement assis à ne rien faire !
   
Et puis, puisque son bébé voulait participer à plein d'auditions, il lui faisait présentement une jolie veste. Ainsi, il n'aurait pas besoin d'emprunter celle à Teruo. D'ailleurs, parlant de Teruo, Kanesuke s'était arrêté un moment de travailler sur le vêtement pour aller rapidement dessiner un joli pantalon qui, il en était sûr, était fait que pour son beau-fils ! Il l'avait même appelé un moment, histoire d'échanger entre mannequins, puis retour à la veste ! Et maintenant, on hurlait à l'étage inférieure et un grand sourire illumine le visage de Kanesuke alors que son fils entre comme un courant d'air dans son studio. Kanesuke termine sa ligne, puis arrête la machine avant de se tourner vers son bébé dont les yeux sont tous brillants.
   
- Une très bonne journée.
   
Il ne répond rien d'autre pendant quelques longues secondes, rieur... avant de finalement venir ébouriffer les cheveux de Yachiru.
   
- Aller, raconte-moi tout !
   
Yachiru trépigne alors que son père se fait désirer ! Mais il finit par lui poser LA question et l'adolescent à une petite exclamation béate et ravit, venant derechef s'installer sur les cuisses de son père 30 seconde avant de plutôt venir s'assoir sur la table, près de la machine à coudre, trifouillant rapidement par curiosité tout en lui répondant :
   
- C'étaut gé-ni-al ! On a fait la scène en une seule prise ! Le metteur en scène à dit que j'avais été parfait et il a été stupéfait par le fait que j'arrivais si facilement à pleurer ! Et y a pas que lui ! Tu aurais du voir ça !!! J'avais une maquilleuse, une coiffeuse... Et puis on passait nous proposer des bouteilles d'eau... Et puis le costume, le faux couteau, le faux sang ! Quand il y a eu le silence pour jouer la scène c'était... Magique ! Il n'y avait plus que moi et Ahn Min c'était affolant ! Et alors Ahn Min... Ha ! Si tu l'avais vu papa !
   
Yachiru a un petit soupire rêveur, les yeux légèrement dans le vague.
   
- C'était mon partenaire pour la scène, il joue tellement bien ! Il est chanteur et danseur dans un groupe coréen et là il acte un peu. Il est tellement à l'aise sur scène, il entre dans son rôle quoi c'est dingue ! Et puis il a pas la grosse têt eà côté de ça tu vois ? Lui aussi il m'a fait des compliments sur mon jeu et c'est lui qui m'a invité au casting de ce soir ! J'aimerais bien qu'on joue encore ensemble ! Ho il faut que je te montre une photo sur internet papa ! Si tu l'avais vu !!!
   
Kanesuke rigole lorsque son fils vient s'assoir quelques secondes sur ses cuisses. Il le serre tout contre lui. Heureusement qu'il était peu grand et léger ! En fait, ils faisaient tout pile la même taille ! Si c'était pas magique la "génétique". De toute façon, ils devaient adopter une petite fille à la base... mais lorsque Kanesuke était arrivé face à face avec le magnifique bébé qu'était Yachiru, il avait presque fondu en larmes. Alors forcément, Subaru n'y avait rien pu...! De toute façon, Kanesuke était certain que Subaru aussi était tombé en amour avec Yachiru au premier regard. La façon dont le bébé avait serrer dans sa minuscule main l'auriculaire de Subaru... Ça avait été un moment intense pour Kanesuke qui s'en souviendrait toute sa vie ! Mais, de retour au temps présent ! Et y'avais alerte... Parce que aussitôt que Yachiru sort un nom coréen étrange, il devient encore plus mièvre que d'habitude. Et pour que Kanesuke s'en aperçoive, il fallait que ce soit très mièvre !
   
Le mannequin opine brièvement, l'air déjà un peu plus grave. Oui bon... Yachiru avait déjà eu des béguins. Et plus que de raison. Mais pas... à ce point. Du moins, pas d'après Kanesuke. Pour le moment, il voyait d'un mauvais oeil cet attrait pour ce Coréen...
   
- Mais s'il est dans un groupe coréen alors il va retourner en Corée, mon bébé... ?
   
Kanesuke glisse une main sur la joue de son fils, lui offrant un petit sourire doux.
   
- Commence plutôt par me raconter pour ce casting. Il va falloir te trouver un agent, sinon tu vas aller te proposer n'importe où... Tu sais que tu ne peux pas, à cause de l'école.
   
Yachiru opine au sujet de Ahn Min et de la Corée avant de tempérer :
   
- Il doit finir la tournée de son groupe au Japon tu sais. Et il a dit qu'il aimerait vivre ici. Il parle drôlement bien japonais et il a un accent trop mignon !
   
Sur ce il se lance dans une tentative d'imitation pas tellement probante avant de rigole, admettant :
   
- Il le fait mieux que moi, bon...! Et dans la scène il jouait torse nu c'était... graou !
   
Nouvel éclat de rire avant qu'il ne se reconcentre sur son père qui lui demande de lui raconter pour le casting.
   
- C'était très chouette ! L'équipe était un peu froide au début mais finalement très sympa, très pro. Ils ne m'ont pas fait peur, eux. En fait, ils ont été très exigeant et m'ont fait recommencer trois fois, j'en suis sortit complètement lessivé mais content ! Ahn Min à audité pour le premier rôle lui. Moi pour un second rôle, carrément...! En fait c'est Ahn-Chan qui m'a encouragé à le faire !
   
Oui oui bon, il avait un peu que son prénom à la bouche, ok !
   
- J'ai ramené le script avec moi si tu veux le voir ! Je ne l'ai pas lu en entier, j'ai pas eu le temps, mais de ce que j'ai vu, tu n'as pas a avoir peur ! Tu m'aime diiiiiiiiit ?
   
Ca c'était SA phrase "tu m'aimes diiiit ?" en appuyant bien sur la syllabe finale, juste pour se faire câliner par ses parents ou son frère...!
   
Eh bien... Yachiru était débordant de joie. Et forcément, tout surprotecteur que soit Kanesuke, ça le ravissait de voir son petit être heureux heureux. Il se lève finalement et au "tu m'aime diiiit" bien caractéristique de Yachiru, il rigole en venant le prendre dans ses bras, déposant un baiser dans sa tignasse.
   
- Je t'adore, mon bébé. Et je suis content que tu ais eu une très belle journée. Et que ça se soit bien passé pour le film. Tu sais bien qu'avec ton père, on va aller à la première...
   
De toute façon, même si Yachiru avait été le troisième caissier de l'épicerie à côté de laquelle le deuxième meurtre avait été commis, ils auraient eu des places. Mais ça, c'était une autre histoire...
   
- Tu aimes vraiment ça, Yachiru ? La caméra, les... phrases à retenir, l'ambiance...?
   
Yachiru passe ses jambes autours de la silhouette de son paternel, le serrant fort dans ses bras à son tour, n'ayant pas du tout envie de le lâcher pour au moins les deux prochaines heures à venir ! Et quand il lui parle de la première, même si elle ne sera pas avant un moment, Yachiru acquiesce vivement.
   
- Par contre, papa va faire une syncope en voyant la scène hein ! C'est pas moi qui le lui dit ! Pas avant la sortie du film, il serait fichu de faire rayer ma scène !
   
Il grogne un peu, pour la forme, avant de se désolidariser de son père une seconde, un peu décontenancé par la question qui vient de lui être posée.
   
- Ben... Oui ! C'est super ! Et tout le monde trouve que je suis doué ! Et puis... Je me sens tellement bien ! Je suis stressé mais je plane grave ! C'est bon !
   
Il rigole à nouveau, poussant un petit soupire de bien être.
   
- Putain papa si... Merde... heu "zut". Je voulais dire... "Fichtre !" papa si tu savais, si ça ne tenais qu'à moi, je me lancerais là dedans à plein temps. Ahn Min dit que plus on est jeune, mieux c'est pour le métier tu sais ?
   
Puis un peu plus soucieux :
   
- Il y a un problème ?
   
Kanesuke pose ses mains sur ses hanches, fronçant les sourcils. Ça, c'était le signe distinctif chez lui qu'il valait mieux arrêter le tir et s'enligner dans le bon sentier parce que là, il n'était que très peu ravit.
   
- Fais attention à ton langage, jeune homme. Et puis, ce n'était pas un reproche, mais une simple question. Ne te braque pas ainsi lorsque je te parles !
   
Il s'assoie à nouveau, sourcils défroncés et attitude plus calme. Croisant les jambes, songeur, il fini par opiner brièvement.
   
- Par contre, ne te lance pas tête baissée. C'est la pire chose à faire. Je vais avoir une petite discussion avec ton père à ce propos, puis je t'y reviens. Mais tu sais bien que je t'encourage, mon coeur. Et je suis heureux de constater que tu as trouvé sa voix. C'est parfois si complexe. TK en a beaucoup souffert, pour sa part.
   
Il sourit doucement à son fils tout en retirant une mèche de cheveux corbeaux de ses yeux pour la glisser derrière son oreille percée. Il s'y attarde un moment, puis sa main glisse jusqu'à ses lèvres pulpeuses qu'il caresse un moment sans rien ajouter. Il avait envie d'aider Yachiru. Mais il ne savait pas trop ce qui serait le mieux pour son fils. Une conversation avec Subaru s'imposait, oui. Mais aussi une conversation avec Yachiru... D'ailleurs, Kanesuke se relève, glissant un bras autour des épaules de son fils, l'invitant à déloger ses fesses de sa table de travail.
   
- Tu viens t'étendre avec moi dans la chambre, quelques minutes ? Je dois te parler, mon coeur.
   
Et il ne fallait pas croire... il était stressé comme pas possible présentement.
   
Blablabla... C'est pas que Yachiru n'écoute pas mais il est un peu distrait fatalement. Il a pas envie d'entendre dire qu'il devrait se calmer, plus réfléchir, tout ça... Là il nage dans le bonheur et il ne voulait voir que ça ! Point à la ligne ! Et même quand son père le réprimande un peu, il ne fait que soupirer un peu pour signaler son ennui mais sans l'interrompre non plus. Yachiru n'était pas vraiment insolent... Juste... Démonstratif d'une certaine manière et là il avait l'impression que son père lui cassait sa joie !
   
- Moi qui pensais que tu serais content avec moi ! Ben... Plus que ça quoi...
   
Il a une petite moue maussade avant de se lever lorsqu'il y est encouragé. Et quand son père lui demande de venir s'étendre pour parler, il se sent un peu... Bizarre... Alors il suit son paternel, un peu inquiet avant de demander :
   
- Quoi ? Qu'est ce qu'il y a ?
   
Puis pour détendre -vainement- l'atmosphère :
   
- Quelqu'un est mort et tu viens de t'en souvenir ?
   
- Yachiru !
   
Kanesuke fronce les sourcils, réprimandant doucement son fils. Non mais qu'est-ce qui passait par la tête de la jeunesse parfois ? Il soupire, ouvrant la porte de sa chambre pour inviter son bébé à y entrer. Il referme doucement derrière eux, allumant la lumière, mais la tamisant rapidement. Puis, il vient s'étendre dans le lit, carrément sous les couvertures et du côté de Subaru. D'ailleurs, il vient poser le nez sur l'oreiller de son homme pour se donner un peu de courage avant d'ouvrir les couvertures de son côté pour inviter Yachiru à y entrer.
   
- Viens ici, mon bébé. Ça pourrait être un petit peu long. Mais je vais répondre à des questions que tu t'es déjà posées, sûrement. Tu sais que je vois une psychologue, mon bébé... Mais on ne t'a jamais dis pourquoi...
   
Yachiru reste un moment sur le pas de la porte, songeant à la possibilité de repartir vers sa chambre. Pas qu'il fuyait son père d'ordinaire mais le psy de papa, c'était un peu le sujet tabou de la famille. Enfin pas tabou... Mais en général quand il en revenait, il ne voulait parler à personne. Parfois il était en colère ou profondément triste... Yachiru en venait à le détester ce psy et il n'était pas trop certain de vouloir savoir "pourquoi" en fait. Néanmoins, après une longue hésitation marquée et sous l'influence de son père, Yachiru vient se glisser finalement sous la couverture, posant la tête sur l'oreiller de son père, ne le lâchant pas des yeux et remontant la couerture jusque sur la moitié de son visage.
   
- Mais on est pas obligé d'en parler si tu veux pas...
   
Kanesuke a un petit sourire triste. Il avait déjà du mal à se convaincre qu'il fallait en parler... Mais son fils ne l'encourageait pas du tout. Néanmoins, il comprend. Et il n'en rajoute pas, venant néanmoins serrer son bébé (de 16 ans, oui oui !) tout contre lui. Il dépose un petit baiser dans les cheveux bruns tout en soupirant doucement.
   
- Non, il faut en parler, mon ange. Je veux que tu le saches. Et je veux que tu utilises cette expérience pour te protéger dans ce qui t'attendra en tant qu'acteur, d'accord ? Parce que je n'ai aucun doute : je suis sûr que tu perceras un jour ou l'autre.
   
Yachiru se fait plus calme, plus posé, plus attentif aussi. C'est un peu à contre-coeur qu'il cesse de penser à Ahn Min qui avait un peu tendance à s'infiltrer dans la moindre de ses pensées pour se reconcentrer sur son père, se lovant dans son giron, n'ayant pas la moindre honte à redevenir le bébé de six ans qui venait trouver du réconfort dans le lit de ses papa. Mais il sait que la conversation ne va forcément pas lui plaire et il en a déjà le vertige ! De fait, il se contente d'acquiescer sans rien dire de plus que :
   
- Je t'écoute.
   
Kanesuke opine brièvement. Il l'écoutait... bien. C'est tout ce qu'il voulait. Surtout qu'il ne savait pas du tout par où commencer. De fait, il prévient :
   
- S'il y a quelque chose que tu ne comprends pas ou que je vais trop vite, interrompt moi. Ce n'est pas grave.
   
Il caresse doucement les cheveux de son fils tout en commençant doucement son histoire. Et dieu.. il aurait besoin de Subaru après ça.
   
- J'ai commencé le mannequinat très jeune. J'avais tout juste 14 ans les premières fois que j'ai posé, puis mes premiers défilés sont venus rapidement. Ça se passait bien. J'étais sur mon petit nuage. On ne voit que les points positifs au début de ce genre de carrière. Mais l'homme qui était mon manager était ... un homme mauvais. Et ta grand-mère n'a rien voulu faire contre cet homme, même pas pour protéger son fils. Je sais que tu t'es souvent demandé pourquoi on allait pas voir ta grand-mère, mon coeur. Et j'en suis désolé... Mais il y a certaines choses que je ne saurai jamais lui pardonner. Et ton père a aussi beaucoup de rancune à son égard.
   
Et là c'était... la partie la plus difficile. Kanesuke serre son fils tout contre lui, fermant les yeux tout en avouant, honteux :
   
- Quand j'ai eu 16 ans, cet homme m'a violé. Plusieurs fois pendant plusieurs années. J'ai 38 ans et pourtant, j'ai encore beaucoup de mal à vivre avec ça. Ce n'est pas encore derrière moi. Je ne veux pas qu'il t'arrive la même chose, mon amour. Je t'aime à la folie. Et je ferai tout pour te protéger, mon bébé.
   
Yachiru ne bouge pas, son attention uniquement portée sur la voix de son père, notant instinctivement ses hésitations, ses détours. On parle des débuts de son père, puis de son manager et quand Kanesuke en parle comme d'un homme "mauvais", il songe immédiatement à Kobayashi et son coeur se met à battre plus fort dans sa poitrine alors qu'une chair de poule et un frisson lui remonte le long de l'échine. Il acquiesce sans trop saoir pourquoi quand son paternel lui parle de sa grand mère. Il n'avait pas connu la maman de papa Subaru. Elle était décédé quand il était encore tout petit. Et celle de son autre papa... Hé bien, Takumi et lui ne voulaient pas en parler. Pas plus que Subaru alors... Mais le sujet en revient à Kanesuke et quand il à cette phrase terrible, Yachiru a un petit gémissement de panique et de détresse. Sa tête tourne, son coeur se serre, il tremble et ses yeux s'embuent immédiatement, à la fois ampathique et tout simplement triste pour ne pas dire dévasté.
   
Ce genre de chose, ça n'arrivait qu'aux autres. Pas aux gens qu'on aimait. Pas à ses parents. Et finalement, Yachiru éclate pour de bon en sanglot, venant serrer son père contre lui, n'ayant pas du tout de mot à prononcer, sonné par ceux qui avaient percé le silence. Il n'entend même pas vraiment son père lui parler de la protéger et d'amour. Lui s'eest arrêté à "violé pendant plusieurs années". Finalement, son week end était un véritable enfer. Il se sent juste triste, fatigué, terriblement angoissé aussi... Et peut être qu'il devrait consoler son père ? Peut être qu'il devrait lui dire que tout va bien maintenant... Mais bon, il n'a que 16 ans, il n'y pense pas, venant juste pleurer dans le cou de son père, cherchant chez lui un peu de chaleur...
   
Kanesuke sent son coeur se briser en mille morceaux lorsque soudainement, Yachiru commence à pleurer. Il le serre tout contre lui, ses yeux s'embuant. C'était un peu de sa faute si Yachiru pleurait... Non ? Non. Peut-être pas. Il... ne savait plus. Non, bien sûr que non, ce n'était pas de sa faute. Il avait bien fait et Subaru serait le premier à le lui affirmer. D'ailleurs, il aurait aimé que son homme soit là. Mais l'envie de bouger n'y était pas et il n'allait pas laisser Yachiru seul, de toute façon. Il caresse tout simplement les doux cheveux de son enfant, le berçant doucement tout en commençant à chanter, d'une voix tremblante, la berceuse qu'il lui fredonnait pour qu'il s'endorme lorsqu'il était plus jeune. Il n'ajoute rien pendant de très longues minutes, attendant que les sanglots de son bébé se calment. Et attendant aussi que la crise de larme qu'il avait faillit avoir s'endorme un peu de son côté aussi...
   
- Ne pleure pas, mon bébé. Je vais bien. Ton père a été un roc au milieu de mes tourmentes. Et il l'est toujours. Il le sera toujours pour toi aussi. Et moi aussi, bébé. Tous les deux, nous allons toujours être là pour toi. C'est pour ça qu'il faut que tu fasses très attention quand tu avances dans ce genre de millieu. Et surtout, si tu n'es pas à l'aise avec quelque chose, parle-nous en. Nous allons te conseiller et te guider. Et te protéger...
   
Yachiru continu de sangloter... Puis ça se transforme en pleure plaintif... Puis en quelques chouinements et finalement, de petits reniflements tristes à mesure qu'il se concentre sur la berceuse de son père, se laissant complètement aller dans l'étreinte rassurante. Il s'en veut un peu parce que c'était peut être à lui de consoler son père ? Mais ça ne lui semble pas tout à fait possible là... Parce qu'il ne sait pas comment faire, tout simplement. Yachiru relève la tête, venant déposer un baiser sur la joue de son père avant de revenir se lover entre ses bras, bien au chaud.
   
- Moi aussi je suis là pour toi.
   
C'était ce qu'il pouvait faire de mieux pour dire à son père qu'il était là.
   
- Et je vous aime fort. Vraiment fort.
   
Il renifle encore un peu, ayant du mal à passer le cap pour le moment avant de promettre :
   
- Je vous le dirait. Je te l'ai dit pour Kobayashi et je vous le dirait toujours, je te promet.
   
Kanesuke opine brièvement, un petit sourire aux lèvres. Il serre son amour tout contre lui, déposant mille petits baisers dans ses cheveux.
   
- Tu m'as sauvé, toi aussi, mon bébé. Tu es mon petit rayon de lumière. Mon fils. Ma chair et mon sang. Tu sais... nous voulions adopter une petite fille pour avoir un peu de féminité dans cette maison, à la base. Mais... lorsque je t'ai vu, petit poupon fragile, mais rieur, j'ai su que c'était toi. Mon fils. Je ne t'ai pas porté... mais j'ai dût te chercher. Et je t'ai trouvé. C'est l'important, mon bébé. Je t'ai trouvé...
   
Il pousse un petit soupir paisible, se sentant étrangement mieux qu'il ne l'aurait cru après ces difficiles révélations.
   
- Je te fais confiance. Je sais que tu nous le diras...
   
Il se redresse dans le lit, venant essuyer les larmes de Yachiru du bout des doigts avant de demander, un peu plus joyeux :
   
- Alors ? Tu vas me montrer des photos de cette fripouille qui pense pouvoir séduire MON bébé en une petite journée ??
   
Yachiru se pose sur le dos, observant son père, toujours profondément affecté. Mais il acquiesce néanmoins, ayant de toute façon besoin de temps pour digérer cette information. Elle faisait mal et il allait pas l'étouffer comme ça. Néanmoins, se redressant dans le lit, replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille il demande d'une petite voix :
   
- Tu crois que Teruo voudrait bien venir dormir à la maison bientôt ?
   
Kanesuke glisse une main dans les poches de sa veste légère pour en ressortir son cellulaire qu'il tend à Yachiru.
   
- Demande-le lui. Il me semble qu'il n'avait rien de prévu.
   
Yachiru observe le cellulaire dans sa main avant de se lever, invitant son père à le suivre jusqu'à sa chambre. Il prend sa main libre dans la sienne pour se faire et l'invite rapidement à s'assoir sur sa chaise, sortant son ordinateur de la veille dans laquelle il était plongé depuis le matin. Rapidement, Yachiru tape le nom de son mignon petit coréen dans le moteur de recherche, laissant à son père le loisir de regarder pendant qu'il va un petit peu à l'écart, appelant son frère. Avec la différence d'âge qu'ils avaient, Teruo et lui n'avaient jamais vraiment disputé, sauf quand il était vraiment petit et même qu'ils s'entendaient plutôt bien. Il allait souvent squatter pour voir les nouveaux travaux de Kai, bavarder avec son frère... Ce dernier décroche, s'étonne d'avoir Yachiru sur le portable de leur père et finalement, Yachiru trébuche un peu sur ses mots, se remettant bêtement à pleurnicher un peu...
   
Teruo se fait silencieux au téléphone avant de lui demander ce qui ne va pas et quand Yachiru finit par lui demander s'il n'avait pas prévu de venir prochainement pour dormir, bien que ce ne soit pas le cas, il lui répond que justement, il y songeait. Kai avait un peu de retard sur une expo et devait travailler très tard alors... Pourquoi pas ? De fait, ils se mettent d'accord et Teruo lui dit de passer dans la journée de demain s'il voulait. Yachiru le remercie rapidement avant de racrocher, non sans lui demander de saluer Kai pour lui. Il revient finalement vers son père, s'asseyant par terre, posant la tête sur ses genoux en lui rendant son cellulaire.
   
- Il a dit qu'il allait venir lundi, Kai a beaucoup de travail. Ok ?
   
Kanesuke s'assoie devant l'ordinateur de son bébé sans dire un mot. Il ne voit pas vraiment le jeune homme qui apparaît dans la recherche d'image, ses pensées toutes tournées vers Yachiru. Et son coeur se serre lorsqu'il l'entend pleurer à nouveau. Finalement, l'adolescent revient vers lui. Kanesuke glisse une main dans ses cheveux pour les caresser doucement, grattant légèrement son cuir chevelu de ses ongles mi-longs.
   
- Parfait. Tu sais bien que Teruo vient ici quand il le veut, de toute façon. Subaru va être content...
   
Il hésite avant de finalement en revenir à l'ordinateur... pour voir plusieurs photos de "Ahn Min". Plusieurs torses nu, surtout... et ça le fait grogner légèrement. Il fallait avouer que ce gamin n'avait rien au mauvais endroit, au contraire... Mais c'était SON bébé qui le trouvait de son goût et déjà là, c'était un bon point contre lui...
   
- Il a les cheveux... long comme ça pour vrai ?
   
Ce disant, il clique sur une photo qui s'affiche rapidement. Ce Coréen avait les cheveux jusqu'aux reins, quoi !
   
Yachiru relègue une partie de son chagrin pour se concentrer sur quelque chose d'un peu plus joyeux. A savoir Ahn Min... Même qu'il se redresse, venant s'installer sur une cuisse de son père, faisant au mieux pour ne pas être lourd quoi. Il observe les photos avec minutie et finalement, quand son père en ouvre une en grand, il a à nouveau un de ces petits soupire de satisfaction. Ouais, il était "un peu" en pamoison. Ce type était tout simplement parfait non...? Sculpté comme on en faisait peu, bourré de charme et en plus il avait un caractère carrément sympatique...
   
- Non plus maintenant. Avant oui, mais il a dû se les faire couper pour acter. Maintenant il a des rajouts capilaire quand il est avec son groupe. Tu n'aimes pas ? Je trouve que ça lui va bien. Il est vraiment mignon non ?
   
Il se mordille légèrement la lèvre inférieur avant de corriger :
   
- Sexy. Il est vraiment sexy.
   
Kanesuke pousse un looooong soupir. Il se penche, posant son front contre le dos de son fils tout en avouant :
   
- Probablement oui... Mais... Mon bébé se pâme devant un bellâtre coréen ! Et même si c'était un mocheton japonais, ça ne change rien. J'ai ce petit sentiment de possessivité qui me tiraille !
   
Il rigole doucement, serrant son fils tout contre lui, lui laissant la souris pour l'heure.
   
- Il a quel âge ?
   
Yachiru récupère la souris sur le bureau, un petit sourire passant sur ses lèvres quand Kanesuke le traite encore et toujours de bébé et avoue une brin de jalousie. Même quand il aurait 50 ans, il serait toujours le bébé de ses parents non ? Quand son père lui demande l'âge d'Ahn Min, Yachiru lui répond sans complexe :
   
- Il a 22 ans. Ca fait un moment qu'il est dans le show-business. Enfin tout est relatif je suppose... Il est vraiment gentil, il m'a aidé à me détendre quand on attendait pour notre scène. Et puis moi je lui ai vraiment dit des trucs idiots et il s'est pas enfuit alors tu vois...
   
Il a un petit sourire à nouveau en admettant :
   
- Il me plaît bien oui... Mais tu ne le dis pas à papa ! Il va encore m'ennuyer avec ça...!
   
Kanesuke en revient à l'ordinateur. Il observe le minois sérieux et charmeur, inquiet. Son bébé était vraiment à fond dans son béguin d'adolescent... Vingt-deux ans, ça lui fait d'ailleurs serrer les dents.
   
- Il est vieux...
   
Oui bon, tout est relatif, hein. Kanesuke soupire. Il avait toujours eu du mal à se faire sévère sous les airs doux et ravit de son bébé. C'était vraiment quelque chose qui allait le perdre, à la fin !!
   
- Je ne le dirai pas à ton père... parce que c'est toi qui va le lui annoncer si tu comptes revoir ce garçon. Tu sais que je ne veux pas que tu nous fasses ce genre de cachoteries. Et puis, Subaru n'est pas si pire que ça... Demande à Teruo...
   
Moment de battement...
   
- Non, ne demande pas à Teruo. C'est inutile...
   
Oui non... Mauvais exemple hein...
   
- Mais il n'est pas plus vieux que Kai lorsqu'il a rencontré Teruo je te signale... Et Teruo lui il avait que 14 ans en plus...
   
Y avait des trucs comme ça qu'on oubliait pas, surtout dans ce genre de situation hein...? Quoi qu'il en soit, avec un petit air triste, il avoue :
   
- J'ai pas osé lui demander son numéro de téléphone. A moins d'avoir des nouvelles -bonnes s'entend- du casting pour tous les deux, il faudrait un miracle pour que je le retrouve dans Tôkyô...
   
Kanesuke dépose un baiser sur la joue de son fils tout en le rassurant :
   
- Alors si vous vous revoyez, demande lui son MSN. Pas son numéro de téléphone ! Je ne veux pas que tu donnes ton numéro à un inconnu ! Et ne précipite rien. C'est un Coréen. Il y a de bonnes chances pour que ce soit là-bas qu'il passe le reste de sa vie.
   
- Arrête de dire ça !
   
Yachiru se redresse, envoyant un regard blessé à son père.
   
- Pourquoi tu te met pas de mon côté ?!
   
Il revient s'installer sur son lit, prenant son oreiller contre lui, le serrant contre son torse.
   
- Je suis pas un imbécile ou un "bébé" contrairement à ce que tu as l'air de penser. Je te signale que pour ce que j'en sais, quand tu as voulu séduire papa, tu as pas forcément été plus subtile ! Et pareil pour Teruo avec Kai ou Sora avec TK ! Alors pourquoi c'est moi que vous embêtez ?!
   
Kanesuke pousse un petit soupir en se levant alors que son bébé s'enrage contre lui. Il vient s'assoir sur le lit de celui-ci, hésitant un moment avant d'assurer :
   
- Mais on a été sur le dos de Teruo et de Kai très longtemps. Parles-en avec Kai, si tu veux tout savoir. Il a dût faire ses preuves. C'est normal. Je ne veux pas d'un gendre qui ne sera pas à la hauteur de mes fils ! Donne-toi le temps de le connaître. Parfois, les gens qui semblent charmants aux premiers abords sont différents dans l'intimité. Se lancer tête baisser dans ce genre d'aventure fait souvent très mal au coeur... Je te fais confiance, mon ange. Mais je ne fais pas confiance à ceux qui t'entourent, voilà tout...
   
Yachiru boude. Il est sous le coup de plein d'émotions contradictoires et il aurait vraiment aimé avoir Ahn Min pour bavarder et rire à propos de passion commune. Finalement il hausse les épaules, n'ayant pas très envie d'écouter la logique paternelle. Oui bon, "pas un bébé" mais pas adulte non plus et il savait rester buté sur ses positions hein... De fait, il ne répond pas, changeant juste de sujet pour demander, comme pour clore plus ou moins la conversation :
   
- On mange quoi ce soir ? On pourrait commander des pizzas...
   
Kanesuke lève les yeux au ciel. Des pizza... oh et puis quoi encore ? Il soupire, haussant les épaules. Visiblement, il ne tirerait plus rien de Yachiru ce soir.
   
- Ce n'est pas à moi que tu dois demander ça et tu le sais bien... J'avais pensé faire une salade de luzerne avec un peu de tofu. Non...?
   
Non, il ne gagnerait sûrement pas Yachiru de cette façon. Nouveau soupir alors qu'il annonce :
   
- Ton père est sûrement au salon...
   
Yachiru a une petite grimaçe à la mention de "salade de luzerne et tofu". Il n'était pas un lapin lui ! Taillé sur le modèle de Teruo et même souvent de Sora ! Il aimait les chips, les pizza, le coca, manger des bonbons devant l'ordi et se payer un bon morceau de gâteaux pour patienter entre le repas du midi et celui du soir... Heureusement qu'il avait son autre papa et de temps en temps, quand ils venaient, Kai et TK hein... Finalement, ayant un peu mal au crâne, Yachiru vient se laisser tomber contre son oreiller, remuant pour passer un bout de couverture par dessus lui.
   
- Je vais descendre dans pas longtemps. Là je vais m'étendre un peu avant... Tu peux éteindre la lumière en sortant s'il te plaît ?
   
Kanesuke opine doucement aux paroles de Yachiru. Il vient néanmoins près de son bébé pour le border bien comme il faut avant de déposer un baiser sur son front.
   
- Si tu as des questions, mon ange, je lui là pour y répondre. Je ne veux pas qu'il y ait de tabous entre toi et moi. Et si tu veux qu'on reparle de ce que je t'ai dis ce soir, tu viens me voir et on en parle. N'ais pas peur de me blesser. En parler avec toi ce soir m'a fait le plus grand des biens et même si je sais que ce n'est pas le cas pour toi, je suis heureux d'avoir pu partager avec une des personnes les plus importantes dans ma vie.
   
Il caresse doucement une joue de son fils en souriant doucement à celui-ci.
   
- Viens nous retrouver quand tu te seras reposé. On commandera à ce moment là.
   
Puis, il sort de la chambre, éteingnant la lumière et fermant la porte derrière lui. Et maintenant, direction Subaru... juste pour sentir le parfum de son homme et la chaleur de ses bras !

_________________
♠️♥️♦️♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

6. Discussion entre père et fils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: 13 ans plus tard-