Cassis

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 2. Une nuit d'angoisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kurika
Shut up and Calm down...


Messages : 5019


MessageSujet: 2. Une nuit d'angoisse   Mar 29 Mar - 10:58

   
Terreurs nocturnes. C'était un peu risible quand on y pensait. Near était un adolescent d'une intelligence hautement supérieur à la moyenne et pourtant, au milieu de la nuit, parfois, il croyait encore à des choses sans réelle existence. Et il angoissait tout seul. C'était pas forcément très fréquent mais... Ca arrivait. Et c'était le cas ce soir. Near était couché sur le ventre et bien qu'il ai une couverture épaisse par dessus lui, il avait immensément froid. Une chair de poule parcourait ses bras, son dos, ses cuisses... Son rythme cardiaque était élevé et ses yeux moins neutres que d'habitude n'osait pas trop fouiller l'obscurité. Il était minuit passé, Matt dormait en travers de son lit, ronflant très légèrement, créant un petit bruit de fond... Mello ne faisait pas de bruit dans sa propre couchette pour sa part... Et Near pesait encore le pour et le contre... Comme il le faisait souvent dans ce genre de cas...
   
Déjà, pas se lever tout de suite... Parce que ce n'était pas possible... Attendre que le nuage qui dissimulait la lune soit passé pour qu'il y voit un peu mieux... Et une fois que c'est fait seulement, Near prend son courage à deux mains, repoussant sa couverture et s'asseyant dans le lit, observant les recoins de la chambre avec... Angoisse encore malgré tout. L'adolescent met le pied à terre et comme il lui arrivait de le faire depuis bien longtemps dans ce genre de situation, il rejoint le lit... De Mello ! S'aurait sûrement paru plus logique qu'il aille trouver Matt... Mais non. C'était là qu'il se sentait en sécurité, à côté de ce grognon et exubérant personnage ! Alors Near vient se poser à genoux près de la tête du lit de Mello et s'approchant bien pour murmurer, histoire de ne pas réveiller Matt, il vient demander au blond, ne voyant pas exactement s'il dormait ou bien pas dans la pénombre...
   
- Mello... Mello... Fais moi de la place... S'il te plaît.
   
Les seuls instants au monde ou Near userait jamais de "s'il te plaît" avec Mello sans arrière pensées narquoises...
   
Mello dormait. La soirée avait été rude pour son moral. Near avait encore une fois gagné. Oh, pas de beaucoup... Mais il se dissimulait une toute petite erreur dans sa réflexion qui avait fait pencher la balance du côté de Near. Encore. Ce n'était trois fois rien. Même que malgré tout, en cours, l'assassin n'aurait pas pu s'en tirer avec cette erreur. Néanmoins, c'en était une. Et à la Wammy's, chaque erreur comptait. Ça le tuait. Il était resté digne face à Watari et à Near, mais lorsqu'il avait pu enfin quitter, ça avait été pour s'enfermer dans les toilettes du plus haut étage de l'institut. Il avait chassé quiconque essayait de s'y aventurer et avait pleurer tout son saoul. C'était difficile d'être Mello. Et c'était d'autant plus difficile d'être en compétition constante avec Near. Il avait vraiment besoin d'une pause ou... il ne savait quoi. Bref, pendant la petite heure qu'il avait passée dans ces toilettes à pleurer comme l'enfant qu'il était tout de même un peu, Mello avait tout abandonné. Mais pas pour longtemps, bien sûr...
   
Aussitôt sortit de là, il avait revêtu son attitude habituelle et c'en était repartit. Il avait tant et si bien voulu éviter Near qu'il avait passé le reste de la soirée à l'extérieur. C'est un surveillant qui était venu le chercher lorsqu'il s'était aperçu que malgré le couvre-feu, le blond était encore à l'extérieur. Et bien sûr, encore une fois, Mello avait été réprimander. Rien à foutre... Il les emmerdait tous autant qu'ils étaient. Lorsque l'adolescent était arrivé dans la chambre, Near était couché et Matt jouait sur sa console portative, caché sous ses draps. Il avait soupiré devant le spectacle, mais n'avait pas commenté. Et même lorsque Matt avait sortit la tête des draps, Mello l'avait seulement fait taire d'un signe de la main, lui lançant un petit regard presque suppliant. Pas ce soir. Il avait besoin d'être "seul". Il s'était changé pour mettre un long t-shirt noir qui lui arrivait à la mi-cuisse, puis s'était glissé entre ses draps. Et après une ou deux heures de tourmente... il s'était finalement endormit. Pour être réveillé par une petite voix effrayées...
   
Mello gronde en se retournant vers la source de la voix. Near... Il papillonne un moment des paupières avant d'ouvrir les yeux pour de bon, observant le jeune homme avec irritation. Néanmoins, il se pousse pour faire de la place à Near, relevant une partie des couvertures pour l'inviter à s'y glisser. Il ne savait même pas pourquoi il continuait de faire ça... Il ne l'avait jamais su, en fait. Et pourtant, voilà que Near se retrouvait dans son lit. Mello referme les couvertures sur leurs deux corps frêles, glissant un bras en travers de la taille d'un Near à la peau glacée, comme il s'y était attendu.
   
- Pas besoin de me réveiller pour ça... Je dormais bien pour une fois...
   
Il gronde quelques paroles suplémentaire, mais impossible à déchiffrer. De toute façon, lui-même ne devait pas être certain de ce qu'il voulait dire.
   
Mello lui fait de la place. C'était bizarre hein ? Personne n'aurait pu imaginer qu'ils feraient quelque chose de ce genre... Ca avait commencé à leurs tout début ici et puis... Ca avait perduré. Near se fait sa place contre l'autre garçon, capturant la chaleur des draps et du corps encore pour moitié endormit. Il à un petit "hum" affirmatif quand Mello lui dit qu'il n'aurait pas eu besoin de le réveiller. Oui mais...
   
- Mais je voudrais que tu regardes s'il n'y a rien.
   
C'était bête. C'était vraiment bête... Mais bon, on était au milieu de la nuit, on avait "un peu" le droit d'être bête.
   
Oh non... Non, non, non... Parfois Mello s'en tirait. Mais visiblement, ce soir, c'était une "grande" frayeur. Et Near n'avait pas l'intention de lâcher le morceau, hein ? Mello rouvre les yeux, lui qui les avait refermés pour repartir dans les bras de Morphée. Il pousse un petit soupir mais, au contraire de ce à quoi on aurait pu s'attendre, Mello repousse les draps pour se lever. Il baisse rapidement le t-shirt relevé sur son ventre pour couvrir le haut de ses cuisses, puis se tourne vers Near pour bien le couvrir, histoire qu'il ne s'imagine pas que quelqu'un est en train de le toucher ou il-ne-sait-quoi. Une fois son cadet bien saucissonné dans les draps, Mello fait sa petite ronde "habituelle". C'était à se demander comment Matt faisait pour ne pas se réveiller... ce type dormait comme une pierre ! Ainsi, le jeune homme marche lentement dans la pièce. Il commence par la petite salle de bain privative. Oui... on était chanceux quand on était la petite clique la plus intelligente de la Wammy's. Il y entre, puis en ressort.
   
Puis, il se dirige vers le placard. Il l'ouvre... y entre complètement tant bien que mal... observe un moment les lieux, puis en ressort, refermant bien la porte, testant même à quel point elle était fermée. Puis, il va du côté du lit de Near, dont la tête était contre le mur opposé à celui qu'occupait celui de Mello - le plus loin - et celui de Matt, mais tout de meme à l'autre bout de la chambre. La pièce n'était pas assez large pour mettre deux lits un à face de l'autre... Il en fait le tour, se penche pour regarder en dessous. Rien. Il fait le même manège pour le lit de Matt, puis pour le siens. Toujours rien, naturellement. Finalement, Mello se dirige vers la porte. Il tente de l'ouvrir : impossible. Elle est verrouillée par leurs soins, bien sûr. Pendant toute sa petite inspection, il frissonne dans l'air frais de la nuit. C'est donc sans se faire prier que le blond revient finalement se glisser dans ses draps, en reprenant à Near tout en étouffant un bâillement.
   
- Tout est sous contrôle... Oui Near, j'en suis sûr.
   
Parce qu'il savait que la question allait être posée, hein...
   
Near se pelotonne dans les draps, les yeux rivés à Mello qui se lève. Il se levait toujours. Une chance... Et Near à beau savoir qu'il ne trouvera rien, il attend scrupuleusement sa réponse. Le pire c'était peut être Mello, qui savait très bien lui aussi qu'il n'allait rien trouver mais qui cherchait quand même. C'est bête, à les voir, on aurait pu croire qu'ils seraient capable de s'entendre et pourtant, en dehors de ce type de nuit qui n'arrivait que très rarement, ils se cherchaient toujours noise. Ces nuits étaient des exceptions dont ils se plaisaient à ne pas faire allusion par la suite. Mello fouille bien partout, en petite tenue, sous l'oeil attentif de Near, et quand il revient se glisser dans les draps en affirmant que tout était sous contrôle, Near n'a pas le temps de lui demander s'il en était bien sûr qu'il se fait devancer... Le plus jeune passe un bras autours de la taille mince de son aîné pour rester bien posé dans son giron. Un petit "merci" bref mais sincère franchit ses lèvres alors qu'il soupire d'aise d'être en sécurité.
   
On entend soudainement Matt qui doit s'étrangler dans ses ronflements parce qu'il en a soudainement un très fort, suivit d'un grand bruit alors qu'il se retourne d'un seul coup, passant de sur le dos à sur le ventre, se cognant une jambe ou un pied ou il ne sait quoi contre le mur. Et le pire;.. Le pire, c'est qu'il ne se réveil pas...
   
- Un jour Matt se fera tuer dans son sommeil sans que ça le réveil...
   
Non, il ne pouvait pas se rendormir tout de suite... Fallait lui laisser le temps de se détendre...
   
- Watari m'a forcé à sortir aujourd'hui...
   
Comme prévu. Il gronde un peu en signalant :
   
- J'étais caché dans le placard, je ne sais pas comment il fait pour toujours tout savoir...
   
Mello gronde alors que soudainement, un boucan à tout casser se fait entendre du côté d'un Matt qui ne fait que geindre dans son sommeil avant de... recommencer à ronfler légèrement. Et aux paroles de Near, il a un petit rire étouffé. Il serre la silhouette frêle contre lui, glissant son nez dans les cheveux si pâles tout en écoutant son cadet, pas décidé à l'envoyer mourir pour dormir encore un peu, visiblement.
   
- Tu deviens complètement idiot quand on parle de te faire sortir, en même temps... On dirait que tu perds ton QI d'un coup. C'est assez effrayant.
   
Mais ils avaient tous leurs faiblesses, non ? Lui-même était parfois confronté à des situations qui lui faisaient perdre la tête...
   
- Raconte-moi un secret.
   
Demande tout aussi gratuite que soudaine. Et ce n'était vraiment pas pour frimer par la suite. Ces nuits, peu importe ce qui s'y disaient, ils n'y revenaient jamais dans la journée. C'était... un moment de paix dans leur guerre sans fin.
   
Near en se frustre même pas quand Mello lui affirme qu'il semblait devenir idiot quand on l'obligeait à sortir. Chacun son problème... Lui il préférait le confort et la sécurité de l'enceinte d'un bâtiment, là où il y avait des jouets qui l'avaient bercé depuis sa plus tendre enfance, là où se trouvaient ses affaires personnelles... bref, un lieu qu'il connaissait bien et qui se faisait rassurant où qu'il regarde. Dehors, c'était un peu "la jungle" à côté de tout ça. Finalement, Mello, qui ne semblait pas vouloir insister pour qu'ils se rendorme lui demande un secret et Near reste silencieux un instant avant de demander :
   
- Tu m'en dit un après ?
   
Nouveau silence pendant lequel il réfléchit... Et finalement il admet :
   
- Ryan, de l'autre côté du couloir, me fait peur. Il n'arrête pas de venir me bousculer quand je vais dehors.
   
Il se fait un peu piteux parce que pour être honnête, d'habitude, il apparaissait hautement imperturbable. Face à tout d'ailleurs. Et même Mello qui était celui qui le bousculait le plus ne lui soutirait pas de crainte. Mais Ryan, c'était autre chose. Et pour uen raison simple :
   
- Il partageait ma chambre avant qu'on soit ici ensemble. Il arrêtait pas de venir nous sauter dessus dans la nuit pour nous faire peur ou venir nous réveiller en sursaut en se cachant partout.
   
Ceci expliquait sûrement en partie pourquoi Mello avait ses crises pendant lesquelles il craignait quelque chose dans l'ombre. Et aussi pourquoi de fait, il n'avait pas encore réussi à prendre vengeance sur l'autre garçon.
   
- Et toi alors ?
   
Ryan... Ah oui. C'était un gros imbécile ce type. Il était lourd à toujours vouloir se montrer plus fort que les autres. Mais pas fort intellectuellement, non. C'est ce qui était bizarre... Il préférait user de la force et de la peur pour détrôner les autres. Ça devait drôlement lui plaire d'avoir une telle ascendance sur Near... Et ça ne plaisait cependant pas à Mello. Il était le SEUL à pouvoir avoir une quelconque ascendance sur le jeune homme. D'ailleurs, il ne disait rien, mais il allait lui régler son problème à cet idiot... Mello se glisse pour moitié par-dessus Near, sans pour autant l'écraser de son poids. Certes, il n'était pas gros, mais son cadet l'était encore moins. Il pose sa tête sur l'oreiller, près de celle de Near et ferme à nouveau les yeux.
   
- Tu devrais faire un plan pour l'envoyer mourir... Façon de parler, naturellement.
   
Mello hésite un moment. Mais pas très longtemps, en fait. Et il avoue quelque chose d'assez... grave en fait. Disons qu'il pourrait facilement risquer le renvoie. Mais Near n'irait pas raconter. Mello ne faisait pas confiance à Near alors que le contraire semblait pourtant être de mise. Mais pendant ces nuits, si.
   
- Quand je me sauve, je vais suivre des cours dans la ville voisine. Au stand de tir... pistolet, glock...
   
Near se calle correctement contre le matelas, entourant de ses deux bras la taille de Mello qui passe légèrement par dessus lui, finissant définitivement de le réchauffer en cette trop froide nuit d'hiver. Ses doigts jouent machinalement avec un petit angle du t-shirt et une de ses jambes se glisse entre celles nues de Mello, pour plus de confort. Et quand il lui avoue son propre secret, Near est étonné. Ou pas. Enfin... Si, il était étonné que Mello le fasse, mais pas étonné qu'il veuille s'adonner à ce genre d'exercice. Et comme les armes ne servaient à rien d'autre qu'à une chose pour Near, il demande donc avec naturel :
   
- Qui veux tu tuer ?
   
Puis après un bref sourire un peu plus "Near-esque" il ajoute :
   
- A part moi bien sûr.
   
- À part toi, naturellement...
   
Mello soupire. Il se calle contre le support que lui offre cette petite silhouette tellement adaptée à la sienne, levant une main pour caresser une joue diaphane du bout des doigts. Et l'expliquation à la réponse qui va suivre est si simple que Mello l'affirme rapidement.
   
- Personne. Mais je suis un homme d'action. Je dois pouvoir me défendre. J'ai de la force physique, mais pas non plus beaucoup. Je suis mince et petit... J'ai besoin de quelque chose de plus... sûr. Toi, tu vas envoyer des hommes sur le terrain. Moi, je serai l'homme à qui j'ordonne...
   
La réponse d'un solitaire en quelque sorte. Etonnant que celui des deux qui soit le plus porté à s'entourer, se soit Near vu leurs caractères respectifs. Ho, pas que Mello soit particulièrement sociable d'après Near... Mais disons qu'il n'avait pas ses phobies sociales quoi. Near réfléchit un long moment à ce qui vient d'être dit avant de poser une nouvelle question :
   
- Qu'est ce que tu vas faire quand tu vas sortir d'ici alors ?
   
Question hasardeuse... D'ailleurs, Mello se crispe. Son regard se pose sur son bon ami, à côté, qui dort toujours comme un bienheureux. Il le pouvait bien... Matt était capable de rester debout des nuits entières pour qu'ils travaillent ensembles. Au moins, quand il dormait, il se reposait réellement...
   
- Probablement ce que tu crois que tu vas faire en sortant d'ici.
   
Être L... Mello glisse sa main le long de la silhouette fine. Il attrape doucement une main, emmêlant ses doigts à ceux du jeune homme.
   
- Avec Matt. Je sais m'entourer, moi aussi...
   
Oui. Il s'en doutait un peu... Leurs ambitions étaient sensiblement les mêmes. Du moin, leur but était identique... Mais pas la façon d'y parvenir probablement. Near serre ses doigts autours de ceux de Mello, tournant la tête dans la direction de Matt, suivant ainsi le regard de Mello. "Avec Matt". Evidemment, quoi d'autre ? Mello était un meneur et Matt un suiveur. Et à eux deux, ils formaient une sacrée équipe quoi qu'on en dise. Lui était plus efficace seul en général. Seul à la tête d'une équipe en fait. Le seul dont l'avis et les réflexions l'intéressait pour avancer dans les siennes était au dessus de lui et Near vient enfouir son visage contre son cou, profitant de cet aspect reposant et sécuritaire de la personnalité de Mello.
   
- Qui ira vérifier que personne ne se cache sous mon lit à ce moment là ?
   
- Personne.
   
Ce n'était pas dit méchamment. Au contraire... Mello suppliait presque. Il ne voulait pas que quelqu'un le remplace à ce point auprès de Near. C'était impossible.. pas avec toutes les phobies sociales de l'adolescent, non ? Mello penche la tête, venant déposer un baiser sur la joue pâle du jeune homme. Non. Personne ne le remplacerait. C'était impossible. Personne ne saurait être aussi violent et aussi doux que lui tout à la fois.
   
- On en est pas rendu là, de toute façon...
   
Mello soupire. Non, ils avaient encore un bout de chemin à faire avant de sortir de cet endroit. Et ça ne serait pas pour le pire, Mello en était convaincu... Il dépose un autre baiser, un peu plus près des lèvres du jeune homme avant de reposer sagement sa tête sur l'oreiller.
   
- Pourquoi... Les jouets ?
   
Tout comme "pourquoi le chocolat". Mello savait qu'il n'y avait pas vraiment de réponse toute faite... Mais ça ne l'empêchait pas de poser la question.
   
Non personne. Et c'était bien la seule chose qui l'inquiétait parfois dans ses perspectives d'avenir. Near revient serrer Mello contre lui alors que ce dernier se recouche, après deux petits baisers comme il ne pourrait jamais lui en donner à d'autres moments et Near se fait à nouveau très silencieux, écoutant le côté ronronnant d'un Matt qui ronflait paisiblement, pas trop fort, et se concentrant sur les battements de coeur de Mello qu'il s'entait contre lui.
   
- Parce que.
   
Il n'y avait pas d'autre explication. C'était comme ça. Ca le rassurait, ça lui permettait de réfléchir, de se connecter d'une autre façon. Il aimait ça. Ca lui occupait les mains aussi et puis... Voilà quoi. Mello mangeait du chocolat à longueur de journée, Matt adorait se faire des yeux carrés sur ses jeux vidéos, L bouffait des sucreries et empilait des objets... Chacun sa lubie.
   
- Toi c'est le chocolat. Tu sais pourquoi ? Outre le fait que tu trouve ça bon ?
   
Mello ferme à nouveau les yeux. Il se laisse bercer par la respiration maintenant calme de Near pendant un moment sans répondre quoi que ce soit. Sa main relâche celle du jeune homme pour venir se glisser dans les cheveux couleur neige.
   
- Parce que ça m'aide à me concentrer...
   
Il tente une autre réponse, mais hausse finalement les épaules. Non. C'était plutôt un genre de question rhétorique finalement...
   
Near acquiesce rapidement avant de fermer les yeux, glissant ses mains sous le t-shirt, juste pour avoir ses mains bien au chaud et contre l'épiderme soyeux. Il inspire profondément, puis expire, laissant tout son corps correctement se détendre... Ca allait mieux. Ca allait toujours mieux quand Mello restait à discuter et à le tranquilliser quand ça arrivait. Finalement, prenant plus d'aise encore, il murmure dans le creux de l'oreille du blond :
   
- Bonne nuit Mello. A demain, alors....
   
Mello frissonne alors que les mains menues glissent sous son long t-shirt. Il rouvre les yeux, posant son regard sur la fenêtre, soucieux. Pourquoi est-ce que son corps réagissait ainsi ? Ça arrivait de plus en plus fréquemment... Et s'il était parfaitement capable de comprendre avec d'autres jolis jeunes hommes de la Wammy's, il ne voyait pas pourquoi ces frissons étaient décuplés avec Near. Le blond déglutit avec difficulté avant de finalement murmurer :
   
- Bonn nuit, Near. À la prochaine nuit d'angoisses...

_________________
♠♥♦♣
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://truth-akira.azurforum.com
 

2. Une nuit d'angoisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cassis :: Death Note : Mello & Near-